Bras de fer autour de Mellilia    La HACA sévit contre les dérapages : Carton rouge pour Radio Mars    Projet de loi organique sur la grève. L'impasse !    Procédure pénale. Aujjar livre sa copie    Sacré Maroc (12)    Habib El Malki invité à participer à la réunion de l'Assemblée parlementaire du Commonwealth    Le premier vice-président de la Chambre des conseillers décoré    Le Maroc primé à Libreville pour ses efforts en faveur de l'autonomisation de la femme    Maroc : 74% des ménages équipés en accès internet    Compact II : La CGEM et le MCA-Morocco main dans la main    Enquête L'Economiste-Sunergia/Petits équipements collectifs: Les chiffres montrent une nouvelle piste pour l'inclusion    Trésor: 4,6 milliards de DH de dividendes à fin juin    Al Omrane et le CNRST s'allient pour promouvoir la recherche en matière d'habitat    Commission des investissements : 9 projets à l'étude pour 5 MMDH    Hausse historique de 26,54% :Transport aérien : Plus de deux millions de passagers en juin    Les aviculteurs font leur bilan dans le cadre du Plan Maroc Vert    Trump se défend de tout racisme, silence des leaders républicains    Ursula von der Leyen verdit son discours pour convaincre le Parlement européen    La géopolitique du Maroc dans un nouvel ordre mondial en crise    L'Egypte expulse des supporters algériens après la demi-finale de la CAN    Au moins 180 morts de la mousson en Asie du Sud    Une délégation d'éminents hommes d'affaires africains en visite au Maroc    PSA augmente de 4,7% sa part de marché au Maroc    France. 282 personnes interpellées après la victoire de l'Algérie    L'organisation des Jeux Africains est un défi pour le Maroc, dixit Talbi Alami    Achraf Bencherki rejoint le Zamalek    La décision du TAS avant la fin du mois en cours    La FRMF dément la démission de Hervé Renard    Karaté. Le Maroc champion d'Afrique    L'Algérie mobilise 28 avions pour la finale    Un ancien footballeur sud-africain tué par balles    Football marocain : Les vraies questions à poser sur ce sport-passion    La loi-cadre de l'enseignement adoptée en commission parlementaire    Des braqueurs de camions sous les verrous    La plage Ba Kassem à Tanger hisse le Pavillon bleu pour la septième année consécutive    Lutte contre le sida en 2018: Ombres et lumière    Enquête L'Economiste-Sunergia/Petits équipements collectifs: A 33 contre 28, les jeux arrivent devant les espaces verts    Résultats du Bac: Nouveau record!    Le Groupe scolaire Jacques Chirac homologué    Rendez-vous, ce soir, avec l'éclipse lunaire    Fès : Plaidoyer pour la promotion de la diversité culturelle    Il était une fois Hassan Megri    L'actrice Lashana Lynch va devenir l'agent 007 mais James Bond reste un homme    De l'urgence d'un plan «Maroc Culture»    The «Morocco Corner» s'invite chez les Vikings    Vers la création d'une Caisse sociale pour les auteurs    Farid Chamekh : "Il faut s'inspirer de tout, sans plagier bien sûr"    Le Maroc, invité d'honneur de la Foire internationale du livre de Bruxelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fouzi Lekjaa au président de la CAF : « Si vous n'opérez pas le changement rapidement, on va dire que vous faites la même chose qu'Issa Hayatou»
Publié dans MarocHebdo le 18 - 07 - 2017

La veille du symposium de la CAF de deux jours (18 et 19 juillet 2017) au Palais des congrès de Skhirat, s'adressant au Malgache Ahmad Ahmad, président de la CAF, Fouzi Lekjaa, le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a déclaré avec enthousiasme : « Le changement a du sens mais la vitesse dans l'installation du changement a plus de sens, car si vous ne consommez pas la rupture avec le passé de la CAF et que vous opériez le changement dans les 6 mois suivant votre élection, on va dire que vous faites la même chose que les anciens (équipe de Issa Hayatou). La CAF, qui dégageait jusque-là des forces d'inertie, a l'obligation de se moderniser. Elle n'a pas le monopole de la gestion du football africain. Finie donc cette logique du passé de détenir le système ».
Depuis qu'Ahmad Ahmad a succédé le 16 mars 2017 à Issa Hayatou à la présidence de la Confédération africaine de football, et depuis la nomination de Fouzi Lekjaa comme vice-président de la CAF, membre du comité exécutif et président de deux commissions (Finance et Compétitions interclubs), une brise de changement souffle sur la CAF. Aujourd'hui et demain (mardi et mercredi 18 et 19 juillet) sont attendus au Palais des congrès de Skhirat, les présidents des 55 Fédérations africaines, et leurs délégations. Après une plénière d'ouverture, tous se retrouveront deux journées durant autour de huit ateliers thématiques, en présence en présence notamment du président de la FIFA, Gianni Infantino mais également d'anciennes gloires (Joseph-Antoine Bell, Rabah Madjer, Ahmed Faras, « Jay-Jay» Okocha, Badou Zaki, Anthony Baffoe, Mohammed Timoumi, Hossam Hassan, Patrick Mboma, Gérémi Njitap sont annoncés) et de dirigeants de clubs.
L'ensemble des sujets d'importance seront balayés, à commencer par l'avenir de la CAN, mais aussi les Coupes interclubs, le développement du football sur le continent, les compétitions de jeunes, les partenariats internationaux ainsi que l'épineuse question des droits de transmission TV. Mais le sujet qui attire le plus l'attention, c'est la refonte du cahier des charges de la CAM, à commencer par celle de 2019. Ainsi, la compétition africaine devrait être décalée de janvier à juin et le nombre de pays disputant la phase finale augmenterait également de 16 à 24. Aussi, la CAF exigerait 6 stades au lieu de quatre pour le pays organisateur, ce qui ne manquera de réduire les chances du Cameroun d'organiser la CAN 2019. Dans tous les cas, le Maroc se propose de l'abriter au cas où le Cameroun s'avère techniquement incapable de le faire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.