Mohamed Joudar élu nouveau Secrétaire général de l'UC    Pêche : Le Maroc et la Mauritanie signent un programme exécutif 2023-2024    SM le Roi félicite le Prince héritier d'Arabie Saoudite suite à sa nomination président du Conseil des ministres    L'équipe du Maroc remporte le titre du All Africa Golf Championship 2022 en Egypte    Championnats du monde de judo: La sélection marocaine y prend part    Tanger: Un Colombien interpellé par la DGSN    Annulation des vols de la RAM vers et depuis Ouagadougou du 1er au 2 octobre    L'Boulvart souhaite l'ouverture d'une enquête sur les témoignages de viols lors du concert    La Galerie Banque Populaire inaugure sa rentrée culturelle    Casablanca: La première soirée de L'Boulevard vire au chaos    La RAM annule ses vols de Casablanca vers une destination    Tunisie : La conseillère du chef du Polisario rencontre le chef d'un parti, proche de Saïed    فيروس كورونا: تسجيل 16 إصابة جديدة في 24 ساعة الأخيرة    Scandale. Des contrebandiers du Polisario coincés révèlent les noms de leurs complices hauts gradés de l'armée algérienne    L'Association Nationale des Eleveurs Ovins et Caprins tient son AG à Meknès    Burkina: déploiement de militaires à Ouagadougou après de nouveaux tirs    Urbanisme : Le CESE plaide pour un aménagement durable du littoral    Elections au Québec: Le chef d'un parti exclut deux candidats pour des propos antimusulmans    Vingt individus interpellés pour liens présumés avec un réseau d'immigration illégale    Covid-19/Maroc : 3.087 PCR réalisés en 24H    Plus de six tonnes de chira incinérées à Dakhla    Le Maroc présentera sa candidature pour l'organisation de la CAN-2025 de football    Victoire historique de nos Lions équipe Amputé!    Diaspo #258 : Fattah Abbou enseigne la musique amazighe aux Américains    Institut Choiseul. Qui sont ces 12 Marocains dans le top 100 meilleurs Africa 2022    Rabat, Kénitra, Meknès, Ifrane...les dernières hauteurs de pluie au Maroc    Carburant. Baisse des prix à la pompe, dès ce samedi 1er octobre    Opération non-notifiées : le Conseil de la Concurrence durcit le ton et enchaine les sanctions    Délais de paiement : Détails du nouveau projet de loi adopté par le gouvernement    Botola Pro D1 "Inwi" (4è journée): Résultats et classement    CAF - CAN 2025 : L'organisation retirée à la Guinée, le Maroc serait parmi les candidats    Nouakchott: Sadiki reçu par le Premier ministre mauritanien    Aérien: levée des restrictions sanitaires à l'entrée du territoire marocain    Les Lionnes de l'Atlas participent à un tournoi en Espagne    Burkina Faso: les tirs ont repris dans la zone résidentielle de la présidence    Les camps de Tindouf sont totalement abandonnés par l'Algérie « dans des conditions scandaleuses »    Gasoil/essence: le gouvernement travaille sur les recommandations du Conseil de la concurrence    Message de félicitations du roi Mohammed VI à l'émir du Koweït    Nord Stream : les fuites sur les gazoducs dues à des explosions menées avec «des centaines de kilos» de TNT    Symphonyat 2022. « L'art n'a pas de religion »    Conseil de gouvernement : Le mandat des membres du CNP prorogé de six mois    Juan Vivas appelle au maintien de l'obligation de visa pour tous les Marocains se rendant à Ceuta    Amine Harit : "Mettre du rythme" face à Boufal, Ounahi et Salama    Festival du court métrage de Marrakech : «Ultimate Ink» de Yazid El Kadiri primé    Jazz au Chellah : Un concert d'ouverture inédit avec Arifa, Soukaina Fahsi et Aziz Ouzous    L'Institut français de Tanger expose ses priorités    Exposition de l'artiste-peintre Aziz Arbaoui du 1er au 15 octobre à Béni Mellal    Armement/CAATSA : 27 députés américains demandent des sanctions économiques contre l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



