Activité portuaire: baisse du trafic global à fin mars    Open d'Espagne de Taekwondo:Achraf Mahboubi médaillé d'or    Le message du roi Mohammed VI au roi d'Eswatini    Création de la Super League: La colère d'Alexandre Ceferin, président de l'UEFA    2020, année la plus chaude jamais enregistrée au Maroc (Direction Générale de la Météorologie)    Sophie Villaume, une «Marocaine de cœur»    Arrivée à Beyrouth du 2è lot des aides alimentaires    Washington lance un ferme avertissement à Moscou    France : Offensive sur la sécurité, sujet phare de la présidentielle de 2022    Le Maroc et le Danemark veulent élaborer un agenda post-pandémie    Le MASI reprend le chemin vert    L'Atlético enfonce Eibar, le Real cale à Getafe, En-Nesyri donne la victoire à Séville    La Botola envahie par des coachs de la Tunisie    Une offre abondante et diversifiée pour le Ramadan    Ramadan, les métiers saisonniers fleurissent    Jubantouja est inspiré du Roi de la Mauritanie Juba II    Le 1er dictionnaire espagnol-arabe de football, présenté en ligne mardi prochain    Un riche programme de sensibilisation et de vulgarisation autour des valeurs historiques de Rabat    Covid-19 Maroc : 138 nouvelles contaminations et quelque 19 000 doses de vaccins administrées en 24 heures    Compteur Coronavirus : 138 cas testés positifs, 4.672.326 personnes vaccinées    CMR : la réorganisation continue    Déficit budgétaire de 6,7 milliards de dirhams à fin mars 2021    Voici les dates des examens de l'année scolaire 2020-2021    Mohammadin Boubekri, président de l'Ordre des médecins : « Nous n'avons aucune réserve pour le recrutement de médecins étrangers sauf une »    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Mobilité électrifiée : le Maserati Levante se convertit à l'hybride    A Tindouf la population astreinte à payer des contributions au Polisario    Afrique de l'Ouest et centrale : Le Programme alimentaire mondial appelle à éviter une catastrophe alimentaire    VIDEO// Comment le footballeur marocain Mohamed Amine Talal gère ses efforts pendant le Ramadan    Emmanuel Macron reconnaît que l'Algérie coloniale empoisonne les relations entre Alger et Paris    2020, année la plus chaude jamais enregistrée au Maroc    Tanger : neuf personnes interpellées pour trafic international de drogue    Aubergines : les Etats-Unis songent au Maroc pour l'import    Pakistan : onze policiers libérés après avoir été capturés par des manifestants anti-France    Foot féminin européen : Le PSG affronte le Barça en demi-finale de la Ligue des Champions    Ligue des Champions : Le PSG pourrait être désigné vainqueur !    Ftour Pluriel 9ème édition : «Retrouvailles»    New Delhi confinée pour une semaine à compter d'aujourd'hui    «Le polisario et l'Algérie ne réalisent pas que le monde a changé et que personne ne soutiendra leurs efforts de guerre», écrit Eurasiareview    José Mourinho viré de Tottenham    Forum des zones industrielles: La 3è édition du 14 au 16 décembre à Tanger (OADIM)    Série ramadanesque – «Café ness, ness» : Les avocats sollicitent la HACA    Edito : Cour promotionnelle    VIDEO// Le danseur et chorégraphe belgo-marocain Sidi Larbi Cherkaoui en direct sur Info Soir de 2M    Patrimoine: Lancement d'un programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    Casablanca: le musée "Docteur Leila Mezian Benjelloun", prêt ''dans un peu plus de deux ans''    Culture : Le Programme des éliminatoires de la 2è édition de la Ligue Nationale d'Improvisation Théâtrale Nojoum    Rencontre: Exploratrice, conteuse...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le prisonnier (M.B) «n'a subi aucun traitement dégradant»
Publié dans Albayane le 01 - 03 - 2021


Détenu sur fond des événements d'Al Hoceima
La Délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a affirmé, dimanche, que le prisonnier (M.B), détenu sur fond des événements d'Al Hoceima « n'a subi aucun traitement dégradant », précisant que certaines publications attribuées à sa sœur et à son avocat visent à induire l'opinion publique en erreur sur les véritables conditions de sa détention.
Dans une mise au point en réaction à certaines publications attribuées à la sœur et à l'avocat du prisonnier (M.B), détenu à la prison locale de Nador 2 sur fond des événements d'Al Hoceim, la DGAPR indique qu'après une enquête menée par la Direction régionale de l'Oriental, le prisonnier a été entendu le 27 février au sujet du contenu de ces publications, ajoutant que le concerné a reconnu que depuis son incarcération dans ledit établissement, il n'a subi aucune insulte ou violence de la part d'un quelconque fonctionnaire et qu'il est bien traité par tous les fonctionnaires.
Le prisonnier en question avait affirmé, le 15 février 2021, qu'il était sorti du local de détention vers l'administration de l'établissement puis emmené, menotté, au bureau du chef de détention, ce qu'il a considéré comme une insulte à son égard, tout en affirmant que la sortie a eu lieu à travers le couloir par lequel passent tous les prisonniers et que le fonctionnaire chargé de l'accompagner n'a prononcé aucun terme humiliant ou grossier à son encontre, précise la DGAPR.
En se référant aux enregistrements vidéo de la salle de surveillance et au suivi de la fouille, de menottage et de la sortie du prisonnier de la cellule vers l'administration de l'établissement puis son retour au bureau du chef de détention, il ressort que cette opération a été effectuée dans le respect du détenu, poursuit la même source, ajoutant que son transfert dans l'une des chambres de la clinique de l'établissement après sa notification verbale à l'administration de l'établissement de son entrée en grève de la faim a été faite sans menottes, sachant que les enregistrements de la caméra de surveillance ont confirmé que le détenu a reçu ses repas et les a réchauffés dans l'endroit réservé à cet effet pendant trois jours consécutifs avant ladite notification.
Sur la base des résultats de l'enquête qui a été menée, le communiqué souligne que « le prisonnier (M.B) n'a fait l'objet d'aucun traitement dégradant ou humiliant, et que les opérations de fouille, de menottage et de sortie du local de détention vers l'administration de l'établissement et son retour ont eu lieu à partir du couloir réservé à la sorite de tous les prisonniers dans le strict respect de la dignité du concerné, faisant observer que sa protestation contre le menottage et en le considérant comme une provocation durant sa sortie du local de détention est injustifiée et ne repose sur aucun fondement juridique. « De telles publications, dont les auteurs tentent d'induire l'opinion publique en erreur sur les conditions réelles de détention du prisonnier en question ne sont qu'une tentative de leur part de se soustraire à leur responsabilité en relayant des fausses accusations à l'encontre de l'administration de l'établissement en question », conclut la DGAPR.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.