Parlement: Séance plénière lundi 25 Octobre pour présenter le PLF2022    Le Maroc et la Russie démentent les rumeurs sur un prétendu "refroidissement des relations bilatérales"    Tramway Rabat-Salé : Le contrôle du pass vaccinal commence dès vendredi    Covid-19 : Les vaccins Johnson & Johnson et Pfizer en rupture de stocks    Etats-Unis- Maroc : Inauguration d'une tour de descente en rappel en faveur des Forces Spéciales de la Marine Royale    Niger : Neuf gardes nationaux et deux gendarmes tués dans une attaque armée    Covid-19 : des chercheurs s'inquiètent d'éventuels dommages sur le cerveau [Etude]    Message de condoléances de SM le Roi à la famille de feu Dr. Abdelouahed Belkeziz    La République Dominicaine appuie les efforts du Maroc dans la recherche d'une solution politique    Le Maroc premier dans la région MENA    Otman Mouden: "Le gouvernement a une marge d'action très limitée dans le temps et sur le plan financier"    [ Interview exclusive ] A bâtons rompus avec le patron du BCIJ    USA : Des emplois, des salaires qui flambent mais pas de postulants    Sommet Afrique-France: Ne surtout pas mourir de honte    Donald Trump annonce le lancement de son réseau social et dénonce le règne unique des GAFAM    Racisme en France, ça continue    Akhannouch a-t-il les moyens de ses ambitions ?    Bamako choisit de continuer son rapprochement avec Rabat    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 21 octobre 2021 à 16H00    Lutte contre les nuisibles : Comme Israël, le Maroc recourt aux rapaces    Rencontre de la Fondation Brensthurst-Oppenheimer avec «Bayt Dakira» à Essaouira : une symbiose spatio-temporelle    Don Bigg clash cash les rappeurs algériens    Interview avec Mustapha Meloui « Le digital sera une priorité de ce gouvernement »    Botola Pro D1 / RSB-OCK (3-3): Un match prolifique doublé d'une remontada!    Botola Pro D1 / MCO-RCA (1-3): Le Mouloudia victime de ses dirigeants et du Raja!    Célébration : La symbolique culturelle des fêtes religieuses    Philosophie : Alexandre Koyré, du monde clos à l'univers infini    Errachidia: 4 individus interpellés pour liens présumés avec un réseau de trafic international de drogue    Concours de police: les candidates et candidats appelés à présenter leurs passeports vaccinaux    Pass vaccinal. La légalité sacrifiée sur l'autel de l'efficacité    Fiscalité : le PLF-2022 veut réduire le taux marginal sur les sociétés à 27 %    Véhicules d'occasion. Autocaz lance une nouvelle offre innovante    Sahara marocain : Le SG de l'ONU met à nu, de nouveau, les violations et mensonges de l'Algérie et du Polisario    Trois membres du PJD «suspendus» de leurs fonctions exécutives chez le parti, dissentions internes    Foulane Bouhssine lance son titre religieux «Habib Allah»    Le diplomate Abdelouahed Belkeziz n'est plus    Explosion de gaz en Chine: au moins trois morts    Loi de Finances 2022: IR, douane, budgets sociaux…les dossiers chauds    Projet de loi de Finances 2022 : Les premiers détails    Liqah Corona : comment télécharger le pass vaccinal    Saison 2021-2022 de Medi1TV : Une nouvelle programmation qui répond largement aux attentes du grand public    Mondial biennal : la FIFA convoque un sommet le 20 décembre    Succès de l'exposition artistique dédiée à Eugène Delacroix à Rabat    Wecasablanca Festival dévoile sa programmation    Rallye Aicha des Gazelles : Hajar Elbied et Malika Ajaha, grandes gagnantes à bord d'un Duster    Sauvetage de 213 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre    Ahmed Ouikhalen et Meryem Mahfoud remportent la 3è édition    L'OCS accède à la première division    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Amal Essaqr: Grâce, talent et polyvalence
Publié dans MarocHebdo le 10 - 09 - 2010

Amal Essaqr passe avec une aisance déconcertante du théâtre au cinéma, ou à la télévision. Profil d'une actrice à la sympathie contagieuse.
Amal Essaqr. Une impressionnante expérience.
Avant même d'atteindre l'âge de la plénitude, Amal Essaqr compte un répertoire diversifié illustrant ses prédispositions à la polyvalence. Du cinéma, en passant par la télévision, les arts plastiques ou encore le rallye féminin, la jeune dame au sourire enjôleur et au regard empreint d'une infinie tendresse compte, la trentaine à peine entamée, une impressionnante expérience. Il faut dire qu'elle a été confrontée d'emblée aux dures réalités de la responsabilité, forçant cette ravissante créature à l'autonomie et au surpassement de soi dans un univers qui laisse aux dames de principe une marge infime pour se faire un nom.
Bien entendu, selon ses propres aveux, le soutien de ses parents a été en tout temps inconditionnel et omniprésent, mais il fallait assurer tout le reste pour que les propositions pleuvent. Et de fait, sa percée artistique, elle l'a assurée en quelques années à peine à un rythme effréné. Ce qui lui a valu, comme aboutissement de sa carrière professionnelle quelques couvertures de magazines et des apparitions respectables dans certaines superproductions tournées au Maroc. Dans certains téléfeuilletons et sitcoms comme, Sirr al Arssa, Touria, Moudawala…elle a obtenu d'excellents rôles et une reconnaissance du public traduite par bien des demandes d'autographe et des photos avec des admirateurs.
Polyvalence de bon aloi
Cette native de Marrakech doit beaucoup aux bonnes notions qui lui ont été inculquées au Conservatoire de Sidi Belyout, à Casablanca, où elle s'est essayée non seulement à l'art dramatique, mais aussi au melhoune et à la chorégraphie.
La confiance en soi aidant, elle a fini par convaincre la réalisatrice Theresa Griffith qui lui a confié un rôle appréciable dans The Search for Knowledge. Sans oublier des participations à des longs métrages réalisés par des metteurs en scène et autres dramaturges marocains de renom, à l'instar de Abdeladhim Chennaoui, Latif Lahlou et bien d'autres.
Elle s'est même illustrée en écrivant le scénario et en interprétant le rôle principal du court métrage White Shaman, de Omar el Bizi. Cette expérience l'a amenée d'ailleurs à tenter sa chance en tant que scénariste et elle s'attelle à présent aux dernières retouches du fruit de son inspiration. Un aboutissement perçu comme une suite logique à sa progression et qui intervient à un moment où Amal prête sa voix limpide à des doublages de téléfeuilletons à succès comme le personnage de “Adel” dans Ayna Abi?, “Ilana” dans India, ou celui de Stella Bonasera dans Les Experts de Manhattan. Une polyvalence qui s'ajoute à un goût prononcé pour les rallyes féminins où elle compte à son actif une bonne septième place dans une compétition qui l'a menée de Casablanca à Taroudant en passant par Ouarzazate.
Méticuleuse et sélective, elle privilégie le qualitatif au quantitatif dans tout projet qui lui est soumis et reconnaît sans ambages que l'industrie cinématographique marocaine se professionnalise à pas de géant.
La citation favorite d'Amal Essaqr? «Ce n'est pas ce qu'on apprend qui nous permet de comprendre la vie, mais c'est la vie qui nous permet de comprendre ce qu'on a acquis». Tout un programme