Virus Ebola : La riposte s'organise    Obama déclare la guerre à Ebola: il prévoit d'envoyer 3 000 militaires en Afrique de l'Ouest    Rentrée gouvernementale    Les professeurs universitaires désormais obligés de maîtriser l'anglais (Daoudi)    Le résultat net de la SMI en baisse de 33 pc au premier semestre 2014    Essaouira gagne un développement aérien    Hermach passeur et buteur sous les yeux de Zaki    Kachani rejoint l'OCS    Guardiola met les choses au clair au sujet de Benatia    Réunion du Conseil consultatif de Special Olympics International à Skhirat    Mohamed Dahbi Bouhlal : La Coupe du Trône de golf mise tout sur les jeunes talents    News    Divers Economie    Le Maroc appelle à des stratégies efficaces de lutte contre la torture    Réunion du Bureau politique de l'USFP    La secrétaire générale de la Communauté des démocraties : Le Maroc, un pays membre «apprécié» et «respecté» par la CD    Attentat suicide des talibans à Kaboul    Le lymphome, une pathologie mal connue du public    L'ONU apporte de l'eau au moulin des défenseurs de la légalisation du cannabis    L'opération "Un million de cartables" profite aux élèves de la province de Moulay Yacoub    tétouan: grave accident de la circulation à l'intérieur de la ville : quatre femmes tuées et 20 personnes blessées    "Ouarzazate Film Commission" tient son assemblée générale    "Bladi Lghaliya", nouveau single de Rhany Kabbadj    Le Festival international du film transsaharien lance son concours des scénarios    L'Otan veut empêcher la Russie et la Chine de se développer    37,4 millions d'euros pour le vainqueur    Le Code du travail passé à la loupe à Rabat    22,1 millions de quintaux cumulés à fin mars dernier    Le Maroc lorgne le marché russe    Sommet européen de l'élevage : Des professionnels marocains y prendront part    Cinéma : 100 millions de dollars investis au Maroc en 2014    Ranking : Top 10 Richest Arabs in 2014    Kaboul : 3 soldats de l'Otan tués dans un attentat taliban    Suisse: pas d'extradition de Snowden aux USA, s'il coopère avec la justice    Brésil/Football : Un gardien de but plus fort que Chilavert    L'Europe remporte la 2e édition à Marrakech    Marrakech : destruction des 226 kgs de cocaïne récemment saisis    «Insat»: un numéro vert et un portail pour le suivi de la rentrée scolaire    Seddiki conduit la délégation marocaine    Observation des élections, la majorité s'active    « Une logique infernale » par ( Jamal Berraoui )    Lymphome : 2.000 cas chaque année au Maroc    La banque dévoile son trésor !    Edito: Dialogue de sourds    IDE : Régression de 9,4%    Lisbonne: exposition sur l'Histoire des relations entre le Maroc et l'Europe    Jack Lang invite «Le Maroc contemporain» à l'IMA    Les éditeurs à l'assaut de la fête de l'Huma    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Editorial
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 19 - 09 - 2012


Il ne se passe pratiquement pas une semaine sans qu'un incident ne vienne remettre en cause l'homogénéité de l'équipe gouvernementale. Le dernier en date est bien évidemment la publication, par le ministre chargé des relations avec le Parlement, de statistiques sur l'absentéisme des membres du gouvernement au Parlement. Au-delà de l'utilité et surtout des vraies intentions de la publication de telles informations, il convient aujourd'hui de se poser des questions sur la présence d'une concertation et une coordination préalable au sein du gouvernement. Il existe actuellement un sentiment chez les citoyens que le gouvernement végète dans un grave flottement dont on ne trouve pas exemple dans les gouvernements précédents même ceux formés que par des technocrates, ne disposant donc pas de la légitimité des urnes. Dans tout gouvernement de coalition, la coordination et le consensus sont les ingrédients essentiels pour toute réussite. Or, le PJD qui est, certes, le chef de file de la majorité, donne l'impression à travers les sorties de certains de ses ministres de mener un gouvernement d'une majorité absolue. Si telle est la situation quelques mois seulement après sa formation, on se demande comment les choses vont évoluer au sein du gouvernement durant les quatre prochaines années de son mandat.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.