Mondial : Des chefs d'Etat félicitent le roi suite à la qualification du Maroc en quarts de finale    Mondial-2022: Le Maroc aux quarts de finale après sa victoire face à l'Espagne aux tirs au but    Mondial 2022 : Le Roi Mohammed VI félicite les Lions de l'Atlas    Nasser Bourita s'entretient avec le ministre adjoint des Affaires étrangères australien    Accidents de la circulation: 14 morts et 2.233 blessés en périmètre urbain durant la semaine dernière    Tétouan / Forum de la démocratie participative : Développer la performance des acteurs de la société civile    Casablanca-Settat : Maâzouz reçoit une délégation d'anciens chefs d'Etat, dont des Prix Nobel    Zoo de Rabat : Le projet «Building the Photo Ark» dédié aux espèces en voie d'extinction    Rabat / Cinéma : Clôture de la 15ème édition du Festival Handifilm    Evolution du coronavirus au Maroc. 179 nouveaux cas, 1 269 570 au total, mardi 6 décembre 2022 à 15 heures    "Sir, Sir, Sir"... L'Ambassadeur des USA à Rabat encourage les Lions de l'Atlas    La Russie vendra son pétrole en utilisant de nouveaux instruments    La France se prépare à des coupures de courant    Maroc/Israël. Bond significatif des échanges    Ouganda : Mehdi Bensaid, porteur d'un message royal, reçu par le président Museveni    Belgique : Le CCE veut l'expulsion de Hassan Iquioussen vers la France    Prières rogatoires dans les synagogues du Royaume pour demander la pluie    La FIFA rend hommage à un football marocain « brillant sur tous les plans »    Qatar 2022 : Face à l'Espagne, le Maroc joue le match de son histoire    Walid Regragui et Achraf Hakimi préparent le choc contre la Roja (VIDEO)    HCP: les femmes consacrent plus du 1/6 de leur journée aux travaux ménagers    Métiers mondiaux : ça cartonne à l'export !    Le parquet rejette la demande de libération de Mohamed Zayan    L'organisation des femmes socialistes dénonce la violence à l'égard des femmes sur les réseaux sociaux    Le groupe Etat islamique a utilisé des armes chimiques, selon des experts de l'ONU    Handifilm. Des lycéens marocains raflent les 4 prix de la compétition internationale du court métrage    Le Maroc et la Belgique renouvellent leur volonté de faire avancer la Haute Commission mixte    La Chambre des Conseillers adopte le PLF-2023    Les plans d'action régionaux au titre de 2023 en cours d'étude, nécessitent une enveloppe de 8,41 MMDH    L'Angleterre écarte le Sénégal et se tourne vers la France    Sans cartes ni boussole: Il est urgent de diriger autrement, de Marc De Leyritz    AIE : La crise de l'énergie a créé un «élan inédit» pour les renouvelables    Produits de base: Le gouvernement rassure sur la disponibilité du stock    L'artisanat marocain décolle fort à l'international    Economie verte : emplois et compétences    Open Startup : La formation annuelle se déroulera à Casablanca    Casablanca : 5 ans de prison pour avoir détourné une mineure    Parlement panafricain : L'Afrique unie pour sa jeunesse    Des conflits cachés entre Ouahbi et Mansouri laissent présager une scission au sein du PAM    Mondial: les compos probables de Maroc-Espagne    Météo: les prévisions du mardi 06 décembre    Stock stratégique des produits de base: l'Exécutif œuvre à la mise en place d'un écosystème national intégré    Casablanca / Théâtre arabe : Neuf pays et 16 représentations en compétition    Marrakech : coup d'envoi de la septième Semaine nationale de l'artisanat    Zouhair Bahaoui en concert le 6 décembre au Qatar    Finale de la ligue nationale d'improvisation théâtrale Nojoum    Vernissage à Fès de l'exposition «L'art comme devoir de mémoire» du plasticien Said Haji    La revue de presse du lundi 5 décembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Vers une propagation exponentielle du variant britannique ?
Publié dans MarocHebdo le 06 - 04 - 2021

Situation épidémiologique, nouveaux variants du Covid-19, allègement des restrictions sanitaires… le Pr. Azeddine Ibrahimi, membre du Comité scientifique Covid-19 fait le point.
Il n'y a pas, pour le moment, péril en la demeure. C'est ce que semble expliquer en substance le Pr. Azeddine Ibrahimi, dans une post sur sa page Facebook. D'après le directeur du laboratoire de biotechnologie de la Faculté de médecine et de pharmacie de l'université Mohammed V de Rabat, la situation épidémiologique du Maroc est «quasi stable» grâce, notamment, à la vaccination d'un large éventail de personnes à risque. «Cela conduit à un climat de sécurité chez le public tant qu'il voit que le nombre de décès est en baisse et que le système de santé supporte le nombre de cas positifs au virus», précise-t-il.
Le membre du Comité scientifique Covid-19 affiche par contre son inquiétude sur l'augmentation des nouveaux cas du variant britannique au Maroc, dont 89 ont été détectés dans sept régions, selon le ministère de la Santé. «Malgré les difficultés pour déterminer le taux exact du variant britannique (sur l'ensemble des souches du covid 19 au Maroc), tous les indicateurs montrent que nous avons dépassé les 15%», indique le Pr. Brahimi, en soulignant que ce constat confirme un «début de propagation exponentielle ».
Variant nigérien
Autrement dit, nous devons apprendre à vivre avec cette nouvelle souche pour encore quelques semaines. Et, contrairement au virus originel, son degré de contagion est plus élevé. «Le plus dangereux, c'est sa rapidité de propagation, ce qui peut conduire à nouvelle pression sur le système de santé et à la poursuite de l'opération de vaccination sous pression», alerte-t-il. Le scientifique marocain va même plus loin, en révélant l'apparition de «25 mutations (et non variants) marocaines», d'après les résultats d'une étude de son laboratoire.
«La multiplication du virus conduit forcément à l'apparition de mutations locales produites spontanément en présence des conditions génétiques de leur développement », explique-t-il. Outre le variant britannique, le professeur annonce que le comité scientifique a confirmé l'existence de 28 nouveaux variants au Maroc, notamment le variant nigérien.
A quand un retour à la vie normale? La fameuse question qui taraude les esprits. Le Pr. Ibrahimi a essayé d'y répondre en formulant quelques recommandations. Il suggère un allégement de nombreuses restrictions, après la fête de l'Aid El-Fitr, si les données de la pandémie se stabilisent d'ici le 10 mai, en particulier au niveau des écoles pour permettre aux élèves de passer les examens en présentiel, ainsi que l'ouverture des cafés et restaurants «plus longtemps» et l'autorisation des «rassemblements limités à un nombre raisonnable».
Si la situation sanitaire est favorable, il propose de franchir un nouveau palier, à partir du 10 juin, pour «augmenter le nombre de personnes autorisées à se rassembler dans les lieux publics et privés, prolonger les horaires d'ouverture des cafés et restaurants, autoriser le retour des supporteurs dans les gradins et des spectateurs dans les salles de cinéma, ainsi que la reprise des célébrations de certaines évènements».
Enfin, poursuit-il, à partir du 10 juillet, le gouvernement pourra «lever les dernières restrictions, autoriser la fête de l'Aid Al Adha et accueillir les MRE». le professeur invite les Marocains à respecter les gestes barrières et des restrictions sanitaires pour faciliter ces assouplissements.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.