Bourita reçu par le président mauritanien (PHOTO)    Le ministre palestinien des Affaires étrangères salue l'appui constant du Monarque à la question palestinienne    Affaire Leila S : Me Zahrach va porter plainte contre les avocats de l'accusation pour injures publiques    Annulations de festivités et d'événements en cascade à Marrakech    U.S. Stocks Climb as China Pledges to Support Businesses    Une nouvelle condamnation dans l'affaire « Hamza mon Bb »    Cash Plus accompagne le groupe Fnaire pour leur 20 ans de carrière à Paris    Janvier noir pour le marché automobile européen    La Chine retire leur accréditation à trois journalistes du Wall Street Journal après un titre controversé    Le MAE palestinien a évoqué le roi Mohammed VI    Fès: un chauffeur de camion arrêté dans une station-service    Le Sahara, toile de fond des entretiens entre Ould Errachid et des responsables chiliens et panaméens    Omar Balafrej : «Non, je ne suis pas athée»    Coupe arabe U20 : Le Maroc s'impose devant le Bahreïn    Le tennis de table casablancais à l'honneur    La pièce «Daïf Al Ghafla» présentée à Bruxelles    Salfaous Band dévoile «Gher Nta»    Marrakech s'électrise !    Un week-end fructueux pour les Lions de l'Atlas    Le Sahara, future pierre angulaire de la coopération Sud-Sud    Secteurs régulés : qui s'occupe de la concurrence ?    Le paiement en ligne reste modeste malgré sa progression    Le président français annonce des mesures contre le «séparatisme islamiste», et la fin des imams détachés    Coronavirus: Des passagers du paquebot débarquent au Japon, plus de 2.000 morts en Chine    Haro sur Bloomberg: Le milliardaire attendu au tournant pour son premier débat démocrate    Jeff Bezos crée un fonds « pour la Terre » doté de 10 milliards de dollars    ENYAQ: le prochain SUV 100% électrique de Skoda    Véhicules électriques: Volkswagen et E.ON développent la charge ultrarapide    15 longs métrages, dont Adam, en lice    La CGEM lance 1 milliard DH de commandes pour les TPME d'Intelaka    Foot : La Bundesliga dépasse les 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires    La Commission européenne salue les efforts du Maroc en matière de réformes fiscales    Le Chili porte un coup dur aux séparatistes    Voici le temps qu'il fera ce mercredi    Le Japon considéré comme le premier employeur privé étranger au Maroc    Divers Economie    L'appel de l'USFP aux partis de la majorité et de l'opposition à un débat sur la réforme du système électoral    Les gouvernements se doivent d'accorder aux gens les droits dont ils ont besoin    Des étudiants à l'origine d'une campagne de sensibilisation dédiée à la santé mentale en milieu universitaire    Divers    Battu par Man United, Chelsea sous haute pression    Guardiola et Sterling resteront à City même sans Coupe d'Europe    La question du jour : Mattéo Guendouzi peut-il être sélectionné en équipe nationale ?    Nouveau coup de filet en Turquie contre le mouvement du prédicateur Gülen    Quelles voies d'émergence pour le Maroc ?    Signature d'une convention actant une forte baisse des primes d'assurance pour les bénéficiaires du programme "Intelaka"    Abdallah Baida, un explorateur des mots    Patrick Sébastien tacle Nagui et France 2    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ENVIRONNEMENT: 50 milliards de dollars pour 55 projets
Publié dans MarocHebdo le 04 - 01 - 2019

Une ONG a établi un classement qui évalue 56 pays en matière de performance climatique. Le Maroc y est classé deuxième. Quelles sont les raisons qui font que le Maroc est un des champions de la performance climatique?
Le Maroc connait une grande vulnérabilité face aux impacts du changement climatique. Les politiques nationales, suivies depuis quelques années, font du Maroc un pays avant-gardiste en matière d'adaptation aux effets néfaste du réchauffement de la Terre. Aujourd'hui, le processus de préparation du Plan national d'adaptation est non seulement un engagement vis-à-vis de la communauté internationale, mais aussi une nécessité pour notre pays pour adresser la résilience de ses écosystèmes. «Le Maroc a beaucoup à gagner en s'engageant dans un tel processus d'une manière rapide, intégrée, participative, inclusive et efficace», nous explique Nezha El Ouafi, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Energie, des Mines et du Développement Durable chargée du Développement Durable. La Contribution Déterminée au niveau National (CDN) présentée dans le cadre de l'Accord de Paris sur le Climat et réaffirmée lors de la COP22 à Marrakech est une réponse de l'ambition marocaine dans le domaine.
La CDN du Maroc «affiche une ambition de réduction totale de 42% des émissions de gaz à effet de serre en 2030», nous rappelle la Secrétaire d'Etat. Pour atteindre cet objectif, «le Maroc a mis en oeuvre 55 projets pour un investissement global de 50 milliards de dollars», se félicite Mme El Ouafi. Cet organisme dispose également d'un volet consacré à l'adaptation, décliné en plusieurs objectifs sectoriels pour les horizons 2020 et 2030. «Le coût de mise en oeuvre s'élèvera au minimum à 35 milliards de dollars», développe la secrétaire d'Etat.
La transition énergétique, une priorité pour le Maroc
Le Maroc fait de la transition énergétique un axe majeur de sa CDN, en accordant une place prépondérante aux énergies renouvelables et, de plus en plus, à l'efficacité énergétique. «La réalisation de nouvelles capacités pour atteindre cet objectif permettra au Maroc de réduire sa dépendance énergétique aux sources fossiles totalement importées et atteindre l'objectif de limiter ses émissions de gaz à effet de serre à 42% à l'horizon 2030», poursuit Nezha El Ouafi. Par ailleurs, le processus de mise en oeuvre des projets énergies renouvelables, particulièrement de sources solaire et éolienne, connait un progrès remarquable.
Quant à l'efficacité énergétique, le Maroc s'est engagé à accélérer la cadence des actions initiées dans ce secteur à travers une vision stratégique ciblant les secteurs énergivores, à savoir le transport, le bâtiment, l'industrie, l'agriculture, la pêche et l'éclairage public. La SNDD permet notamment d'aligner les priorités nationales aux engagements internationaux, à travers la mobilisation de l'ensemble des acteurs du domaine. «Elle vise aussi à renforcer la résilience de façon adéquate et urgente de la population et des territoires à travers l'alignement des plans d'adaptation et d'atténuation avec les Plans de Développement Régionaux (PDR)», selon la secrétaire d'Etat.
Cette stratégie permet d'accroître le soutien politique national en matière d'adaptation et d'atténuation et de mobiliser le soutien technique et financier au niveau international au profit des projets nationaux, aussi bien à travers les différentes institutions nationales telles que le Centre de Compétences Changement Climatique du Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.