Mustapha Bakkoury désigné président du comité de pilotage de l'initiative «Desert to Power»    Parlement: 25 amendements du PPS au PLF 2020    Salon international de l'immobilier commercial (MAPIC) à Cannes : Aksal dévoile ses deux projets de malls    STG annonce l'entrée dans son capital social de la holding d'investissement IMC    L'ancien président Lula quitte la prison…    L'international espagnol David Villa annonce sa retraite    Couverture sanitaire universelle : Rabat accueille une session de formation sur l'expérience marocaine    Fonction publique. Un concours unifié pour les personnes en situation de handicap    Marrakech accueille la 3ème Conférence de la Femme Africaine    FIESAD2019: «Men Po» de la Chine remporte le Grand prix    Hommages et rayonnement    Les nouveautés du Forum euro-méditerranéen des Jeunes Leaders    Le groupement parlementaire du PPS scandalisé par une «mesure discriminatoire»    Tournoi Omnium VI: Banco pour Maha Haddioui !    Une délégation de Bayt Al Hikma reçue au siège du Parti à Rabat    Un mal pour un bien    Le « Visionnary Award » décerné à M. et Mme Benjelloun par le MEI à Washington    Amine Bensaid prend ses fonctions à la tête de l'université Al Akhawayn    Wafa Assurance. L'acquisition de Pro Assur finalisée au Cameroun    Communiqué du Bureau politique du PPS    Boeing espère la fin de l'immobilisation au sol du 737 Max avant fin décembre    Lancement du Forum euro-méditerranéen des Jeunes Leaders à Essaouira    Lancement du Fonds de l'eau de Sebou, un projet pionnier !    Forum MEDays : le président sénégalais arrive à Tanger    Alsa en situation d'oligopole ?    Présentation à Johannesburg des opportunités d'investissement au Maroc    Radio Sol, une nouvelle radio axée « musique et divertissement »    Nouvelle arrestation pour le BCIJ à Guelmim    Blanchiment : L'œil du GAFI sur le Maroc    Le marocain SGTM entame la réalisation d'une embouchure aux environs d'Abidjan    Trois artistes blessés dans une attaque au couteau lors d'un spectacle à Ryad    Guerre des chefs à la tête du Polisario    Lors de l'émission «Décryptage» de MFM Radio    Insolite : Voler une voiture de gendarmerie    Comment cultiver le stress positif    La pneumonie, tueuse d'enfants    Dernière rentrée de 2019 pour les Bleus    Sterling écarté de l'équipe d'Angleterre    La Supercoupe d'Espagne s'installe en Arabie Saoudite pour trois ans    Adam Schiff, le démocrate discret et minutieux qui veut destituer Trump    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    "Les Marocains" de Leila Alaoui atterrissent à Séville    "Lire Casablanca", une invitation à comprendre le développement urbain de la métropole    LaLiga en opération de charme à Casablanca    Nador: 8e Festival international de cinéma et mémoire commune    Il y a 30 ans aujourd'hui que le «Mur de Berlin» est tombé…    Convention de partenariat : TIBU Maroc devient le représentant officiel de STEM Sports au Maroc    Coupe du Trône : Le TAS sort le DHJ et retrouve le HUSA dans une finale inédite    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le 29ème Festival d'Assilah se veut aussi riche, sinon plus, que les précédents. Une programmation qui place le pionnier des festivals marocains parmi les rendez-vous incontournables des penseurs. Assilah, le carrefour des cultures
Publié dans MarocHebdo le 03 - 08 - 2007

Le 29ème Festival d'Assilah se veut aussi riche, sinon plus, que les précédents. Une programmation qui place le pionnier des festivals marocains parmi les rendez-vous incontournables des penseurs.
Assilah, le carrefour des cultures
Mohamed Benaïssa.
Assilah vibre, du 23 juillet au 17 août 2007 au rythme du Festival culturel international. La manifestation d'art et de culture organisée par la Fondation du forum d'Assilah sera cette année à sa 29ème édition. C'est le plus ancien festival du genre organisé au Maroc, devenu un véritable espace de dialogue et de débats sur les diverses questions ayant trait au présent et à l'avenir de l'Homme.
Pendant chaque saison, des poètes, des artistes, des penseurs et de grands responsables politiques se rencontrent et se décontractent pour débattre. Durant l'édition 2007, la 22ème session de l'université d'été Al Mouatamid Ibn Abbad programme deux colloques qui traitent de l'actualité. L'un, intitulé L'Afrique et l'Europe: Les défis des uns et les obligations des autres, se tiendra du vendredi 3 au dimanche 5 août 2007 et verra la participation de l'ancien secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan. Le second, sur L'élite intellectuelle et la pensée salafiste dans le monde arabe, aura lieu du mardi 14 au vendredi 17 août 2007. Il est également programmé, du mardi 7 au lundi 13 août 2007, le premier congrès sur Les musiques dans le monde de l'Islam, organisé en collaboration avec la maison des cultures du monde, basée à Paris.
Le Moussem culturel international d'Assilah est devenu un lieu privilégié du dialogue et des interactions culturelles. Tout a commencé en 1978, quand Mohamed Benaïssa, actuel ministre des Affaires étrangères, avec son ami d'enfance le peintre Mohamed Melehi, ont décidé de prendre leur ville natale en mains. Encouragés par des personnalités de la ville, ils ont lancé une opération d'embellissement avec la participation de onze artistes-peintres. M. Benaïssa fut ainsi l'homme qui a permis à Assilah d'être connue dans le monde entier, le messager solitaire et obstiné d'une cause, la culture universaliste, et le pionnier d'une grande aventure. L'idée initiale était de redonner aux murs de la vieille ville d'Assilah un cachet unique et original en dessinant de grandes fresques colorées. Ainsi, le concept du Moussem culturel international d'Assilah a vu le jour. Tant et si bien que le mois d'août de chaque année, les regards se portent spontanément vers la cité mythique. Car, d'année en année, Assilah s'est transformée en laboratoire d'idées où des intellectuels arabes, hispaniques, latino-américains, américains, africains et asiatiques se rencontrent.
Cet été donc, comme à l'accoutumée, Assilah connaîtra une intense activité en matière d'arts plastiques sous forme d'ateliers de gravure, de peinture, de sculpture et d'expositions au Palais de la culture et dans les espaces du Centre Hassan II des rencontres internationales. Un univers où toutes les cultures du monde cohabitent dans l'harmonie et l'équilibre.
Les Marocains le savent bien, eux qui refusent la fatalité du repli identitaire, eux qui, unanimement, privilégient la rencontre avec l'autre. On peut être, comme le Maroc, une nation fière de l'unicité de son identité aux affluents pluriels, bien ancré dans sa foi musulmane et rester ce pays qui n'entend rien céder de son enracinement millénaire dans la culture du dialogue et du partage avec l'autre