Trump se sert de Twitter pour contourner des médias "corrompus"    Exercice de gestion de crise à l'aéroport Fès-Saiss    L'ONU organise la deuxième table ronde sur le Sahara marocain à Genève    Attentat de Christchurch: Inhumation des premières victimes du carnage des mosquées    Elections test aux Pays-Bas après la fusillade d'Utrecht    Malawi-Maroc. Le sélectionneur national convoque 18 joueurs    La droite européenne s'apprête à sanctionner le populiste Orban    Abus de publicité. 1,49 milliard d'euros d'amende pour Google    Bouteflika, seul au monde ?    Championnat arabe de boxe : Le Maroc prend part à la 3è édition à Khartoum    British Council lance un appel à candidatures pour une formation au Royaume-Uni    Journées de la Francophonie : Les élèves marocains se distinguent à Oslo    Les élèves de la Fondation Lalla Asmaa à la SNRT    Semaine de la Francophonie à Las Palmas : Projection de «Aïda-La Revenante»»    La Kasbah de Tazka à Tafraout inscrite sur la liste du patrimoine culturel national    Taqa Morocco: une progression tirée par la résilience du business plan    Bank Al-Maghrib : Prévisions de croissance revues à la baisse    Tennis. Le Grand Prix Hassan II revient avec son lot de nouveautés    Bank Al-Maghrib : Pas de changement de taux directeur    Pas de modification du statut du concours d'internat en médecine    Enseignants grévistes: La procédure d'abandon de poste activée    Condition de la femme : Des associations marocaines montent au créneau    Le Maroc, hub africain pour l'Inde    Sukuk. Encore du chemin à faire    Casanearshore SA et Technopolis Rabatshore deviennent Ewane Assets    Sadeem 2. Le youtubeur Abdelmoumen Aomari représente le Maroc    Casablanca : Partenariat pour la promotion des métiers de la vente et du commerce    Les Philippines quittent la C.P.I.    Il appartient à l'organisation criminelle «Comorra» : Un Italien interpellé à Marrakech    Saisie de plus de 6.900 comprimés psychotropes et de 80 kg de cocaïne à Tanger    Maroc-Rwanda : Douze nouveaux accords pour renforcer la coopération bilatérale    Et si Facebook n'avait pas perdu 17 minutes?    Emploi : Le gouvernement mise sur les ONG    Trois clubs marocains au tirage des coupes africaines    Brahim El Mazned intègre la banque d'expertise -Unesco    Migration illégale et trafic de drogue : Quatre individus arrêtés à Nador et Driouch    Sahara marocain : Bourita appelle à «dépolluer» l'UA des «débats stériles, inutiles et en déphasage avec la réalité»    Edito : Réseaux antisociaux    La Commission du droit d'accès à l'information fixe son plan d'action    Participation du Maroc au Forum de scoutisme arabe au Caire    Défection au Polisario    Habib El Malki réitère son engagement à renforcer l'UPCI en tant qu'organisation multipartite, indépendante et efficace au sein de la communauté internationale    Rodriguez : Je n'ai pas de problème avec Zidane    Prime de Neymar au FC Barcelone : Le procès reporté au 27 septembre    Rude épreuve congolaise pour les U23    Plus de la moitié des adolescents confrontés à un "triple fardeau" sanitaire    La Troupe Masrah Annas à la rencontre des Marocains de France    Un spectacle musical haut en couleur à l'ouverture des Journées culturelles algériennes à Oujda    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Acte VIII des gilets jaunes : Tension à Paris entre manifestants et forces de l'ordre
Publié dans MarocHebdo le 07 - 01 - 2019

Des heurts ont éclaté entre manifestants et forces de l'ordre, samedi à Paris, où les « gilets jaunes » ont reconduit leur mobilisation, la huitième du genre depuis un mois et demi.
Les heurts ont eu lieu en début d'après midi à proximité de l'Assemblée nationale, lorsque les forces de l'ordre ont décidé d'empêcher les manifestants de converger vers ce lieu symbolique, selon les médias du pays.
Les forces de l'ordre ont été obligées de faire usage de gaz lacrymogènes pour contenir les manifestants et les obliger à rebrousser chemin.
Insensibles aux appels récurrents du gouvernement à participer au grand débat national qui sera lancé prochainement dans le sillage des mesures sociales annoncées, en décembre dernier, par le président Emmanuel Macron, les « gilets jaunes », mouvement apolitique né sur les réseaux sociaux pour dénoncer la politique sociale et fiscale de l'exécutif, ont reconduit, samedi, leur mobilisation à Paris et dans plusieurs villes françaises.
A Paris, deux principales actions ont été déclarées en préfecture avec une marche vers l'Assemblée nationale et un rassemblement statique sur les Champs-Elysées, la célèbre avenue parisienne devenue au fil des manifestations des « gilets jaunes » un haut lieu de la contestation. Un important dispositif policier a été déployé pour l'occasion.
Selon les médias, cette première mobilisation de l'année des « gilets jaunes » est considéré comme un test aussi bien pour le mouvement qui continue de défier le gouvernement mais peine à maintenir la cadence de rassemblement, que pour l'exécutif qui allie fermeté et compréhension.
Vendredi, à sa sortie du premier Conseil des ministres de l'année, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, a réitéré les appels de l'exécutif à participer au grand débat national, exhortant les Français à «faire entendre leur voix» lors de ce débat.
Il a également exprimé la disposition de l'exécutif à «discuter avec des gens sincères qui ne font pas d'instrumentalisation politique de la difficulté que connaissent nos concitoyens».
Après les «réponses concrètes et rapides» apportées aux revendications sur le pouvoir d'achat, «ceux qui restent mobilisés» sont désormais engagés «dans un combat politique pour contester la légitimité du gouvernement», avait déploré le porte-parole du gouvernement, en allusion aux « gilets jaunes ».
Selon les observateurs, le mouvement des « gilets jaunes », lancé depuis un mois et demi, commence à donner de légers signes d'essoufflement n'arrivant plus à rassembler autant de gens que par le passé. Samedi 29 décembre, à la veille des festivités de fin d'année, les « gilets jaunes » n'avaient réussi à mobiliser que 12.000 personnes dans toute la France à la mi-journée, alors qu'ils étaient 38.600 à manifester le 22 décembre et 282.000 le 17 novembre dernier, selon des chiffres du ministère de l'Intérieur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.