Hamid Chabat invité de l'émission « Daïf Al Oula »/ Appel à des débats nationaux sur les grandes questions qui préoccupent les Marocains    Coopération dans la lutte contre le terrorisme / Le gouvernement belge approuve une convention avec le Maroc    Oxford Business Group met en exergue la percée réalisée par le Maroc en Afrique: La recette royale    Maroc / Banque Mondiale / Deux prêts et un don d'un montant global de 251,95 millions de dollars    Contrefaçon / Entre 6 et 12 milliards de pertes pour l'économie marocaine    Dimanche au Mausolée Moulay El Mekki à Rabat / 26ème anniversaire de la disparition de Haj Ahmed Balafrej    Les subventions du MJS tardent à venir    Hôpital Ibn Sina de Rabat/ Inauguration des services des urgences et de la radiologie des urgences    L'Héritage arabe au Portugal    Espagne : Un Marocain partisan de l'Etat islamique arrêté    Tourisme : Une alliance entre la BP et l'ONMT en faveur des MRE    Métallurgie : 5 écosystèmes pré-identifiés    Allégement du déficit commercial    Offensive de grande ampleur des insurgés sur Alep    News    La justice espagnole refuse que Belhaj purge le reliquat de sa peine au Maroc    Comment améliorer l'accès aux soins médicaux en Afrique    Paris SG : Pogba, Di Maria pour entrer dans la cour des grands    Au Kawkab, qui discute et signe avec les nouvelles recrues ?    Une feuille de route pour améliorer l'image du FUS    L'OFPPT distingué au concours Cisco Networking Academy NetRiders    Reportage : Se shooter bon marché, le triste quotidien des accros à la colle    Khouribga perpétue les rituels et les traditions locales    Divers    Soubresaut, mais important !    Ahmed Soultan dans «l' African Top 10» au Nigeria, au Ghana et en Namibie    Le marché chinois dope les recettes des productions hollywoodiennes    Hanane Fadili plus décapante que jamais    Evacuation des appartements occupés illégalement à Tanger: Les 400 migrants subsahariens dispatchés entre différentes villes du Maroc    Bibliotram au Forum mondial de la langue française    Alerte météo : Il fera très chaud de samedi au jeudi    Gestion de l'affaire des viols en Centrafrique / L'ONU rouvre le dossier et lance une enquête    Guinée, une alliance contre nature    Africains du Maroc : Co-développement Maroc-Cameroun, un exemple de coopération sud-sud    En clôture de la saison sportive de l'U.S. Cheminots / L'apothéose... en kermesse !    Le sport meknassi... parent pauvre du sport national    La Fondation Attijariwafa bank célèbre l'art du Melhoun    Un reporter photographe français expulsé du Maroc    Fuite des épreuves du Bac: Les enquêtes toujours en cours    Le PPS milite pour l'avènement d'une société de démocratie, de modernité, de progrès, de dignité et d'égalité    Un intellectuel prolifique et une carrière aussi riche que variée !    Coup de filet du BCIJ: Trois Afghans arrêtés à Marrakech    L'hôpital Ibn Sina lifte ses urgences    RAM devient le transporteur officiel du Festival Ecrans Noirs    La RAM recrute en Guinée Bissau    Libertés individuelles et droit à la différence malmenés    Peut-on contester un refus de visa ?    Les clubs maghrébins dominent, d'autres s'inclinent dont le MAT...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Editorial
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 19 - 09 - 2012


Il ne se passe pratiquement pas une semaine sans qu'un incident ne vienne remettre en cause l'homogénéité de l'équipe gouvernementale. Le dernier en date est bien évidemment la publication, par le ministre chargé des relations avec le Parlement, de statistiques sur l'absentéisme des membres du gouvernement au Parlement. Au-delà de l'utilité et surtout des vraies intentions de la publication de telles informations, il convient aujourd'hui de se poser des questions sur la présence d'une concertation et une coordination préalable au sein du gouvernement. Il existe actuellement un sentiment chez les citoyens que le gouvernement végète dans un grave flottement dont on ne trouve pas exemple dans les gouvernements précédents même ceux formés que par des technocrates, ne disposant donc pas de la légitimité des urnes. Dans tout gouvernement de coalition, la coordination et le consensus sont les ingrédients essentiels pour toute réussite. Or, le PJD qui est, certes, le chef de file de la majorité, donne l'impression à travers les sorties de certains de ses ministres de mener un gouvernement d'une majorité absolue. Si telle est la situation quelques mois seulement après sa formation, on se demande comment les choses vont évoluer au sein du gouvernement durant les quatre prochaines années de son mandat.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.