Le CIMAC lancé en grande pompe à l'occasion des «Casablanca Arbitration Days»    Doha : Deux Marocaines primées au GTF    Le Wydad affronte le Raja dans un derby pas comme les autres    Dons royaux aux républiques de Sierra Leone et de Libéria en soutien aux efforts internationaux visant à endiguer la propagation de l'Ebola    Salé: 2 à 4 ans de prison pour 13 personnes impliquées dans le terrorisme    L'insoutenable vulnérabilité climatique du Maroc : Négligences meurtrières    Afghanistan: Un véhicule de l'ambassade britannique visé par un attentat à Kaboul    Pelé va mieux mais reste en soins intensifs    Athlétisme : Sebastian Coe candidat à la présidence de l'IAAF    Le Forum mondial des droits de l'homme et la presse algérienne : La caravane passe...    Forum mondial des droits de l'Homme : A événement grandiose, programme dense    Le journal « Le Monde» : L'immobilisme en Algérie est la source de tous les dangers    BENI MELLAL Cérémonie de remise des bourses Istihqaq.    Unesco « L'Argan », patrimoine culturel immatériel de l'humanité    Films à l'affiche au cinéma, semaine du 28 Novembre au 5 décembre 2014    «Night Call» : Portrait d'un serial filmeur    La CAF n'aurait pas agi de la sorte si le Maroc y était bien représenté....    Investissement touristique : La SMIT s'allie à la Fédération des Investisseurs Chinois    Commission    Le Raja veut se réconcilier avec son public et le WAC confirmer    Nouvelle stratégie pour renforcer la langue et la culture espagnoles !    Les masterclass du FIFM    Examen des moyens de renforcer la coopération entre le Maroc et l'Espagne dans le domaine de la gestion de l'eau    Intempéries, les opérations de sauvetage continuent    Oukacha : Un détenu propose à un policier 15.000 DH pour relâcher ses dealers    Dignité    Maroc : Prévisions météo pour la journée du vendredi 28 novembre et la nuit suivante    Maroc hub pour l'Afrique : Benhima énumère les atouts    Il fait l'actu : Anouar Benazzouz    La carte CCG    Benabdallah : «Ceux qui refusent de voir le bilan positif du gouvernement sont de mauvaise foi»    Les syndicats attendent que Benkirane se manifeste, dialogue social : toujours rien !    Le hold-up parfait de Monaco    Aide canadienne pour les jeunes Marocains qui ont quitté l'école ou risquent de l'abandonner    Diabète de type 1, une maladie auto-immune aux risques élevés    Sidaction revient dans une nouvelle édition    Bon enseignement et bons enseignants : Une équation à résoudre    Le suisse Terra Sola se lance dans l'énergie solaire au Maroc    La caravane de la troisième campagne régionale TPME se poursuit    Explications au sommet à Berkane et du bas à Meknès    Divers sportifs    News    Bouillons de culture    One Direction détrône Taylor Swift à la tête des meilleures ventes    Ibrahim Maalouf et Oxmo Puccino transportent leurs fans au Pays d'Alice    Australie : Décès d'un joueur de cricket touché à la tête    Référence    En Ukraine, conflit ou pas, les jeux sont faits    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Ziouani, un Suisse bien de chez nous
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 15 - 03 - 2002

Portrait. L'ex-rajaoui, Abderrahim Ziouani, est parti en 1979 pour rendre visite à son père à Nice. Il a fait un saut en Suisse sans savoir qu'il allait s'y installer définitivement en tant que joueur, arbitre et employé à l'aéroport de Genève.
Ceux parmi les footballeurs et les délégations des équipes nationales qui débarquent à l'aéroport de Genève rencontrent inévitablement un ex-rajaoui qui travaille dans une compagnie d'aviation. Il s'agit de l'ex-arrière droit du Raja, Abderrahim Ziouani qui s'est installé en Suisse depuis la fin des années soixante-dix. Il est parti en Suisse en compagnie de son coéquipier et ami, Safari, lui aussi employé à l'aéroport.
Les deux compères ont joué dans des équipes suisses avant de se retrouver dans leur vie professionnelle et dans les équipes marocaines de football en Suisse. Abderrahim Ziouani qui a évolué au Raja entre 1975 et 1979 a côtoyé la génération de Dolmy, Petchou, Said Ghandi, Benené et bien d'autres. Voulant assurer ses arrières, comme les joueurs de son temps, il a préféré immigrer à l'étranger pour tenter sa chance. Il ne l'a pas raté et il le mérite amplement. Au début il a effectué le voyage en compagnie de Safari pour aller rendre visite à son père à Nice.
Il a suffi d'un détour en Suisse pour que cet aventurier largue les amarres et embrasse une carrière professionnelle dans le club de deuxième division de Montreux.
Il ne savait pas à l'époque qu'il allait s'installer définitivement dans ce pays et ce même après sa retraite du football en 1984. le simple touriste a fini par devenir résident dans une confédération où il n'est pas facile de se frayer un chemin professionnel. Mais cet éternel jeune homme de 45 ans, toujours bon oeil bon pied, est aussi déterminé et volontaire dans sa vie privée que dans sur un terrain de football. Il connaît bien la Suisse et les Suisses le connaissent bien par son sérieux, sa gentillesse et sa disponibilité à rendre service. L'ex-rajaoui va se convertir en arbitre en troisième division où il rencontre un autre arbitre marocain en Suisse. Il s'appelle Mustapha Yaghcha et pour ceux qui l'ont oublié, c'est le premier footballeur professionnel marocain qui a percé en Suisse. Un modèle de joueur qui a laissé des traces indélébiles en équipe nationale. Normal qu'Abderrahim l'admire et constitue avec lui, Safari et bien d'autres une amicale des joueurs marocains en Suisse. Ziouani est un véritable animateur des équipes marocaines et a organisé plusieurs matches amicaux entre les Marocains de Suisse et les footballeurs du Maroc. Le cordon ombilical est toujours maintenu par l'organisation de matches amicaux contre l'équipe nationale de 1986, l'équipe de la RAM et bien d'autres.
Zaki, Timoumi, Faras, Dolmy, Beggar et Khairi sont passés par l'aéroport de Genève à travers les filets de Ziouani. Ceux qui le connaissent bien mettent en exergue sa générosité et son sens de l'hospitalité à chaque fois qu'il voit un joueur marocain débarquer à Genève. Normal puisque Ziouani est un Suisse bien de chez nous.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.