Le pass vaccinal, une condition d'accès aux aéroports marocains    PLF 2022 : Hausse des subventions du gaz butane et des produits alimentaires    Mondial biennal : la FIFA convoque un sommet le 20 décembre    Sahara : José Manuel Albares rectifie les duperies du Polisario    Equipement : Baraka annonce un grand chantier d'infrastructures    Déclarations de l'Algérien Mohamed Antar Daoud : la France enjoint au «respect» de sa souveraineté    Un homme retrouvé décapité et éviscéré dans le sud-est de la France, le suspect en fuite    Kénitra : trois interpellations dans une affaire d'escroquerie    Le prix Sakharov 2021 décerné à la bête noire de Vladimir Poutine, Alexeï Navalny    Affaire Brahim Ghali: Les ingérences du gouvernement Sanchez dénoncées par le procureur général de Saragosse    Gazoduc Maghreb-Europe: Rabat étudie (déjà) les alternatives    En Espagne, le 40e congrès du PSOE prend fait et cause pour le Maroc, le Polisario choqué    Livres : Le chercheur Taib Ajzoul publie deux nouveaux travaux    Evolution du coronavirus au Maroc. 188 nouveaux cas, 942.967 au total, mercredi 20 octobre 2021 à 16 heures    Succès de l'exposition artistique dédiée à Eugène Delacroix à Rabat    Selon la dernière note du HCP, la confiance des ménages s'améliore    Crise Maroc-Algérie : le nouvel ambassadeur d'Israël apporte son soutien à Rabat    Dell Technologies contribue à l'évolution du support informatique et de la sécurité    Ligue des Champions : Youssef En-Nesyri absent ce soir    Newcastle : Les Saoudiens arrivés, l'entraîneur limogé    Wecasablanca Festival dévoile sa programmation    Sahara marocain : Le Mexique réaffirme son soutien à une solution juste et mutuellement acceptable    PLF 2022 : Net rebond des recrutements au sein de l'administration de la Défense nationale    Comment le Maroc se prépare pour exploiter son "or vert"    Décès d'Ahmed Snoussi, ancien diplomate, 92 ans    Pass vaccinal: un choix stratégique pour les Marocains    Abdulrazak Gurnah, prix nobel de littérature 2021    Impôt sur les sociétés: le PLF propose une nouvelle mesure    Liaisons aériennes : Suspension des vols avec trois pays européens    Covid-19: une nouvelle forme de variant inquiète le gouvernement britannique    Chine. Quatre propositions pour assurer la protection de la biodiversité    Urgent. Le Maroc suspend ses vols vers l'Allemagne, les Pays-bas et le Royaume-Uni à compter de ce mercredi 20 Octobre    Latifa Akharbach: "La pandémie a rappelé la grande utilité sociale des médias"    LaLiga et le monde du football se préparent pour le premier ElClasico de la saison    Le FMI s'attend à un renforcement de la reprise post-Covid au Maroc    Le nouvel ambassadeur d'Israël au Maroc accorde un entretien à la chaîne i24news [Vidéo]    Marrakech : La Mamounia s'apprête à abriter une grande vente aux enchères organisée par Artcurial Maroc    ''Femmes écrites'', un nouveau recueil de Houda El Fchtali en kiosques au Maroc et dans plusieurs pays francophones    Rallye Aicha des Gazelles : Hajar Elbied et Malika Ajaha, grandes gagnantes à bord d'un Duster    Grâce Royale au profit de 510 personnes à l'occasion de l'Aïd Al Mawlid Annabawi    Les 100 ans de Georges Brassens.. Un souffle de poésie et de musicalité joyeuse parcourt la ville de Sète    Sauvetage de 213 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre    Ahmed Ouikhalen et Meryem Mahfoud remportent la 3è édition    L'OCS accède à la première division    Arabie Saoudite : Levée des restrictions liées au Covid-19    Couture : Maison Sara Chraibi divulgue sa collection printemps-été 2022    Covid-19. Colin Powell, secrétaire d'Etat sous George W. Bush, est décédé    «Te Amo» : Nouveau tube de Khaoula Moujahid    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Amina Bencheikh: "L'amazigh victime d'exclusion et de manque de courage politique"
Publié dans MarocHebdo le 28 - 09 - 2021

Après le dernier discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l'occasion de la révolution du Roi et du Peuple, dans lequel Sa Majesté a évoqué la profondeur de la longue histoire marocaine, et depuis le discours du Trône de 2001 à Ajdir qui a marqué la reconnaissance de la composante amazighe dans le contexte pluriculturel marocain, dans ses dimensions de langue, de culture et d'histoire, et après avoir franchi plusieurs étapes d'officialisation et d'institutionnalisation de l'amazigh, je ressens un profond regret de constater que nos politiciens et gouvernements refusent encore d'opérationnaliser toutes les mesures prises en faveur de la promotion de la composante amazigh. Cette absence de courage politique a été palpable lors des dernières élections législatives, régionales et communales du 8 septembre 2021.
La langue amazigh a été exclue de la campagne de communication du ministère de l'Intérieur, se contentant du français et de l'arabe, en plus d'une absence quasi-systématique des programmes électoraux. Ceux qui ont traité de l'amazigh dans le cadre de cette campagne, l'ont fait de manière superficielle sans proposer de véritables mesures concrètes afin de garantir une égalité et une équité avec la langue arabe, comme le précise la constitution de 2011.
Pour remédier à tous ces blocages et promouvoir l'identité amazighe, je propose plusieurs mesures dont la création d'un Fonds pour financer et soutenir l'intégration de l'amazigh dans tous les secteurs gouvernementaux, la généralisation de la langue amazigh dans l'enseignement primaire, au collège et au lycée, l'inclusion de l'amazigh dans les programmes de lutte contre l'analphabétisme et le renforcement de l'amazigh au niveau des médias audio-visuels et dans la presse écrite.
Il faudra également rendre le nouvel an amazigh un jour férié, trouver une solution définitive au problème de l'interdiction des noms amazighs et réhabiliter l'amazigh dans l'histoire du Maroc tout en renommant des lieux en leur octroyant leur noms amazighs originaux.
Par ailleurs, il conviendra de prendre toutes les mesures nécessaires pour remédier aux disparités spatiales qui empêchent l'égalité des chances en termes de droits linguistiques, culturels, sociaux et économiques et enfin rendre les lois compatibles avec les exigences du l'article 5 de la constitution qui stipule que «l'amazigh est une langue officielle de l'Etat».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.