Elon Musk vend pour 7 milliards de dollars d'actions du groupe Tesla    Attaque à Tessit au Mali: 42 soldats tués    Casablanca : Une Journée nationale du migrant axée sur les Marocains du monde    Dakhla met en avant la contribution des MRE au développement local    Fès se met au rythme de la Journée nationale de la communauté marocaine de l'étranger    Jeux de la solidarité islamique : Le Maroc décroche quatre médailles, dont une en or    Football : La FRMF et Halilhodžić discutent du départ du sélectionneur du Maroc    Maroc : Oujda célèbre les Marocains du monde issus de sa région    Safi : Les Marocains du monde au cœur de la Journée nationale des migrants    Le Maroc se positionne comme un "hub d'affaires" vers l'Afrique    Sahara : L'Algérie courtise les nouvelles autorités colombiennes    Météo Maroc: températures maximales en légère hausse ce jeudi 11 août    Le Real Madrid remporte la Supercoupe de l'UEFA contre l'Eintracht Francfort    Jeux de la solidarité islamique/Taekwondo: Abdelbasset Wasfi décroche la médaille d'or, Safia Salih et Nezha El Assal en bronze    Hammouchi reçoit le patron de la police espagnole    Donald Trump suggère que le FBI pourrait avoir «placé» des preuves lors de la perquisition    Le Maroc organise des colonies de vacances au profit des enfants d'Al-Qods à partir du vendredi    Le secteur de la santé se réforme, les financements s'annoncent lourds    فيروس كورونا: 148 إصابة جديدة وحالتي وفاة خلال ال24 ساعة الماضية    Vague de chaleur vendredi et samedi dans plusieurs provinces du Royaume    Oscars 2023: lancement d'un appel à candidatures pour sélectionner le long-métrage qui représentera le Maroc    La FRMF convie Vahid Halilhodzic à une réunion qui déboucherait sur son licenciement    Bourse de Casablanca: Clôture en légère hausse    PLF-2023 : La langue amazighe, une priorité gouvernementale    Relever le nez du guidon !    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 10 Aout 2022    L'UE présente le « texte final » visant la réactivation de l'accord de Vienne    La Jeunesse Socialiste dénonce le terrorisme de l'entité sioniste    Une vie et demie pour la profession et la patrie    Un point de connexion pour se réunir et vivre une nouvelle expérience    Un autre coup cinglant au patrimoine de la ville    « Surveiller » ! Le Maroc et la peu reluisante vocation des Apparatchiks d'Alger    Contre vents et marrées, Biden engrange des succès    44e Assemblée Générale de la CAF (Tanzanie) / Motsepé : "L'avenir du football africain est prometteur''    Algérie: Deux anciens ministres condamnés pour corruption    Education: le PLF2023 décline les grandes lignes de la réforme    Bejaad : Festival du cinéma et des arts plastiques    El Jadida : Entre les Doukkalis et le cheval, un lien particulier    Cinéma junior : Et de 5 pour le Festival éducatif de Soura    Vaccins contre le Covid: L'UE et Moderna anticipent les livraisons    Tanger Med : Marhaba 2022 se déroule « dans de bonnes conditions », un pic attendu fin août    La deuxième vague Omicron, c'est fini !    Hôpital: accord sur les rémunérations en retard des médecins    Première offre bancaire dédiée aux 12-17 ans : La Banque Populaire lance «Swipe»    Ligue des Champions de la CAF : Le WAC et le Raja exemptés du premier tour préliminaire    Badr Banoun marque son premier but avec Qatar SC    PLF-2023 : Donner un nouvel élan à l'emploi    Pourquoi Hamid Chabat s'est absenté de la 1ère réunion de la Coalition pour la démocratie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Embargo pétrolier : Le « oui mais » des Vingt-Sept
Publié dans Albayane le 02 - 06 - 2022


Nabil El Bousaadi
« Il est temps d'arrêter vos divisions et vos querelles internes et de montrer votre unité » avait dit Zelensky aux dirigeants de l'Union européenne et ceux-ci l'ont entendu comme lui-même a toujours marché dans les pas de Washington puisqu'ils ont décidé, ce 30 mai, de bannir 90% de leur importation de pétrole russe d'ici fin décembre ; ce qui, pour Cyrill Brett, chercheur associé à l'Institut Jacques Delors, constitue « un tournant » en ce sens que l'UE qui avait coutume d'infliger « des sanctions à la Russie pour lui faire changer de cap », a choisi, cette fois-ci, de lui appliquer cette sanction « pour couper les ponts avec elle ».
Ainsi, si l'Union européenne compte mettre fin, d'ici 2023, à ses achats par voie maritime qui constituent deux tiers de ses importations, l'Allemagne et la Pologne ont fait passer cet embargo à 90% en choisissant, de leur côté, de ne plus consommer de pétrole russe ; ce qui a ravi le président du Conseil européen qui a affirmé, dans un tweet, que cette décision va « couper une énorme source de financement de la machine de guerre de la Russie ».
« Il s'agit d'une décision importante, d'un palier supplémentaire dans la pression mise par l'UE sur la Russie » a déclaré, pour sa part, Ricardo Borges de Castro, directeur-adjoint du European Policy Center, qui estime, par ailleurs, que c'est parce qu'il a « des conséquences majeures très concrètes sur l'économie européenne (que) ce paquet de sanctions était si difficile à concrétiser ».
Mais, pour le quotidien « Le Monde », cet embargo reste, néanmoins, « partiel dans un premier temps » car le pétrole russe acheminé par oléoduc n'est pas visé pour le moment ; ce qui permettra « dans l'immédiat, à la Hongrie, la Slovaquie et la République tchèque de continuer à être approvisionnés par le pipeline russe de Droujba, long de 4.000 kilomètres » et de bénéficier, ainsi, d'une exemption de fait de l'embargo décidé par l'UE puisqu'en n'ayant aucun accès à la mer, ils ne doivent pas être lésés.
Or, si, d'après le site « Politico », « les dirigeants de l'UE [ont dû] accorder un laissez-passer à Budapest » qui bloquait les négociations depuis plusieurs semaines, pour faire approuver ces nouvelles sanctions, il s'agit, pour « Les Echos » d'un « traitement à la carte » qui, comme l'affirme « Le Parisien », pourrait « [fausser] les conditions de concurrence » entre Etats sur leurs achats de pétrole » alors que, selon « Le Monde », la Bulgarie aurait « décroché des aménagements [et] devrait être autorisée à acheter l'hydrocarbure russe pendant un an et demi encore ».
C'est dire que « le problème reste entier » car il va falloir, par la suite, « déterminer comment et quand mettre fin aux importations pétrolières via les oléoducs » même si les Vingt-Sept ont convenu d'en discuter « dès que possible » alors que « Budapest demande un délai de quatre ans et quelque 800 millions d'euros d'aides pour mettre à niveau ses infrastructures (...) et des garanties de livraisons alternatives en cas de rupture de l'oléoduc Droujba, critique pour son approvisionnement en énergie »(Les Echos).
Enfin, si, comme l'a rappelé « France 24 », « le feu vert politique des dirigeants doit encore donner lieu à un accord entériné au niveau des ambassadeurs des Vingt-Sept pour en régler les détails avant que les mesures n'entrent en vigueur », c'est que la concrétisation de l'ensemble de ces dispositions va prendre du temps. Alors, attendons pour voir...
Nabil EL BOUSAADI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.