Maroc – Paraguay : Les Lions de l'Atlas et l'Albirroja se neutralisent (vidéo)    le prince héritier Mohammed ben Salmane nommé Premier ministre Politique    La composition des Lions de l'Atlas avant Maroc-Paraguay    «Le bleu du caftan» de Maryam Touzani représente le Maroc dans la présélection des Oscars    Santé : Un contrat-programme pour la création de près de 16 000 emplois industriels au Maroc    Maroc – Paraguay : Composition officielle des Lions de l'Atlas    Murcie : La sélection du Maroc U20 de football s'impose face au Chili    Tanger-Med: saisie de pièces en or d'une valeur de plus de 500.000 dirhams    فيروس كورونا : الحالة الوبائية تتميز بانتشار جد ضعيف للفيروس بالمغرب    Abdellatif Hammouchi reçoit le patron de la Sûreté nationale en Mauritanie    Le Gabon présidera le Conseil de sécurité de l'ONU à partir du 6 octobre    Maroc : 9 morts après la consommation d'alcool frelaté, 2 arrestations    Une caravane de l'Association Moltaka B'ladi pour la citoyenneté cible 950 bénéficiaires    Santé : le Groupe AKDITAL met en service sa 12éme infrastructure de santé à Sidi Maarouf    BAM: le taux directeur passe de 1,5 à 2%    Shakira va être jugée en Espagne pour fraude fiscale    Vidéo / Festival « Symphonyat » : A la rencontre d'artistes de la 2ème édition    Inclusion financière des artisans :convention entre le ministère du Tourisme et Crédit agricole    «Ormindo», un opéra baroque le 30 septembre à Rabat    Sefrou: Clôture du 20ème Festival national des pommes d'Imouzzar Kandar    Le Conseil de la concurrence dénonce l'absence de toute concurrence sur les prix et la forte concentration du marché    Sommet de la Ligue arabe: le ministre algérien de la Justice reçu par Nasser Bourita    Le Maroc lance un appel à l'Algérie pour reprendre le processus des tables rondes    Football pour amputés: «L'équipe nationale en stage de préparation en Turquie»    Covid-19 : l'épidémie poursuit son déclin au Maroc    Politiques culturelles. Le Maroc participe aux travaux de Mondiacult de l'UNESCO    Béni Mellal: plusieurs blessés dans un terrible accident d'autocar (PHOTOS)    Sitel et Majorel abandonnent leur projet de fusion    M. Akhannouch représente SM le Roi Mohammed VI aux funérailles d'Etat de l'ancien Premier ministre japonais feu Shinzo Abe    Pénuries alimentaires et crise financière aggravée en Tunisie    L'Italie a voté – à l'extrême droite, craintes en Europe    Ukraine : les «référendums» auront des «conséquences» sur la sécurité des régions annexées, dit le Kremlin    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce mardi 27 septembre 2022    Le programme complet du Festival Moga, cinq jours de fête et une soixantaine d'artistes    Abdelfattah El Harraq, une figure du sport à la télé, est décédé    Botola: voici le programme de la 4ème journée    Fakhreddine Rajhi fait l'éloge de Walid Regragui    Le torchon brûle entre le comédien Taliss et «un collègue» (PHOTO)    Le 1er Rabie-I 1444 correspond au mercredi 28 septembre 2022, Aid Al Mawlid Annabaoui célébré le dimanche 9 octobre    La Bourse de Casablanca démarre dans le vert    BMCE Capital lance un fonds pour le financement des startups marocaines innovantes    Zone euro : La BCE prévoit de poursuivre la remontée de ses taux d'intérêt    Le Malawi élimine le trachome, une maladie tropicale qui provoque la cécité (OMS)    Interview avec Nawal Sfendla : « L'Everest est mon rêve ultime »    DGSN: Hammouchi exige de ses hommes plus de réactivité dans le traitement des plaintes    Tunisie: Un nouveau parti politique annonce son boycott des prochaines législatives    Washington cherche à appuyer une réforme improbable du Conseil de sécurité    Le Roi Mohammed VI adresse un message de condoléances à la famille de feue Aïcha Ech-Channa    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Maroc : Azembay, un projet immobilier et touristique qui vire aux péripéties judiciaires
Publié dans Yabiladi le 17 - 08 - 2022

Depuis juin 2016, les tensions montent entre le groupement des acquéreurs d'Azembay et la société immobilière Earth Résidences, porteuse du projet. Les désaccords ont désormais donné lieu à un dépôt de plaintes au pénal de la part des acquéreurs, sur la base d'un dossier collectif jugé recevable.
