Mecque : SM le Roi accomplit le rituel de la Omra    Le GPD interpelle le ministre de l'Intérieur    Une nouvelle législation pour l'exploitation minière    Maroc Telecom renoue avec la croissance des revenus    La production céréalière est la plus faible sur les cinq dernières années    La situation à Gaza devant le Conseil des droits de l'Homme    Syndicat : Fenajic voit le jour    Subventions aux ONG, le gouvernement établit son diagnostic    Edito: Valeur ajoutée    Le mot pour rire: Des chiffres et des êtres    La saison de la chasse démarre le 28 septembre    Keep calm and kill Hamas !    Les indignations des jdidis face aux stratagèmes orchestrés le dimanche 20 juillet au parc Mohammed V d'El Jadida On n'est pas dupe mesdames et messieurs les organisateurs des Nuits du Ramadan    Filiale de BMCE Bank : Bank Of Africa Niger procède à une augmentation de capital    Régionalisation: L'opposition contre le projet de loi    L'institut Français d'El-Jadida et ses nuits de la honte    Maroc Telecom : La 4G sera lancée au Gabon avant le Maroc.    UMAQ : Ahmed Bouhaouali, nouveau président    Tunisie : Le Premier ministre Mehdi Jomaâ mardi en Algérie    La crise du BTP impacte les autres secteurs    Salah Laâraïbi: Les camps s'acheminent vers l'implosion    Le livre : Théocratie populiste, Puissance de l'Etat-Makhzen    Les gens cultivés vont à la mosquée, les autres regardent les feuilletons    Taarabt décidé à mettre une croix sur la Premier League    Des joueurs étrangers du Shakhtar et du Metalist refusent de rentrer en Ukraine    C'est parti pour les Mondiaux juniors d'athlétisme    Mercato : Alvaro Morata à la Juve    SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan préside la finale du programme national «Abtal Al Hay»    Mercato Botola : Le HUSA annonce trois nouvelles recrues    Divers    Gilles Bourbao : Les relations franco- marocaines sont faites pour durer    Khadija Noumar : Pour être un vrai réalisateur, il faut un don, une formation et beaucoup de hardiesse    Clôture en apothéose de Ramadaniat Sidi Belyout    Le musée d'art contemporain de Rabat ouvre ses portes en septembre    Jennifer Lopez : Selfie no make-up pour la bombe de 45 ans    Shakira reine absolue de Facebook !    News    Vu d'ici : Groggy France    Un livre... une question : Islam et Occident entre conflits et dialogue    Le plus ancien cas de trisomie 21 identifié sur un squelette trouvé en France    Les odeurs des couleurs    Insolite : Cambriolage des vacanciers    SM le Roi inaugure une exposition-vente des produits réalisés par les pensionnaires des établissements pénitentiaires    Accidents de la circulation : La route continue à faucher des vies    On n'est pas obligé de suivre la mode à la lettre    Hassan Baraka traverse le Bosphore pour relier les cinq continents    Mers Sultan aux enchères    Maroc-Palestine en octobre ? Spécial    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Horaires du travail : Ramadan : on bosse moins !
Publié dans Finances news le 13 - 09 - 2007

* La réduction du temps de travail pendant le mois de Ramadan, ramène les heures hebdomadaires à 30 heures dans le secteur public et 33 heures pour le privé.
* Le temps de travail effectif moyen demeure difficilement calculable, vu la baisse des activités constatées durant cette période.
Le Code du travail marocain ne prévoit aucune disposition spécifique exigeant une remodulation des horaires quotidiens du travail. Le nouveau a tenu seulement à préciser la possibilité d'une réduction du temps de travail et la possibilité d'annualisation des horaires pour plusieurs activités saisonnières. C'est pour dire que la notion de la culture de l'entreprise marocaine apparaît clairement durant le mois sacrée où le temps de travail au sein du secteur public ne dépasse pas 6 heures. Selon un responsable du ministère de la Modernisation des services publics «c'est l'horaire de 09h-15h qui sera appliqué au sein des Administrations publiques et des collectivités locales». Ce qui ramène la durée des heures de travail hebdomadaires à 30 heures. Le secteur privé, quant à lui, applique régulièrement l'horaire de 09h-15h30. Soit une moyenne hebdomadaire de 33 heures. Inutile d'évoquer ici les heures supplémentaires, car elles revêtent souvent la forme d'heures de «récupération» pour certaines professions nécessitant un effort intellectuel considérable. Il faut aussi remarquer que la période du Ramadan correspond à celle des congés de la majeure partie des salariés dans le secteur de la restauration rapide et les brasseries. Souvent, les périodes de congés annuels sont dépendantes du mois sacré et sont de ce fait flexibles et ne correspondent pas à la clôture de l'année budgétaire ou aux périodes normales des vacances estivales.
Il faut souligner que les études manquent cruellement quant à l'impact du Ramadan sur la durée du travail effectif des salariés du secteur privé ou public. Toujours est-il que l'employeur n'est pas totalement libre de modifier les horaires de travail. Dans certains cas, les salariés sont obligés de rompre le jeûne sur les lieux du travail. Les heures qu'ils travaillent au-delà de la durée normale quotidienne sont des heures supplémentaires. Il faut dire aussi que les horaires du travail sont une clause importante du contrat de travail. La réduction «accordée» en quelque sorte par les employeurs vise, avant tout ,à maintenir un équilibre contractuel entre la réduction des heures travaillées et la baisse
de productivité très perceptible durant le mois sacré.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.