Maroc-Portugal: coopération bilatérale en matière d'énergie    Macron nomme Jean Castex nouveau premier ministre    BCP dévoile sa nouvelle organisation    Coronavirus: 319 nouveaux vendredi 3 juillet à 18 heures, 9160 guérisons au total    Fraude aux cotisations sociales : le PJD déclare Ramid et Amekraz non coupables lors une parodie de procédure    Premier League: Manchester City corrige Liverpool!    Quand les footballeurs marocains font le bonheur des clubs égyptiens    Liga: le Real Madrid creuse l'écart, Messi veut claquer la porte!    Très touchée par La pandémie l'Espagne revient a La vie    «L'art pour l'espoir»: 27 regards à l'ère de la pandémie    Tout ce qu'il faut savoir sur le Schéma directeur de la digitalisation du système judiciaire    Baccalauréat: Quelque 870 détenus passent les épreuves dans la maison d'arrêt d'Ain Sebaâ    Smartwatch de Huawei se hisse à la 2ème place au T1 2020    Le Roi félicite le Président biélorusse à l'occasion de la fête d'indépendance de son pays    L'Espagne maintiendra les frontières avec le Maroc et l'Algérie fermées par manque de réciprocité    Libération de dix humanitaires au Niger après deux semaines de captivité    Le roi Mohammed VI a écrit au président biélorusse    Facebook : Les Arabes se déchaînent sur les homosexuels    Plus de 150 Marocains rapatriés d'Egypte    Bac à Casablanca: la belle initiative du caïd de Sbata (VIDEO)    A la demande du gouvernement, RAM devra céder 20 appareils et donc réduire ses effectifs du tiers    Démission du gouvernement français: ce que l'on sait    Compétences numériques : Microsoft et LinkedIn soutiennent le retour à l'emploi    Coronavirus au Maroc-Situation à 10h: 246 nouveaux cas, 13.215 au total    Bac au Maroc: l'épreuve d'arabe a fuité sur Facebook    Casablanca : Les épreuves du Bac sous haute sécurité sanitaire    Ouvertures des frontières: L'Espagne reste fermée aux Marocains, Algériens et Chinois    Laâyoune : Près de 12 tonnes de drogue incinérées    ONCF: 350.000 voyageurs depuis l'annonce du déconfinement    Remaniement : le Premier ministre français Édouard Philippe démissionne, son remplaçant désigné dans quelques heures    Un PJDiste ose : « Les Amazighs et les Juifs marocains d'Israël sont des traitres »    Mohamed Ziane écope d'une année de suspension d'exercice de la fonction    Forum Sino-Arabe : une alliance stratégique renforcée    Musées: Le ministère de la Culture appuie la FNM    Plan israélien d'annexion : le groupe arabe auprès de l'Unesco, présidé par le Maroc, vent debout contre le projet    Le CSPJ plaide pour la préservation de l'indépendance de la justice    Installation à Lima du groupe d'amitié parlementaire Pérou-Maroc    Aymane Mourid signe à Leganés jusqu'en 2024    Championnat national virtuel de muai-thaï    L'appel de la Palestine à la communauté internationale pour contrecarrer l'arbitraire israélien    Le WAC se prépare à défendre son titre    Après l'allégement des mesures de confinement, la reprise des tournages fait face à une série de difficultés    Nouvelles "mesures de résistance" en faveur du cinéma    Cinq œuvres de réalisateurs marocains subventionnées par Doha Film Institute    Driss Lachguar préside vendredi et samedi trois réunions régionales    Le beau message de Bachir Abdou à Saad Lamjarred (PHOTO)    « Folle de lui » de TiiwTiiw & LACRIM enflamme la toile    Ali Essafi et Tala Hadid rejoignent l'Académie des Oscars    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Faut-il vous l'envelopper ?
Publié dans MarocHebdo le 30 - 05 - 1998


LAMIZANIVO ET LA GRENOUILLE
Un bon cimetière est un cimetière mort. Balayez moi ces cadavres, ça fait désordre.
