Le Pakistan réitère son soutien à notre intégrité territoriale    Tenue prochaine de la 14ème Réunion de haut niveau France-Maroc    L'ambassadeur du Royaume à Saint-Marin remet ses lettres de créance    «Raconte-moi ton Histoire-Handicap: le courage d'en parler»    La fête de l'Huma s'illumine!    Le danger plane sur nos assiettes : Lait, légumes, fruits, viande, rien n'est totalement sain, selon la Cour des comptes    L'offre mondiale de céréales plus abondante que prévu    Le Maroc présente les atouts de son offre touristique à Saint-Pétersbourg    Trump a "du mal à croire" qu'Israël ait espionné la Maison Blanche    Insolite : Venue arrêter quatre suspects, la police philippine repart avec 277 Chinois    Suspense total avant le premier tour de la présidentielle tunisienne    Italie: Le gouvernement Conte 2 obtient la confiance du Parlement    Comment le terrorisme se résilie, se régénère, se diversifie et innove    Ligue 1 : Neymar observé, tribunes scrutées    Divers sportifs    Qui d'autres que le WAC ? Sacré trois fois en cinq saisons, les Rouge et blanc semblent les mieux armés    Divers    Les nouveautés de la loi-cadre 51.17 présentées à Laâyoune    Faire de petites siestes, c'est bon pour le cœur    Ibrahim Bouslah : L'affaire Karoui, un casse-tête juridique    Sophia Hadi revisite avec brio "La chute" d'Albert Camus    Une centaine de productions étrangères tournées au Maroc en 2019    Sidi Larbi Cherkaoui, le chorégraphe référence de la danse contemporaine en Belgique    La Nouvelle Tribune et www.lnt.ma, partenaires du Wall Street Journal !    Fonds de retraite du RCAR, mise au point de la CDG    La BAD émet une obligation globale de référence de 2 milliards de dollars    Grève des pilotes : British Airways annule ses vols le 27 septembre    Surf : Le marocain Ramzi Boukhiam qualifié pour les JO 2020    La Tribune de Nas : Pas de « Karti »…er…    Une mini NBA pour les juniors marocains    Des matchs palpitants d'entrée    Coupes africaines : Voici les affiches du deuxième tour    Ouagadougou : sommet de la CEDEAO sur le terrorisme, avec la participation du Maroc    Catastrophes naturelles: Une taxe de solidarité au Conseil du gouvernement    Affaire Imlil: La partie civile réclame l'ex-ministre de la justice à la barre    Météo : quel temps fera-t-il ce samedi ?    Al Haouz : Plus de 110.000 bénéficiaires de l'initiative royale "Un million de cartables"    Inondations dans le sud-est de l'Espagne : cinq morts en deux jours, le pays sous le choc    Les manuels scolaires manquants seront disponibles entre les 17 et 20 septembre    El Jadida : Décès d'une personne placée en garde à vue    CIH: le RNPG en baisse de plus de 47% au S1-2019    L'Etat s'attaque aux chargeurs de téléphones non conformes    Négociations commerciales avec Pékin: Washington veut « des progrès substantiels »    Ouragan Dorian: 1.300 personnes non localisées aux Bahamas menacées par une nouvelle tempête    Laâraj insiste sur une renaissance culturelle pour un développement plus efficace    Les Inqualifiables poursuivent leur tournée !    Après Londres, le MACAAL accueille une grande rétrospective dédiée à Mohamed Melehi    Festival de Fès de la culture soufie: «Une autre civilisation est possible»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Salon du Cheval occupe une place particulière au sein du paysage économique, culturel et sportif marocain
Publié dans MarocHebdo le 23 - 09 - 2016

Le Salon du Cheval d'El Jadida est un événement qui occupe une place particulière au sein du paysage économique, culturel et sportif marocain et qui a réussi à fidéliser un public grandissant d'une édition à l'autre, a indiqué, jeudi soir à Casablanca, le ministre de l'Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch.
