Lutte contre la criminalité: La DGSN démonte les fake news    Suivez en direct le derby milanais: Ac Milan vs Inter    Tanjazz racheté par Jazzblanca    Remaniement ministériel: Mohammed VI reçoit El Othmani en audience    Meknès: arrestation de deux frères pour transfert de fonds à des combattants en Syrie et en Irak    Khalid Safir: "La fiscalité locale marocaine aux mêmes standards que dans d'autres pays"    La DGST rejette l'authenticité de deux documents qui lui sont attribués    Quasi-stagnation de l'indice des prix en août selon le HCP    Karina Sebti, nouvelle DG de Management de transition en France    Résultats financiers : Auto Hall tire son épingle du jeu en S1    Un atelier clandestin de fabrication de sacs plastiques démantelé à Mohammédia    10 millions d'écoliers, élèves et étudiants au Maroc    Japon: Pas de procès pour Ghosn avant avril 2020    BMCE Bank Of Africa dément les allégations fallacieuses de Maghreb Confidentiel et Afrique Intelligence    Mariage des mineures: Comment en venir à bout?    Brèves    Remaniement : le RNI reste dans le prochain gouvernement    Le Maroc participe à une grande opération de l'Interpol    Eclairage à Rabat sur les vertus de la médecine traditionnelle chinoise    Zidane face aux vents contraires après son pire naufrage au Real    Ligue Europa : Arsenal, Man United et Séville frappent d'entrée    Pour le Onze marocain, le chemin de Yaoundé passe en premier par Blida    Les dindes de Tnine Chtouka !    L'EMSI organise le 4ème Congrès international SysTol    Très chère 2M ! "La deuxième chaîne nous rassemble" Peut-être bien, mais à quel prix ?    Habib El Malki s'entretient avec le directeur du FNUAP pour la région arabe    Contrôle politique et autonomie des organismes publics    Divers    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Insolite : Plus de jours fériés    U2 en concert en Inde    Les incroyables révélations de Sinéad O'Connor    L'hologramme de Whitney partira en tournée en 2020    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Raja-Hilal Al Qods : Deux joueurs empêchés par Israël de jouer au Maroc    Il fait l'actu : Mohamed Karim Mounir, PDG de la BCP    Vidéos. L'Espagne célèbre la journée mondiale de la Paella    Alerte météo : Averses orageuses localement fortes avec chute de grêle et rafales à partir du vendredi dans plusieurs provinces    Eliminatoires CHAN 2020 : Maroc-Algérie, une confrontation fratricide à Blida    Tarik Sektioui, nouvel entraîneur de la Renaissance sportive de Berkane    Le Festival Oasis 2019 comme si vous y étiez !    Premières Assises nationales du Développement humain    Statistiques du Haut-commissariat au plan (HCP)    L'Espagne s'achemine vers la tenue d'élections législatives anticipées…    Festival International du Film de Marrakech. Cap sur l'Australie !    DJ Nicola Cruz, l'explorateur de sons    Edito : Assises    Habib El Malki : La proclamation d'une Journée internationale de lutte contre l'islamophobie permettra de faire échec au discours de la haine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Faut-il vous l'envelopper ?
Publié dans MarocHebdo le 30 - 05 - 1998


LAMIZANIVO ET LA GRENOUILLE
Un bon cimetière est un cimetière mort. Balayez moi ces cadavres, ça fait désordre.
Ça y est, grâce à l'émission économique Emergence, de 2M, présentée par Taja Maad, je peux enfin faire semblant de savoir ce qu'est la mise à niveau. Je ne connais pas Taja Maad. Mais j'ai apprécié sa sobriété, ses questions courtes, claires et pertinentes. Taja peut rejoindre les grandes pointures de la présentation. Je lui souhaite bonne route et j'espère qu'elle trouvera bientôt un meilleur graphisme pour le titre de son émission. Mais en fait, c'est surtout à M. Abdennasser Naïr, son invité de cette semaine, que je dois mon salut économico-lexical. J'ai donc peu de chances de crever idiot, grâce à ce preux chevalier du rouleau compresseur. Il nous fit faire un fameux détour par les phobies et les préférences calorifiques des grenouilles, mais nous finîmes par arriver à bon port... Un peu mouillés, bien sûr, car nous essuyâmes quelques tempêtes, nous nous marrâmes même, mais nous pigeâmes, finalement. Nous l'aurions étreint, si nous avions pu mettre la main sur lui, après sa brillante prestation (de service), malgré les croassements des grenouilles du bénitier libéralisateur.
Que sont donc venus faire ces charmants batraciens, ces gentilles bêbêtes que nos petits écoliers, bien marocains, eux, appellent la &laqno;grinoui», dans ce traquenard de l'ultra-libéralisme? Illustration de M. Naïr: si l'on plonge une grenouille dans l'eau bouillante, elle saute illico de la casserole. La grenouille échaudée démontre combien la jungle socio-politico-économique est torride. Mais si on met la &laqno;grinoui» dans une casserole d'eau tiède, toujours selon M. Naïr, elle ne sautera pas pour sauver sa peau, cette inconsciente, au contraire, elle fera de la brasse, la planche, du crawl et de la pêche sous-marine dans cette casserole restée sur le feu, et qui est insensiblement entrée en ébullition. La petite bête va mourir sans s'en rendre compte. Oh la la la la......la pauv' petite grinoui.... Mais alors, la grinoui, elle est con? Oh, yes, brother of Wall Street, la grinoui est very très con. (Je parle comme ça depuis que je me suis mis à niveau pour le moment où l'Amérique ruinera les riches et les Marocains).
Et Taja de demander charitablement: &laqno;Mais, M. Naïr, qui est la grenouille et qui est la casserole?». M. Naïr: &laqno;Les grenouilles c'est les chefs d'entreprise, et la casserole c'est le libre-échange, la mondialisation de la finance, du commerce et des catastrophes».
Mais alors, nom d'un crapaud, les chevaliers d'industrie vont passer à la casserole!? Oh, yes Mister Dow Jones, my pote! Surtout ceux qui chevauchent un baudet ou une haridelle. Et lamizanivo, dans cette histoire? Eh ben, M. Naïr distingue trois catégories de chefs d'entreprise, ceux qui ne seront pas ébouillantés,et ceux qui seront brûlés au second degré &laqno;seulement». Et la troisième catégorie, M. Naïr!?
Lui pas connaître. Et puis faut plus s'inquiéter de son sort: elle a déjà eu droit à la splendeur d'un enterrement de septième classe. Alors, prenez-moi cette cochonnerie de rouleau compresseur et écrasez moi les va-nu-pieds qui irritent nos partenaires européens, emmouisent nos investisseurs étrangers, et parasitent le circuit du pognon. Aplatissez moi cette zone de pouilleux. Je ne veux rien qui dépasse. Un bon cimetière est un cimetière mort. Balayez moi ces cadavres, ça fait désordre. C'est ça lamizanivo? Oh yes, my cher ami. Oui vous comprîtes bien. Ah qu'elle était jolie, la petite entreprise de Monsieur Batracien! Explication sans grinoui, ni crapaud et surtout sans lézard: on est en plein dans le &laqno;marche ou crève, toi et tes employés», sous l'oeil impavide de nos libéro-sauvages. L'Europe, à la veille de 1999, nous réserve quelques surprises qui ne seront pas des surprises pour tout le monde. L'Europe, selon M. Naïr, elle a ses délais, ses exigences, ses normes et son Euro. Toi t'as que ta gueule pour faire:&laqno; Croa croa croa!». Oh, la pauv'petite grinoui....