Tarfaya : Un sardinier marocain heurte un récif    Marrakech : Localisation d'une ressortissante danoise portée disparue    Supercoupe d'Afrique : Report du match du Raja à l'Esperance de Tunis    Le Maroc dans le top dix des visiteurs de Médine et la Mecque, selon AccorHotels    Forum International Afrique Développement : Ouverture des pré-inscriptions pour la 6è édition    Trump face à une nouvelle accusation grave, les démocrates veulent enquêter    Le président du parlement de la CEDEAO à Casablanca    Le scénario à 48 équipes toujours en gestation    Fraude fiscale : Cristiano Ronaldo doit se présenter devant un Tribunal de Madrid    Benchaaboun à Paris pour renforcer les relations économiques avec la France    « Chantons Notre Patrimoine Commun », le spectacle placé sous le signe du vivre ensemble    Crédits bancaires. Une amélioration de 3% pour 2019    Un survivant du 9/11 succombe lors de l'attaque terroriste de Nairobi    Le Maroc parmi les pays africains émergents les plus performants    ICE : Les explications de la CGEM    Accord agricole Maroc-UE: Un partenariat stratégique, multiforme et durable    Communiqué du Bureau politique    Algérie : la date de l'élection présidentielle fixée le 18 avril    Toxicomanie: Une nouvelle stratégie en place    Kénitra : Atelier sur le leadership au profit des détenus et fonctionnaires de la prison centrale    Les transcripteurs judiciaires protestent    Secousse tellurique de 3,7 degrés dans la province de Driouch    Felipe VI attendu au Maroc    Attentat meurtrier à Minbej contre les forces américaines    Le CRT d'Agadir : Rachid Dahmaz sur le perchoir!    Le Zamalek ne lâchera pas Hamid Ahaddad    Education nationale : Les chantiers prioritaires d'Amzazi    Hausse des frais de scolarité: ces universités françaises qui disent non!    Coupes africaines : Les clubs marocains à la quête d'une nouvelle qualification    Nouvel an Amazigh : À quand Yennayer au Maroc?    4 ans après le massacre de Charlie Hebdo, les caricaturistes évitent de rire sur l'Islam    UE-Maroc, un arrimage décisif !    Brexit : Les discussions entre May et l'opposition dans l'impasse    France: Grand coup de filet anti-drogue franco-maroco-espagnol    Mohamed El Kettani : L'Afrique doit mobiliser des capitaux à des niveaux « intéressants » et « compétitifs »    Concert classique Les musiciens du Maghreb à l'unisson    Bielsa l'espion assume, se défend et dévoile sa méthode    Yassine Bounou heureux de prolonger son contrat avec le FC Gérone    Insolite : Brebis sauvée    Les hommes aussi : Il n'y a pas que les femmes qui sont victimes de violence conjugale    Cinq morts dans de nouveaux combats entre milices rivales au sud de Tripoli en Libye    Nasser Bourita s'entretient avec le président du Parlement d'Amérique latine    News    Supercoupe d'Italie : Premier trophée pour Ronaldo le Turinois    Guillaume Musso Roi des romanciers en France    Le rôle des médias dans la valorisation du patrimoine national au cœur d'un débat à Rabat    Rihanna poursuit son père en justice    4ème Rencontre internationale des artistes de Fès    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





En vertu d'une convention entre la FNM et Renault : Un véhicule Renault Master pour transporter les toiles en toute sécurité
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 12 - 12 - 2018

Le groupe veut, par ce geste, sceller et ancrer Renault en tant qu'entreprise citoyenne marocaine.
En mettant un véhicule à la disposition de la Fondation nationale des musées (FNM) pour transporter les œuvres d'artistes-peintres marocains, Renault Maroc entreprend un acte généreux. Cette démarche est non seulement louable, aux yeux du président de la FNM, Mehdi Qotbi, mais aussi stimulante pour aller de l'avant. Il s'en félicite, lundi à Rabat, à l'issue de la signature, au Musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain, d'une convention avec le Groupe Renault. «Je suis très heureux que Renault ait pu nous encourager en mettant un véhicule trafic à notre disposition qui va nous rendre un immense service. Cela va nous permettre de mettre de grandes œuvres dans ce véhicule», précise-t-il. Par l'occasion, le président estime que le musée et la fondation sont en train de faire un travail de qualité. «Ce sont les entreprises, les mécènes, le privé qui viennent vers nous pour nous aider», enchaîne M. Qotbi.
Il rappelle dans ce sens que le musée Dar El Bacha à Marrakech a été financé par le privé dans sa totalité. Aussi, le musée Dar Si Saïd et celui de Tanger ont, comme il l'évoque, fait l'objet d'acte de mécénat. «Aujourd'hui, de par le travail sérieux qui est fait par la fondation, les gens viennent spontanément faire des dons pour nous aider parce qu'ils ont confiance dans ce que nous faisons», poursuit le président de la FNM. De son côté, Marc Nassif, directeur général du Groupe Renault Maroc, abonde dans le même sens de félicité. «C'est une très belle journée aujourd'hui pour nous à Rabat par le biais de l'art et la culture. Le Groupe Renault fait un acte symbolique, mais important pour nous, de don de ce Renault Master qui va permettre à la Fondation nationale des musées de transporter les belles œuvres de nos artistes marocains en toute sécurité». Et ce n'est pas tout. Par cette initiative, le groupe automobile finit l'année en beauté.
«Cet acte vient pour clôturer une année qui a été importante. C'est aussi l'année de nos 90 ans dans le Royaume», poursuit-il. De plus, le groupe veut, par ce geste, sceller et ancrer Renault en tant qu'entreprise citoyenne marocaine. Selon ses dires, le groupe dispose de plus de 11.000 collaborateurs pratiquement 100% marocains dans le cœur du Maroc. A propos des 90 ans au Maroc, M. Nassif indique que c'est un «partenariat d'excellence». Interrogé sur l'implication de son groupe en art, il indique que la culture fait partie des fondamentaux de Renault en France depuis de longues années. «Le reste de notre énergie nous le mettons réellement par le biais de la fondation sur l'inclusion, l'éducation et la mobilité durable.
Ce sont nos piliers en termes de responsabilité sociale entreprise», explicite-t-il. Au Maroc, il y a déjà cette initiative avec la FNM. «C'est une action un peu unique que nous souhaitons sceller avec beaucoup d'amitié avec M. Qotbi et les musées nationaux», conclut-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.