Sit-in à Rabat contre le projet de réforme des régimes de retraite    Driss Lachguar fustige le piètre bilan du gouvernement Benkirane    Levée de boucliers des habitants de M'Haïriz contre le Polisario    Disparition momentanée et inexpliquée de Bachir Moustafa Sayed au nord de la Mauritanie    DAR AL MAGHRIB LANCE LES JOURNEES DU MAROC AU CANADA 2016    Evolution de la situation en Turquie : Le gouvernement du Maroc suit avec grande préoccupation    Processus de réintégration du Maroc à l'UA : Mettre fin aux manœuvres des adversaires de l'intégrité territoriale    Le FMI approuve une nouvelle Ligne de précaution et de liquidité de 3,47 milliards de dollars au profit du Maroc    L'OCP et la BAD s'engagent pour l'Afrique    Hausse de l'indice des prix à la consommation    Artisanat : 62.000 jeunes formés d'ici 2021    600 milliards de dollars par an pour réaliser les ODD    68% de taux de bancarisation et 23 millions de comptes ouverts    Partenariats public-privé destinés au développement des infrastructures : Le Maroc, 2ème pays africain    Dame nature pénalise la céréaliculture nationale    L'auteur de la fusillade de Munich est un forcené fasciné par Breivik et les tueries de masse    Hillary Clinton fait un choix de raison avec Tim Kaine en tant que colistier    News        Une attaque dans un centre commercial à Munich fait huit morts    Fusillade à Munich: 9 morts, le tireur identifié    France: L'attentat de Nice, un acte prémédité et non isolé    L'Egypte soutient la volonté du Maroc de réintégrer l'UA    De Rome-1960 à Londres-2012, le périple olympique du sport marocain    Le nouveau président du Raja ne sait plus à quel saint se vouer Taoussi devrait être licencié pour faute professionnelle grave    Le Lt-colonel Zacaria Boubouh remporte le championnat du Maroc de sauts d'obstacles    Le LOSC refuse une offre de Watford pour Boufal Spécial    Nantes : Vers un départ de Yassine Bammou    Tennis : le jeune marocain El Amine survole l'autriche    du 26 au 31 juillet 2016 : Rabat au rythme de la 9ème édition du festival nautique international    Les Colchoneros jettent leur dévolu sur Aubameyang    Arrestation à Fès de quatre individus pour vol    Agir sans délai pour faire baisser la mortalité due à l'hépatite virale    Arrestation de plus de 256.000 personnes pour leur implication dans divers crimes    France: Trois Marocains décèdent dans un accident    Taux de réussite de 55,36% aux deux sessions du baccalauréat 2016    Convention entre le HCEFLCD et l'Ambassade de Suisse : Renforcement de la gestion durable des ressources naturelles    Le Festival des Marocains du monde, du 11 au 13 août à Imilchil : Mobiliser les compétences et idées des MRE    Enseignement de l'arabe pour les non arabophones : Programme d'action pour la création de centres dans les universités marocaines    "Lamb" remporte le Grand prix "Ousmane Sembene" du FCAK    On sait pourquoi Idris Elba ne sera pas le nouveau James bond    L'Inde fait son Festival au Maroc    1er Festival international des Anciennes Médinas : Une civilisation ouverte sur un avenir meilleur    Ciné Script : Sur l'essence du cinéma    Actuellement en salles : " Tarzan " de David Yates    Légitimité    Festival alegria : Pari réussi pour chefchaouen    Audiovisuel: La CARTI s'allie à l'ISMAC    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Horaires du travail : Ramadan : on bosse moins !
Publié dans Finances news le 13 - 09 - 2007

* La réduction du temps de travail pendant le mois de Ramadan, ramène les heures hebdomadaires à 30 heures dans le secteur public et 33 heures pour le privé.
* Le temps de travail effectif moyen demeure difficilement calculable, vu la baisse des activités constatées durant cette période.
Le Code du travail marocain ne prévoit aucune disposition spécifique exigeant une remodulation des horaires quotidiens du travail. Le nouveau a tenu seulement à préciser la possibilité d'une réduction du temps de travail et la possibilité d'annualisation des horaires pour plusieurs activités saisonnières. C'est pour dire que la notion de la culture de l'entreprise marocaine apparaît clairement durant le mois sacrée où le temps de travail au sein du secteur public ne dépasse pas 6 heures. Selon un responsable du ministère de la Modernisation des services publics «c'est l'horaire de 09h-15h qui sera appliqué au sein des Administrations publiques et des collectivités locales». Ce qui ramène la durée des heures de travail hebdomadaires à 30 heures. Le secteur privé, quant à lui, applique régulièrement l'horaire de 09h-15h30. Soit une moyenne hebdomadaire de 33 heures. Inutile d'évoquer ici les heures supplémentaires, car elles revêtent souvent la forme d'heures de «récupération» pour certaines professions nécessitant un effort intellectuel considérable. Il faut aussi remarquer que la période du Ramadan correspond à celle des congés de la majeure partie des salariés dans le secteur de la restauration rapide et les brasseries. Souvent, les périodes de congés annuels sont dépendantes du mois sacré et sont de ce fait flexibles et ne correspondent pas à la clôture de l'année budgétaire ou aux périodes normales des vacances estivales.
Il faut souligner que les études manquent cruellement quant à l'impact du Ramadan sur la durée du travail effectif des salariés du secteur privé ou public. Toujours est-il que l'employeur n'est pas totalement libre de modifier les horaires de travail. Dans certains cas, les salariés sont obligés de rompre le jeûne sur les lieux du travail. Les heures qu'ils travaillent au-delà de la durée normale quotidienne sont des heures supplémentaires. Il faut dire aussi que les horaires du travail sont une clause importante du contrat de travail. La réduction «accordée» en quelque sorte par les employeurs vise, avant tout ,à maintenir un équilibre contractuel entre la réduction des heures travaillées et la baisse
de productivité très perceptible durant le mois sacré.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.