Pronostics Cannes 2019    Tenue de la 6ème édition du SITeau à Casablanca    Des services bancaires à portée de clic : La banque privée à l'heure du tout numérique    Banque privée : Les principaux requis de succès    Festival Gnaoua et Musiques du Monde : 22 ans déjà !    Vidéo – WAC-ESS : Les supporters enflamment les gradins du complexe Moulay-Abdallah    Abus sexuels : Le Maroc classé 34ème pour la protection de l'enfance    Messi remporte le sixième Soulier d'or de sa carrière    Des morts et des blessés dans un accident de la circulation à Tanger    Ligue des Champions d'Afrique : Le Wydad évite le pire    Vidéo – Le WAC arrache le nul à 10 et ne se fait pas aider par la VAR (1-1)    Un juge suspendu pour avoir critiqué Donald Trump    Match nul pour le WAC    Noor Midelt I attribué au consortium mené par EDF    Mammifères    Elections européennes: Et c'est parti…    Elections générales sud-africaines 2019: Quel impact sur le Maroc?    Un nouveau festival dédié à la «cuisine de rue»    Coupe d'Allemagne : La dernière danse de Robben    Lyon prépare son grand ménage d'été    La RSB tout près de sa première étoile africaine    Chine : Le contrat secret qui a sauvé des millions de vies    L'Unesco reproche aux assistants vocaux de véhiculer des "préjugés sexistes"    Délais de paiement des entreprises : L'Intérieur animé de bonnes intentions    Les personnes vivant seules souffrent plus de troubles mentaux    Les politiques de vaccination contre la rougeole insuffisantes pour contrer l'épidémie    S.M le Roi inaugure la section régionale du Centre national Mohammed VI des personnes en situation de handicap    Amir Al Mouminine préside la quatrième causerie religieuse du Ramadan    Habib El Malki : Les associations constituent un pilier essentiel pour les institutions    Recul des prix des actifs immobiliers au premier trimestre    Ces tournages qui ont tourné au drame : Resident Evil    Insolite : Enorme surprise pour des étudiants américains    Issam Kamal : Les textes de la chanson marocaine, à quelques exceptions près, n'ont pas encore atteint la qualité souhaitée    Evénements d'Al Hoceima : Le CNDH accueille des mères et membres de familles de détenus    Al Barid Bank: 16% des transactions réalisées via le canal mobile au T1-2019    «Génération Africaine, la force du design» : A la découverte d'une cinquantaine de designers africains    «En cas d'insuffisance rénale ou de dialyse, il faudrait s'abstenir de jeûner»    Khalid Naciri: «En hommage à celui pleuré, seul, à quatre mille kilomètres d'ici»    Certification de documents : L'administration traîne les pieds    Selon un rapport du Conseil de l'éducation : A peine 83.000 handicapés décrochent un job    Santé. Plus de 3,8 millions de rendez-vous en ligne    Mohamed Saïd Afifi, le «Hamlet» marocain    Theresa May pose les armes    Plus de 30.000 tentatives d'immigration clandestine ont été mises en échec en 2019    La guerre contre l'Iran n'aura pas lieu    La politique sanitaire exposée en séance plénière de la Chambre des représentants    L'Everest pour la 23ème fois    Pas de cessez-le-feu en vue en Libye : Haftar reçu par Macron à Paris    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Salon du Cheval occupe une place particulière au sein du paysage économique, culturel et sportif marocain
Publié dans MarocHebdo le 23 - 09 - 2016

Le Salon du Cheval d'El Jadida est un événement qui occupe une place particulière au sein du paysage économique, culturel et sportif marocain et qui a réussi à fidéliser un public grandissant d'une édition à l'autre, a indiqué, jeudi soir à Casablanca, le ministre de l'Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch.
S'exprimant lors d'un point de presse annonçant la neuvième édition du Salon, le ministre a précisé que cet évènement, placé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, en plus d'être un rendez-vous professionnel, festif et fédérateur, est surtout une occasion de mesurer l'évolution de la filière équine. Cette dernière connaît depuis quelques années une dynamique particulière dans le cadre de la stratégie nationale de la filière équine marocaine, a-t-il noté, précisant que le thème choisi pour cette 9ème édition du Salon du cheval d'El Jadida, « Les arts équestres traditionnels », est un hommage rendu à l'effort déployé par des femmes et des hommes pendant des siècles et des générations.
« Les arts équestres traditionnels » seront ainsi mis en valeur cette année et, à travers eux, des pratiques et des métiers séculaires et un patrimoine des plus riches et diversifiés, a expliqué M. Akhannouch. Pendant 5 ans, des efforts soutenus ont été fournis pour apporter des solutions concrètes à toutes les faiblesses diagnostiquées, ainsi que pour l'amélioration de la qualité de l'élevage marocain et pour la professionnalisation, la structuration et le renforcement de la filière, a-t-il fait valoir, précisant que la filière équine employait en 2015 quelque 30.000 personnes. Selon le ministre, ces efforts sont « le reflet des ambitions de développement socioéconomique que le Maroc construit autour de la filière équine, une filière ancrée dans l'histoire du Royaume, au sein de populations qui ont précieusement préservé la tradition du cheval et nous ont permis de disposer aujourd'hui d'un patrimoine qui fait la fierté de notre pays ».
Dans son intervention à cette occasion, le commissaire du Salon, El Habib Merzak, a indiqué que cette édition continuera de jeter la lumière sur les arts équestres via un programme riche et varié qui porte notamment sur l'organisation de spectacles, de rencontres de communication et de conférences thématiques. A l'occasion de cette 9ème édition, qui met à l'honneur l'art de Tbourida, les meilleures troupes des différentes régions du Royaume se disputeront le Grand Prix de SM le Roi Mohammed VI de Tbourida dans sa première édition.
Le Salon propose un programme diversifié comprenant notamment le Show international « A » pur-sang arabe avec une importante participation, la Coupe des éleveurs marocains de chevaux arabes, le Concours national des chevaux arabes-barbes et le Championnat international des chevaux barbes.
Au menu figurent également le Concours international de saut d'obstacles CSI 1* et le Concours international de saut d'obstacles CSI 3*W, comptant pour la qualification à la Coupe du monde et constituant la troisième étape du Morocco Royal Tour.
Par ailleurs, et afin de pérenniser la culture équestre marocaine et la transmettre aux nouvelles générations, le Salon dédie tout un ensemble d'activités aux plus jeunes à travers l'organisation d'un concours de poneys et d'un concourt d'art pour jeunes talents, dans le cadre d'un village pour enfants.
Des spectacles équestres auront lieu quotidiennement afin de réunir les grands et petits autour de la célébration du cheval. Ils mettront en avant l'excellence équestre avec la participation de grandes figures internationales du spectacle équestre.
Des conférences sur des thèmes scientifiques et culturels sont aussi prévues en vue d'échanger autour de grands sujets d'actualité tels que « les cellules souches en médecine vétérinaire » et « la Tbourida, un art parmi les arts équestres traditionnels marocains ». Elles donneront l'occasion, comme à chacune des éditions précédentes, aux professionnels, chercheurs, étudiants et passionnés, du cheval d'exposer et de discuter des nouveautés dans ce domaine.
Depuis sa création en 2008, l'Association du Salon du cheval, reconnue d'utilité publique en 2010, œuvre activement à promouvoir la filière équine ainsi que le patrimoine et les traditions équestres séculaires du Royaume aussi bien au Maroc qu'au niveau international. Elle contribue ainsi au développement économique et social du monde rural et fédère les efforts des différents acteurs et professionnels de la filière équine au Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.