Classement Forbes : deux Marocains parmi les milliardaires africains en 2021    Agence Bayt Mal Alqods : les lauréats du concours "Les couleurs d'Al Aqsa" primés    Stupeur et condamnation en France après des actes ciblant les musulmans    Les Ligues régionales de football en réunion à Laâyoune : Les présidents pour un 3e mandat du président actuel de la FRMF    Covid-19: la troisième vague sera plus féroce que la deuxième, estime un expert en systèmes de santé    Justice: avec la pandémie, le secteur contraint d'accélérer les réformes    Ligue des champions : Le Zamalek accuse Attarajji et le Mouloudia d'entente illicite    La prestation d'Achraf Hakimi contre Cagliari    Future débâcle des Lions de l'Atlas : La procédure habituelle est lancée    Footballeurs marocains de l'étranger : Hamdallah convoqué devant la Commission de Discipline de la Fédération saoudienne    Covid-19: En France, la vaccination ouverte dès lundi aux 55 ans et plus    Salé: un policier contraint d'utiliser son arme de service pour interpeller un repris de justice dangereux    En Algérie, la pénurie d'huile à l'origine de scènes de chaos et de files d'attente interminables    Adoption d'un nouveau statut pour les enseignants chercheurs : Le démenti du ministère de l'Education    LDC Afrique : Les 8 équipes qualifiées pour les quarts de finale    Relance économique: la nouvelle charte de l'investissement, un dispositif suffisant ?    Interview avec Me Mohammed Mehdi Salmouni Zerhouni: "Le projet de la loi n°95/17 me semble être contraire à la Constitution"    L'Association marocaine des droits des victimes tient son assemblée générale constitutive    «Des assassinats au goutte-à-goutte» : l'ONU condamne des exécutions extrajudiciaires au Tindouf opérées par l'Algérie    Nigeria : des djihadistes attaquent des installations humanitaires    L'Association marocaine des droits des victimes, contre l'impunité et la complaisance envers les bourreaux    Hamdaouia, les flammes d'une belle âme    Théâtre: Fedwa Misk et nos mères    Développement du sourcing local: Marjane Holding s'engage auprès des industriels locaux    Contribution professionnelle unique: La DGI annule les pénalités de dépassement des délais d'inscription au-delà du 4 avril    OCP Africa et la BID au chevet de la riziculture ivoirienne    Le Maroc à l'OMC: La révolution contre les déchets plastiques aura-t-elle lieu ?    Covid-19 : Bientôt, le Maroc recevra 10 millions de doses du vaccin de Sinopharm    Combien y a-t-il de végans au Maroc ?    Réforme électorale : la Cour constitutionnelle inflige un revers au PJD, qui s'insurge    Heure légale GMT. Marocains, n'oubliez pas de régler vos montres !    Météo Maroc: les températures en hausse ce dimanche 11 avril 2021    Covid-19/Maroc : Séance commune des deux chambres du parlement lundi    Hamid El Aouni brigue un second mandat à la tête de la FRMSPSH    Liga: Real Madrid bat FC Barcelone 2-1 et s'empare du fauteuil de leader    19è festival du film éducatif de Fès : ''Hakakech'' remporte le prix de l'œuvre complète    La France, un «ennemi traditionnel et éternel», fulmine un ministre algérien    Somalie : un kamikaze se fait exploser, au moins six morts    Présidentielle au Tchad : 7,4 millions d'électeurs appelés dimanche aux urnes    Exemption de visa : Le journal colombien El Tiempo promeut le Maroc comme destination touristique post-pandémie    La BM disposée à apporter son appui financier et technique aux différents chantiers de réformes lancés par le Maroc    Lois électorales: la Cour constitutionnelle a tranché    Covid-19: Otmani attendu lundi au Parlement    Carol Moseley-Braun salue le rôle rassembleur du Maroc en Afrique    Marrakech : Une vente aux enchères d'oeuvres artistiques en hommage à l'artiste peintre Mohamed Melehi    Lamiaa Chraibi, productrice: "L'inégalité du genre dans l'industrie du film est systémique et non pas un simple phénomène "    Le dernier film de Naya Rivera, enregistré avant sa mort, va bientôt sortir    Tourisme patrimonial : Volubilis mènera son expérience «phygital»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Peinture: L'art figural de Abdellatif Lasri
Publié dans MarocHebdo le 14 - 05 - 2014


Quand certains trouvent un confort créatif dans la constance, au risque de répéter et revisiter les mêmes données à vie, Abdellatif Lasri, dans son approche plasticienne, multiplie les prises de risques. D'aucuns pourraient y voir une recherche constante d'un style, nous penchons à croire que c'est un pari qu'il relève à chaque fois qu'il entame une toile. Présence du signe, jeux chormatiques, travail de nuance et mises en abyme de la forme, cette peinture révèle aussi un aspect plus ontologique. Les différentes déclinaisons sur la figure et le visage sont parmi les thèmes les plus importants de ce travail. Entre métaphysique et psychanalyse, le visage devient un terrain d'expérimentation, un laboratoire de l'âme, un creusement artistique pour scruter quelques profondeurs. Prise en gros plan, comme une multitude de portraits ou d'autoportraits, la figure chez Lasri est une narration en soi. Ceci nous renvoie à la cinématographie d'Eisenstein et son amour pour le gros plan qui fragmente son discours filmique. Ici dans cette peinture, le visage embraye la narration et la ponctue. Une série de plans en couleurs et en formes, ovales et angulaires, qui délivre une vision, parfois de face, souvent détournée, quelques fois fugace. Et là, la vision, qui résulte de cette activité organique, sensorielle et neurologique qu'est la vue, avec toute cette cohorte d'autres sens qui la sous-tendent, est pourtant considérée comme le moins réaliste, le moins objectif des sens et le plus théâtral. Et c'est là que la dimension métaphysique de ce travail nous touche. La vision offerte à celui qui regarde dépend des conventions du langage pour désigner ce qui est vu et suppose un espace de mise en scène dans lequel s'inscrit la relation du sujet avec son objet, du peintre et de son modèle, de l'amateur d'art et du tableau. Sauf que là, une interrogation demeure. Qui regarde? Qui est regardé? Et quel va-et-vient s'opère-t-il entre ces deux visions qui s'interpénètrent? Transcendances Quoi qu'il en soit, cette peinture permet de rendre directement présent un organe animé par une force vitale inconsciente. Comme chez Francis Bacon où le sens même de l'horreur se transmue en splendeur. Le peintre irlandais disait que «l'horreur de la vie devient vie très pure, intense. » Et le fait même de peindre «tend à une totale imbrication de l'image et de la peinture, de telle sorte que l'image soit la peinture et vice versa. Alors la touche ne remplit pas la forme mais la crée. Par conséquent, chaque mouvement du pinceau sur la toile modifie la forme et le sens de l'image.» C'est cette dimension qui traverse les toiles de Abdellatif Lasri, dans une synthèse de l'image et du sens qui fait que l'oeuvre devient une partition peinte.