Gouvernement : Les contours de la majorité se préciseront au cours de la semaine prochaine    Production industrielle : Hausse de 19,9% de l'indice de la production au T2-2021    Sahel : Le chef de l'EIGS et mercenaire du « Polisario » tué par la force Barkhane    Attaque au Mali : L'ASMEX condamne les agressions contre les routiers marocains    JO et Jeux paralympiques : La Fondation Mohammed VI des champions sportifs rend hommage aux athlètes médaillés    Compteur coronavirus : 2.432 nouveaux cas, Casa, Rabat, Salé en tête de liste    Covid-19 : première baisse substantielle du nombre de cas hebdomadaires,    DGSN : Quatre responsables suspendus pour manquements dans l'exercice de leurs fonctions    Politique de vaccination : Le pragmatisme marocain    Covid-19: 2.432 nouveaux cas, plus de 17,2 millions de personnes complètement vaccinées    Technologie. Une nouvelle gomme increvable signée Michelin    Transport aérien: Emirates lance une campagne de recrutement mondiale incluant le Maroc    Elections du 8 septembre: la stratégie digitale des partis politiques disséquée    Les provinces du Sud connaissent un essor remarquable sur tous les plans    Attente...    PJD : après la déroute électorale, la dure thérapie de groupe    Libye : l'Egypte, le Maroc et la communauté internationale appellent les autorités à tenir les élections comme prévu    Israël : Vers le lancement d'un projet de fabrication de drones au Maroc    Le Maroc se dote d'une série de drones autonomes    M. Babou Sène, nommé Consul général de la République du Sénégal à Dakhla    ONDA : Plus de 3,56 millions de passagers internationaux entre le 15 juin et le 31 août    Technologie : Des fenêtres qui fournissent de l'énergie    L'économie mondiale va rebondir mais de manière inégale selon les régions    Initié par l'Ambassade des Pays-Bas au Maroc, un Demo Day pour couronner les 3ème Orange Corners Morocco    Contrôles continus: le ministère fait une annonce    La CDG intègre le programme DATA TIKA de la CNDP    Cinéma : L'Institut Français du Maroc rouvre ses salles de projection    Festival : la 14ème édition du Festival national du Zajal se donne à voir en digital    Botola Pro D1 / FAR-JSS (0-3) : Victoire méritée de Chabab Soualem    Le changement climatique pourrait pousser 1,9 million de Marocains à migrer d'ici 2050    Covid-19 : plus de 70% de la population chinoise entièrement vaccinée    Le Maroc reçoit 5 millions de doses du vaccin Sinopharm    Pakistan: 7 soldats et 5 terroristes tués au Waziristan du Sud    Hamdi Ould Errachid reconduit à la tête du conseil de Laâyoune-Sakia El Hamra    Classement FIFA: Les Lions de l'Atlas au 33ème rang    Interview avec Neta Elkayam : «Je m'intéresse à beaucoup de musiciens marocains contemporains»    Xander Pratt dévoile son nouveau titre en hommage à Casablanca    Radisson Hotel Group : Une expansion record au Maroc et en Afrique du Nord    Allemagne : le site fédéral des élections probablement visé par une cyberattaque    Retour sur la saga des héros paralympiques    «Lewy» et le Bayern surclassent encore le Barça    Lukaku tire Chelsea du piège du Zenit, Ziyech décevant    Match nul pour Séville, En Nesyri voit rouge    Abdelkader Bourhim: "Le sport, parent pauvre des programmes électoraux"    Le plus haut gradé américain craignait que Trump n'attaque la Chine    Cinéma : L'IF du Maroc rouvre ses salles de projection    Des ateliers consultatifs de la musique du 17 au 28 septembre    Arts plastiques : Samira Ait El Maalam expose sous le thème «Vortex»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Vers une propagation exponentielle du variant britannique ?
Publié dans MarocHebdo le 06 - 04 - 2021

Situation épidémiologique, nouveaux variants du Covid-19, allègement des restrictions sanitaires… le Pr. Azeddine Ibrahimi, membre du Comité scientifique Covid-19 fait le point.
Il n'y a pas, pour le moment, péril en la demeure. C'est ce que semble expliquer en substance le Pr. Azeddine Ibrahimi, dans une post sur sa page Facebook. D'après le directeur du laboratoire de biotechnologie de la Faculté de médecine et de pharmacie de l'université Mohammed V de Rabat, la situation épidémiologique du Maroc est «quasi stable» grâce, notamment, à la vaccination d'un large éventail de personnes à risque. «Cela conduit à un climat de sécurité chez le public tant qu'il voit que le nombre de décès est en baisse et que le système de santé supporte le nombre de cas positifs au virus», précise-t-il.
Le membre du Comité scientifique Covid-19 affiche par contre son inquiétude sur l'augmentation des nouveaux cas du variant britannique au Maroc, dont 89 ont été détectés dans sept régions, selon le ministère de la Santé. «Malgré les difficultés pour déterminer le taux exact du variant britannique (sur l'ensemble des souches du covid 19 au Maroc), tous les indicateurs montrent que nous avons dépassé les 15%», indique le Pr. Brahimi, en soulignant que ce constat confirme un «début de propagation exponentielle ».
Variant nigérien
Autrement dit, nous devons apprendre à vivre avec cette nouvelle souche pour encore quelques semaines. Et, contrairement au virus originel, son degré de contagion est plus élevé. «Le plus dangereux, c'est sa rapidité de propagation, ce qui peut conduire à nouvelle pression sur le système de santé et à la poursuite de l'opération de vaccination sous pression», alerte-t-il. Le scientifique marocain va même plus loin, en révélant l'apparition de «25 mutations (et non variants) marocaines», d'après les résultats d'une étude de son laboratoire.
«La multiplication du virus conduit forcément à l'apparition de mutations locales produites spontanément en présence des conditions génétiques de leur développement », explique-t-il. Outre le variant britannique, le professeur annonce que le comité scientifique a confirmé l'existence de 28 nouveaux variants au Maroc, notamment le variant nigérien.
A quand un retour à la vie normale? La fameuse question qui taraude les esprits. Le Pr. Ibrahimi a essayé d'y répondre en formulant quelques recommandations. Il suggère un allégement de nombreuses restrictions, après la fête de l'Aid El-Fitr, si les données de la pandémie se stabilisent d'ici le 10 mai, en particulier au niveau des écoles pour permettre aux élèves de passer les examens en présentiel, ainsi que l'ouverture des cafés et restaurants «plus longtemps» et l'autorisation des «rassemblements limités à un nombre raisonnable».
Si la situation sanitaire est favorable, il propose de franchir un nouveau palier, à partir du 10 juin, pour «augmenter le nombre de personnes autorisées à se rassembler dans les lieux publics et privés, prolonger les horaires d'ouverture des cafés et restaurants, autoriser le retour des supporteurs dans les gradins et des spectateurs dans les salles de cinéma, ainsi que la reprise des célébrations de certaines évènements».
Enfin, poursuit-il, à partir du 10 juillet, le gouvernement pourra «lever les dernières restrictions, autoriser la fête de l'Aid Al Adha et accueillir les MRE». le professeur invite les Marocains à respecter les gestes barrières et des restrictions sanitaires pour faciliter ces assouplissements.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.