Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean : Le marocain Mustapha Fahmi primé    OCP renforce sa position de leader en Asie    Football : la Coupe de la Ligue disparaîtra dès la saison prochaine    Brexit : l'UE appelle Londres à négocier sérieusement pour empêcher un « no deal »    Les Clintons à Marrakech pour l'anniversaire du milliardaire marocain Marc Lasry    Tourisme : La tendance positive du début d'année se confirme    U.S. Seeks to Heighten Scrutiny of Foreign Investment in Tech, Infrastructure, Data    Le CESE appelle à accélérer l'éradication de la pratique du mariage d'enfants    Trump annonce un durcissement « substantiel » des sanctions contre l'Iran    Nador: Arrestation d'un récidiviste pour tentative d'homicide volontaire à l'arme à feu    Affaire Hajar Raissouni: La demande de liberté provisoire sera examinée jeudi    Festival national du théâtre de Tétouan : Lancement de l'appel à candidatures    «Eco-Tire» remporte le prix de l'écocitoyenneté offert par Vivo Energy Maroc    Croissance et Gouvernance!    Rapport de la Cour des comptes : Tamek tire à boulets rouges sur Jettou    Un concours pour créer l'identité visuelle de l'Agence nationale de la sécurité routière    Assemblée Générale Ordinaire de la FRMF    L'intervention fracassante de Adil Miloudi cause la suspension du Kotbi Tonight    Aux 12èmes rencontres photographiques de Bamako : Yasmine Hajji s'exprime sur les «Words of world» en installation vidéo    Mur à Sebta. Vox se fait remonter les bretelles par le PP    Guaido poursuivi pour ses liens présumés avec des narco-trafiquants    Meknès. Le Barbe et l'Arabe-Barbe à l'honneur    Maroc-France. Appel à projet pour l'enseignement des soft skills à l'université    Moga Festival ou l'avant-garde de la musique électronique    Le Professeur Rachid Yazami reçoit à Paris le Prix de l'Investisseur arabe    La « Cour suprême » de Facebook pourra annuler les décisions de Mark Zuckerberg    Incendies: Fermeture de milliers d'écoles en Indonésie et en Malaisie    Sahara : A quoi joue l'Espagne ?    Quel gouvernement pour le PLF 2020?    Aéroport Mohammed V : Inauguration d'un espace arrivée dédié aux nationaux    Le Maroc invité d'honneur du festival d'Helsinki de la musique sacrée    Météo: le temps qu'il fera ce mercredi    Bolton, un va-t-en-guerre finalement incompatible avec le trumpisme    Brad Pitt parle d'apesanteur et de corne des pieds avec un astronaute    Le Maroc remporte le prix Cheikh Aissa Al Khalifa d'actions bénévoles    Le Sénégal réitère son soutien à la marocanité du Sahara    Habib El Malki reçoit une délégation de diplomates accréditées en Australie    Innovation et technologie agricoles, clés de la réduction de la pauvreté    Divers    La performance de la Bourse de Casablanca quasi stable    Revanche Atlético-Juventus : Retrouvailles Félix-Ronaldo    Le PSG sans Mbappé et Cavani et le Real sans Marcelo    Réélection de Said Naciri à la tête de la Ligue nationale du football professionnel    Concentration des recettes fiscales sur un nombre limité de contribuables    Coup d'envoie de la 4ème Semaine du cinéma marocain en Côte d'Ivoire    La Maison de la poésie de Tétouan entame sa saison culturelle par une nuit de la poésie    Bouillon de culture    Ligue des champions: Raja et Wydad proches de la phase de poules    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





En vertu d'une convention entre la FNM et Renault : Un véhicule Renault Master pour transporter les toiles en toute sécurité
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 12 - 12 - 2018

Le groupe veut, par ce geste, sceller et ancrer Renault en tant qu'entreprise citoyenne marocaine.
En mettant un véhicule à la disposition de la Fondation nationale des musées (FNM) pour transporter les œuvres d'artistes-peintres marocains, Renault Maroc entreprend un acte généreux. Cette démarche est non seulement louable, aux yeux du président de la FNM, Mehdi Qotbi, mais aussi stimulante pour aller de l'avant. Il s'en félicite, lundi à Rabat, à l'issue de la signature, au Musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain, d'une convention avec le Groupe Renault. «Je suis très heureux que Renault ait pu nous encourager en mettant un véhicule trafic à notre disposition qui va nous rendre un immense service. Cela va nous permettre de mettre de grandes œuvres dans ce véhicule», précise-t-il. Par l'occasion, le président estime que le musée et la fondation sont en train de faire un travail de qualité. «Ce sont les entreprises, les mécènes, le privé qui viennent vers nous pour nous aider», enchaîne M. Qotbi.
Il rappelle dans ce sens que le musée Dar El Bacha à Marrakech a été financé par le privé dans sa totalité. Aussi, le musée Dar Si Saïd et celui de Tanger ont, comme il l'évoque, fait l'objet d'acte de mécénat. «Aujourd'hui, de par le travail sérieux qui est fait par la fondation, les gens viennent spontanément faire des dons pour nous aider parce qu'ils ont confiance dans ce que nous faisons», poursuit le président de la FNM. De son côté, Marc Nassif, directeur général du Groupe Renault Maroc, abonde dans le même sens de félicité. «C'est une très belle journée aujourd'hui pour nous à Rabat par le biais de l'art et la culture. Le Groupe Renault fait un acte symbolique, mais important pour nous, de don de ce Renault Master qui va permettre à la Fondation nationale des musées de transporter les belles œuvres de nos artistes marocains en toute sécurité». Et ce n'est pas tout. Par cette initiative, le groupe automobile finit l'année en beauté.
«Cet acte vient pour clôturer une année qui a été importante. C'est aussi l'année de nos 90 ans dans le Royaume», poursuit-il. De plus, le groupe veut, par ce geste, sceller et ancrer Renault en tant qu'entreprise citoyenne marocaine. Selon ses dires, le groupe dispose de plus de 11.000 collaborateurs pratiquement 100% marocains dans le cœur du Maroc. A propos des 90 ans au Maroc, M. Nassif indique que c'est un «partenariat d'excellence». Interrogé sur l'implication de son groupe en art, il indique que la culture fait partie des fondamentaux de Renault en France depuis de longues années. «Le reste de notre énergie nous le mettons réellement par le biais de la fondation sur l'inclusion, l'éducation et la mobilité durable.
Ce sont nos piliers en termes de responsabilité sociale entreprise», explicite-t-il. Au Maroc, il y a déjà cette initiative avec la FNM. «C'est une action un peu unique que nous souhaitons sceller avec beaucoup d'amitié avec M. Qotbi et les musées nationaux», conclut-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.