CAMPEONES    Yémen : Accord de paix après la prise de sites gouvernementaux par les rebelles chiites        Iran-Arabie Saoudite : Un "nouveau chapitre"    BAM abaisse son taux directeur à 2,75%    Aziz Akhannouch en visite de travail au Japon    Comment vivre quand on est survivant?    Banques : Un projet de loi portant réforme du BCP au SGG pour consultation Consolidation des compétences du Comité directeur et des Banques Populaires régionales en perspective    La consommation au mois d'août : La hausse des prix d'eau et d'électricité a pesé sur le portefeuille des ménages    Aujourd'hui, grève dans la fonction publique, les collectivités locales et les établissements publics : Les raisons du débrayage    Année du Maroc au Canada 2014 : Festival de l'Art Culinaire Marocain à Montréal : Un hymne aux saveurs de chez nous    Fès : lancement de l'Université Euro-Méditerranéenne    Le MAT mate le DHJ et le Raja regagne son honneur    Indice londonien des centres financiers: Casablanca Finance City classée 51ème    Province de Ouarzazate : 4 enfants emportés par les crues d'un oued    Le Pr Louardi prône une politique arabe unifiée    En Vidéo - La marocaine Chorouk Chelouati, élue Miss beauté arabe 2014    CAN 2017 : l'Egypte candidate    Défiant concurrence et inflation des matières premières: Centrale Laitière poursuit son plan d'investissement    Hugo Boss habilleur officiel du PSG    Championnat d'Angleterre : Des quotas de joueurs étrangers par équipe ?    Starbucks lance le Pumpkin Spice Latte au Maroc    Otage français en Algérie : Paris affiche sa fermeté face aux menaces de l'EI !    ONU : Sa Majesté le Roi Mohammed VI attendu à la 69ème Assemblée générale    Vaccination contre la fièvre aphteuse bovine    Grève du «sacrifice»    Il fait l'actu : Hassan Aourid    69ème session de l'Assemblée générale de l'ONU : Le Souverain s'envole ce mardi pour New York    Le mot pour rire: Comprenez-moi...    Environnement : Le taux de « collecte professionnalisée » des déchets dépasse les 80%    Etat des lieux, reproches, recommandations... Il est temps de parler culture    Les édulcorants augmenteraient le risque de diabète    Réunion du Conseil consultatif régional de Special Olympics International    L'Etat islamique menace la France, les USA et leurs alliés    Ghani déclaré président d'Afghanistan    News    Championnat national "Modèle et Allures" des chevaux pur-sang arabe    Appel à la mise en œuvre des garanties constitutionnelles de l'indépendance des médias et de la justice    Pour Benkirane, le mouvement féminin reçoit de l'argent de l'étranger et les Marocaines doivent rester à la maison    Divers    Le "Pew Research Center" américain s'empêtre dans ses statistiques    Taoussi souhaiterait affronter le Raja au Complexe Mohammed V    Conférence sur le rôle des établissements éducatifs et culturels dans la promotion du système des valeurs    Flashs    Les surnoms des sportifs : George Best, "le 5e Beatles"    L'Afrique à l'honneur à la Biennale internationale de Casablanca
    Saad Lamjarred nominé au MTV Music Awards    La création artistique marocaine à l'honneur au 9ème festival des cultures de l'Islam à Paris    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Horaires du travail : Ramadan : on bosse moins !
Publié dans Finances news le 13 - 09 - 2007

* La réduction du temps de travail pendant le mois de Ramadan, ramène les heures hebdomadaires à 30 heures dans le secteur public et 33 heures pour le privé.
* Le temps de travail effectif moyen demeure difficilement calculable, vu la baisse des activités constatées durant cette période.
Le Code du travail marocain ne prévoit aucune disposition spécifique exigeant une remodulation des horaires quotidiens du travail. Le nouveau a tenu seulement à préciser la possibilité d'une réduction du temps de travail et la possibilité d'annualisation des horaires pour plusieurs activités saisonnières. C'est pour dire que la notion de la culture de l'entreprise marocaine apparaît clairement durant le mois sacrée où le temps de travail au sein du secteur public ne dépasse pas 6 heures. Selon un responsable du ministère de la Modernisation des services publics «c'est l'horaire de 09h-15h qui sera appliqué au sein des Administrations publiques et des collectivités locales». Ce qui ramène la durée des heures de travail hebdomadaires à 30 heures. Le secteur privé, quant à lui, applique régulièrement l'horaire de 09h-15h30. Soit une moyenne hebdomadaire de 33 heures. Inutile d'évoquer ici les heures supplémentaires, car elles revêtent souvent la forme d'heures de «récupération» pour certaines professions nécessitant un effort intellectuel considérable. Il faut aussi remarquer que la période du Ramadan correspond à celle des congés de la majeure partie des salariés dans le secteur de la restauration rapide et les brasseries. Souvent, les périodes de congés annuels sont dépendantes du mois sacré et sont de ce fait flexibles et ne correspondent pas à la clôture de l'année budgétaire ou aux périodes normales des vacances estivales.
Il faut souligner que les études manquent cruellement quant à l'impact du Ramadan sur la durée du travail effectif des salariés du secteur privé ou public. Toujours est-il que l'employeur n'est pas totalement libre de modifier les horaires de travail. Dans certains cas, les salariés sont obligés de rompre le jeûne sur les lieux du travail. Les heures qu'ils travaillent au-delà de la durée normale quotidienne sont des heures supplémentaires. Il faut dire aussi que les horaires du travail sont une clause importante du contrat de travail. La réduction «accordée» en quelque sorte par les employeurs vise, avant tout ,à maintenir un équilibre contractuel entre la réduction des heures travaillées et la baisse
de productivité très perceptible durant le mois sacré.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.