Décès Abdelkebir Alaoui M'daghri, le défunt sera inhumé dimanche à Rabat    Il fait l'actu : Mohamed El Mandjra, PDG de CS Signature SARL    Médiouna a un nouvel hôpital    La Révolution du Roi et du Peuple : 64ème anniversaire    Environnement : Un engagement de la première heure    Mondial 2026: les villes américaines entrent en concurrence pour accueillir les matchs    Meknès : Hausse de 13% des nuitées touristiques durant le 1er semestre 2017    Agadir : Et de deux pour la Caravane de promotion de l'investissement des MRE    La FIFA et le TAS sanctionnent le Raja    Activité aérienne : 1,96 million de passagers à fin juillet    Roi, jeunesse et peuple : La révolution continue...    MAROC-ALLEMAGNE: QU'EN EST-IL DE L'ACCORD DE RAPATRIEMENT DES MIGRANTS?    ATTENTAT DE BARCELONE: LES CONDOLEANCES DU ROI MOHAMMED VI    TANGER, DESTINATION PRIVILEGIEE DES CHEFS D'ETAT    ATTENTAT DE BARCELONE: LE CONSEIL EUROPEEN DES OULEMAS MAROCAINS CONDAMNE DES «ACTES ABOMINABLES ET LÂCHES»    ISTIQLAL: LES COULISSES DU «PUTSCH» CONTRE CHABAT    METEO: JUSQU'À 47 DEGRES CE SAMEDI    All Africa Music Awards : Samira Said, Ahmed Soultan, Douzi en lice    Les jeunes collés à leurs écrans pourraient sauver le Royaume-Uni    Les manœuvres militaires américano-coréennes menacent d'exacerber les tensions    La présomption d'innocence bafouée par des médias marocains    La réalité virtuelle, un secteur fort prometteur    Mohamed Amsif débarque au Fath    Constant Omari : Il n'y aura pas de remise en cause du Cameroun comme pays organisateur de la CAN 2019    Divers sportifs    Le Groupe d'amitié parlementaire Australie-Maroc officiellement mis en place à Canberra    Le chemin de "l'école" en plein été à Témara    Divers    A trois ans des JO, Tokyo veut conjurer le spectre d'un méga-séisme    Britney Spears modifie son testament    Ibrahim Ferrer Le Maroc est un creuset où se mélangent les différentes cultures et civilisations    Participation du Maroc à la 13ème édition de la Foire du livre de Panama    Finlande : un mort et plusieurs blessées dans une attaque au couteau à Turku    Triathlon : Nador abrite la première édition de la Coupe du Trône    Allemagne: Le Bayern donne le coup d'envoi de la Bundesliga    CHAN-Kenya 2018 : Le Maroc à un pas de la qualification    Aéroport Mohammed V : Arrestation d'une ressortissante péruvienne en possession de 3,530 kg de cocaïne    Accidents de la circulation: 25 morts et 1.671 blessés en une semaine    Agadir: trois touristes légèrement blessés dans un accident de la circulation    Météo: le mercure affichera 48 degrés dans certaines régions    12ème Festival national d'Ayt Warayn à Taza    Liberté de culte au Maroc C'est pas toujours la joie !    La circulation rétablie en alternance entre Taddart et Tichka après un éboulement rocheux    Des porcs génétiquement modifiés pour être donneurs d'organes    Franchissement à la baisse du seuil de 5% dans le capital de Saham Assurance    Hommage à Hamid Kharbouchi au Caire    Tom Cruis blessé lors d'une cascade de Mission Impossible 6    Abdelkrim Ghallab, l'un des piliers du mouvement national, n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une parade électro inédite ouvre le Festival international de Casablanca
Publié dans Libération le 08 - 07 - 2017

Une parade électro inédite réalisée par des artistes de rue a ouvert, jeudi soir à la métropole, le Festival international de Casablanca, organisé du 6 au 15 juillet sur deux scènes au niveau de l'espace Toro et à Ain Sebaa.
