Liga Le Barça et l'Atlético gagnent a minima avant la C1    Signature d'une convention pour la promotion de l'emploi associatif    Chutes de neige, pluies et temps froid attendus la semaine prochaine    Benslimane: Plus de 800 bénéficiaires d'une caravane médicale multidisciplinaire    MSC2019: L'Alliance Iran-Qatar mise en relief à Munich    Bouzineb: La culture marocaine a toujours fasciné et inspiré les grands écrivains espagnols    Botola Maroc Télécom : Sous un accent des nouveaux coachs    Un élan haussier royal!    La C.I.J. juge recevable la demande de l'Iran    Lydec se rattrape au second semestre 2018    Ahmed Boukous et les traducteurs Hamid Guessous et Azzeddine Chentouf primés    Hossain Bouzineb, premier Marocain à intégrer l'Académie royale espagnole    Amzazi : Le digital, indispensable à l'employabilité des jeunes    Etude du CMC : Le secteur agricole doit gagner en compétitivité    SIEL-2019: Remise du Prix national de la lecture    SIEL-2019: Remise du Prix national de la lecture    Bruxelles: Des marocains partagent avec des étudiants leurs expériences inspirantes    Amzazi: Le digital, un levier indispensable pour l'employabilité des jeunes    Cinq morts dans une fusillade près de Chicago    Vidéo-Live : Le Président égyptien présente les défis sécuritaires de l'Afrique au MSC2019    Vidéo-Live : Angela Merkel parle des vraies sources d'insécurité en Algérie et en Afrique    El Othmani : Le Maroc attache un intérêt particulier à la coopération avec le FMI et la BM    Sahara marocain : La loi budgétaire américaine très favorable à la position du Maroc    Les mises à jour de sécurité prendront fin dans un an    Code de la famille: Les écueils qui plombent la réforme    4L Trophy 2019: Une course pour les jeunes façon Paris-Dakar    Divers sportifs    Nasser Bourita : Les accords Maroc-UE sont compatibles avec le droit international    Repenser la cohabitation entre les automobilistes et les cyclistes    Les conditions de travail demeurent précaires à l'échelle mondiale    Bouillon de culture    Trump va déclarer l'"urgence nationale" pour construire son mur à la frontière    Cancer du col de l'utérus: le vaccin est "sûr et indispensable"    Appel à une stratégie nationale visant à faire de l'école un espace pour tous    Divers    Divers    Appel à des mesures concrètes pour répondre aux problématiques des petites entreprises    Frontex place les Marocains au Top ten des passeurs    Les entreprises espagnoles opèrent au Maroc dans des secteurs de grande importance    Ligue Europa : Arsenal tombe à Borisov, le Séville FC s'offre la Lazio    La bourde de Katy Perry    Pourquoi Johnny Depp n'incarnera plus jamais Jack Sparrow    Les problèmes de peau de Kim Kardashian    La Botola pro adopte le VAR la saison prochaine    Le Maroc et l'Espagne écrivent un nouveau chapitre de coopération économique    Coupe de la CAF : La RSB bat le HUSA et s'adjuge la première place    Parlement : Une session mi-figue, mi-raisin    La première édition d'ADCC en Afrique se déroulera au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'enfant terrible des islamistes
Publié dans MarocHebdo le 22 - 01 - 2019

Abdelali Hamieddine, vice-président du conseil national du PJD
On ne présente plus Abdelali Hamieddine. Actuellement au coeur d'une affaire judiciaire rocambolesque dans laquelle il est poursuivi devant la cour d'appel de Fès pour participation au meurtre de l'ancien étudiant gauchiste Benaïssa Aït Ljid, en 1993, Abdelali Hamieddine est farouchement défendu par ses collègues dans le PJD, à commencer par son mentor, Abdelilah Benkirane. Ce dernier crie au scandale et à la manipulation politique après la réouverture d'un procès où Hamieddine a été par le passé condamné à 2 ans de prison ferme. Figure politique connue, ce natif de Fès en 1971 a milité dans le PJD depuis 1997.
Il gravira les échelons du parti pour en devenir, depuis 2012, vice-président du conseil national. Il a officié également en tant que membre au secrétariat général du parti entre 2008 et 2017. Connu pour sa proximité avec Abdelilah Benkirane, qui le protègera tout au long de son parcours politique, Hamieddine est membre de la Chambre des conseillers, où il préside la commission de l'éducation et des affaires sociales et culturelles. Sa maitrise des dossiers politiques de la capitale l'a conduit à se faire élire vice-président du conseil de la région Rabat-Salé, où il joue un rôle important. Tout comme il intervient au conseil municipal de Rabat, où il chapeaute le volet de la formation et celui des droits humains. Des domaines qui le passionnent tout particulièrement, depuis son jeune âge, puisqu'il préside le forum de la dignité pour les droits de l'Homme.
Après une licence en droit en 1995 et un doctorat en droit constitutionnel en 2002, il a enseigné cette discipline juridique à l'université Abdelmalek Essaadi à Fès puis à l'université Mohammed V de Rabat. Ce spécialiste du droit constitutionnel doublé d'un homme politique expérimenté réussira-t-il à surmonter l'épreuve judiciaire qui l'attend? Fort du soutien de son parti, Abdelali Hamieddine affronte désormais un nouveau défi dans sa carrière politique dont il ne connaît ni l'issue ni les ficelles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.