Depuis six ans, le groupement des acquéreurs d'Azembay sont confrontés au report la signature des actes de cession de propriété. Depuis, les tensions sont montées, au point où le promoteur du projet situé à une quinzaine de kilomètres d'Azemmour, entre Casablanca et El Jadida, aurait interdit l'accès des propriétaires (Marocains d'ici et de la diaspora) à leurs biens. Les maisons en question ont été mises en gestion locative, sans le respect de la loi sur les résidences immobilières de promotion touristique (RIPT). Pourtant, «tout se passait bien au début, lorsque le projet a été présenté comme un complexe résidentiel réalisé selon les modalités de la vente en état futur d'achèvement (VEFA), pour une exploitation dans le cadre de cette loi RIPT», a déclaré l'un des acheteurs contactés par Yabiladi.
Dans les récentes actions menées par les acquéreurs, plusieurs parmi eux ont décidé de constituer un dossier collectif en justice, dont la recevabilité a été confirmée au pénal. Ainsi, une enquête est en cours pour définir les préjudices dont les plaignants disent être victimes. Par ailleurs, une commission interministérielle, déjà réunie en juillet dernier au ministère du Tourisme, a décidé de retirer la licence RIPT au projet Azembay, «compte tenu des irrégularités relevées» et «suite aux doléances des acquéreurs». Sollicité à plusieurs reprises par la partie plaignante, le gouverneur de la Province d'El Jadida a, quant à lui, «fait part de son accord pour recevoir les représentants du groupement des acquéreurs», a également appris notre rédaction.
En effet, les acquéreurs, dont au moins cinq MRE, ont saisi à plusieurs reprises le ministère du Tourisme, les administrations de tutelle des RIPT, ainsi que les autorités locales de la Province d'El Jadida qui tiennent au projet «pour son intérêt à la fois touristique et respectueux de l'environnement». Sur le programme d'une capacité initialement annoncée de 94 unités, 18 villas du parc et une vingtaine d'appartements constituant la première phase du projet seraient les seuls biens à avoir été livrés, alors que deux phases ultérieures ont été programmées pour les villas de la forêt et les chalets en bois, dans le cadre du même projet.
L'entreprise en charge du projet se plaint de la loi RIPT comme d'«une contrainte»
Contacté à plusieurs reprises par téléphone, le promoteur immobilier est resté injoignable. Récemment et en plein bras de fer avec les acquéreurs, son entreprise a argué que le projet Azembay avait «atteint plus de 80% de commercialisation de la phase 1 du projet, dans le cadre de la loi RIPT». Elle a pointé ce cadre normatif comme «une contrainte» nécessitant que «le propriétaire d'une maison soit limité dans l'usage de sa propre maison et doit ainsi accepter de répondre à des règles de fonctionnement et de gestion strictes, ce qui crée des tensions».
Pour leur part, les acquéreurs contactés par Yabiladi ont insisté sur le fait d'avoir respecté «toutes les obligations légales» auxquelles ils doivent se tenir, face à quoi «certains ont été menacés que leurs effets personnels seront mis à la rue», s'ils ne vident pas les locaux aux dates de location touristique définies par le promoteur. Les menaces ne seraient pas passées à exécution, puisqu'entretemps, la licence RIPT a été retirée sur décision du ministère de tutelle. Devant la justice, l'affaire est toujours en cours.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.