Maroc. Radisson Hotel Group ouvre quatre nouvelles plateformes hôtelières    Monétique: le CMI affiche des chiffres records pour le mois de juillet    Liban : l'UE est prête à imposer des sanctions pour peser sur la formation d'un gouvernement    En Algérie, deux superstructures sécuritaires à couteaux tirés pour s'emparer des leviers du régime    JO 2020. Les Marocains El Guesse et Oussama qualifiés pour les demi-finales du 800 m    JO-2020: Le programme du dimanche 1er août    Covid-19. Les vaccins, une voie à la fois sûre et fiable vers l'immunité    GB: les femmes enceintes fortement encouragées à se faire vacciner, face au variant Delta    Hausse de 4,1% du crédit bancaire en juin (BAM)    Levée des subventions sur le gaz butane, le sucre et la farine: ce qu'il en est vraiment    Conjoncture économique: les prévisions du HCP pour 2021 et 2022    Le Maroc s'inscrit, conformément à ses priorités, dans une perspective diplomatique multilatérale (ambassadeur)    Causalités foireuses et jugement médiatique orienté    Etats-Unis : les déclarations d'impôts de Trump doivent être transmises au Congrès    Libye : de retour, le fils de Kadhafi songe à se présenter à la présidentielle    Elections : L'Istiqlal déterminé à renforcer la position des Chambres de Commerce, d'Industrie et des Services    Le Président du Parlement arabe salue les réalisations accomplies par le Maroc sous le leadership du Roi Mohammed VI    Finale de la Coupe du Trône de basketball (2020-2021) : Le FUS Rabat remporte le titre face au Kawkab Marrakech    Au sujet des paris sportifs... L'ITIA et la FRMT suspendent à vie Mohamed Hirs et 35 000 $ d'amende !    Fête du trône : les vœux de Justin Trudeau    En Algérie, le scandale de faux comptes de désinformation liés au régime    Al Haouz: Fermeture d'un établissement hôtelier pour violation des mesures sanitaires    Covid-19. Le ministère de la Santé lance un appel à éviter les centres de vaccination à grande affluence    Covid-19 : Les objectifs de vaccination sont loin d'être atteints (OMS)    Maroc/Météo:Temps chaud, ce samedi 31 juillet    Pays-Bas : découverte d'un grand laboratoire de drogues de synthèse    Covid-19 au Maroc. Port du masque: les autorités serrent la vis    CEA-ONU : Les Initiatives Royales pour la promotion de la condition de la femme, saluées par Vera Songwe    La sélection nationale de Breakdance se prépare à Ifrane au Championnat du monde    Tunisie : le président Kaïs Saïed confie le portefeuille de l'intérieur à Ridha Gharsallaoui    Le président russe félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône    BCP : Un Produit net bancaire de 10,2 milliards DH à fin juin    ONCF. De bonnes performances et une nouvelle feuille de route à l'horizon    JO 2020. Les Marocains El Bakkali et Tindouft qualifiés pour la finale du 3 000 m steeple    Banques participatives/ BAM : les dépôts à vue collectés grimpent de 49% en 2020    Tunisie : L'hôpital de campagne marocain à Manouba opérationnel    Marocanité du Sahara : Une reconnaissance américaine historique    Slalom Kayak aux J.O de Tokyo : Le Marocain Mathis Saoudi perd en demi-finale    Basket-ball : La finale féminine de la Coupe du Trône reportée à cause de la Covid-19    "Allayla Sahratena": Une soirée spéciale fête du Trône, samedi à 21h45    Yassine Saibi, la musique dans la peau    Pegasus, médiatus, propagus    "Réduction des risques... le Manifeste" : un ouvrage qui décortique les urgences du monde en temps de pandémie    Lever de rideau sur le 22è Festival international de luth    Art contemporain : La Fondation nationale des musées met en avant la jeune scène artistique    "Nektachfou Bladna"-Replay: Visiter le Maroc autrement avec les artistes    Fête du Trône : «Nehzzo lwan dyialna !», l'appel pour exprimer la fierté du pays    Maroc : découvertes de vestiges archéologiques majeurs à Casablanca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Quand les locomotives attrapent un coup de froid
Publié dans MarocHebdo le 03 - 06 - 2014


MOTUS ET BOUCHE COUSUE
Des trains "rapides", "climatisés", qui parcourent une centaine de kilomètres en trois heures ne courent pas les rails. Au Maroc, on en possède. Grâce aux bons services de l'Office national des chemins de fer (ONCF). Mercredi 20 janvier, le célèbre train "Al Maghrib Al Arabi" a quitté la gare de Casablanca Port avec 45 minutes de retard. À 23h30, deux heures après le premier tour de roue, il entrait triomphalement dans la gare de Rabat Agdal. Il est des records qui doivent être célébrés dans la fierté.
Mohamed Laalaj, DG de l'ONCF.
La vague de froid qui sévit depuis quelques semaines au Maroc a fait bien des ravages. Si nous ne déplorons pas encore de pertes humaines, louanges en soient adressés à Dieu, cela relève du miracle. Il a fait tellement froid que même nos robustes locomotives ont pris un coup de gel. Après avoir parcouru de long en large les vastes régions du Royaume, certaines ont dû, la mort dans l'âme, courber le pantographe, ne pouvant plus avancer d'un mètre.
C'est tout à fait compréhensible. Même les mécaniques les plus sûres ont leurs moments de défaillance. Fermons les yeux si les nôtres s'empressent de rouler au tapis au moindre choc.
Négligence
De toute façon, les bons et loyaux services qu'elles rendent depuis des années à des milliers de " navettistes ", les dispensent largement de nos reproches. On se gardera donc d'accabler ces chevaux de fer, dont les semblables sous d'autres cieux gouttent depuis belle lurette aux joies d'une retraite méritée.
Est-ce une raison suffisante pour avaliser un retard de 3 heures sur un trajet d'une centaine de kilomètres ? Pas le moins du monde. Qui est responsable alors ? Car il faut bien que rigueur soit tenue à quelqu'un de ces longues heures d'attente incertaine dans le froid glacial de la nuit.
Rancuniers, nous ne pouvons ravaler encore une fois notre dépit. Orientons alors notre courroux sur nos semblables qui président aux destinées de ces pauvres machines. C'est peu reluisant, car bien trop facile. Les griefs ne manquent pas. Au contraire, on n'a que l'embarras du choix.
Soyons généreux et limitons-nous à ce qui blesse le plus les centaines de passagers de l'ONCF. Ne parlons pas du manque de sécurité, du prix du café soluble brûlant, de la fraîcheur des sandwichs, encore moins de l'arrogance de certains agents. Bornons nous à attirer l'aimable attention de ces messieurs sur la nature des êtres que leurs trains transportent. Des êtres humains trop souvent bafoués du peu de cas fait de leur dignité. Des voyageurs qui se sont acquittés d'un droit de voyage dont ce n'est pas là l'occasion de discuter du caractère excessif. Des contractuels temporaires de l'office qui, à ce titre, ont le droit et non le privilège, d'être informés de ce qui leur arrive. De recevoir des excuses de la partie qui a failli à son engagement de les transporter d'un endroit à un autre dans, soyons indulgents, plus ou moins les délais fixés. Si la sonorisation des trains de l'ONCF a également attrapé un coup de gel, nous retirons volontiers tout ce qui précède. En attendant qu'un aimable lecteur nous informe pourquoi la plupart
des trains qui ont circulé mercredi 20 janvier ont eu du retard. Nous ne le savons toujours pas. o
Retour