Mission royale pour Akhannouch    Filière équine : Le Plan décennal 2011-2020 de la Sorec tient ses promesses    Budget italien : Un accord avec Bruxelles sera « très compliqué à trouver »    Une femme arrêtée pour port public et illégal d'un uniforme de police    Brexit : La question irlandaise peut faire échouer l'accord, souligne Michel Barnier    Ouverture mercredi du pont géant reliant Hong Kong à la Chine continentale    Casablanca: CFC signe un protocole d'accord avec un centre financier de Shanghai    Grand stade d'Agadir : 500 stadiers bénévoles formés à la gestion des flux    Le conseil communal de Mohammedia destitue son président (PJD)    Un cadavre mutilé dans la banlieue de Mohammédia identifié par la DGSN    Trésor : Un déficit budgétaire de près de 23 milliards DH en septembre    Paiement auprès des commerçants et eMarchands affiliés au CMI : 18,4 milliards DH réglés par cartes bancaires marocaines    PLF 2019. Cap sur la croissance    Météo : De la pluie pour ce début de weekend    Mobilisation des terres collectives. La mise en œuvre pour 2019    Sahara marocain: Le processus politique conforté sur la voie onusienne    Man City-Messi. "La pulga" fidèle au FCB à tout prix    Ministère des MRE. Promotion de la culture amazighe    Ajdir et ses interpellations!    ONU: La Palestine présidera le «Groupe des 77 + la Chine» en 2019…    Benguérir : L'adaptation aux changements climatiques au coeur d'une conférence    Aucune hausse des tarifs de la vignette automobile dans le PLF-2019    Dons et greffes d'organes: encore des efforts…    Un Jumelage destiné au renforcement des capacités de l'administration pénitentiaire    Enseignement. La loi-cadre sous la loupe des députés    Lutte contre l'immigration illégale : Madrid plaide pour une augmentation de l'aide accordée par l'UE au Maroc    La troupe « L'instant théâtre » présente à Tunis sa pièce théâtrale « Maqamat Badi Zaman Al-Hamadani »    Exposition : La Galerie Banque Populaire met la sculpture en partage        JOJ de Buenos Aires: le Maroc rafle sept médailles    Buffet irrésistible au Parlement    L'Institut français d'Oujda déménage    Au moins 18 morts dans une fusillade en Crimée    L'émissaire de l'ONU pour la Syrie annonce sa démission    News    Intensification de la coordination et de la concertation entre la Chambre des représentants et le Parlacen    Signature d'un mémorandum d'entente entre le Maroc et l'OADA    Pitoyable    Mieux vaut pousser tôt au premier accouchement    Divers    Vers l'accélération de la transformation digitale du secteur public    Les partenariats public-privé, un outil de promotion de l'agriculture et des TIC en Afrique    Löw sauvé par "la meilleure défaite de l'année"    Aziz Karkach : Le MCO veut s'assurer très tôt le maintien chez l'élite    Participation massive attendue au 20ème semi-marathon international de Laâyoune    Vasti Jakson & Maya Kyles en résidence artistique avec des musiciens nomades de M'hamid El Ghizlane    L'œuvre poétique de Laabi, un hymne à l'être humain dans tous ses états    Azilal accueille son premier Salon du livre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La casquette de Nabila
Publié dans MarocHebdo le 14 - 12 - 2017

«Comment peut-on, parbleu, manifester contre les Etats-unis et porter un de leurs produits ?»
Moi qui suis une victime hébétée de l'hégémonie culturelle française (ça fait toujours bien de commencer une chronique en citant Gramsci), le prénom de Nabila me renvoit d'abord à la bimbo d'origine algérienne qui ne cesse de hanter les plateaux télévisuels de France et de Navarre (chacun ses références). Je crus donc avoir affaire à son fantôme quand ce vieil ami, qui m'appella en début de semaine pour s'enquérir de mes nouvelles et de celles de mon compte en banque au cas où j'aurais quelques billets à lui prêter et que, promis, il me rendrait au début du mois prochain (comme tous les autres billets, j'imagine), quand ce vieil ami me demanda donc si j'avais vu la photo de Nabila lors de la marche pour la Palestine. «Mais non, Mounib,» précisa-t-il, face à mon étonnement. Ah c'est donc de la camarade Nabila qu'il s'agit! Il fallut juste préciser sa qualité! Interpellé par ce commentaire politique de cet ami qui, en temps normal, pense d'abord à sa femme quand je lui parle de ministère de l'Intérieur et de tahakkom, je pris tout de go sur moi d'aller sur cette agora de notre époque qu'est Facebook pour voir de moi-même cette fameuse photo.
Et quelle ne fut ma surprise de voir que la camarade portait la casquette des New York Yankees comme un gant. «Mais c'est une casquette américaine!», vois-je cela dit les internautes s'indigner ici et là. «Comment peut-on, parbleu, manifester contre les Etats-Unis et, en même temps, porter un de leurs produits!» se lamente un autre (c'est moi qui ai ajouté le parbleu, pour donner une connotation dramatique à cette plaidoirie). Pas au bout de mes surprises, je constatai par la suite que tout mon fil d'actualité avait été inondé, telle l'avenue Mohammed-V de Casablanca sous la pluie, par la photo de la camarade.
Je ne pouvais même plus retrouver des sujets plus importants et autrement plus vitaux, comme le tirage au sort de la Champion's League ou encore les vidéos d'insultes de Niba. Femme de responsabilité et décidément décidée à ce que je retrouve mon Facebook tel que je l'ai toujours connu, la camarade Nabila s'est finalement, merci à elle, fendue d'une déclaration expliquant comme quoi le NY sur sa casquette faisait référence non aux vils Yankees, (je suis vraiment décidé à aller aux Emirats), mais à son prénom et celui de son mari, Youssef Hajji, qui visiblement arrive toujours par se mettre hors-jeu (ah non c'est un homonyme, me dit-on).
Ladite casquette est d'ailleurs d'un rouge parfaitement communiste, sans doute tendance trotskiste, l'entrisme étant comme on le sait une stratégie ardemment défendue par les fondateurs de la quatrième internationale pour atteindre les objectifs révolutionnaires du prolétariat... Content donc d'en avoir fini avec cet épisode et surtout de découvrir, plus sérieusement, que le Real Madrid allait enfin se coltiner une vraie équipe en Champion's League, en l'occurrence le PSG, j'en sors personnellement avec deux enseignements. Un, ne pas répondre aux vieux amis, surtout s'ils ont une dette extérieure grosse comme une polémique au Maroc sur un misérable vêtement. Deux, que j'ai bien fait d'épouser une Oumaima, car avec une Chahinaz ou une Chahrazade, la casquette n'aurait pas vraiment été heureuse…l


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.