Covid-19 : Le Canada recevra 8 millions de vaccins Pfizer supplémentaires mais moins de Moderna    Déficit budgétaire de 6,7 MMDH à fin mars    Fès: des citoyens accomplissent les « tarawih » sur la voie publique (PHOTO)    Portrait de la semaine: Le Maestro Abdelmajid Dolmy, artiste du football marocain    Coupe du Roi: revivez le 31ème sacre du Barça (VIDEO)    Arrestation de cinq manifestants à Alger lors du 113e vendredi du Hirak    Tennis: Coupe Davis : Pleins feux sur Madrid, Turin et Innsbruck    La directrice du FMI a félicité le Maroc    Au menu du Conseil de gouvernement prévu mardi prochain    Coupe d'Angleterre: Ziyech envoie Chelsea en finale ! (VIDEO)    JO de Tokyo: tirage au sort des tournois de football le 21 avril (FIFA)    Bundesliga: Le Bayern bat Wolfsburg (3-2)    La famille royale britannique rend un ultime hommage au prince Philip, époux de la reine Elizabeth II    Regards vers le futur: L'institut CDG fait le bilan de 2020 (VIDEO)    Taounate: Trois morts suite à une agression perpétrée par un individu souffrant de troubles mentaux    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 17 avril 2021 à 16H00    Covid-19/FORPEL : Première réunion de la commission spéciale pour le recouvrement de la pandémie    Un énième préparatif pour le sommet Rabat-Madrid    Botola Pro : Le Raja et la RSB assurent l'essentiel    Marrakech: un frère et une sœur placés en garde à vue    AstraZeneca: 9 nouveaux cas de thromboses et 4 décès en France    Pêche: Un début d'année marqué par la hausse de la valeur des produits    MAT-RCA (2-3) : Les Rajaouis roulent au super, les Tétouanais à l'ordinaire !    Maroc: Secousse tellurique de 4,3 degrés dans la province de Driouch    Naufrage d'une embarcation de migrants subsahariens au large de la Tunisie : 41 morts, 3 secourus    Le nombre de nouveaux cas hebdomadaires dans le monde a doublé les deux derniers mois    Souad Jamaï "Le Serment du dernier messager" : Un conte du futur pour comprendre le présent    Culture : Lahcen Zinoun signe à Casablanca son autobiographie "Le rêve interdit"    L'ADII lance son plan stratégique 2020-2023    Rencontre: Exploratrice, conteuse...    Ramadan: Driss Roukh critiqué à cause de Mouna Fettou et Dounia Boutazout (PHOTO)    L'ONU appelle à accélérer l'investissement dans les infrastructures vertes dans les villes    Conso. Ramadan: Voilà à quoi il faut faire attention    Don Royal: Arrivée à Beyrouth du premier lot des aides alimentaires pour le Liban    Dar Bouazza : découvrez Vert Marine 3 (VIDEO)    Arrivée à Beyrouth du premier lot des aides alimentaires destinées aux forces armées et au peuple libanais    Maroc/Météo : Temps stable à passagèrement nuageux ce samedi 17 avril    Miloudi Moukharik: L'UMT va participer activement au chantier de la généralisation de la protection sociale (vidéo)    Affaire Omar Radi : les autorités marocaines déplorent que des ONG tentent d'influencer le cours de la justice    PDES, ONG Suisse : La généralisation de la protection sociale, une consécration de la dimension du développement humain    Indianapolis: l'auteur de la fusillade identifié    La résolution de la crise du barrage de la Renaissance permettra de renforcer l'intégration économique régionale    Qui est Frank Grillo, le nouveau monsieur muscles de Hollywood ?    Nucléaire : l'Iran a commencé à produire de l'uranium à 60 %    Ramadan 2021 : 2M s'accapare 45% de l'audience télévisuelle en prime time    Piratage : Londres "gravement préoccupé" par des "activités malveillantes" de la Russie    Les radios historiques de Fès et Tanger désormais en 24/24    L'Académie du Royaume du Maroc publie « Tebraâ », un recueil qui célèbre la poésie féminine Hassanie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ennahda, ou la tentation anti-marocaine
Publié dans MarocHebdo le 02 - 03 - 2021

Le parti frériste tunisien ne veut apparemment pas du Maroc et de la Mauritanie dans “son” Maghreb.
En proie depuis quelques années à un essoufflement notable illustré notamment par la perte de seize sièges aux dernières législatives du 6 octobre 2019, le parti frériste tunisien d'Ennahda cherche, à l'évidence, à rebondir sur la scène politique de son pays. Et pour ce faire, il semble de plus en plus miser sur la junte algérienne, avec laquelle le président de la formation et aussi président du parlement tunisien, Rached Ghannouchi, entretient, on le sait, des relations, de son propre aveu, “excellentes”.
Ce dernier vient ainsi d'accorder une interview de près d'une heure à la chaîne de télévision tunisienne Diwan où, au moment d'aborder l'actualité régionale, il a avancé que la construction maghrébine passe par Alger, Tunis et Tripoli, faisant fi du Maroc et de la Mauritanie qui pourtant, eux aussi, sont membres de l'Union du Maghreb arabe (UMA). Il a, dans ce sens, qualifié les trois capitales de “noyau”, et même fait part de son ambition qu'elles adoptent ensemble, à l'avenir, une monnaie commune.
Le Maroc ne devrait bien évidemment pas réagir, M. Ghannouchi ayant de toute façon vu son poids régional se réduire, au fur et à mesure, comme une peau de chagrin et sa parole ne valant de fait plus grandchose, mais c'est pour le moins un triste signe d'ingratitude de la part du concerné et de son parti, sachant qu'au moment où la Tunisie était vilipendée et taxée à tort de céder à la folie jihadiste après notamment les assassinats en 2013 des figures de gauche qu'étaient Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, c'était le Royaume qui avait été du plus grand soutien: le roi Mohammed VI avait ainsi profité de la visite qu'il avait effectuée à la fin du printemps 2014 dans le pays pour arpenter, devant les caméras, la fameuse rue Habib-Bourguiba de Tunis et prouver au monde qu'il y avait loin de tous les bruits ambiants.
L'Algérie, elle, par contre, voyait ses dirigeants faire tout pour faire capoter la révolution du jasmin, comme le dénonçait récemment l'ancien président Moncef Marzouki lui-même dans un entretien à la chaîne arabe d'Al-Khaleej TV -ce qui lui a d'ailleurs valu une réaction au vitriol du ministère des Affaires étrangères, poussé selon les médias tunisiens par Ennahda même, qui tire avec le parti de Qalb Tounes notamment les ficelles du gouvernement Hichem Mechichi.
M. Ghannouchi ne saurait, heureusement, pas représenter la Tunisie et les Tunisiens -sa sortie sur Diwan a, à ce propos, été dislikée par plus de deux spectateurs sur cinq, couplée à bon nombre de commentaires négatifs-, mais elle est ceci dit à davantage renforcer la conviction de Rabat que l'avenir du Maroc se joue moins au sein de l'UMA que par exemple de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), à qui il avait demandé fin février 2017 d'adhérer.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.