Vigilance et mobilisation!    Aziz Lahlou: «Aziz Belal, économiste du socialisme»    Washington dans le bourbier vénézuélien…    Journée Internationale de l'infirmière    Amina Rachid, La soldate des planches    Le Maroc en CAN à travers l'histoire    Les bienfaits des activités physiques    Olk Werner à la tête des Lions pour 2 rendez-vous sans gloire    Hamid Bennani, le cinéaste accompli…    «Wachma» ouvre le bal des «mercredis du cinéma marocain»    Les Pays-Bas remportent l'Eurovision 2019    La Fondation Mohammed VI des Oulémas Africains lance son site web    Laâyoune se dote d'un laboratoire de santé publique    Psycause: Carte de résident    Partenariat stratégique entre l'Université Mohammed VI Polytechnique et MassChallenge    Boxe. La sélection marocaine féminine remporte 5 médailles d'or au Gabon    ONSSA. Destruction de 56 tonnes de produits alimentaires    Numérisation du système judiciaire : Signature d'une convention entre le barreau de Casablanca et la CDG    Aéroports du Maroc : Le trafic commercial en forte hausse    Vidéo – Le WAC s'en sort avec un nul face à l'IRT (2-2)    Aji T'hdm. "Les Inqualifiables" enflamment la scène    Guerre commerciale: Trump semble prêt à aller jusqu'au bout…    Comment les familles perçoivent l'école marocaine    Fès/Tourisme: Jnane Sbil sur les traces du Jardin de Majorelle    Golfe: Les tensions montent d'un cran    Le nombre des directrices de publication des journaux électroniques en hausse    Quatre Marocains nommés membres des commissions du CIO pour 2019    Nouveaux membres et nouvelle vie pour les amputés du Soudan du Sud    Poussée attendue des populistes à J-6 avant le coup d'envoi des Européennes    News    Plaidoyer pour la réduction des délais de paiement    Insolite : Champignons hallucinogènes    Ces tournages qui ont tourné au drame : Taxi 2    Comment les céréales complètes protègent des maladies    L'Observatoire marocain de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme commémore le 16 mai    Les recettes douanières franchissent la barre des 100 MMDH en 2018    Kantar intègre le Maroc    Le Raja jouera, jouera pas son match contre le MAT ?    Le WAC et le Raja sanctionnés financièrement    Malek : Tout ce qui tend à accompagner les jeunes talents est primordial    A Cannes, un cri d'alarme sur le sort des banlieues    Le ministère annonce l'ouverture prochaine de dix salles de théâtre dans l'ensemble des régions du Royaume    Propositions de loi. Les dispositions législatives vont enfin être activées    La «Nakba» qui interpelle le monde    Indice de perception de la corruption : Le Maroc a gagné 17 places en deux ans    29ème journée de la Botola Maroc Telecom : Le sprint final lancé    Casablanca. Coups de feu dans l'arrestation d'un trafiquant de drogues    Boeing : La mise à jour du système anti-décrochage du 737 MAX est prête    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nadia Larguet obtient gain de cause dans une affaire d'atteinte au droit d'auteur
Publié dans MarocHebdo le 12 - 11 - 2018

La journaliste et productrice Nadia Larguet a eu gain de cause dans une affaire d'atteinte au droit d'auteur contre l'Office national marocain du tourisme (ONMT), une première dans l'histoire de la propriété intellectuelle au Maroc.
Le litige, qui portait sur le concept d'une campagne de promotion du Maroc sur une chaine française que Mme Larguet avait soumis à l'office, a été sanctionné par une condamnation de l'établissement public en juin dernier par le tribunal administratif.
« Très honnêtement, le verdit était une grande fierté. Je me suis sentie très fière d'être marocaine, d'avoir un avocat exceptionnel et un président du tribunal qui a compris l'affaire », a déclaré Nadia Larguet à la MAP en réaction au prononcé du tribunal.
« C'est aussi une fierté pour toutes les personnes qui se font régulièrement volées leurs idées. J'imagine les personnes qui n'ont pas les moyens de se défendre », a-t-elle regretté.
La journaliste chevronnée a souligné l'importance de la traçabilité des correspondances dans le gain de ce procès. « Les paroles s'envolent et les écrits restent », a-t-elle lancé, notant que ce dicton illustre très bien cette affaire. « Si je n'ai pas gardé les traces de mes échanges avec les différentes parties je n'aurais pas gagné ce procès », a dit Mme Larguet.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.