Horst Kohler remet son tablier d'émissaire du SG de l'ONU pour le Sahara marocain    ONU : Chapeau aux casques bleus    Possible maintien du trend haussier des prix des carburants    Afroligue de Basketball: l'ASS en finale contre les angolais de Primero Agusto    Pronostics Cannes 2019    Tenue de la 6ème édition du SITeau à Casablanca    Banque privée : Les principaux requis de succès    Des services bancaires à portée de clic : La banque privée à l'heure du tout numérique    Festival Gnaoua et Musiques du Monde : 22 ans déjà !    Abus sexuels : Le Maroc classé 34ème pour la protection de l'enfance    Messi remporte le sixième Soulier d'or de sa carrière    Des morts et des blessés dans un accident de la circulation à Tanger    Ligue des Champions d'Afrique : Le Wydad évite le pire    Vidéo – Le WAC arrache le nul à 10 et ne se fait pas aider par la VAR (1-1)    Un juge suspendu pour avoir critiqué Donald Trump    Match nul pour le WAC    Noor Midelt I attribué au consortium mené par EDF    Mammifères    Un nouveau festival dédié à la «cuisine de rue»    Coupe d'Allemagne : La dernière danse de Robben    Lyon prépare son grand ménage d'été    La RSB tout près de sa première étoile africaine    Chine : Le contrat secret qui a sauvé des millions de vies    L'Unesco reproche aux assistants vocaux de véhiculer des "préjugés sexistes"    Délais de paiement des entreprises : L'Intérieur animé de bonnes intentions    Les personnes vivant seules souffrent plus de troubles mentaux    Les politiques de vaccination contre la rougeole insuffisantes pour contrer l'épidémie    S.M le Roi inaugure la section régionale du Centre national Mohammed VI des personnes en situation de handicap    Amir Al Mouminine préside la quatrième causerie religieuse du Ramadan    Habib El Malki : Les associations constituent un pilier essentiel pour les institutions    Recul des prix des actifs immobiliers au premier trimestre    Ces tournages qui ont tourné au drame : Resident Evil    Insolite : Enorme surprise pour des étudiants américains    Issam Kamal : Les textes de la chanson marocaine, à quelques exceptions près, n'ont pas encore atteint la qualité souhaitée    Evénements d'Al Hoceima : Le CNDH accueille des mères et membres de familles de détenus    Al Barid Bank: 16% des transactions réalisées via le canal mobile au T1-2019    «Génération Africaine, la force du design» : A la découverte d'une cinquantaine de designers africains    «En cas d'insuffisance rénale ou de dialyse, il faudrait s'abstenir de jeûner»    Khalid Naciri: «En hommage à celui pleuré, seul, à quatre mille kilomètres d'ici»    Selon un rapport du Conseil de l'éducation : A peine 83.000 handicapés décrochent un job    Certification de documents : L'administration traîne les pieds    Mohamed Saïd Afifi, le «Hamlet» marocain    Theresa May pose les armes    Plus de 30.000 tentatives d'immigration clandestine ont été mises en échec en 2019    La guerre contre l'Iran n'aura pas lieu    La politique sanitaire exposée en séance plénière de la Chambre des représentants    L'Everest pour la 23ème fois    Pas de cessez-le-feu en vue en Libye : Haftar reçu par Macron à Paris    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le 29ème Festival d'Assilah se veut aussi riche, sinon plus, que les précédents. Une programmation qui place le pionnier des festivals marocains parmi les rendez-vous incontournables des penseurs. Assilah, le carrefour des cultures
Publié dans MarocHebdo le 03 - 08 - 2007

Le 29ème Festival d'Assilah se veut aussi riche, sinon plus, que les précédents. Une programmation qui place le pionnier des festivals marocains parmi les rendez-vous incontournables des penseurs.
Assilah, le carrefour des cultures
Mohamed Benaïssa.
Assilah vibre, du 23 juillet au 17 août 2007 au rythme du Festival culturel international. La manifestation d'art et de culture organisée par la Fondation du forum d'Assilah sera cette année à sa 29ème édition. C'est le plus ancien festival du genre organisé au Maroc, devenu un véritable espace de dialogue et de débats sur les diverses questions ayant trait au présent et à l'avenir de l'Homme.
Pendant chaque saison, des poètes, des artistes, des penseurs et de grands responsables politiques se rencontrent et se décontractent pour débattre. Durant l'édition 2007, la 22ème session de l'université d'été Al Mouatamid Ibn Abbad programme deux colloques qui traitent de l'actualité. L'un, intitulé L'Afrique et l'Europe: Les défis des uns et les obligations des autres, se tiendra du vendredi 3 au dimanche 5 août 2007 et verra la participation de l'ancien secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan. Le second, sur L'élite intellectuelle et la pensée salafiste dans le monde arabe, aura lieu du mardi 14 au vendredi 17 août 2007. Il est également programmé, du mardi 7 au lundi 13 août 2007, le premier congrès sur Les musiques dans le monde de l'Islam, organisé en collaboration avec la maison des cultures du monde, basée à Paris.
Le Moussem culturel international d'Assilah est devenu un lieu privilégié du dialogue et des interactions culturelles. Tout a commencé en 1978, quand Mohamed Benaïssa, actuel ministre des Affaires étrangères, avec son ami d'enfance le peintre Mohamed Melehi, ont décidé de prendre leur ville natale en mains. Encouragés par des personnalités de la ville, ils ont lancé une opération d'embellissement avec la participation de onze artistes-peintres. M. Benaïssa fut ainsi l'homme qui a permis à Assilah d'être connue dans le monde entier, le messager solitaire et obstiné d'une cause, la culture universaliste, et le pionnier d'une grande aventure. L'idée initiale était de redonner aux murs de la vieille ville d'Assilah un cachet unique et original en dessinant de grandes fresques colorées. Ainsi, le concept du Moussem culturel international d'Assilah a vu le jour. Tant et si bien que le mois d'août de chaque année, les regards se portent spontanément vers la cité mythique. Car, d'année en année, Assilah s'est transformée en laboratoire d'idées où des intellectuels arabes, hispaniques, latino-américains, américains, africains et asiatiques se rencontrent.
Cet été donc, comme à l'accoutumée, Assilah connaîtra une intense activité en matière d'arts plastiques sous forme d'ateliers de gravure, de peinture, de sculpture et d'expositions au Palais de la culture et dans les espaces du Centre Hassan II des rencontres internationales. Un univers où toutes les cultures du monde cohabitent dans l'harmonie et l'équilibre.
Les Marocains le savent bien, eux qui refusent la fatalité du repli identitaire, eux qui, unanimement, privilégient la rencontre avec l'autre. On peut être, comme le Maroc, une nation fière de l'unicité de son identité aux affluents pluriels, bien ancré dans sa foi musulmane et rester ce pays qui n'entend rien céder de son enracinement millénaire dans la culture du dialogue et du partage avec l'autre