Après la guerre, le parti distribue les dividendes    Immigration & Asile : Où en est le Maroc ?    Sahara : Les choses sérieuses commencent pour Köhler    La jeunesse socialiste en panache!    Redémarrage des inscriptions pour la loterie de Visa 2019    Nabil Benabdallah reçoit à Rabat son homologue tchadien    Une commission ministérielle pour accélérer les investissements en matière d'eau potable    Douzi: «Mon rêve de chanter en amazigh est en train de se réaliser»    Casablanca accueille la 4e édition de street art «Sbagha Bagha»    PRÈS DE 67 MILLIARDS DE DIRHAMS DU PIB DU TOURISME AU MAROC    Félicitations royales pour Audrey Azoulay, DG de L'Unesco    ARMEMENT: LE MAROC RECEPTIONNE UNE NOUVELLE CARGAISON DE CHARS AMERICAINS    Violences et arrestations ont ponctué la vente des billets de Wydad-USMA    La Princesse Lalla Salma prend part à la conférence mondiale de l'OMS sur les maladies non-transmissibles    METEO: BAISSE GENERALE DES TEMPERATURES ET DES AVERSES SUR UNE PARTIE DU PAYS    ANP: Feu vert de l'AMMC pour un emprunt obligataire de 500 MDH    Tabac : Philip Morris Maroc certifiée    Ahizoune reçoit le Prix de reconnaissance de la culture amazighe au titre de l'année 2016    La cellule jihadiste démantelée récemment préparait des engins explosifs !    15.000 enfants de moins de 5 ans meurent chaque jour dans le monde…    L'heure est à la mobilisation (4)    Sahara marocain-ONU : Le nouveau paradigme    Le Sénégal jouera pour les six points contre les Bafana-Bafana    May va tenter de metttre la future relation UE-Londres au coeur des débats        Coupe de la Ligue thaïlandaise : El-Jadeyaoui s'illustre    Le Maroc vise la qualification au Mondial    Ligue des champions : Le Real stoppé par Tottenham    Une étape-reine de 65 kilomètres au Tour de France 2018    Divers sportifs    Plus de 8 millions de touristes ont visité le Maroc à fin août    Deux vaccins expérimentaux prometteurs contre le virus Ebola    Khamenei met en garde les Etats-Unis à propos de l'accord nucléaire    News    Insolite : Excédée par le foot    Kiné, ostéopathe ou bien chiropracteur, qui consulter ?    Divers    L'industrie aéronautique, un secteur stratégique dans la dynamique du développement économique    La Chambre des représentants approuve neuf dispositions de son règlement intérieur    Trapero, chef de la police catalane, héros, martyr ou traître à la nation ?    La jaunisse fusarienne du bananier menace le fruit le plus vendu au monde    Les meilleurs films de tous les temps    L'art contemporain marocain sublimé à Paris par l'œuvre d'Ilham Laraki Omari    "Only the Brave" porte à l'écran le dur métier de pompier    Le «Daniel Pearl 2017» décerné à une journaliste marocaine    L'amazighe est-il en danger?    Les Wydadis réservent un accueil chaleureux à l'USM Alger    RABAT: LE ROI INAUGURE LE CENTRE DE CARDIOLOGIE DE L'HÔPITAL MILITAIRE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'échec d'un plan algérien visant à noyauter le soufisme marocain
Publié dans HibaPress le 10 - 08 - 2017

Un réseau algérien accusé d'avoir falsifié des documents officiels, attribués au ministère marocain des Habous, vient de tomber. Son plan consistait à placer un Algérien à la tête de la «zaouia El Alawiya» marocaine. Le cheikh autoproclamé est actuellement en garde à vue.

Le ministère des Affaires islamiques et des Habous vient de recevoir une plainte, d'un genre particulier, de la part des responsables de la zaouia El Alawiya, une tariqa soufie très étendue à travers le Maroc.

Selon le quotidien Assabah de ce jeudi 10 août, qui affirme détenir une copie de cette plainte, les responsables de la zaouia ont exprimé leur étonnement après avoir découvert une lettre datant de janvier 2013, portant le sceau du département d'Ahmed Toufiq et les informant que l'Algérien Adlan Khaled Bentounès, par ailleurs auteur d'une recherche sur le soufisme, est le «nouveau cheikh de la Tariqa El Alawiya Echadilia Eddarkaouia»!

La réponse du ministère des Habous n'a pas tardé, dévoilant ainsi le pot aux roses: ledit document est falsifié dans sa forme et son contenu, puisque ni l'administration émettrice, ni le fonctionnaire signataire, ni le sceau utilisé n'ont jamais appartenu audit ministère.

L'affaire n'en restera bien évidemment pas là, puisque la justice est entrée en ligne, ordonnant à la police judiciaire de Taourirt de tirer au clair cette affaire. L'Algérien autoproclamé cheikh de la zaouia marocaine, résidant en France et qui aurait déjà nommé des représentants dans certaines villes marocaines du nord-est, est arrivé vendredi dernier à Oujda. Sûrement pour vaquer à ses fonctions usurpées. Mais, en lieu et place de ses disciples, il sera cueilli par les limiers de la PJ qui le transféreront à Taourirt en vue de lui demander de s'expliquer sur la falsification des documents officiels, l'usurpation d'une fonction religieuse et, éventuellement, de donner les noms de ses complices locaux et commanditaires étrangers.

En effet, selon un responsable de la zaouia El Alawiya, cette affaire est une nouvelle preuve des multiples tentatives de l'Algérie visant à noyauter le champ religieux au Maroc pour permettre à ses ouailles de s'y mouvoir et d'y diffuser ses idées subversives. Une affaire d'autant plus grave que le champ religieux au Maroc, qui comprend aussi les zaouias, les mosquées, les mausolées, relève directement des prérogatives du roi, Amir-el-Mouminine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.