Quand femme veut, de Ahmed Hijaouy    RDC-Motion au Parlement / Libérez les militants pro-démocratie congolais !    Tadla-Azilal / Agriculture / 380.000 Ha semés en cultures d'automne    Pas (encore) d'introduction en Bourse pour Richbond    Trois femmes récompensées par le Prix Tamayuz    Ciné - Zoom/ En marge du 9ème festival de Handifilm : / Handicap et cinéma    Saadia Qablali participe à la confection de quatre robes Second Empire pour les fêtes Napoléon III    Ciné - Star/ Réda Kateb : Le Maghreb crève l'écran    Nigéria : Boko haram sous pression au nord    La milice chiite Houthi sous le rouleau compresseur de la Coalition arabe : Retour de manivelle    Volley-ball/16ème Journée/Première Division / Un championnat sans attraction    Casablanca accueille les ténors du karaté mondial    Amical / Ce samedi à 19 h00, Maroc-Uruguay / Le moral de l'équipe nationale au beau fixe    Réunion du Comité central de l'Istiqlal    Les plantes aromatiques et médicinales: Une manne qui génère 550 MDH des recettes    Atouts majeurs de la bonne santé des sociétés    Tourisme : La C.N.T dans une dynamique de redressement    Le gotha du notariat de la Méditerranée en conclave à Tanger    Arabie-Saoudite / Yémen: Poursuite de l'opération « Tempête de décisive »    Le Lycée Collégial Hansali en deuil !    Le roi inaugure l'Institut Mohammed VI de formation des imams    Maroc Export explore le marché vietnamien    Le sale jeu de l'Algérie perturbe les travaux du Forum social mondial    Divers sportifs    Griezmann se prend pour Miley Cyrus    David Beckham méconnaissable avec sa barbe de hipster    Le chiffre d'affaires de Managem atteint 3.840 MDH    Les licences 4G débloqueront de nouvelles recettes pour les opérateurs téléphoniques    Surmortalité des arbres en Amazonie    Aucun cas de cancer sur implant mammaire n'a été diagnostiqué à ce jour au Maroc    Le Grand Casablanca abrite 20% de l'ensemble des tuberculeux du Royaume    Divers    La société civile africaine, un cheval de Troie ?    Scrutin local lourd d'enjeux pour la présidentielle française de 2017    Divers Economie    Bruce Willis a fêté ses 60 ans entouré de sa famille et de ses amis    Taylor Swift en relation avec Calvin Harris    Jamel Debbouze L'accident a décuplé mes forces    Enseignement: bientôt des leçons en format vidéo    Films à l'affiche au cinéma : sélection de la semaine    TEDx Casablanca 2015: l'inspiration toujours au rendez-vous !    Le Raja en chute libre, Boudreka quitte la Fédé... mais pas les Verts    Maroc-Union européenne: Des échanges commerciaux à 29,25 milliards d'euros en 2014    L'armée saoudienne lance une opération militaire au Yémen: Le Maroc solidaire avec l'Arabie Saoudite    Mundialito : le Maroc a grevé son budget !    Assurance : Hausse de 6,3% des primes émises en 2014    Coopération culturelle Maroc/Koweït, le projet de loi approuvé    Les réfugiés syriens, des âmes errantes du Levant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Editorial
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 19 - 09 - 2012


Il ne se passe pratiquement pas une semaine sans qu'un incident ne vienne remettre en cause l'homogénéité de l'équipe gouvernementale. Le dernier en date est bien évidemment la publication, par le ministre chargé des relations avec le Parlement, de statistiques sur l'absentéisme des membres du gouvernement au Parlement. Au-delà de l'utilité et surtout des vraies intentions de la publication de telles informations, il convient aujourd'hui de se poser des questions sur la présence d'une concertation et une coordination préalable au sein du gouvernement. Il existe actuellement un sentiment chez les citoyens que le gouvernement végète dans un grave flottement dont on ne trouve pas exemple dans les gouvernements précédents même ceux formés que par des technocrates, ne disposant donc pas de la légitimité des urnes. Dans tout gouvernement de coalition, la coordination et le consensus sont les ingrédients essentiels pour toute réussite. Or, le PJD qui est, certes, le chef de file de la majorité, donne l'impression à travers les sorties de certains de ses ministres de mener un gouvernement d'une majorité absolue. Si telle est la situation quelques mois seulement après sa formation, on se demande comment les choses vont évoluer au sein du gouvernement durant les quatre prochaines années de son mandat.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.