Le Mali se retire du G5 Sahel    Liban: faible affluence aux premières législatives depuis le début de la crise    Maroc: les transferts d'argent ont bondi de 40% en 2021    Trafic aérien: L'ONDA table sur un taux de récupération de 75% en 2022    Somalie: Hassan Cheikh Mohamoud élu président    Botola Pro D2 : L'Union Touarga accompagne le MAT en première division    DGSN: 66 ans d'engagement renouvelé au service du Royaume    Youssef En-Nesyri assure la qualification de Séville pour la Ligue des champions (VIDEO)    Avant le derby, le Raja ne se rassure pas face à Oued Zem (VIDEO)    Maroc : L'ONDA table sur un taux de récupération de 75% du trafic aérien    Maroc : Abdeljaouad Belhaj élu membre du conseil d'administration de l'IBA    Coupe Mohammed VI de karaté : Le Marocain Abdelaali Jina remporte la médaille d'or    Coupe de la CAF : La Renaissance Berkane qualifiée pour la finale    Décès du président des Emirats : Moulay Rachid représente le roi à la présentation des condoléances    Le PIB agricole devrait baisser de 14% en 2022    Terrorisme : 6 morts dont 3 enfants dans un attentat-suicide au Pakistan    Al Hoceima / Communes : Remise de 18 bus scolaires et 7 ambulances    Sidi Kacem / CRM : La création d'un centre de formation requise    Maroc : la demande de sécurité et de l'ordre social en des mains sûres, grâce à la DGSN    Villa des Arts / Rabat : Amateurs et pros célèbrent le théâtre d'impro !    Le Prince Moulay Rachid représente le Roi à la présentation des condoléances suite au décès de Cheikh Khalifa Ben Zayed Al Nahyane    Message de condoléances et de compassion de SM le Roi à SA Cheikh Mohammed Ben Zayed Al Nahyane    «La voix de la Palestine», enterrée à Jérusalem    SM le Roi félicite le Président du Paraguay à l'occasion de la fête nationale de son pays    Réélection de Mohamed Khalidi à la tête du parti de la Renaissance et de la Vertu    Hilale mouche l'ambassadeur algérien pour sa schizophrénie au sujet de l'autodétermination    Policy Center for the new south: La plus grande flambée des prix en 50 ans    Coronavirus au Maroc: 89 contaminations et zéro décès ce dimanche    DGSN: 66 ans de sacrifices et d'engagement renouvelé au service du citoyen et de la patrie    Températures prévues pour lundi    Voyages au Maroc. Levée de la double exigence « test PCR » plus « pass vaccinal » avant l'opération Marhaba 2022    Amina Bouayach: «L'accès aux droits sociaux et économiques reste un vœu pieux pour de nombreuses couches sociales»    Marathon de Marrakech : L'Ethiopien Dida et la Marocaine Gardadi remportent la 32ème édition    Le dirham se déprécie de 0,61% face à l'euro du 5 au 11 mai    SM le Roi adresse un ordre du jour aux Forces Armées Royales    France. Zouhair Bennani, « le prince du supermarché marocain » qui inquiète    Coupe de la CAF : La RSB veut rééditer son exploit de 2020    «Ne me donnez pas de trophées, donnez-moi de l'argent!»    Au CRSC, Kamelia Zarkani tisse des liens entre le Maroc et la Russie    DGSN: 66 ans de sacrifices infinis au service du citoyen et de la patrie    Commémoration : Allal El Fassi, le leader à la pensée plurielle    Magazine : Amine Naji, pour le meilleur et pour l'avenir    Hommage : Abderrahim Samadi n'avait pas tout dit    Paris: Rencontre sur les perspectives des écosystèmes économiques au Maroc    Nizar Baraka souligne la contribution remarquable des Marocains de l'étranger à l'économie nationale    Décès de Fred Ward, l'acteur de « Tremors »    Explosion créative pour les 13 ans de la Fondation Ali Zaoua    25.000 festivaliers et 5.000 écoliers à la 20ème édition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



M. Moukharik: “Nous n'écartons pas la grève générale”
Publié dans MarocHebdo le 15 - 04 - 2011

ENTRETIEN. Pour le secrétaire général de l'Union du Travail au Maroc, l'augmentation des salaires des fonctionnaires de 500 dirhams proposée par le gouvernement est “ridicule”.
Maroc Hebdo International: Comment se sont déroulées les dernières séances de dialogue social entre votre syndicat et le gouvernement?
Miloudi Moukharik: Il y a un adage qui dit: «Le dialogue vaut par ce que valent ses résultats». Le dialogue social au Maroc a beaucoup trébuché, faute d'une volonté politique forte du gouvernement. Dernièrement, par exemple, on devait tenir une session avec le cabinet de Abbas El Fassi avant l'élaboration de la loi des finances 2011 dans l'espérance de tenir compte de certaines de nos revendications. Malheureusement, cette session n'a pas eu lieu.
Pensez-vous que le gouvernement fuit ses responsabilités?
Miloudi Moukharik: Dans certains cas, oui. Car comment expliquezvous cette attitude? Mais ceci ne nous empêche pas de persévérer dans nos revendications sociales. Et si nous constatons un manque de sérieux et de réaction positive de la part du gouvernement, nous n'écartons pas le recours à la grève générale.
Que reprochez-vous réellement au gouvernement?
Miloudi Moukharik: Nous pensons, d'une manière générale, que le gouvernement a failli à ses engagements. Sur les reproches, j'avance plutôt le manque de méthodologie et de vision sociale chez ce gouvernement. L'UMT ne cautionne pas un dialogue vide de sens et de logique. Dans un mémorandum adressé au Premier ministre, nous avons dit que les réunions du dialogue social doivent être présidées par le Premier ministre avec la présence de tous les ministres concernés, y compris le ministre de l'Intérieur et le ministre de la Justice.
Pourquoi ces deux ministres?
Miloudi Moukharik: Parce que nombre de nos militants sont embêtés et arrêtés par les services de l'Intérieur. Quant au ministre de la Justice, sa présence se justifie par les nombreux procès engagés contre des dirigeants de l'UMT.
Le gouvernement vous a fait très récemment une offre. En quoi consiste-t-elle?
Miloudi Moukharik: Pour le secteur public, son offre porte sur la hausse des salaires de l'ordre de 500 dirhams. Nous considérons cette hausse ridicule car elle est loin d'apporter une amélioration du pouvoir d'achat des fonctionnaires. Nous appelons à une augmentation plus consistante. Aussi, le gouvernement ne sait toujours pas si cette hausse touchera également les agents des collectivités locales et les fonctionnaires des établissements publics.
Il y a donc des zones d'ombre qui entoure cette proposition. Qu'en est-il du secteur privé?
Miloudi Moukharik: Sur ce plan également, le gouvernement nous a déçus. Sa proposition, qui consiste à augmenter le SMIG de 10% n'est pas satisfaisante. Elle est ridicule. L'UMT veut atteindre des niveaux de SMIG acceptables: 3.500 dirhams. Nous pensons que ce niveau correspond au niveau de vie actuel.
Et encore! Que fait l'UMT pour certains retraités misérables?
Miloudi Moukharik: Nous pensons que c'est honteux de conserver encore, à l'heure où le niveau de vie explose, une pension de retraite de 600 dirhams. Non seulement, c'est misérable, mais c'est catastrophique. Le gouvernement propose de l'augmenter à 1.000 dirhams. Nous, nous voulons qu'elle atteigne au moins 70% du SMIG.