Sahara : l'Algérie invitée à assumer ses positions    Nabila Rmili dit stop aux charrettes à Casablanca, la Toile divisée (PHOTOS)    Symposium de l'eau à Casablanca : les faits marquants en vidéo    Signature d'un accord de transport aérien entre le Maroc et l'Arabie saoudite    L'OCDE dresse un tableau sombre de l'économie    Lancement de la 4ème édition de la Conférence Internationale sur la Mobilité Durable    La Charte de l'investissement adoptée en commission à la Chambre des représentants    Mondial. Paris Saint-Germain est qatari, Paris boycotte le Qatar    Nord Stream : les premières investigations suédoises «renforcent les soupçons de sabotage»    FIFA: le nouveau classement des Lions de l'Atlas    Championnat arabe de cyclisme sur piste (1ère journée) : Le Maroc remporte trois médailles, dont deux en or    La FRMG énumère les mérites du sacre    Mondial de football pour amputés : Ce jeudi, le Maroc défie la Turquie en quart de finale à partir de 18h    Préscolaire: 31 ONG vont gérer 177 salles à Béni Mellal, Khouribga, Azilal et Fkih Ben Salah    Saisie de haschich, cocaïne, comprimés psychotropes et de colle à dissolution à Marrakech    Marrakech : Une soirée arrosée qui tourne mal    Le chanteur « Sy Mehdi » répond à ses détracteurs (VIDEO)    Mondial de football pour amputés: le Maroc écrase l'Argentine et file en quarts (VIDEO)    Ligue des champions: PSG, Manchester, Real...tous les résultats de la 3e journée (VIDEO)    Transformation et fabrication du cannabis au Maroc : les premières autorisations délivrées    Le capitaine Ibrahim Traoré officiellement nouveau président du Burkina Faso    Annie Ernaux remporte le prix Nobel de littérature 2022    Quand la numismatique nous raconte l'Histoire !    Mondial féminin U17 : Le Maroc s'incline face à son homologue chilienne en match amical    Yom Kippour : Cérémonie religieuse en mémoire à Feu SM le Roi Mohammed V et Feu SM le Roi Hassan II    Censure de Ferhat Mehenni sur CNews : l'ambassade de France au Maroc «se fout de la gueule de qui au juste ?»    L'OPEP+ réduit considérablement la production de pétrole    Décès de 66 d'enfants en Gambie: l'OMS ouvre une enquête concernant 4 sirops contre la toux    Fès : Enquête judiciaire contre un policier accusé d'attentat à la pudeur sur une mineure    Sécurité : Une délégation de l'OTAN s'est rendue au Maroc    L'Algérie procède à l'usage abusif des lois antiterroristes pour réprimer la société civile (ONG)    Mondial Amputées : Maroc – Turquie en 1/4. Pour suivre le match    Exposition « Regard à travers l'art» : Une invitation à l'observation et à la révélation    Une 3ème édition à l'espace Toro et pour tous les goûts    250 cavaliers au 16ème Festival de tbourida à Inezgane    Khaled Nezzar. Le grand comploteur contre le Maroc serait agonisant    Cacao. La Côte d'Ivoire maintient son leadership    Evénements du « Boulevard »: ce qu'a dit la maire de Casablanca    Ghana. Une nouvelle stratégie pour le tourisme    Forum mondial de l'Alliance des civilisations à Fès. Moratinos exprime ses remerciements au Roi Mohammed VI    Rabat, Casablanca, Marrakech, Tanger...des températures assez douces ce jeudi    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce jeudi 6 octobre 2022    Santé : 1,7 MMDH pour la mise à niveau et l'équipement de CHU    Maroc : les administrateurs de la BAD saluent les progrès du pays en matière de développement    La revue de presse du jeudi 6 octobre    Mathafi : lancement du programme d'initiation à l'art    Le Maroc et la France appelés à préserver leur relation et à la projeter face aux nouveaux défis    Casablanca : «WeCasablancaFestival» revient pour une 3e édition du 6 au 8 octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Abdellatif Filali : Parcours d'un vrai homme d'état
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 03 - 12 - 2004

Plusieurs fois ministre d'Etat, ancien premier ministre, Abdellatif Filali a longtemps marqué la scène politique nationale par sa discrétion et sa finesse.
