Prix du pétrole et concurrence internationale    Costa Galida Supercoupe U20 : Les Lionceaux s'inclinent face aux Three Lions (vidéo)    Météo Maroc: pluies ou averses localement orageuses ce dimanche 25 septembre    Tanger : Zanka Contact d'Ismaël El Iraki remporte le Grand prix du Festival national du film    Diaspo #257 : Rayane Bensaghir, un écrivain à contre-courant des «talents gâchés»    Brahim Saadoun de retour dans le pays    Voici le nouvel entraîneur du Raja de Casablanca (VIDEO)    Immigration clandestine : les sorties forcées du territoire français ont augmenté de 10 %    Tanjazz 2022: en images, les premier et deuxième jours du festival    Le Maroc souligne à New York la place importante de la cause palestinienne    Chefchaouen: tenue d'une conférence internationale sur les « Simuliidae »    New York: Bourita s'entretient avec son homologue indien    Nouveau Citroën C5 Aircross : la belle découverte (VIDEO)    Impériales 2022 : et voici la marque marocaine la plus aimée    Maroc Vs Chili: la presse sportive chilienne fait l'éloge des Lions de l'Atlas    Le ministre des Sports : « Le président a approuvé la candidature de l'Egypte d'organiser les JO 2036 »    Covid-19 au Maroc : 22 nouvelles infections et aucun décès ce samedi    Le Maroc souligne à New York la place importante de la cause palestinienne dans l'action entreprise sous le leadership de SM le Roi    Météo: Averses et pluies ce week-end dans plusieurs provinces du Royaume    Covid-19 : 22 nouveaux cas et zéro décès ce 24 septembre    Crise de l'énergie: le chancelier allemand en Arabie saoudite    La HACA aux commandes du Réseau des Instances Africaines de Régulation de la Communication pour un mandat de 2 ans    Conseil de BAM: un relèvement du taux directeur « peu probable »    OLM Souissi : 170.000 personnes ont assisté à Toto, Dadju et Ayra Starr    Marrakech : Des shows et rythmes variés au menu du 5è Festival Gnaoua Show pour le Monde    Casablanca accueille la première édition du Festival des Marocains du monde    Burkina : Au moins 14 personnes tuées par des hommes armés    Sourcing local : Convention de partenariat entre le ministère de l'Industrie et le Groupe Kitea    Las Palmas. Un Manifeste pour la réunification de tous les sahraouis    Marrakech: un «ould lfchouch» commet un terrible accident (VIDEO)    Maroc – Chili : Conférence d'après match de Walid Regragui    Division Nationale Amateurs / 1ère Journée : Réussir l'entame pour mieux se projeter !    Washington annonce des mesures pour faciliter l'accès des Iraniens à Internet    Nador: peine de prison alourdie pour des migrants impliqués dans les événements de Melilla    La Somalie va ouvrir un consulat général à Dakhla    Sahara marocain: Le Soudan du Sud déjuge la propagande algéro-polisarienne et rétablit la vérité sur sa position    Enlèvement d'une fillette à Kénitra: le suspect arrêté sur un bateau de pêche    CAN cécifoot: le Maroc sacré champion d'Afrique    Tennis: Sourires et larmes pour les adieux du "roi" Federer    Le Partenariat Vert UE-Maroc sera signé prochainement    La région Marrakech-Safi et l'OCP scellent un partenariat pour booster le développement    La revue de presse des hebdos du samedi 24 septembre    Abdelilah Benkirane défraie encore la chronique    Pétrole: le WTI clôture sous 80 dollars, une première depuis plus de 7 mois    France : Une centaine d'associations signe la pétition « La politique des visas : discriminations et injustice »    Les températures attendues ce samedi 24 septembre    Samira Saïd: « Rabat ne cesse d'embellir de jour en jour » (VIDEO)    Rabat: Cheb Khaled, Manal... La soirée de l'OLM Souissi comme si vous y étiez (VIDEO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Rien d'étonnant dans le fait que les personnages cités dans l'article de Maïssa Bateh Selhami soient Un lecteur algérien proteste contre les articles publiés à MHI sur l'Algérie Raz-le-bol d'une jeune marocaine Mésaventures de Khalli Hanna
Publié dans MarocHebdo le 30 - 05 - 1998


COURRIER
Rien d'étonnant dans le fait que les personnages cités dans l'article de Maïssa Bateh Selhami soient juifs !
