Maroc : Les travaux de réalisation de l'usine de fabrication de vaccins anti Covid-19 lancés par le roi    Réouverture des frontières: une décision sera prise « dans les deux prochains jours » (Baitas)    Le PDG de Recipharm commente le lancement des travaux de l'usine de vaccins à Benslimane    Benslimane: Le Roi préside le lancement des travaux de réalisation d'une usine de fabrication de vaccins anti Covid-19    CAN 2021 : Reprise pour Fayçal Fajr et Nayef Aguerd, d'autres joueurs absents    CAN: Yassine Bounou s'exprime avant Maroc-Egypte (VIDEO)    Italie : Abdelhamid Sabiri aurait trouvé un accord avec un club de Seria A    Paxlovid: la pilule anti-Covid de Pfizer approuvée par l'EU    Casablanca : La galerie d'art ''L'atelier 21'' accueille Saïd Afifi    Justin Trudeau, cas contact testé négatif, à l'isolement pour 5 jours    Le CESE lance sa plateforme participative « Ouchariko »    Lois sur la concurrence : une mesurette en attendant la grande réforme    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 27 Janvier 2022 à 16H00    Wall Street ouvre en hausse, portée par de bons indicateurs et des résultats d'entreprises    L'artiste Abdellatif Hilal n'est plus    CAN: Derraji félicite les Marocains (PHOTO)    Burkina-Faso: Les militaires arrêtent le président    L'essentiel est de gagner et de passer au prochain tour    Mise en exergue de l'importance du projet de loi relatif aux droits d'auteur et droits voisins    BERD : le financement vert domine les investissements réalisés au Maroc en 2021    Alerte au phishing, une campagne use de documents powerpoint malveillants    Approbation d'une série de projets de développement social et humain pour un million de dollars    Alerte météo : fortes pluies attendues jeudi et vendredi dans plusieurs provinces    L'ONU salue le leadership du Maroc    La Guinée équatoriale et l'Egypte complètent le tableau des quarts de finale    USFP : Abdelkrim Benatiq retire sa candidature au poste de Premier secrétaire    Investigation : "Pegasus, les dessous d'une affaire" (Replay)    Maroc: Rebond « exceptionnel » de l'économie en 2021    Marrakech: le wali règlemente l'usage de l'eau courante et de la nappe phréatique    L'alliance Nissan-Renault-Mitsubishi va dépenser 23 milliards d'euros pour promouvoir les véhicules électriques    Covid-19: Certains médicaments seraient inefficaces contre Omicron    Les Etats-Unis fournissent près de 1,6 million de doses Pfizer au Maroc    Températures prévues pour le vendredi 28 janvier 2022    « Pas positif »: froideur russe après la réaction américaine à ses exigences    CAN 2021 / Ghana : Milovan Rajevac officiellement limogé    Pegasus: Le tribunal de Paris va-t-il ouvrir le dossier ?    France : La Fondation Tayeb Saddiki représentante du Maroc à Versailles pour les 400 ans de Molière    Délais de paiement : ce qui va changer avec la nouvelle loi    Les positions constantes du Maroc envers la cause palestinienne réitérées devant l'UA    Justice : L'Amazighe acte son entrée dans le système judiciaire    Il permet au public de découvrir la richesse historique et culturelle de la ville    Mehdi Fath publie «Tu avais raison ...» en juin prochain    Etchika Choureau, grand amour interdit de Hassan II, décède à l'âge de 92 ans    Conseil de gouvernement : l'état d'urgence sanitaire sera-t-il prolongé ?    Année judiciaire : 4.611.236 affaires enregistrées au titre de l'année 2021    BCIJ : Deux Daechiens interpellés à Al Haouz    Foot: un entraîneur allemand falsifie son certificat de vaccination    OMC : La Chine autorisée à imposer des sanctions tarifaires aux Etats Unis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Pour un bon fonctionnement des appareils exécutif et législatif
Publié dans MarocHebdo le 15 - 09 - 2021

Conformément aux dispositions de l'article 47 de la Loi Suprême du pays, qui stipule que «Le Roi nomme le Chef du gouvernement au sein du parti politique arrivé en tête des élections des membres de la Chambre des représentants...», le Chef du gouvernement doit être, de fait comme de droit, issu du RNI, qui rafle 102 sièges, devançant de loin le reste des partis politiques.
Au vu des résultats des élections législatives, qui placent le RNI au premier rang des partis politiques ayant participé aux élections et obtenu des sièges à la Chambre des représentants, Aziz Akhannouch, le président du RNI, est nommé Chef du gouvernement le vendredi 10 septembre 2021, le deuxième jour après la proclamation des résultats définitifs du scrutin du 8 septembre 2021. Et tout semble indiquer que c'est Aziz Akhannouch qui est l'homme d'Etat habilité à diriger le troisième gouvernement depuis l'adoption de la Constitution de juillet 2011.
Maintenant que le Chef de gouvernement est officiellement nommé par le Souverain, Aziz Akhannouch a l'embarras du choix pour composer sa coalition gouvernementale avec au maximum cinq, voire six partis politiques: le RNI, le PAM, le PI, l'USFP, le MP et l'UC (298 députés sur 395) ou le RNI, le PAM, le PI, l'USFP et le MP (361 députés sur 395); et au minimum trois partis seulement: le RNI, le PAM et le PI (269 députés sur 395) ou bien le RNI, le PI et le MP (212 députés sur 395) ou encore le RNI, le PI et l'USFP (218 députés sur 395) voire même le RNI, le PI et l'UC (201 députés sur 395).
Selon le scénario choisi, la Chambre des représentants sera dotée d'une majorité parlementaire plus ou moins large et d'une opposition plus ou moins efficace et opérationnelle. Outre le rôle prépondérant de la majorité gouvernementale, il est à noter que la Constitution marocaine accorde une place non négligeable à l'opposition vu le rôle d'adjuvant que celle-ci a également à jouer au sein de l'institution incarnant le pouvoir législatif.
Aussi ne faudrait-il pas laisser que l'opposition soit l'apanage des seuls députés du PJD (13 sièges), de ceux du PPS (22 sièges) et de ceux des petits partis ayant totalisé à eux tous 12 sièges. Soient 47 députés au total qui auraient à jouer le rôle de l'opposition face à une majorité parlementaire écrasante et colossale.
Pour permettre à la Chambre des représentants de s'acquitter de façon politiquement correcte de son devoir de légiférer et pour éviter qu'elle ne soit boîteuse, elle doit fonctionner avec une bonne majorité et une bonne opposition en même temps. Autrement, la chambre haute du parlement deviendrait une simple chambre d'enregistrement et du coup le contrôle du pouvoir exécutif par le pouvoir législatif s'effectuerait dans des conditions anormales.
PAR MOHAMED KHOUKHCHANI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.