Maroc-Allemagne: L'inévitable rupture    Africa Motors : la marque DFSK chouchoute ses clients    Collectivités territoriales: La légalisation des signatures toujours en vigueur, mais pour le privé    Micro-crédit : ce que prévoit le projet de loi adopté en Conseil de gouvernement    Bourita dénonce le soutien de l'Iran au Polisario    L'insécurité alimentaire aiguë touche 155 millions de personnes en 2020, selon l'ONU    L'Inter Milan prêt à se séparer d'Achraf Hakimi ?    Aid Al Fitr : Les paniers destinés aux détenus autorisés selon un calendrier défini    Aéroport Mohammed V: les vols internationaux transférés au Terminal 1    Algérie : le gouvernement avertit contre des actes « subversifs »    Des garde-côtes marocains formés par Frontex pour le sauvetage des migrants en haute mer    Nos vœux    Culture de pastèque: l'ONSSA rassure les Marocains    La politique nationale de l'environnement des affaires 2021-2025 adoptée    Divertissement: Mounia LEMKIMEL fait le show chez Rachid ALLALI, ce soir à 22h50    Le ministère de l'Intérieur rappelle la nécessité de se limiter à 10 personnes lors des enterrements    Ramadan 1442: voici le montant de Zakat Al-Fitr au Maroc    Chambres professionnelles: l'inscription sur les listes électorales du 10 au 30 mai    Secousses telluriques à Driouch: les explications d'un expert    L'ASADEH demande à nouveau «l'arrestation immédiate» du chef du «Polisario» (médias espagnols)    Japon : état d'urgence prolongé à l'approche des Jeux de Tokyo    Achraf Bencharki de nouveau buteur et passeur    L'épouse de Rachid Ghribi Laroussi à Mohamed Hajib : «Ne parlez pas en notre nom!»    Affaire du dénommé Brahim Ghali : Une ONG espagnole dénonce « le silence et l'ambiguïté » de l'exécutif ibérique    Elections 2021: le choix des candidats, entre renouvellement et reproduction des élites    Meknès: Deux individus interpellés pour vol à l'intérieur d'agences de transfert de fonds et de change    Les dernières secousses telluriques à Driouch, des répliques à l'activité séismique de 2016    La commercialisation du Mall du Carrousel confiée à AMS AFRICA    Cinéma : Un réseau d'acteurs pour la promotion des droits de l'Homme voit le jour    11ème conférence internationale sur le tabac : Les produits alternatifs moins nocifs comme solution    Le prince Moulay El Hassan fête son 18ème anniversaire    Arganier : Célébration en grande pompe de la première journée internationale    "Tlata Del Ferhate", le bonheur est le plus grand des trésors ! Dimanche à 23h00    Nigeria : fin de calvaire pour des étudiants enlevés    CIMR/Maroc: Hausse du nombre des affiliés de 4,89% en 2020    Maroc/Météo: Ciel voilé et mercure en légère hausse ce vendredi 7 mai    Ligue des Champions : La date du match WAC-MCA désormais connue    Sahara: la Zambie toujours aux côtés du Maroc    L'icône de la chanson amazighe moderne !    Climat : selon l'ONU, des mesures simples pourraient réduire le réchauffement dû au méthane    Bilan cinématographique de 2020 : 13 longs-métrages et 83 courts-métrages produits    WAC et ASFAR Deux grosses cylindrées toujours en course    Ligue des champions de la CAF : Mouloudia Club d'Alger recevra le WAC le 14 mai    Cyclisme-Mondiaux 2025 : le Maroc favori pour accueillir l'événement    Le calligraphe Larbi Tourak expose ses œuvres à Fès    Création d' un réseau d' acteurs pour la promotion des droits de l'Homme    Qualifs Mondial 2022/Afrique: les 1ère et 2e journées reportées à septembre    Le Festival International de Meknès du Cinéma des Jeunes dédié à la mémoire de feu Salaheddine Ghomari (Interview)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Déficit budgétaire de 6,7 milliards de dirhams à fin mars 2021
Publié dans MarocHebdo le 19 - 04 - 2021

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un besoin de financement de l'ordre de 27,6 milliards de dirhams.