RAISONNEMENT ABSURDE
Bonjour Madame, D'abord merci pour votre article &laqno;La loi de la jungle» paru dans le numéro 322 et qui a suscité une vive réaction de la part de Monsieur Gabriel AMAR.
Et merci aussi à Monsieur Gabriel AMAR pour sa vive réaction car cela permet d'enrichir le débat.
Merci pour votre article, Madame, parce qu'à moi, lecteur Lambda de votre journal, mais néanmoins lecteur assidu et fidèle, il m'a permis non pas d'étiqueter tel ou tel personnage du pouvoir en place au USA, mais de faire deux constats très simples.
Le premier, c'est que cela n'a absolument rien d'étonnant que l'ensemble des personnes citées dans votre article soient de religion juive.
Cela étonne beaucoup plus le commun des mortels lorsqu'on apprend que l'ex-ambassadeur d'Allemagne au Maroc est musulman que de savoir que tel ou tel acteur de la vie politique aux USA est juif. Le premier constat concerne donc la forte intégration, de fait, de la communauté juive au sein de la société américaine.
Le deuxième constat, concerne en fait un raisonnement par l'absurde et qui consisterait à supposer qu'il existe une communauté arabo-musulame aussi intégrée dans la société américaine, au point où cela n'étonnerait personne d'entendre dire que le vice-président, le commandant des armées ou le président du sénat américain est musulman. Dans ce cas-là, quelqu'un peut-il imaginer un seul instant que la politique des USA à l'égard d'Israël soit celle d'aujourd'hui. Moi personnellement j'ai du mal à l'imaginer.
Ma conclusion tout aussi triviale que les deux premiers constats est que la position des Etats-Unis à l'égard du problème de la Palestine est une position fortement influencée par l'existence et l'intégration d'une communauté qui est partie prenante dans le conflit. Ainsi, une position d'arbitre juste, équitable et impartial des Etats-Unis dans le processus de paix au proche-orient est tout simplement impossible. Avant de terminer, je souhaiterais, avec votre permission revenir sur le ton de la réaction de Monsieur G. AMAR.
Si ma maîtrise de la langue française n'est pas défectueuse, il me semble avoir détecté une dose non négligeable d'agressivité dans le texte rédigé par Monsieur AMAR, et dont la raison m'échappe. Pourquoi Monsieur tant d'agressivité envers un journal et des journalistes qui s'efforcent de sortir la presse marocaine de ce que vous avez décrit en le généralisant à tout le monde.
La publication de votre lettre, quoique quelque peu agressive voire même calomniante (lorsque vous parlez de mensonges), n'est-elle pas en soi un signe de transparence et d'objectivité?
La presse et les média occidentaux ne sont-ils pas encore plus tendancieux et pernicieux lorsqu'ils participent toute fanfare dehors à l'événement du cinquantième anniversaire de l'indépendance de l'Etat d'Israël. Oui tendancieux, oui pernicieux parce qu'une Indépendence vient suite à une Occupation par une Puissance Ccoloniale, or en la matière, j'ai beau cherché dans mes bouquins d'histoire, mais je n'ai trouvé ni occupation ni puissance coloniale autre que celle de l'empire britannique.
Le comble serait alors de dire que cette indépendance a été arrachée par les autochtones juifs à l'occupant britannique. Merci Maïssa. À Bientôt.
A.BENIDER
Casablanca
Un lecteur algérien proteste contre les articles publiés à MHI sur l'Algérie
SAGESSE
Ce que vous écrivez sur l'Algérie ne répond à aucune logique. Celui qui prend le risque de blesser &laqno;un voisin et un frère -attention, ce ne sont pas des balivernes- manque pour le moins de sagesse.
Le langage que vous employez sent à chaque mot un grand dépit. Reprenez vos esprits. Tout n'est pas noir en Algérie. Tout n'est pas rose au Maroc.
Loin s'en faut ! À vouloir tout voir en rose chez soi et tout noir chez l'autre, on risque de manquer tout au moins d'objectivité et de se réveiller un jour -il sera alors trop tard- avec un vrai cauchemar qu'on est condamné à vivre les yeux ouverts.
Insulter un peuple et ses institutions est grave, injustifiable, impardonnable.
L'avenir existe. Ne l'insultez pas non plus. Un peu de sagesse messieurs.
