Dématérialisation des cautions douanières : La solution d'Attijariwafa bank opérationnelle en phase pilote    «OCP Africa» aspire à une agriculture moderne et créatrice de valeur en Afrique    Comptables agréés : La liste définitive publiée    Relation client : Nouvelle plateforme pour Outsourcia à Madagascar    Aziz Bouhaddouz opérationnel avec Sankt Pauli dès ce lundi ? Spécial    El Jadida : Quatre étudiants séquestrent un policier    Médicaments génériques fabriqués au Maroc : La commercialisation pour très bientôt    L'heure est à la mobilisation (5)    Des nouvelles rassurantes sur la blessure de Mehdi Benatia Spécial    CIV - Maroc : Les Lions de l'Atlas se prépareront à Rabat    France : Un fiché "S" marocain expulsé    La Chine déroule ses orientations    Festival de Fès de la culture soufie: Un «Davos spirituel» est né    Salon du cheval d'El Jadida: Poste Maroc émet un timbre commémoratif    Rakka – Le début de la fin    Forum euro-méditerranéen des jeunes leaders à Essaouira    News    Nouveaux pourparlers de paix sur la Syrie à Astana    Najib El Khadi élu vice-président de l'ASGP de l'Union interparlementaire    Une délégation émiratie s'enquiert des opportunités d'investissement dans la région de Casablanca-Settat    18 certificats négatifs délivrés en septembre dernier à Essaouira    Divers Economie    Ligue des champions : Paris compte déjà un petit chelem    L'IRT, un sacré client pour le KACM    Plateau relevé au 10ème MIC    Le gouvernement espagnol enclenchera samedi l'article 155    Rapport mi-figue mi-raisin de l'UE sur les droits de l'Homme au Maroc    Le lancer de hache, le nouveau loisir qui monte aux Etats-Unis    Insolite : Le Japon pleure son manchot amoureux    Pour un enseignement en crise : Il faut plutôt voir du côté des gouvernements    Catalogne : Merkel et Macron soutiennent le gouvernement espagnol    La justice spatiale en débat à Khénifra    Andrej Babis, le "Trump tchèque" au seuil du pouvoir    Les meilleurs films de tous les temps    Beau succès du 12ème concert pour la Tolérance    Casablanca: Les auteurs du braquage d'une agence de transfert d'argent arrêtés    Marathon International de Casablanca : Déjà la 10ème édition    Souad Mkhennet : «Mon livre sera édité en arabe à la fin du mois d'octobre»    La Princesse Lalla Salma prend part à la Conférence mondiale de l'OMS    La J.S à Sotchi... Un intrus se met à côté de la plaque!    Don d'organes: Un problème de sensibilisation    La RDC membre du Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU    Après la guerre, le parti distribue les dividendes    Casablanca : présentation du livre « Maroc, culture, art et mémoire » en hommage à feu Mohamed Sijelmassi    SM le Roi reçoit l'envoyé personnel du SG de l'ONU    Casablanca accueille la 4e édition de street art «Sbagha Bagha»    PRÈS DE 67 MILLIARDS DE DIRHAMS DU PIB DU TOURISME AU MAROC    Ahizoune reçoit le Prix de reconnaissance de la culture amazighe au titre de l'année 2016    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une parade électro inédite ouvre le Festival international de Casablanca
Publié dans Libération le 08 - 07 - 2017

Une parade électro inédite réalisée par des artistes de rue a ouvert, jeudi soir à la métropole, le Festival international de Casablanca, organisé du 6 au 15 juillet sur deux scènes au niveau de l'espace Toro et à Ain Sebaa.
Longeant les principales artères de la ville, la parade a asséné des rythmes tribaux et hypnotiques, transformant ainsi, avec brio et grand professionnalisme, les rues traversées par la parade en véritables espaces de joie et de liesse collective. Cette parade inédite a été suivie par une pièce de création qui a rassemblé plus de 100 jeunes artistes qui se sont produits pendant 45 minutes à l'espace Toro pour interpréter, aux rythmes de leurs instruments de musique, mélangés à leurs chants et agrémentés par leurs danses, l'histoire de Amine, un personnage principal qui a besoin d'être motivé et éclairé pour retrouver le chemin de sa vie et celui de sa ville. El Hank, phare emblématique de Casablanca, guide le jeune homme et symbolise la voix de la sagesse en lui enseignant notamment qu'on cherche parfois très loin ce que l'on peut atteindre à proximité. Ensemble, ils vont parcourir la culture, le quotidien des habitants, les quartiers et les richesses de Casablanca, redécouvrant ainsi la citoyenneté et les envies de vivre un quotidien nourri de diversité.
Dix arts seront mis à l'honneur au cours des dix jours de festivités au cours desquels se produiront plusieurs artistes nationaux et internationaux. D'autres programmes, de la danse, de la lecture, des projections de films, des spectacles pour enfants ou encore du street art, iront à la rencontre des Casablancais dans les 16 arrondissements de la métropole. Pour cette première journée, le public casablancais avait rendez-vous avec l'artiste marocain Said Mouskir et le chanteur libanais Maher Zain. Selon les organisateurs, le nouveau concept de ce festival est d'être un événement gratuit et libre d'accès, recréé par et pour les Casablancais avec un format particulier, grandiose, spectaculaire et très festif.
Un événement que l'on souhaite participatif et dynamique avec une programmation dense et qualitative, qui favorise son émergence sur l'échiquier national et international. Placé sous le signe "Carrefour des arts, rencontre des cultures", le Casa Festival se veut le nouveau temps fort artistique de la métropole, un rendez-vous estival incontournable pour tous les Casablancais et les visiteurs de la ville en quête de découverte musicale, de spectacles d'art vivant, de films, de danses, et bien plus encore. Pour le directeur général de Casa Events et Animation, Mohamed Jouahri, l'objectif étant de révéler et illustrer la richesse culturelle casablancaise sur l'ensemble du territoire, la valoriser et la dynamiser pour en renforcer l'attractivité, ainsi que de mettre en avant le positionnement de la ville en tant que melting-pot culturel, d'enrichir son offre culturelle et de loisirs et de fédérer les publics, toutes catégories confondues.
Le Festival international de Casablanca sera ainsi la traduction artistique de tout ce qui fait l'ADN de la métropole et de ses citoyens : le dynamisme, la créativité, la jeunesse et l'hospitalité. Cette démarche se traduira à travers une ligne artistique qui reflétera l'identité de Casablanca, son patrimoine exceptionnel et son ouverture au monde, souligne-t-on, ajoutant que les artistes locaux, et internationaux seront notamment mis à l'honneur afin d'illustrer le rayonnement mondial de la métropole et son positionnement particulier, en tant que terre de rencontre. Plusieurs artistes seront au rendez-vous dont Gloria Gaynor, Oum, Five Stars, French montana, Dizzy Dros, Daoudi, Zina Daoudia, Fnaire, Dj Naamane, Fatima Zahra Laâroussi, Mourad Bouriki, Haim botbol, Aziz sahmaoui, Hoba Hoba Spirit, Mister You, Kids united, Jil Jilala, Nass El Ghiwane, Dj Van, Hatim Idar, Abdelaziz Stati, Betweenatna, Tiken Jah Fakoly, Wachm'n hit, Acid Arab, Daox, Polyswitch et Don Bigg.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.