Le Maroc élu au Conseil exécutif de l'Organisation pour l'Interdiction des Armes Chimiques    Mondial 2022: France et Australie passent, la Tunisie out    Laâyoune / Droits de l'Homme : Pour une meilleure intégration dans la planification et la gestion urbaine    La Tunisie bat la France(1-0), championne du monde, mais quitte le mondial    Mondial 2022 : Yassine Bounou "prêt" pour le Canada    Covid-19/Maroc : 1.283 cas actifs à l'échelle nationale    Casablanca / Associatif : Zakoura en faveur de l'éducation des tout-petits    Rabat / Inauguration : «La parure» dispose de son propre musée !    Naufrage algéro-polisarien !    Tenue de la 3e réunion du Comité de Pilotage du Programme National d'Approvisionnement en Eau Potable    Maroc-Chine : Signature à Rabat d'un MoU pour la promotion du commerce    La Centrale Turbines à Gaz Mohammedia 300 MW remporte la certification ISO 45001    Qatar 2022: la FIFA ouvre une enquête contre le Sénégal    Eau Potable et Irrigation : Akhannouch préside la troisième réunion du Comité de Pilotage du PNAEPI 2020-2027    Secousse tellurique ce mercredi au large de Driouch    Santé universitaire: signature à Rabat d'une convention de partenariat portant sur le Plan d'action 2022-2026    H&M supprime 1.500 emplois dans le monde    Canada – Maroc : Les Lions de l'Atlas, avec ou sans Sofyan Amrabat ?    Mercato : Cristiano Ronaldo en Arabie Saoudite pour 200 millions euros !?    Sommet Etats-Unis-Afrique : Revers de plus pour Alger et sa milice séparatiste    France : Une restauratrice condamnée à indemniser une cliente voilée    Palestine : Grève générale et des affrontements en Cisjordanie occupée    Santé: le gouvernement passe à la vitesse supérieure    Palestine : Pour le président de l'AG de l'ONU, "l'occupation doit cesser"    En visite en janvier au Maroc, Macron va-t-il ramener avec lui un nouvel ambassadeur?    Charrettes à traction animale : Le Conseil de Casablanca a du mal à y mettre fin    ONU/Foot : Carton rouge aux discours de haine    Concert « Stars in The Place 2022 » à Marrakech : les têtes d'affiches !    K-pop : Saiki Weesa de Pychic Fever revient sur ses origines marocaines    Les confessions touchantes du père de Walid Regragui (VIDEO)    CDG : Comment se présente 2023 ?    Mondial 2022 / Lu sur Twitter ce mercredi matin : Franck Leboeuf présente ses excuses après ses propos sur le Maroc / Stéphanie Frappart première femme à arbitrer un match de coupe du monde masculine    Décès de l'ancien président chinois Jiang Zemin    Bénin-Maroc: échange des instruments de ratification relatifs à la Convention en vue d'éviter la double imposition (communiqué)    L'institutionnalisation du dialogue social contribue à garantir les conditions nécessaires pour développer la production    Charte de l'investissement. La Chambre des Conseillers adopte le projet de loi-cadre    Météo. De la pluie dans plusieurs provinces du Royaume et même de la neige...    Le temps au Maroc, ce mercredi 30 novembre 2022    Revue de presse quotidienne de ce mercredi 30 novembre 2022    Le sida est toujours là... Faisons un don !    TGCC : Des projets d'expansion dans le pipe d'ici fin 2022    Maroc : Démarrage de la période de souscription à l'introduction en bourse d'Akdital    IPPIEM: Principaux points de la note du HCP    Un MOOC sur le patrimoine vivant et le développement durable présenté à Rabat    Exposition «Melehi à Loft Art Gallery 2009–2020» : Histoire de complicité entre un artiste et sa galerie    8 longs-métrages et 3 courts-métrages à découvrir dès le 7 décembre    Front commun Maroc-UNESCO pour la protection du patrimoine    Cinéma : Une célébration haute en couleur pour la 20e édition anniversaire du FIFM    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des prévisions irréalistes
Publié dans MarocHebdo le 08 - 11 - 2013

MAROC HEBDO INTERNATIONAL N° 1046 - Du 08 au 14 novembre 2013
Retour
BUDGET. D'après l'Istiqlal, principal parti de l'opposition, le projet de loi de finances 2014 s'appuierait sur des prévisions peu conformes à la réalité. Décryptage.
Le projet de loi de finances (PLF) 2014 du gouvernement Abdelilah Benkirane s'appuierait-il sur des prévisions irréalistes? Le Parti de l'Istiqlal (PI), principale force politique de l'opposition, le soutient, du moins, depuis que le projet a été soumis à discussion devant la commission des finances et du développement économique de la Chambre des représentants.
Dans son intervention, mercredi 30 octobre 2013, Noureddine Modiane, président du groupe parlementaire istiqlalien, a à cet effet, qualifié le PLF de «projet administratif d'austérité». Données à l'appui: l'atteinte du pouvoir d'achat des classes pauvres et moyennes; l'absence de mesures concrètes pour endiguer l'évasion fiscale; la baisse du nombre d'emplois à 17.000 seulement, contre 26.000 en 2013; ou, encore, le «recul» du soutien de l'Agence de développement social (ADS) et du Fonds de développement agricole (FDA). Mais cela ne s'arrêterait
pas là.
Déficit public
Ainsi, d'après la députée du PI, Mounia Ghoulam, qui, dans son intervention en commission, a donné quelques chiffres du "contre-PLF" réalisé par la formation de la balance, le déficit public atteindrait 6,3% du produit intérieur brut (PIB), et non 4,9%, comme le prévoit le projet de loi de finances. Ce chiffre de 6,3% se base sur le fait que le prix du baril de pétrole brut devrait, se situer entre 108 et 110 dollars américains (USD), en 2014, si l'on en croit le Fonds monétaire international (FMI) et l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE). Or, le gouvernement, lui, table sur un prix moyen de 105 USD. Cette différence de trois à cinq dollars entre les prévisions du FMI et de l'OCDE et celles de la majorité devrait faire passer le budget de la compensation à 41,8 milliards de dirhams (MM MAD), contre 33 MM MAD, selon le projet de loi de finances 2014. Cela, couplé à la contraction des recettes fiscales, équivaudrait à un déficit supplémentaire de 13 MM MAD que le gouvernement devrait encore, faute de quoi, combler en retranchant les dépenses d'investissement.
Abdelilah Benkirane a, d'ailleurs, décidé, lundi 28 octobre 2013, d'annuler l'ensemble des investissements des mois de novembre et décembre 2013, après une décision similaire, début avril 2013. Des mesures qui visent à limiter le déficit à 5,5% du PIB, conformément aux engagements gouvernementaux auprès du FMI, mais qui limite, pour l'heure, la possibilité d'une relance économique, qui, comme chacun sait, dépend fortement des investissements publics. Ce qui, à terme, mine la croissance. Celle-ci devrait selon les prévisions du gouvernement se situer à 4,2%. Un chiffre que conteste l'Istiqlal. Partant de données du Centre marocain de conjoncture (CMC) et du Haut-commissariat au plan (HCP), l'Istiqlal préfère, en effet, situer la croissance à 3,1%, jugé plus conforme à la réalité.
![if gt IE 6]
![endif]
Tweet