Un peu de calme. le &laqno;Maroc millénaire» -comme les Etats-Unis- a vécu sans le Sahara, il pourra continuer à vivre sans le Sahara après le référendum. À la prochaine!
Je vous promets que si vous persistez dans vos fautes, ce ne sont plus des erreurs car vous avez dépassé de beaucoup les limites de la bienséance-je continuerai à vous inviter à plus de sagesse. Avec des arguments pris dans &laqno;l'histoire millénaire du Maroc» que vous risquez de ne pas apprécier.
Anonyme
Raz-le-bol d'une jeune marocaine
"JE QUITTE CE PAYS"
En réponse au courrier intitulé &laqno; J'hésite à rentrer au pays» de Zakaria Ayoubi paru dans MHI N°320 (du 25 avril au 1er mai 98) , un RME résidant aux Etats-Unis, Jihad Lamdaouar exprime son dégoût de voir son pays patauger dans l'incivisme.
Cher Zakaria, J'ai lu avec beaucoup d'intérêt et d'émotion votre article où vous expliquez votre amertume, votre déception et votre légitime hésitation à rentrer au pays.
Croyez-bien que je comprends parfaitement votre appréhension et vos sentiments qui doivent certainement être douloureux. Ayant vécu de nombreuses années en Europe, je suis absolument décidé à quitter ce bled pour les mêmes raisons que vous évoquiez ! Moi, pour ne rien vous cacher, j'en ai raz le bol de l'incivisme, de l'insouciance des fonctionnaires, de l'inconscience des médecins, des ordures dans les rues, des gendarmes pilleurs sur nos routes, des moyens de transport de très mauvaise qualité, des commerçants en qui on ne peut plus faire confiance, des avocats-voleurs qui plument les pauvres sans défense, des automobilistes qui ne respectent rien, des politiciens-menteurs qui ont ruiné ce pays en s'en mettant plein les poches, des députés véreux et des présidents de communes sans foi ni loi qui se sont enrichis aux dépens du pays et du peuple, de la démocratie dont ne profite qu'une minorité de privilégiés, des partis politiques qui n'ont pour politique que la course vers les avantages et les privilèges et qui n'hésitent pas à prendre en otage et le peuple et l'avenir du pays, de l'injustice et du désespoir auxquels sont fatalement condamnés des millions de jeunes, instruits ou pas !.
J'en ai raz le bol de voir ces centaines de jeunes marocains se sacrifier et se suicider auprès des vagues de la Méditerranée comme s'ils fuyaient l'enfer !
J'en ai raz-le bol de voir des investisseurs étrangers se faire détourner vers Settat où de voir Marrakech rafler tous les grands congrès au détriment des autres villes !
J'en ai désespérément marre de voir des milliers de jeunes filles perdues dans la prostitution, après n'avoir pas trouvé meilleur métier ou meilleure chance.
Jihad LAMDAOUAR
Rabat
Mésaventures de Khalli Hanna
LA HONTE
Monsieur, J'ai été très intéressé par votre article sur &laqno;Khalli Ya Khalli» et l'itinéraire de quelques personnages originaires du Sahara. Je voudrais y apporter quelques éléments qui mériteraient d'être mieux connus. Aussi, s'agissant des étudiants qui avaient manifesté en 1970 contre la visite de Lopez Bravo, alors ministre des affaires étrangères d'Espagne, la question du Sahara était certes présente, mais il s'agissait surtout de stigmatiser l'attitude du gouvernement espagnol qui avait remis aux autorités marocaines les deux responsables de l'UNFP, Ahmed Benjelloun et Saïd Bounaïlate. Ce n'est qu'en printemps de l'année 1972, à la suite de la répression des Sbires d'Oufkir à cause de la manifestation de Tan Tan que les Ouali, El Admi (alias Omar Hadrami) et d'autres partirent à Alger. Quant au sieur Khalli ya Khalli, il n'a pas regagné la mère partie après la marche verte, mais bien avant. Dès la fin de l'année 1974, ce leader du PUNS (parti de l'Union nationale sahraoui), parti créé de toute pièce par les autorités coloniales, avait fui Laâyoune via Las Palmes en prenant bien soin d'emmener avec lui... La caisse du parti. (un éditorial du journal &laqno;le monde» ainsi que plusieurs journaux d'époque en témoignent). Par la suite, il eut largement le temps de vider d'autres caisses !!!
Omar Tarik
Rabat