La situation des charges et ressources du Trésor à fin mars 2021 fait ressortir un déficit budgétaire de 6,7 milliards de dirhams (MMDH), contre un excédent de 5,6 milliards de dirhams au titre de la même période de 2020, selon le ministère de l'Economie, des finances et de la réforme de l'administration.
Ainsi, les recettes ont enregistré, sur une base nette des remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux, une baisse de près de 2,7 milliards de dirhams, comparativement à fin mars 2020, relève le document, notant que globalement, les recettes fiscales ont enregistré un taux de réalisation de 29,1% et ont accusé une baisse de près de 2,1 milliards de dirhams, suite à la non reconduction en 2021 de la mesure relative à la contribution sociale de solidarité sur les bénéfices, instituée par la LF-2019.
Charge de la compensation
Hormis cette contribution, les recettes fiscales affichent une relative résilience en se situant quasiment au même niveau qu'à fin mars 2020, lequel n'a été affecté que partiellement par les effets de la pandémie, précise la même source. Cette quasi-stabilité des recettes fiscales recouvre une baisse des recettes tirées de l'impôt sur les sociétés (IS) (-1,8 milliards de dirhams) et, dans une moindre mesure, des droits d'enregistrement et de timbre (-0,3 milliard de dirhams) et des taxes intérieures de consommation (-0,1 milliard de dirhams). Il s'agit également d'une augmentation des recettes au titre de l'impôt sur le revenu (+0,9 milliard de dirhams) et de la TVA à l'intérieur (+0,8 milliard de dirhams) et à l'importation (+0,3 milliard de dirhams) et d'une augmentation des droits de douane de 0,3 milliard de dirhams .
Pour leur part, les recettes non fiscales ont enregistré un repli de 0,9 milliard de dirhams, imputable, à hauteur de 1,2 milliard de dirhams, aux «fonds de concours». Les produits provenant des établissements et entreprises publics ont, en revanche, enregistré une augmentation de 400 millions de dirhams attribuable principalement à un versement de 500 millions de dirhams de l'Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie au titre des dividendes de 2020. Par ailleurs, l'exécution des dépenses ordinaires fait ressortir une baisse de 1,3 milliard de dirhams et un taux d'exécution de 25,4%, imputable à un repli des dépenses au titre des «autres biens et services» (-2,5 milliards de dirhams) et des intérêts de la dette (-0,5 milliards de dirhams).
En revanche, les dépenses de personnel se sont inscrites en hausse de 1,4 milliards de dirhams sous l'effet notamment des mesures de la 3ème phase du dialogue social, fait savoir la même source, notant que la charge de la compensation a enregistré une augmentation de 0,3 milliard de dirhams, en liaison, notamment, avec la hausse des cours du gaz butane. Ces évolutions des recettes et des dépenses ordinaires se sont traduites par un solde ordinaire négatif de 1,2 milliard de dirhams, contre un solde positif de 0,2 milliard de dirhams à fin mars 2020.
Le document fait, en outre, ressortir que les émissions au titre des dépenses d'investissement se sont inscrites en baisse pour s'établir à 19,3 milliards de dirhams avec un taux de réalisation de 28,4%. Les comptes spéciaux du Trésor, quant à eux, ont dégagé un solde excédentaire de 13,9 milliards de dirhams, contre près de 27 milliards de dirhams à fin mars 2020 qui intégrait une recette nette de 17,1 milliards de dirhams au titre du fonds Covid-19.
Compte tenu de ces évolutions et d'une réduction des opérations en instance de 20,9 milliards de dirhams, la situation des charges et ressources du Trésor dégage un besoin de financement de l'ordre de 27,6 milliards de dirhams, précise le département que dirige Mohamed Benchaâboun.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.