MD Talks- Déclaration : réunir les différentes taxes locales pour plus d'agilité
Publié dans Maroc Diplomatique le 03 - 07 - 2022

Participant à la deuxième édition des MD Talks organisée par Maroc diplomatique le 28 juin à Rabat autour de la thématique : « La Régionalisation avancée pour une intégration régionale gage de réussite pour le NMD », M. Mohamed Rahj, Fiscaliste, ancien président de l'Université Hassan 1er, Settat, a mis l'accent sur le Gestion fiscale locale : Les défis à relever pour plus de cohérence.
Placée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, la conférence a vu la participation de plusieurs membres du gouvernement dont M. Abdellatif Miraoui, Ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l'Innovation, M. Mehdi Bensaïd, Ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication et de M. Mohand Laenser, (Ancien ministre de l'Intérieur Ex-Président de la Région Fès-Boulemane Ancien Ministre de l'Agriculture et du Développement rural. Ex-président de l'Association des Présidents des Régions (ARM) et aujourd'hui président d'honneur.
Voici un extrait du discours de M. Mohamed Rahj
« L'Etat marocain est un Etat jacobin, qui détient le monopole de l'imposition. L'impôt est un attribut de la souveraineté. Accepter de payer l'impôt, c'est accepter l'Etat et refuser de payer l'impôt, c'est refuser l'Etat. Si je dois faire la jonction avec la fiscalité locale, cette dernière a été confrontée par l'Etat central. Parallèlement à sa fiscalité nationale, il a produit, à travers les pouvoirs qui lui sont attribués par la constitution, notamment avec l'article 39 qui stipule que les contribuables doivent contribuer à la couverture des charges publiques, chacun selon sa capacité contributive, peu importe le lieu de résidence du lieu de travail marocain ou étranger.
Puis un deuxième article, qui précise que l'impôt c'est du domaine de la loi.
Si je reprends la fiscalité locale, elle a été produite à travers le pouvoir législatif. Certains diront d'autres termes : c'est Rabat qui a décidé des impôts et taxes qui vont être appliqués au niveau des territoires, qu'il s'agisse d'une Commune d'une Province ou bien d'une Région.
Parallèlement aux Assises nationales de la Fiscalité tenues en mai 2019 à Skhirat, les problèmes concernant la fiscalité locale est sont les mêmes.
Pour le diagnostic, tout le monde est d'accord, on a une fiscalité locale défaillante, son rendement est très faible. Elle est archaïque, difficile à digérer, imposée et impose beaucoup de problèmes sur le plan juridique et sur le plan judiciaire.
Aujourd'hui, l'essentiel du contentieux devant les tribunaux c'est à cause des impôts locaux et parfois pour certains impôts, c'est une perte de temps et une perte d'argent surtout pour les impôts gérés par l'Etat.
Pour résumer le diagnostic autour d'un consensus de propositions voici quelques points :
1/ de ne créer aucune nouvelle taxe locale ;
2/ de ne pas augmenter la pression fiscale locale ;
3/ faire une opération de fusion et de recrutement de regroupement d'un ensemble d'impôts et taxes et d'essayer de présenter des textes lisibles ;
4/ introduire dans le code général des impôts la partie de la fiscalité locale ;
5/ accélérer la digitalisation : les trois principales propositions concernant les impôts et taxes à caractère foncier seraient de réunir dans une seule taxe à la fois la taxe d'habitation, la taxe des services communaux et la taxe sur les terrains non bâtis. La deuxième famille des taxes locales sont les taxes portant sur les affaires économiques. Il serait question de réunir en une seule taxe, la taxe professionnelle, la taxe de promotion de tourisme, la taxe sur les eaux minérales et de table ainsi de suite. La troisième famille de taxes serait des redevances en fonction de la qualité et du service que va offrir une région ou bien tout simplement une commune. »


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.