Maroc Telecom, 1ère privatisation du programme de la LdF 2019    AWB lance un emprunt obligataire d'un milliard de dirhams    Agression d'une Allemande à Tanger, le suspect arrêté    Vidéo. Sit-in de soutien aux professeurs suspendus    Crise au PAM : la réunion de la commission préparatoire maintenue à Agadir    BAC 2019. Les résultats seront affichés le 26 juin    Larache: Coup d'envoi du 9e festival international d'équitation « Mata »    Inauguration officielle du Smap Paris 2019    CAN 2019 : Royal Air Maroc mobilise 54 vols supplémentaires depuis et vers l'Egypte    Relance du secteur immobilier : Fassi Fihri sollicite les MRE    Arabie Saoudite: Le conflit s'intensifie    Dialogue social: à combien s'élève le coût de l'accord ?    Bac: Nouveaux cas de triche!    Enseignement public payant: Le niet des parents    Visa se mobilise pour la CAN    Marrakech: Le festival des arts populaires fête un demi-siècle    Un salon pour encourager les jeunes à lire    Dialogue social : Le coût global de l'accord s'élève à plus de 14 milliards de dirhams    SAEDM et REALITES scellent un partenariat    Copa America : Le Brésil en reconquête sans Neymar    Les sanctions de la Commission de discipline et de fair-play    Meeting International Mohammed VI : Beau plateau attendu aux épreuves de sprint    Le Mpay Forum, un observatoire de veille en Mobile payment, Mobile banking et Fintech    Un roadshow national pour promouvoir l'accès des TPME au financement et à la commande publique    Activités du parti    Attaques contre deux pétroliers en mer d'Oman    Pour améliorer le goût de vos aliments, mangez assis !    Insolite : Le tatouage du patron de Twitter    Jessica Préalpato, la pâtissière qui bouscule le dessert    Rapatriement des familles de l'EI Que font leurs pays d'origine ?    News    Younes Moujahid à la tête de la FIJ    Zagora à l'honneur du "Moroccan day" aux Etats-Unis    "Rolling Thunder Revue", quand Scorsese s'amuse à raconter Dylan    Nouvelle édition du Moussem culturel international d'Assilah    CAN 2019. Ce qui attend les Lions de l'Atlas    La Fondation nationale des musées s'allie au ministère de la culture    Célébrations de la Fête du Trône. Les consignes du ministère de la Maison royale, du protocole et de la chancellerie    Moujahid, premier journaliste arabe et africain à la tête de la FIJ    Ouyahia écroué, Sellal entendu par un juge d'instruction    Le Suriname salue le rôle de «leader africain» de SM le Roi Mohammed VI    Taper sur Trump? C'est possible à un salon tech en Chine    NBA : Toronto fait chuter Golden State et s'offre son premier titre    Caractère officiel de l'amazigh : Le conseil provincial de Tiznit premier à passer à l'acte    Entre pirates, collision ou missiles, les tankers évoluent en eaux troubles    Compromis européen sur un budget de la zone euro    La protection des données revêt une importance capitale pour Bank Al-Maghrib    Journée mondiale des donneurs de sang    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le New York Times consacre un long carnet de voyage au Royaume
En quête du Maroc ancien
Publié dans L'opinion le 22 - 05 - 2019

La diversité et la richesse naturelles du Maroc ont été mises en avant dans un long carnet de voyage que vient de publier le quotidien américain The New York Times, sous le titre "En quête du Maroc ancien".
"Au sud de Marrakech, la vallée du Drâa exerce toujours un attrait indéfinissable en conservant les traces de son royaume berbère, aujourd'hui presque disparu", relate l'auteur de cet article intimiste, l'écrivain et journaliste Aatish Taseer, qui revient sur son périple spirituel à la porte du désert marocain.
"Nous sommes montés dans l'Atlas en direction du sud-est par Tizi n'Tichka, une route réputée pour ses paysages panoramiques et ses fortes pentes en spirale", raconte l'aventurier qui était accompagné d'un guide local après son atterrissage à Marrakech, notant que "la ceinture de l'Atlas qui donne au Maroc son épine tordue sert également de barrière entre les mondes".
Décrivant le Maroc, l'auteur écrit que "la moitié de ce pays fait face à la mer, sous l'influence de la Phénicie, de Carthage et de Rome; l'autre moitié contemple un océan de sable, un monde à part entière", ajoutant que "l'Arabie et l'islam, issus de l'est, se sont fondus dans le plus ancien élément du caractère syncrétique du Maroc, les Berbères".
Evoquant les mots de l'écrivain sud-africain J.M. Coetzee, qui avait déclaré en 2001 qu'il "n'y a pas de simple paysage", le voyageur confie qu'au "Maroc, j'ai compris le sens de ces mots, car le paysage s'était tellement diversifié qu'il semblait presque être une sorte de sténographie de la myriade de natures du pays."
"Le rouge ferrique de l'Afrique centrale est apparu dans des collines sillonnées couvertes de fines herbes émeraude. Dans le même cadre se trouvait une forêt de pins suisses qui menait à de hautes montagnes escarpées, avec des pics de neige cireuse et ensoleillée. Les collines couvertes d'arbustes brûlés d'une île grecque abritaient de grands stocks de cactus en fleurs", poursuit l'auteur.
"Ces combinaisons impossibles, cette variété infinie - tout cela, et pas une seule chose, c'était le Maroc", souligne-t-il.
"C'était comme si la terre était en train de se déchirer, révélant toute l'étendue de ses possibilités, des continents entrant en collision les uns avec les autres, tous en prévision de la nullité et du ciel ouvert du désert", se remémore ce voyageur ébahi par la "magie du Maroc" que reflète la série de photos des paysages naturels qui illustre le long article de la prestigieuse publication.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.