L'ambassadeur du Maroc en Namibie remet ses lettres de créances au Président Geingob    HCP : Les Cahiers du plan publient une étude démographique du Maghreb    Marrakech. Le CRT dresse son bilan    L'ONU rend hommage aux soldats de la paix, dont un Marocain    La Tribune de Nas : La Coupe du Monde 2022 s'exporte à Casablanca…    2000 : Les Lions de l'Atlas chutent au premier tour    Bahja et Camacho : souvenirs partagés    Coupe d'Afrique. Continental sponsor officiel jusqu'en 2023    Tanger. Trois individus arrêtés, 8.000 comprimés de psychotropes saisis    Education nationale. Un budget en hausse    Once Upon a time in…Hollywood. Une claque tarantinesque !    Azelarab Kaghat, le général…    Lycée Victor Hugo: Première plainte au Maroc, convocation pour harcèlement du proviseur à Paris    Insolite : Trahi par Facebook    Ligue des champions : Les billets du match WAC-EST sont disponibles    Nouveau single : «Ya Denya» lance la carrière de Sara Moullablad    Un regard certain sur le monde    BAM: l'immobilier en berne    Adil Zaidi : «La 13ème région connaît un accueil extrêmement favorable»    SM le Roi inaugure à l'arrondissement Sidi Moumen un Centre médical de proximité    Recherche scientifique au Maroc 2006-2016: le Rapport de Fassi Fehri    Affaire Khadija: Report du procès    SM le Roi préside la 3e causerie religieuse du Ramadan    Le Maroc compte taxer Facebook et Google    Washington-Téhéran: La tension est à son comble…    Le New York Times consacre un long carnet de voyage au Royaume    Baccalauréat 2019. Une nouvelle date pour l'examen régional unifié    Politique de voisinage : Politique de voisinage L'UE se félicite de la coopération avec le Maroc    Le Maroc fait sa promo en Espagne    Pourquoi la Loi sur les travailleurs domestiques n'est pas appliquée    Officialisation de l'amazigh. Qui est responsable du retard ?    Viol et séquestration. Le procès de Khadija enfin lancé    Edito : Avalanche de lois    Tarifs douaniens: Les fabriquants de chaussures contre la procédure de Trump    Nike accusé de contrefaçon    En Libye, la guerre est aussi économique    Arsenal a une longueur d'avance dans le dossier Ziyech    Tous les bienfaits santé du poivre    La santé visuelle des chauffeurs professionnels objet d'une campagne médicale    Divers sportifs    La CGEM octroie son label RSE    L'environnement de la sphère publique marocaine, impact sur la communication    Divers    Niki Lauda, miraculé de la F1, meurt paisiblement à 70 ans    Ces tournages qui ont tourné au drame : Harry Potter et les Reliques de la mort    La faune et la flore à l'honneur lors de la journée internationale des musées    Adil Fadili : Les séries policières suscitent un intérêt grandissant du public    1998: retour des Lions pour une place au quart…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Gestes et significations
Publié dans L'opinion le 23 - 04 - 2019

La semaine écoulée a été marquée par deux actions de solidarité majeures du Roi du Maroc, Amir Al Mouminine : la contribution financière à la restauration de la Mosquée Al-Aqsa, troisième lieu saint de l'Islam, et la contribution à la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, ravagée par le feu.
Ce double geste chargé de significations confirme, si besoin, la politique religieuse du Royaume marquée par la défense des valeurs islamiques de solidarité, la promotion du dialogue interreligieux et la cohabitation entre les civilisations. Il n'en reflète pas moins la portée stratégique qui caractérise les relations maroco-palestiniennes, la qualité des relations qui lient l'institution de Imarat Al Mouminine à celle de la Papauté et la solidité des relations bilatérales maroco-françaises.
La subvention royale pour Al-Aqsa s'inscrit dans le cadre des efforts soutenus et continus du Souverain au profit de la ville d'Al- Qods Acharif, en soutien à la résistance des Maqdessis et pour la défense du statut historique de cette ville. L'acte traduit donc l'intérêt permanent que SM Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, accorde à la ville sainte et à la cause palestinienne, et ce, à un moment où l'on s'apprête à lancer le projet du président américain qualifié de « transaction du siècle ». C'est là l'expression de l'attachement du Maroc à Al-Qods et à la mosquée A-Aqsa, un message sans équivoque.
L'opération, pour sa part ponctuelle, relative à la cathédrale Notre-Dame de Paris -le hasard a voulu que le drame qui l'a frappée survienne au lendemain de la visite du Pape François au Maroc-, émane de la nature même de l'Etat marocain, foncièrement ouvert et attaché aux enseignements islamiques universalistes où la solidarité est à l'avant-garde des valeurs de paix et de coexistence.
Les deux décisions royales traduisent de ce fait l'approche spirituelle et religieuse adoptée depuis longtemps par le Maroc et visant, d'une part, la consolidation des relations entre les pays musulmans et la défense des causes sacrées de la Oumma, et, de l'autre, la consécration du dialogue entre les religions et les civilisations à une époque où l'intolérance et le rejet de l'autre prennent des dimensions alarmantes.
Jamal HAJJAM


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.