Longeant les principales artères de la ville, la parade a asséné des rythmes tribaux et hypnotiques, transformant ainsi, avec brio et grand professionnalisme, les rues traversées par la parade en véritables espaces de joie et de liesse collective. Cette parade inédite a été suivie par une pièce de création qui a rassemblé plus de 100 jeunes artistes qui se sont produits pendant 45 minutes à l'espace Toro pour interpréter, aux rythmes de leurs instruments de musique, mélangés à leurs chants et agrémentés par leurs danses, l'histoire de Amine, un personnage principal qui a besoin d'être motivé et éclairé pour retrouver le chemin de sa vie et celui de sa ville. El Hank, phare emblématique de Casablanca, guide le jeune homme et symbolise la voix de la sagesse en lui enseignant notamment qu'on cherche parfois très loin ce que l'on peut atteindre à proximité. Ensemble, ils vont parcourir la culture, le quotidien des habitants, les quartiers et les richesses de Casablanca, redécouvrant ainsi la citoyenneté et les envies de vivre un quotidien nourri de diversité.
Dix arts seront mis à l'honneur au cours des dix jours de festivités au cours desquels se produiront plusieurs artistes nationaux et internationaux. D'autres programmes, de la danse, de la lecture, des projections de films, des spectacles pour enfants ou encore du street art, iront à la rencontre des Casablancais dans les 16 arrondissements de la métropole. Pour cette première journée, le public casablancais avait rendez-vous avec l'artiste marocain Said Mouskir et le chanteur libanais Maher Zain. Selon les organisateurs, le nouveau concept de ce festival est d'être un événement gratuit et libre d'accès, recréé par et pour les Casablancais avec un format particulier, grandiose, spectaculaire et très festif.
Un événement que l'on souhaite participatif et dynamique avec une programmation dense et qualitative, qui favorise son émergence sur l'échiquier national et international. Placé sous le signe "Carrefour des arts, rencontre des cultures", le Casa Festival se veut le nouveau temps fort artistique de la métropole, un rendez-vous estival incontournable pour tous les Casablancais et les visiteurs de la ville en quête de découverte musicale, de spectacles d'art vivant, de films, de danses, et bien plus encore. Pour le directeur général de Casa Events et Animation, Mohamed Jouahri, l'objectif étant de révéler et illustrer la richesse culturelle casablancaise sur l'ensemble du territoire, la valoriser et la dynamiser pour en renforcer l'attractivité, ainsi que de mettre en avant le positionnement de la ville en tant que melting-pot culturel, d'enrichir son offre culturelle et de loisirs et de fédérer les publics, toutes catégories confondues.
Le Festival international de Casablanca sera ainsi la traduction artistique de tout ce qui fait l'ADN de la métropole et de ses citoyens : le dynamisme, la créativité, la jeunesse et l'hospitalité. Cette démarche se traduira à travers une ligne artistique qui reflétera l'identité de Casablanca, son patrimoine exceptionnel et son ouverture au monde, souligne-t-on, ajoutant que les artistes locaux, et internationaux seront notamment mis à l'honneur afin d'illustrer le rayonnement mondial de la métropole et son positionnement particulier, en tant que terre de rencontre. Plusieurs artistes seront au rendez-vous dont Gloria Gaynor, Oum, Five Stars, French montana, Dizzy Dros, Daoudi, Zina Daoudia, Fnaire, Dj Naamane, Fatima Zahra Laâroussi, Mourad Bouriki, Haim botbol, Aziz sahmaoui, Hoba Hoba Spirit, Mister You, Kids united, Jil Jilala, Nass El Ghiwane, Dj Van, Hatim Idar, Abdelaziz Stati, Betweenatna, Tiken Jah Fakoly, Wachm'n hit, Acid Arab, Daox, Polyswitch et Don Bigg.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.