Covid-19: Les prix des vaccins flambent, les gains des labos cartonnent    L'ancien maire de Fès quitte l'Istiqlal face au «dévoiement de la ligne» du parti    Affaire Ghali : L'étau se resserre autour de l'ex-chef de cabinet de Gonzalez-Laya    Record des transactions par carte bancaire en juillet    Intelaka : 2,7 milliards de DH de crédits accordés à fin 2020    Inondations : la justice allemande enquête sur des soupçons de défaillances dans la gestion du système d'alertes    Allemagne : l'épouse d'un politologue soupçonnée d'espionnage pour Pékin    Hussein Arnous chargé de former un nouveau gouvernement syrien    JO-2020: Soufiane El Bakkali champion olympique du 3000 m steeple    Soufiane El Bakkali offre l'or olympique au Maroc    La Fédération royale marocaine de boxe dissout la Direction technique    Une réunion de hauts responsables militaires marocains et américains à Rabat    Compteur coronavirus : 4.206 nouveaux cas et 52 décès en 24h    Pr. Marhoum Filali à 2M.ma : le vaccin est l'unique parade à la Covid-19    Campagne de vaccination: le Maroc cible les jeunes de plus de 18 ans    Arts plastiques: belle initiative, noble dessein    Maroc-Algérie : "Notre conviction intime est que les frontières soient et demeurent ouvertes"    Mesures sanitaires : en Allemagne, confrontations entre manifestants et policiers    Fête du Trône: La communauté juive marocaine d'Israël réitère son attachement à la monarchie et à la Mère-patrie    BAM: hausse de la masse monétaire de 8,4% en 2020    Programmation informatique: Python dans la cour des grands    Sports équestres / Dressage : Honorable performance de Yessin Rahmouni aux JO    Marsa Maroc : l'Etat cède 35% du capital à Tanger Med    Cours de change des devises étrangères contre le dirham    La Bourse de Casablanca démarre dans le vert    Protection des données : OCP et UM6P adhérent au Data-Tika    Meknès : Trois faussaires de billets de banque mis sous les verrous    Reprise: ces secteurs qui marquent à nouveau le «Stop»    Covid-19 : la vaccination fait baisser le taux de mortalité et le nombre des cas graves (Spécialiste)    La cause du décès de Abdellah Habib Bilal remise en question par sa famille et des membres du polisario    L'actrice Fatima Regragui n'est plus    L'actrice marocaine Fatima Regragui n'est plus !    Mort de Fatima Regragui, actrice populaire et engagée    Demande sur le cash : Une hausse "exceptionnelle" en 2020 (BAM)    Maroc/Météo : Temps stable ce lundi 02 août    Coupe du Trône / WAC-MAT : Les relégués éliminent les champions et passent en finale    Climat: le seuil de +1,5°C risque d'être atteint d'ici 2025, avertit l'ONU    Le rabbin Abraham Joulani félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône (Vidéo)    «Enti Hayati», le duo de Saâd Lamjarred et Calema cartonne    Des millions d'Américains menacés d'expulsion    Covid-19 : L'OMC met en garde contre l'inégalité vaccinale pour la reprise économique    Abdelati El Guesse et Nabil Oussama qualifiés pour les demi-finales du 800m    JO-2020 de Tokyo: Voici le programme du mardi 03 août 2021    Le Maroc remporte le titre avec 13 médailles, dont 9 en or    Famine : l'Ethiopie et Madagascar au niveau d'alerte maximum (FAO et PAM)    Le réalisateur belgo-marocain Adil El Arbi en direct sur Info Soir de 2M (VIDEO)    Boutaïna El Fekkak, l'amour de soie    Tout artiste est lui-même    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Monts et merveilles
Publié dans MarocHebdo le 18 - 01 - 2013

MAROC HEBDO INTERNATIONAL N° 1008 - Du 18 au 24 janvier 2013
Retour
ALPINISME. Il s'appelle Nacer Ibn Abdeljalil. Dans la vie, il travaille dans la finance. Dans ses rêves, il escalade l'Everest. Et ce rêve est justement pour bientôt.
Fin mai-début juin 2013, le drapeau marocain devrait flotter au sommet du mont Everest, le plus haut sommet du monde, d'une hauteur de 8.848 m. Et cet exploit, s'il venait à être réalisé, le Maroc le devrait à Nacer Ibn Abdeljalil, qui, dans la vraie vie, n'est pas alpiniste, mais... manager au fonds d'investissement Mutandis, qui appartient à l'ancien ministre du Tourisme dans le gouvernement Driss Jettou (2002-2007), Adil Douiri.
Car, à vrai dire, rien ne prédestinait Ibn Abdeljalil à faire de l'alpinisme, si ce n'est peut-être la géologie, puisque le Maroc compte parmi les plus hauts sommets d'Afrique, avec le mont Toubkal (4.165 m).
Né le 21 décembre 1979 dans la ville de Casablanca, Ibn Abdeljalil fait tout d'abord des études dans le domaine de la finance, en France, à l'Ecole supérieure de commerce de Paris (ESCP), ou Sup de Co, comme l'appellent beaucoup.
En 2002, diplôme en poche, il postule pour un poste d'analyste à la filiale européenne de la Morgan Stanley, une des plus grandes banques du monde, à Londres, au Royaume-Uni. Alors qu'il pratiquait déjà en amateur le marathon et le triathlon, il fait la rencontre, dans les bureaux de la MS, d'un autre sportif pas comme les autres. «En discutant avec lui, j'ai appris qu'il faisait de l'alpinisme. Cela m'a poussé à vouloir en faire, un peu par jeu, au début, avant que je ne devienne addict à la discipline». Il commence par faire des treks dont déjà, en 2002, dans l'Himalaya. Puis, il se lance dans un défi de taille: celui des sept sommets.
Sommet par sommet
«Je vous explique: sur chaque continent, il y a bien sûr un plus haut sommet. Normalement, pour réaliser le défi, il faut les escalader un par un, jusqu'à arriver à l'Everest. J'ai donc fait le Mont Blanc (4.810 m), en Europe, en 2003; puis l'Aconcagua (6.962 m), en Amérique du Sud, en 2005; puis le mont McKinley (6.194 m), en Amérique du Nord, en 2007. Alors, je me suis dit: pourquoi pas aller tout directement à l'Everest sans passer par les autres monts?». Actuellement, Ibn Abdeljalil se prépare dans la région de l'Oukaïmeden, avec beaucoup de courses en montagne à la clé. Courant janvier 2013, il devrait se rendre en Ecosse ou près de Chamonix, dans l'Hexagone, pour continuer sa préparation.
L'expédition devrait débuter en mars de la même année. Il devrait être accompagné de près d'une trentaine de personnes, qui poursuivent toutes le même rêve. Coût estimé: 60.000 dollars. «Contrairement à ce que pense un grand nombre de gens, je n'ai pas autant d'argent. J'ai démarché plusieurs sponsors qui, intéressés par mon idée, ont décidé de m'aider à réaliser mon objectif. Moi, personnellement, ce que je veux que les Marocains se mettent en tête, c'est que, malgré tous les handicaps, malgré notre âge, même s'il peut sembler qu'on n'est “que le Maroc", on peut atteindre nos rêves. Il faut juste y croire. Je compte faire des tournées dans les écoles pour que les enfants soient conscients de cela. Je viens de lancer une page sur Facebook pour que les internautes puissent suivre mon périple. J'espère, en tout cas, que ce dernier sera couronné de succès». C'est tout le mal qu'on peut lui souhaiter
![if gt IE 6]
![endif]
Tweet