Rares seront été les figures politiques marocains à pouvoir se targuer d'avoir cumulé autant de hautes fonctions. Un avantage doublé d'un autre non moins important, celui d'une nature faite de finesse et de discrétion qui sont les attributs de l'ancien ministre d'Etat, Abdellatif Filali. Une personnalité plus connue pour avoir occupé, pour un total de 16 ans, et depuis les premières années d'indépendance du Maroc, le poste de ministre des Affaires étrangères. Un poste qu'il n'a définitivement cédé qu'à l'aube du 21ème siècle, en 1999.
En un mot, le parcours de cet homme aux multiples qualités, tant personnelles que professionnelles est impressionnant. Né le 26 janvier 1928 à Fès et après des études secondaires au collège Moulay Driss et au lycée mixte de Fès, le jeune Abdellatif Filali s'en va poursuivre ses études supérieures en droit en France, à Paris. Des études couronnées par un doctorat en droit et après lesquelles commence une carrière, diplomatique entre autres, aux innombrables péripéties. Auparavant, M. Filali entame sa carrière en tant qu'attaché au Centre nationale de la recherche scientifique de Paris, de 1955 à 1956. Une expérience qui le mènera juste après à devenir ministre plénipotentiaire des Affaires étrangères. C'était déjà en 1957. une ascension fulgurante valorisée par une réputation d'un haut reponsable loyal. Un poste auquel est venu s'ajouter celui de membre de la Commission internationale chargée de régler le différend franco-marocain après la capture de Ben Bella.
Président de la délégation marocaine à la Conférence sur le droit de la mer en 1958, il ne tardera pas à prendre un autre chemin, celui des institutions internationales, notamment au sein de l'Organisation des Nations unies où il prend, de 1958 à 1959, ses responsabilités de chargé d'affaires du Maroc. De retour au pays, il est nommé chef du cabinet de feu Sa Majesté Mohammed V de 1959 à 1960. Il ne tardera pas à devenir chargé d'affaires du Maroc en France pendant encore deux ans, de 1960-1961. Nommé directeur du cabinet et du Protocole royal en juillet 1961, il est appelé à d'autres fonctions, celles d'ambassadeur de feu Sa Majesté Hassan II à Pékin en 1965.
L'aller-retour entre des responsabilités occupées au Maroc et ailleurs continuera jusqu'aux années70. L'attend encore une carrière en affaires commerciales : Président-directeur général de la Banque espagnole marocaine.
Aboutissement logique de ce parcours riche, il est nommé en 1994 ambassadeur du Maroc en Espagne. Une autre fonction le mènera à New York, où il est représentant permanent du Maroc aux Nations unies (1976). Ambassadeur de feu Sa Majesté le Roi Hassan II à Londres en 1980, il est élu, deux ans plus tard, secrétaire général perpétuel de l'Académie du Royaume du Maroc, et ce jusqu'en 1982. Ministre de l'information jusqu'en 1985, il est également membre de l'Assemblée consultative des droits de l'Homme en 1990 et ministre d'Etat et ministre des Affaires étrangères de 1990 à 1993. Premier ministre, tout en gardant ses fonctions de ministre des Affaires étrangères et de la coopération jusqu'à la formation du gouvernement Youssoufi (1994-1998), sa réputation est faite dans l'action et la loyauté.M.Filali a eu raison, par ses qualités humaines et son sens des responsabilités, de tous ses détracteurs. Rarement Premier ministre a essuyé, lui, et son équipe autant de critiques. Contre les apparences et les effets d'annonce, le bilan était substantiel. Il est désigné dans le gouvernement Youssoufi II en tant que ministre des Affaires étrangères et de la coopération (1998-1999). Marié, deux enfants (Yamina et Fouad), Abdellatif Filali est un homme heureux et en phase avec ses convictions. Sa mission terminée, il se retire de la vie politique nationale. Une sortie par la grande porte qui sied aux hommes de sa trempe.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.