Ça y est, grâce à l'émission économique Emergence, de 2M, présentée par Taja Maad, je peux enfin faire semblant de savoir ce qu'est la mise à niveau. Je ne connais pas Taja Maad. Mais j'ai apprécié sa sobriété, ses questions courtes, claires et pertinentes. Taja peut rejoindre les grandes pointures de la présentation. Je lui souhaite bonne route et j'espère qu'elle trouvera bientôt un meilleur graphisme pour le titre de son émission. Mais en fait, c'est surtout à M. Abdennasser Naïr, son invité de cette semaine, que je dois mon salut économico-lexical. J'ai donc peu de chances de crever idiot, grâce à ce preux chevalier du rouleau compresseur. Il nous fit faire un fameux détour par les phobies et les préférences calorifiques des grenouilles, mais nous finîmes par arriver à bon port... Un peu mouillés, bien sûr, car nous essuyâmes quelques tempêtes, nous nous marrâmes même, mais nous pigeâmes, finalement. Nous l'aurions étreint, si nous avions pu mettre la main sur lui, après sa brillante prestation (de service), malgré les croassements des grenouilles du bénitier libéralisateur.
Que sont donc venus faire ces charmants batraciens, ces gentilles bêbêtes que nos petits écoliers, bien marocains, eux, appellent la &laqno;grinoui», dans ce traquenard de l'ultra-libéralisme? Illustration de M. Naïr: si l'on plonge une grenouille dans l'eau bouillante, elle saute illico de la casserole. La grenouille échaudée démontre combien la jungle socio-politico-économique est torride. Mais si on met la &laqno;grinoui» dans une casserole d'eau tiède, toujours selon M. Naïr, elle ne sautera pas pour sauver sa peau, cette inconsciente, au contraire, elle fera de la brasse, la planche, du crawl et de la pêche sous-marine dans cette casserole restée sur le feu, et qui est insensiblement entrée en ébullition. La petite bête va mourir sans s'en rendre compte. Oh la la la la......la pauv' petite grinoui.... Mais alors, la grinoui, elle est con? Oh, yes, brother of Wall Street, la grinoui est very très con. (Je parle comme ça depuis que je me suis mis à niveau pour le moment où l'Amérique ruinera les riches et les Marocains).
Et Taja de demander charitablement: &laqno;Mais, M. Naïr, qui est la grenouille et qui est la casserole?». M. Naïr: &laqno;Les grenouilles c'est les chefs d'entreprise, et la casserole c'est le libre-échange, la mondialisation de la finance, du commerce et des catastrophes».
Mais alors, nom d'un crapaud, les chevaliers d'industrie vont passer à la casserole!? Oh, yes Mister Dow Jones, my pote! Surtout ceux qui chevauchent un baudet ou une haridelle. Et lamizanivo, dans cette histoire? Eh ben, M. Naïr distingue trois catégories de chefs d'entreprise, ceux qui ne seront pas ébouillantés,et ceux qui seront brûlés au second degré &laqno;seulement». Et la troisième catégorie, M. Naïr!?
Lui pas connaître. Et puis faut plus s'inquiéter de son sort: elle a déjà eu droit à la splendeur d'un enterrement de septième classe. Alors, prenez-moi cette cochonnerie de rouleau compresseur et écrasez moi les va-nu-pieds qui irritent nos partenaires européens, emmouisent nos investisseurs étrangers, et parasitent le circuit du pognon. Aplatissez moi cette zone de pouilleux. Je ne veux rien qui dépasse. Un bon cimetière est un cimetière mort. Balayez moi ces cadavres, ça fait désordre. C'est ça lamizanivo? Oh yes, my cher ami. Oui vous comprîtes bien. Ah qu'elle était jolie, la petite entreprise de Monsieur Batracien! Explication sans grinoui, ni crapaud et surtout sans lézard: on est en plein dans le &laqno;marche ou crève, toi et tes employés», sous l'oeil impavide de nos libéro-sauvages. L'Europe, à la veille de 1999, nous réserve quelques surprises qui ne seront pas des surprises pour tout le monde. L'Europe, selon M. Naïr, elle a ses délais, ses exigences, ses normes et son Euro. Toi t'as que ta gueule pour faire:&laqno; Croa croa croa!». Oh, la pauv'petite grinoui....