REGION TADLA AZILAL L'UNESCO décerne le Label « Global Geopark » au Géoparc du M'Goun, au cours d'une cérémonie qui s'est tenue au Canada le 22 septembre 2014    Meknès : M. l'Ambassadeur du Royaume-Uni visite le centre de médiation social    Tourisme: Des assises au goût d'inachevé    Céréales : Les investisseurs appelés à stocker    Entretien avec Hassan Baraka, Jeune sportif marocain    Michael Phelps arrêté pour conduite en état d'ébriété    Saab va de plus en plus mal    La motivation, ça change tout au PSG    Congrès de la Fédération internationale de hockey à Marrakech    Le Maroc appelle au recensement des populations des camps de Tindouf    Insolite    Essaouira se mobilise contre la déperdition scolaire    Et si on passait l'Aid Al Adha dans un hôtel ?    Divers    Aux Etats-Unis, les fusillades progressent par un phénomène d'imitation    Le Complexe Moulay Abdellah flambant neuf de nouveau    Divers Economie    La Banque populaire et l'ONMT promeuvent la destination Maroc    Le marché mondial dépassera bientôt 100 millions de voitures    Don Bigg prend part à Mission Impossible V    Bouillons de culture    20 ans après sa disparition, la légende Hassni reste omniprésente    Maroc Telecom souhaite investir en Côte d'Ivoire    L'Istiqlal et l'USFP en rangs de bataille serrés : Pompiers contre pyromanes    Le mot pour rire: Jamais d'eux sans toi...    Royal    ONU: les Palestiniens accusent Netanyahu de "manipulation grossière"    Un premier cas d'Ebola confirmé aux Etats-Unis    Crise libyenne: Première réunion de dialogue "positive", selon l'ONU    J'aime, je partage: Musulman, justifie-toi...    Dette : l'Argentine poursuit sa stratégie    Dakhla : 5 personnes arrêtées pour leur implication dans des actes de vandalisme consécutifs au décès d'un détenu    Romao de retour : Pourquoi il était parti...    Inconstitutionnalité de l'interdiction à certains fonctionnaires de jouir de leur droit syndical    Enseignement privé : Aucune disposition concernant les congés annuels n' est prévue    Hassan Ouriagli, nouveau PDG du holding SNI    Golf : Répétition de la jugada    Incroyable car vrai ! : A l'insu de Guezzaz, les FAR avaient joué à 12    La proposition d'un colloque mondial, à Oujda, sur les zones frontalières, prend forme    Nabyl Lahlou, perturbateur ou génie incompris    Dracula Untold, en avant-première exclusive à la salle Imax du Morocco Mall    "Masterchef Maroc" à partir du 7 octobre courant sur 2M    «Il nous reste un long chemin à faire pour ‘'«normaliser'' le Métal au Maroc»    De la chirurgie esthétique au monde des arts plastiques    El Khalfi veut soigner l'image des femmes    Pose de deux prothèses totales de la cheville : Une première au Maroc    Dr F. Weisgerber sur les pistes des Chaouia    Driss Lachguar appelle les Ittihadis à renforcer leur présence lors des prochaines échéances    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Horaires du travail : Ramadan : on bosse moins !
Publié dans Finances news le 13 - 09 - 2007

* La réduction du temps de travail pendant le mois de Ramadan, ramène les heures hebdomadaires à 30 heures dans le secteur public et 33 heures pour le privé.
* Le temps de travail effectif moyen demeure difficilement calculable, vu la baisse des activités constatées durant cette période.
Le Code du travail marocain ne prévoit aucune disposition spécifique exigeant une remodulation des horaires quotidiens du travail. Le nouveau a tenu seulement à préciser la possibilité d'une réduction du temps de travail et la possibilité d'annualisation des horaires pour plusieurs activités saisonnières. C'est pour dire que la notion de la culture de l'entreprise marocaine apparaît clairement durant le mois sacrée où le temps de travail au sein du secteur public ne dépasse pas 6 heures. Selon un responsable du ministère de la Modernisation des services publics «c'est l'horaire de 09h-15h qui sera appliqué au sein des Administrations publiques et des collectivités locales». Ce qui ramène la durée des heures de travail hebdomadaires à 30 heures. Le secteur privé, quant à lui, applique régulièrement l'horaire de 09h-15h30. Soit une moyenne hebdomadaire de 33 heures. Inutile d'évoquer ici les heures supplémentaires, car elles revêtent souvent la forme d'heures de «récupération» pour certaines professions nécessitant un effort intellectuel considérable. Il faut aussi remarquer que la période du Ramadan correspond à celle des congés de la majeure partie des salariés dans le secteur de la restauration rapide et les brasseries. Souvent, les périodes de congés annuels sont dépendantes du mois sacré et sont de ce fait flexibles et ne correspondent pas à la clôture de l'année budgétaire ou aux périodes normales des vacances estivales.
Il faut souligner que les études manquent cruellement quant à l'impact du Ramadan sur la durée du travail effectif des salariés du secteur privé ou public. Toujours est-il que l'employeur n'est pas totalement libre de modifier les horaires de travail. Dans certains cas, les salariés sont obligés de rompre le jeûne sur les lieux du travail. Les heures qu'ils travaillent au-delà de la durée normale quotidienne sont des heures supplémentaires. Il faut dire aussi que les horaires du travail sont une clause importante du contrat de travail. La réduction «accordée» en quelque sorte par les employeurs vise, avant tout ,à maintenir un équilibre contractuel entre la réduction des heures travaillées et la baisse
de productivité très perceptible durant le mois sacré.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.