Quelle réforme pour la fiscalité au Maroc?    Des solutions contre l'insatisfaction des troupes    Vladimir Poutine invite Kim Jong-un    Wafa Assurance signe un accord de rapprochement avec des compagnies au Cameroun    Brief d'avant match : Que peut-on attendre de la rencontre WAC-Mamelodi Sundowns    Maluma et Gims préparent un clip à Marrakech !    Ukraine : À peine élu, Zelensky pris entre deux feux    Les dispositions relatives à la protection sociale des artistes mises en oeuvre par le ministère    Un policier tire sur deux voleurs à Rabat    L'UE a accordé une protection à plus de 300 000 demandeurs d'asile en 2018    Badr Tahiri. ‘‘Une stratégie dédiée à la région s'impose''    Après freddy Mercury, Rami Malek passe au mode "Bond"    Jazzablanca 2019 accueillera Metronomy !    Afrique du Nord. Les pistes de promotion de l'emploi    Festival international de la culture Aissaoua : Retour sur les temps forts    Le Wydad assuré de jouer la Ligue des Champions 2019/2020    CAN 2019 : L'UAR veut maintenir les droits de retransmission télévisée à un niveau abordable    9è fête des journalistes sportifs marocains : Des journalistes honorés    Programme Moucharaka Mouwatina : Lancement d'un appel à propositions    Arrestation à Meknès de deux individus soupçonnés de possession et de trafic d'ecstasy    DGSN : Huit employées d'un centre d'appels non autorisé arrêtées à Khouribga    Khalid Naciri au Forum de la MAP    De Zemamra à Azemmour    Benabdallah: le PPS soutient totalement l'Initiative civile pour le Rif    ABL Aviation: faire de Casablanca un hub régional de l'Afrique    Santé scolaire: «Jeux Vidéo : Jouons sans en abuser»    Les hommes qu'il faut à la place qu'il faut    Irlande du Nord: Une renaissance de l'I.R.A.?    Ramadan et santé: Les précautions à prendre    Dialogue social : Nouvelles conditions des syndicats    Partenariat : La BEI et l'Amica renforcent leur coopération    Données: Facebook table sur une amende record de 3 à 5 milliards de dollars    Le pétrole dépasse 75 dollars pour la première fois depuis fin octobre    Dans l'ouest de la Libye, des anti-Haftar se battent contre un "nouveau Kadhafi"    Insolite : Navigateur non-voyant    Edito : Ordures    Limogeages en série en Algérie : Le PDG de Sonatrach congédié    La jeunesse marocaine discute du Maroc de demain    Mohamed Benabdelkader : Passer d'une gestion administrative des carrières à une gestion professionnelle basée sur les compétences    Pourquoi la Lune et le Soleil semblent avoir une taille similaire vus depuis la Terre    Campagne agricole: 80% du PIB hors aléas climatiques    Le Barça quasiment champion d'Espagne    Autopsie de l'équipe nationale par Hervé Renard    Coup d'envoi de la 46ème édition du Trophée Hassan II et de la 25ème Coupe Lalla Meryem de golf    Anders Holch Povlsen, un milliardaire très discret    Vers une protection effective du livre et des droits d'auteur    "La lune et Casablanca", une immersion dans les univers de l'art vidéo    Projection à Washington du long métrage franco-marocain "Tazzeka"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fouzi Lekjaa au président de la CAF : « Si vous n'opérez pas le changement rapidement, on va dire que vous faites la même chose qu'Issa Hayatou»
Publié dans MarocHebdo le 18 - 07 - 2017

La veille du symposium de la CAF de deux jours (18 et 19 juillet 2017) au Palais des congrès de Skhirat, s'adressant au Malgache Ahmad Ahmad, président de la CAF, Fouzi Lekjaa, le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a déclaré avec enthousiasme : « Le changement a du sens mais la vitesse dans l'installation du changement a plus de sens, car si vous ne consommez pas la rupture avec le passé de la CAF et que vous opériez le changement dans les 6 mois suivant votre élection, on va dire que vous faites la même chose que les anciens (équipe de Issa Hayatou). La CAF, qui dégageait jusque-là des forces d'inertie, a l'obligation de se moderniser. Elle n'a pas le monopole de la gestion du football africain. Finie donc cette logique du passé de détenir le système ».
Depuis qu'Ahmad Ahmad a succédé le 16 mars 2017 à Issa Hayatou à la présidence de la Confédération africaine de football, et depuis la nomination de Fouzi Lekjaa comme vice-président de la CAF, membre du comité exécutif et président de deux commissions (Finance et Compétitions interclubs), une brise de changement souffle sur la CAF. Aujourd'hui et demain (mardi et mercredi 18 et 19 juillet) sont attendus au Palais des congrès de Skhirat, les présidents des 55 Fédérations africaines, et leurs délégations. Après une plénière d'ouverture, tous se retrouveront deux journées durant autour de huit ateliers thématiques, en présence en présence notamment du président de la FIFA, Gianni Infantino mais également d'anciennes gloires (Joseph-Antoine Bell, Rabah Madjer, Ahmed Faras, « Jay-Jay» Okocha, Badou Zaki, Anthony Baffoe, Mohammed Timoumi, Hossam Hassan, Patrick Mboma, Gérémi Njitap sont annoncés) et de dirigeants de clubs.
L'ensemble des sujets d'importance seront balayés, à commencer par l'avenir de la CAN, mais aussi les Coupes interclubs, le développement du football sur le continent, les compétitions de jeunes, les partenariats internationaux ainsi que l'épineuse question des droits de transmission TV. Mais le sujet qui attire le plus l'attention, c'est la refonte du cahier des charges de la CAM, à commencer par celle de 2019. Ainsi, la compétition africaine devrait être décalée de janvier à juin et le nombre de pays disputant la phase finale augmenterait également de 16 à 24. Aussi, la CAF exigerait 6 stades au lieu de quatre pour le pays organisateur, ce qui ne manquera de réduire les chances du Cameroun d'organiser la CAN 2019. Dans tous les cas, le Maroc se propose de l'abriter au cas où le Cameroun s'avère techniquement incapable de le faire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.