Marhaba 2021: le roi Mohammed VI demande un dispositif spécial d'accompagnement    L'Algérie retire l'accréditation à France 24    Blue Origin. Un milliardaire a déboursé 28 millions de dollars pour être avec Jeff Bezos    Le Raja s'incline contre Berkane et perd du terrain pour la première place    Djokovic-Tsitsipas: les meilleurs moments de la finale (VIDEO)    Jerrada : Nouveaux projets pour renforcer les filières du miel et des arbres fruitiers    Hamid Fettah, nouveau coordinateur de l'Istiqlal à Fès    Législatives algériennes : le parti islamiste MSP revendique la majorité    Retour des MRE : Voici les prix proposés par RAM    Aérien. La RAM dévoile ses nouveaux tarifs vers le Maroc    Botola / HUSA-WAC (3-5) : Un match renversant au score renversé !    Euro 2020 : Les Anglais convaincants ont battu les Croates décevants (1-0)    Facilitation des démarches consulaires, douanières et sanitaires...les nouvelles directives de SM le Roi en faveur des MRE    Evolution du coronavirus au Maroc : 270 nouveaux cas, 523.890 au total, dimanche 13 juin 2021 à 16 heures    La résolution européenne sur le Maroc est "erronée" et "inappropriée", selon une sénatrice italienne    Marge du G7: Bras de fer USA-Chine    Rassemblement à Paris des sympathisants du Hirak contre les législatives voulues par le «pouvoir assassin»    La famille Belkhayat ouvre le capital de Dislog Industries à Mediterrania Capital Partner    Attijari Global Research : des convictions à l'épreuve de la crise    Euro 2021 : l'écroulement de Christian Eriksen réveille les souvenirs de scènes dramatiques    L'Opinion : Désunis jusqu'à la fin !    Déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai 2021 (TGR)    Météo Maroc: Temps assez chaud avec nuages dans des régions (dimanche 13 juin)    L'AMDV veut que les réponses du législateur face aux violences sexuelles soient renforcées    Opération Marhaba 2021: des incertitudes planent toujours    Voyageurs : Le ministère de la santé publie les fiches à remplir    La symphonie lumineuse de Florence Arnold    Festival: L'Andalousie vue d'Oujda    L'affaire Brahim Ghali a un nom : Arancha González Laya    France : les réservations vers le Maroc en très forte augmentation    OCP : franc succès pour la nouvelle émission obligataire internationale de 1,5 milliard de dollars    Chine : 12 morts dans l'explosion d'une conduite de gaz dans un complexe résidentiel    Yassine Bounou évoque ses ambitions avec les Lions de l'Atlas    Journée mondiale du donneur de sang: un appel pressant à l'action pour augmenter la collecte de cette matière vitale    Plus de deux tonnes de drogue saisies à Mohammedia    Hakimi et Lukaku dédient leurs buts à Christian Eriksen    UNE RESOLUTION EUROPEENNE DENONCANT LE MAROC : CHERCHEZ L'ERREUR !!!    Laâyoune: le droit à la santé à l'ère de la Covid-19 domine les débats de la CRDH    Karaté : Médaillée d'or, Btissam Sadini se qualifie pour les JO de Tokyo    Bruxelles attend de Biden des engagements clairs sur le partenariat transatlantique    Algérie: les élections législatives ne vont pas régler le problème (Think tank US)    Le message du roi Mohammed VI au président russe Vladimir Poutine    Le tournage de la cinquième partie d'Indiana Jones aura lieu au Maroc    La cinquième aventure d'Indiana Jones sera tournée au Maroc    Les 10 ans de la FNM: Un bilan plus que positif    Education nationale-FNM: Un partenariat pour promouvoir l'accès des élèves aux musées    MEN et FNM instaurent la gratuité des musées et monuments pour les étudiants    Khalid Benzakour traite de la condition de la femme au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Irlande du Nord : Edwin Poots à la tête du Parti Démocratique Unioniste
Publié dans Albayane le 17 - 05 - 2021

Reconnu comme étant profondément réactionnaire, Edwin Poots, 55 ans, farouche opposant au mariage homosexuel, a été élu, ce vendredi, à la tête du « Democratic Unionist Party » (DUP), le principal parti unioniste d'Irlande du Nord, aux lieu et place d'Arlene Foster mais n'a toujours pas consenti à remplacer cette dernière à la tête du gouvernement semi-autonome de la province britannique.
Fondé, il y a un demi-siècle, par le révérend Ian Paisley, qui fut un des leaders des combattants « unionistes » durant la guerre civile qui avait opposés ces derniers aux nationalistes favorables à la réunification de l'Irlande, le DUP est un rouage essentiel de cet équilibre politique nord-irlandais. Mais, en étant resté précaire vingt-trois ans après les accords de paix du « Vendredi Saint », cet équilibre s'est trouvé fragilisé par ce protocole post-Brexit qui prévoyait l'instauration, par le gouvernement britannique, d'une frontière douanière en mer d'Irlande entre l'Angleterre et l'Irlande du Nord qui laisserait une partie de la province dans le marché intérieur européen.
Or, en ayant été vu, par les « unionistes », comme étant une atteinte à leur identité britannique et comme une trahison de la part du gouvernement de Boris Johnson qui leur avait promis qu'il ne leur imposerait pas de contrôles douaniers, la « ligne de démarcation » que la Grande-Bretagne avait consenti à mettre en place dans le cadre du protocole post-Brexit a créé un profond malaise au sein de la communauté unioniste irlandaise fidèle à Londres.
Cette disposition ayant été fermement contestée par l'aile dure du DUP, des émeutes ont éclaté, en avril dernier, dans les rues de Belfast et de Londonderry à l'initiative de manifestants qui reprochaient au DUP d'avoir courbé l'échine devant Londres.
Face à autant de pression, la Première ministre d'Irlande du Nord, Arlene Foster, fut poussée à quitter la direction du parti et Boris Johnson contraint de suspendre la mise en place de cette « frontière » au grand dam de Bruxelles qui estime que la seule solution pour pouvoir lever les contrôles douaniers dans les ports nord-irlandais est que Londres puisse s'aligner, pour partie, sur les règlementations européennes en matière sanitaire et phytosanitaire ; ce que le gouvernement de Londres refuse obstinément tout en réclamant, à Bruxelles, la mise en place de quelques aménagements qui permettraient d'éliminer les principales contraintes douanières.
Mais si ce vendredi et dès sa désignation à la tête du DUP, Edwin Poots s'est empressé de rappeler que « le protocole est un problème pour tous les unionistes », le jour-même Boris Johnson a abordé, de son côté, la question avec le Premier ministre de la République d'Irlande, Michael Martin avec l'espoir de décrocher un « accord » avant que ne commencent les « marches orangistes » d'été, ces parades traditionnelles qu'organisent les unionistes et qui donnent lieu, très souvent, à de très fortes crispations entre les deux communautés religieuses ; à savoir, d'un côté, les catholiques, républicains nationalistes, et, de l'autre, les protestants, unionistes.
L'élection d'Edwin Poots, ce fermier qui, bien qu'ayant choisi, pour l'heure, de ne pas devenir Premier ministre n'en sera pas moins un acteur incontournable de la scène politique nord-irlandaise va-t-elle ouvrir la voie à un compromis entre Londres et Belfast et rendre moins orageuses les relations avec les républicains du Sinn Fein avec lesquels le DUP va gouverner l'Irlande du Nord en ce moment où le Brexit risque de faire ressurgir les violences du passé ?
Nabil EL BOUSAADI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.