Le Ghana dans le top 8 avec les tripes...    Saïd Njima ou l'artiste engagé...    Je ne veux pas être ministre !    Charafat Afailal reçue par Mahmoud Abbas    La terre a tremblé dans la région d'Agadir    Protection des données personnelles : l'école montre la voie    Gibraltar consulting lance Gibraltar Program    La Cour des comptes désignée auditeur externe de l'OIF et du FMU    Casablanca : 25 corrupteurs arrêtés en deux semaines    Employabilité des jeunes: Moins de 15% travaillent avec un contrat    Industrie sucrière : Hausse de la production locale de 32%    Syrie: Raids israéliens, après des tirs de roquettes sur le plateau du Golan    Maroc-France : Rencontre des ministres de la Justice des deux pays    Dominic Ongwen devant la CPI: Une histoire troublante    Football Amateurs/16ème Journée : L'US Taounate leader tout terrain    Football Féminin/16ème Journée : La logique respectée    Aujourd'hui à Rabat : La FRMA tient son assemblée générale ordinaire    Libye : Réunion de l'UA pour mettre un terme au chaos    Art culinaire-Joan Hervas, Directeur « Les Epices de Rabat »: Une symbiose entre la saveur africaine et marocaine    La PME VBS s'exporte à l'international    Les femmes entrepreneurs s'invitent au débat    Plaidoyer pour développer les compétences des jeunes marginalisés    PROVINCE AL HAOUZ : Une caravane de l'Ordre Régional des Médecins investit les zones enclavées    Cet inquiétant vent chaud qui commence à souffler de l'Est : L'Algérie, un prochain « Failed State »    Tribune Libre : La caricature est-elle arabe    Tindouf : Détournements de l'aide humanitaire destinée aux séquestrées des camps : Bruxelles doit sanctionner les responsables    Le HCP doublé par l'ONU : PRB arrête la population marocaine à 33,3 millions    Théâtre    Le Maroc mal inspiré pour sa croissance    Foot: nouveau record à 4,1 MM de dollars pour les transferts en 2014    Célébration de la 5ème fête des journalistes et des sportifs marocains    Des skieurs marocains au "Dream Program 2015"    7000 enseignants retraités maintenus en fonction sans salaires ni pensions    Remaniement    Réunion pour l'examen des dossiers relatifs au fonctionnement quotidien du ministère de la Jeunesse et des Sports    News    Sous Ramid, les tribunaux d'inquisition vont-ils ouvrir leurs portes ?    Chronique littéraire : "Un printemps de désirs" de Jean Zaganiaris, Un livre méthodique reposant sur une démarche heuristique    Taragalte ou quand le désert s'érige en carrefour de paix et de dialogue    Tsipras veut négocier sans affrontement destructeur avec les créanciers    Pascal Boniface : On ne luttera efficacement contre l'antisémitisme que si on lutte avec la même vigueur contre le racisme anti-arabe    Signature d'une convention entre l'OFPPT et l'AMRC pour la formation de téléconseillers    Clientélisme et népotisme gangrènent la Fonction publique    Première édition du raid "La Saharienne"    Arrestation des auteurs de l'assassinat d'un ressortissant français    La santé des enfants conçus par fécondation in vitro s'améliore    Etre hospitalisé pour une pneumonie accroît le risque cardiovasculaire    Donne-moi mon sac    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Editorial
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 19 - 09 - 2012


Il ne se passe pratiquement pas une semaine sans qu'un incident ne vienne remettre en cause l'homogénéité de l'équipe gouvernementale. Le dernier en date est bien évidemment la publication, par le ministre chargé des relations avec le Parlement, de statistiques sur l'absentéisme des membres du gouvernement au Parlement. Au-delà de l'utilité et surtout des vraies intentions de la publication de telles informations, il convient aujourd'hui de se poser des questions sur la présence d'une concertation et une coordination préalable au sein du gouvernement. Il existe actuellement un sentiment chez les citoyens que le gouvernement végète dans un grave flottement dont on ne trouve pas exemple dans les gouvernements précédents même ceux formés que par des technocrates, ne disposant donc pas de la légitimité des urnes. Dans tout gouvernement de coalition, la coordination et le consensus sont les ingrédients essentiels pour toute réussite. Or, le PJD qui est, certes, le chef de file de la majorité, donne l'impression à travers les sorties de certains de ses ministres de mener un gouvernement d'une majorité absolue. Si telle est la situation quelques mois seulement après sa formation, on se demande comment les choses vont évoluer au sein du gouvernement durant les quatre prochaines années de son mandat.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.