MAPA : Conférence internationale sur les addictions    France : Des opérations escargots sur des routes à forte circulation    PLF 2020 : Benchaâboun assure l'exécution rapide des décisions judiciaires    Visite de Pompéo : Les principales déclarations des responsables américains    FIFM : Un bel hommage rendu à Robert Redford    Visite de Pompeo au Maroc: Le bilan    L'Otan adopte une déclaration finale    Opep: Membres et partenaires se retrouvent à Vienne    Informations    Enseignement: 2 écoliers sur 3 analphabètes!    Taxe Gafa: Les hostilités relancées…    Tilda Swinton, l'insaisissable icône du 7e art    Comment protéger vos données personnelles    "Microfracture" pour Hazard, forfait pour le clasico    Infantino va entrer au CIO en janvier    Le WAC vise une cinquième victoire face au Mamelodi Sundowns en Ligue des champions    Ralentissement économique attendu dans près des deux tiers des villes du monde en 2020-21    Une nouvelle antenne de la BERD inaugurée à Agadir    La filière oléicole assure une entrée de devises équivalente à 1,8 milliard de DH par an au Maroc    L'Afrique n'est pas la principale source des flux migratoires    La lutte contre la sextorsion requiert des mécanismes développés de surveillance et de traçage    Bertrand Tavernier : L'arrogance est l'ennemi déclaré du réalisateur    Jeremy Thomas : L'inventivité est primordiale même sans budget    Le cinéma australien brille de mille feux à Marrakech    Académie du Royaume du Maroc : Concert mémorable de l'orchestre de l'opéra national du Pays de Galles    Le PLF 2020 passe le cap des Conseillers    L'AMMC présente son guide de lutte contre le blanchiment d'argent    PLF2020: le RNI remonté contre le PJD, à cause de l'article 9    Arribat Center en feu !    Deuxième plainte de Huawei contre l'administration Trump    70e anniversaire de l'OTAN: Le sommet de la discorde…    Quarts de finale de la Coupe Mohammed VI : Le Raja contre le MC d'Alger ou Al Quwa Al Jawiya d'Irak    Coupes africaines : Wydad-Mamelodi Sundowns, deux géants qui se connaissent bien    JO 2022 : Les organisateurs cherchent 39.000 bénévoles    Tous à Londres, personne à Madrid!    Nouvel élan pour les relations entre le Maroc et les Etats-Unis    PCM-PLS-PPS: Un parti, un référentiel et un combat    18ème Festival international du film de Marrakech : Mouna Fettou dédie son hommage à son fils    Lancement du plan national de lutte contre la mendicité des enfants    Pyongyang s'inquiète d'une « rechute du gâtisme » de Trump    Hakimi en lice pour le titre des jeunes, Ziyech chez les grands    Salon de l'emploi : 1.000 postes à pourvoir pour une 1ère édition    «La mer est un personnage principal dans Lalla Aïcha»    Les Verts sont à Kinshasa. Coulisses d'un voyage    Le Congrès va entamer la rédaction de l'acte d'accusation de Trump    Fondation Al omrane : La 1ère classe préscolaire ouvre à Charafate    Météo: le temps qu'il fera ce vendredi    L'éducation à la petite enfance se porte bien, mais …    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tunisie: Un mort et plusieurs blessés dans des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre
Publié dans MarocHebdo le 09 - 01 - 2018

Une personne a été tuée dans des affrontements ayant éclaté, lundi, dans plusieurs villes de Tunisie entre la police et des manifestants qui protestaient contre la hausse des prix.
Selon le ministère tunisien de la Santé, Khomssi Yefrni (43 ans) de Teboura (40 km de la capitale) a succombé à ses blessures lors de son transfert à l'hôpital universitaire de Tunis.
D'après des sources sécuritaires, plusieurs agents de sécurités ont été également blessés dans ces affrontements.
Lors de leurs interventions, les forces de l'ordre ont utilisé du gaz lacrymogène pour disperser des manifestants descendus dans la rue pour protester contre la hausse des prix et les nouvelles charges fiscales imposées par la loi des finances 2018.
D'autres villes ont été gagnées par ce mouvement de contestation sociale provoquée par l'entrée en vigueur, le 1er janvier, d'une série de hausses des prix frappant notamment le gasoil, les voitures ou encore les services de téléphonie et d'accès à internet décidées dans le cadre de la loi de finances pour 2018.
Selon des sources médiatiques tunisiennes, la nuit de lundi a connu une accélération spectaculaire des évènements, avec la sortie quasi simultanée de milliers de manifestants dans plusieurs villes du pays, pour déplorer la cherté de la vie. Cependant, ces manifestations ont vite débordé et ont abouti à des affrontements avec les forces de l'ordre, avec de nombreux blessés parmi les policiers.
A Kasserine, les manifestants ont investi le dépôt municipal et se sont emparés de trente motocyclettes. L'armée est descendue dans la ville pour sécuriser les édifices publics. Des scènes semblables se reproduisent un peu partout, notamment à Sidi Ali ben Aoun, et Gafsa.
A Thala relevant du gouvernorat de Kasserine, les manifestants avaient bloqué l'avenue principale de la ville et brulé des pneus en protestation contre la dégradation du pouvoir d'achat, la montée du chômage et l'absence du développement dans la région.
Ils ont scandé des slogans appelant à transformer la ville de Thala en gouvernorat et à accélérer la réalisation des projets programmés.
Suite à ces incidents éclatés dimanche dans cette région, le gouvernement tunisien a annoncé qu'un conseil ministériel sera tenu avant la fin de ce mois de janvier, consacré au gouvernorat de Kasserine pour examiner les questions de développement dans les différentes zones de la région.
Par la voix de son ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi, l'exécutif tunisien s'est engagé à relancer la réalisation d'un nombre de projets entravés dans une durée déterminée, dont l'hôpital régional type B à Thala et la création d'un pôle du marbre pour valoriser les richesses de la région.
Il a fait savoir que des mesures et des décisions seront prises en urgence au profit des habitants de la région lors du conseil qui sera tenu prochainement.
Commentant ces manifestations, le secrétaire général de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Tabboubi a insisté sur l'impératif de respecter les engagements formulés par le gouvernement envers la région et de réaliser les objectifs de la révolution.
L'UGTT qui s'était illustrée, les dernières semaines de l'année 2017, comme étant le soutien et le support inébranlable du gouvernement Youssef Chahed, a souligné l'appui, inaliénable aux revendications légitimes des protestataires.
Confronté à la baisse de la fréquentation touristique et des investissements étrangers, le gouvernement tunisien dit n'avoir d'autres solutions pour tenter d'équilibrer les finances publiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.