S'exprimant lors d'un point de presse annonçant la neuvième édition du Salon, le ministre a précisé que cet évènement, placé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, en plus d'être un rendez-vous professionnel, festif et fédérateur, est surtout une occasion de mesurer l'évolution de la filière équine. Cette dernière connaît depuis quelques années une dynamique particulière dans le cadre de la stratégie nationale de la filière équine marocaine, a-t-il noté, précisant que le thème choisi pour cette 9ème édition du Salon du cheval d'El Jadida, « Les arts équestres traditionnels », est un hommage rendu à l'effort déployé par des femmes et des hommes pendant des siècles et des générations.
« Les arts équestres traditionnels » seront ainsi mis en valeur cette année et, à travers eux, des pratiques et des métiers séculaires et un patrimoine des plus riches et diversifiés, a expliqué M. Akhannouch. Pendant 5 ans, des efforts soutenus ont été fournis pour apporter des solutions concrètes à toutes les faiblesses diagnostiquées, ainsi que pour l'amélioration de la qualité de l'élevage marocain et pour la professionnalisation, la structuration et le renforcement de la filière, a-t-il fait valoir, précisant que la filière équine employait en 2015 quelque 30.000 personnes. Selon le ministre, ces efforts sont « le reflet des ambitions de développement socioéconomique que le Maroc construit autour de la filière équine, une filière ancrée dans l'histoire du Royaume, au sein de populations qui ont précieusement préservé la tradition du cheval et nous ont permis de disposer aujourd'hui d'un patrimoine qui fait la fierté de notre pays ».
Dans son intervention à cette occasion, le commissaire du Salon, El Habib Merzak, a indiqué que cette édition continuera de jeter la lumière sur les arts équestres via un programme riche et varié qui porte notamment sur l'organisation de spectacles, de rencontres de communication et de conférences thématiques. A l'occasion de cette 9ème édition, qui met à l'honneur l'art de Tbourida, les meilleures troupes des différentes régions du Royaume se disputeront le Grand Prix de SM le Roi Mohammed VI de Tbourida dans sa première édition.
Le Salon propose un programme diversifié comprenant notamment le Show international « A » pur-sang arabe avec une importante participation, la Coupe des éleveurs marocains de chevaux arabes, le Concours national des chevaux arabes-barbes et le Championnat international des chevaux barbes.
Au menu figurent également le Concours international de saut d'obstacles CSI 1* et le Concours international de saut d'obstacles CSI 3*W, comptant pour la qualification à la Coupe du monde et constituant la troisième étape du Morocco Royal Tour.
Par ailleurs, et afin de pérenniser la culture équestre marocaine et la transmettre aux nouvelles générations, le Salon dédie tout un ensemble d'activités aux plus jeunes à travers l'organisation d'un concours de poneys et d'un concourt d'art pour jeunes talents, dans le cadre d'un village pour enfants.
Des spectacles équestres auront lieu quotidiennement afin de réunir les grands et petits autour de la célébration du cheval. Ils mettront en avant l'excellence équestre avec la participation de grandes figures internationales du spectacle équestre.
Des conférences sur des thèmes scientifiques et culturels sont aussi prévues en vue d'échanger autour de grands sujets d'actualité tels que « les cellules souches en médecine vétérinaire » et « la Tbourida, un art parmi les arts équestres traditionnels marocains ». Elles donneront l'occasion, comme à chacune des éditions précédentes, aux professionnels, chercheurs, étudiants et passionnés, du cheval d'exposer et de discuter des nouveautés dans ce domaine.
Depuis sa création en 2008, l'Association du Salon du cheval, reconnue d'utilité publique en 2010, œuvre activement à promouvoir la filière équine ainsi que le patrimoine et les traditions équestres séculaires du Royaume aussi bien au Maroc qu'au niveau international. Elle contribue ainsi au développement économique et social du monde rural et fédère les efforts des différents acteurs et professionnels de la filière équine au Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.