Neuf personnes arrêtées pour avoir fait la propagande d'idées extrémistes de «Daesh»    PAM, Benkiran, Rif et «kif» le 15 juillet au Parlement    Agression violente contre un citoyen sur la voie publique à Fès : Le parquet général ordonne l'ouverture d'une enquête    Fès-Taza : Saisie de 320 tonnes de produits périmés    Les crédits «Conso» tiennent bon    Saison estivale : MAC ouvre sa boutique éphémère à Agadir    Rappel à l'ordre officiel : Faire justice soit même est puni par la loi    Yémen : Attentat antichiite: Une trentaine de morts dont des femmes    Afin d'offrir de nouvelles perspectives pour les jeunes : Le Souverain inaugure deux centres de formation professionnelle    Les squatteurs trouveront n'importe quel moyen pour y retourner vivre    Les salaires des chioukh et moqaddams bientôt revalorisés    Condamné à 20 ans de prison en Belgique et en vacances au Maroc    Les services sanitaires mobilisés    Enfance nostalgique    Le Mouvement pour la démocratie paritaire appelle les partis politiques à faire plus d'efforts    A propos des présumées notes falsifiées à la faculté de droit    UE, les Marocains principaux bénéficiaires de la nationalité    BTP : Ménara Holding mise sur la "province"    Mohamed Rabie Khlie, directeur général de l'ONCF    Wifi gratuit à l'aéroport Mohammed V    Aéroport Mohammed V : Connexion Wifi disponible    Maroc/Portugal, la coopération énergétique enclenchée    Le pouvoir de l'Etat    Tunisie: Beji ne s'attendait pas à un attentat sur une plage    Grèce: Remplaçons l'aide par un rééchelonnement à très long terme    Vivre avec un handicap: Les leçons d'une vie    Voyage dans le temps dans l'univers du caftan    Quatre ans après l'adoption de la Constitution    Entre dynamisation et sécurisation des échanges commerciaux    Jamel Aït Ben Idir wydadi pour les deux prochaines saisons    Kunle Odunlami chez les Verts    Les penchants sexuels de la victime n'auraient pas été du goût de ses agresseurs    Divers    A côté de la plaque    Un gouvernement en porte-à-faux avec la Constitution    Sa voix retrouvée, Sam Smith pousse la chansonnette    "Les mécréants" en clôture de la Semaine du cinéma arabe de Rosario    Katy Perry, la femme la mieux payée au monde    Merci... on ne rit pas devant nos écrans !    Quelque 86.500 Marocains ont acquis une nationalité dans l'UE en 2013    Les clubs maghrébins dominent, d'autres s'inclinent dont le MAT...    «Je n'ai pas fait un «roman à clé», c'est une œuvre de divertissement»    «La semaine où j'ai aimé», un nouveau roman pour la rentrée    Développement et décentralisation en Irak    Droits TV : La CAF a-t-elle fait une bonne affaire    Ligue des Champions d'Afrique (1ère journée) / Smouha (Egypte)-MAT : 3-2 / ALe Moghreb de Tétouan retourne bredouille d'Alexandrie    L'Argentine, ou plutôt un Argentin, a déjà gagné    Tanger: Des migrants sommés d'évacuer des appartements à Boukhalef    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Horaires du travail : Ramadan : on bosse moins !
Publié dans Finances news le 13 - 09 - 2007

* La réduction du temps de travail pendant le mois de Ramadan, ramène les heures hebdomadaires à 30 heures dans le secteur public et 33 heures pour le privé.
* Le temps de travail effectif moyen demeure difficilement calculable, vu la baisse des activités constatées durant cette période.
Le Code du travail marocain ne prévoit aucune disposition spécifique exigeant une remodulation des horaires quotidiens du travail. Le nouveau a tenu seulement à préciser la possibilité d'une réduction du temps de travail et la possibilité d'annualisation des horaires pour plusieurs activités saisonnières. C'est pour dire que la notion de la culture de l'entreprise marocaine apparaît clairement durant le mois sacrée où le temps de travail au sein du secteur public ne dépasse pas 6 heures. Selon un responsable du ministère de la Modernisation des services publics «c'est l'horaire de 09h-15h qui sera appliqué au sein des Administrations publiques et des collectivités locales». Ce qui ramène la durée des heures de travail hebdomadaires à 30 heures. Le secteur privé, quant à lui, applique régulièrement l'horaire de 09h-15h30. Soit une moyenne hebdomadaire de 33 heures. Inutile d'évoquer ici les heures supplémentaires, car elles revêtent souvent la forme d'heures de «récupération» pour certaines professions nécessitant un effort intellectuel considérable. Il faut aussi remarquer que la période du Ramadan correspond à celle des congés de la majeure partie des salariés dans le secteur de la restauration rapide et les brasseries. Souvent, les périodes de congés annuels sont dépendantes du mois sacré et sont de ce fait flexibles et ne correspondent pas à la clôture de l'année budgétaire ou aux périodes normales des vacances estivales.
Il faut souligner que les études manquent cruellement quant à l'impact du Ramadan sur la durée du travail effectif des salariés du secteur privé ou public. Toujours est-il que l'employeur n'est pas totalement libre de modifier les horaires de travail. Dans certains cas, les salariés sont obligés de rompre le jeûne sur les lieux du travail. Les heures qu'ils travaillent au-delà de la durée normale quotidienne sont des heures supplémentaires. Il faut dire aussi que les horaires du travail sont une clause importante du contrat de travail. La réduction «accordée» en quelque sorte par les employeurs vise, avant tout ,à maintenir un équilibre contractuel entre la réduction des heures travaillées et la baisse
de productivité très perceptible durant le mois sacré.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.