L'activiste Amazighe Malika Mezzane poursuivie pour incitation à la haine    Climat : Un observatoire d'évaluation des actions des acteurs non-étatiques en gestation    Managem en bonne forme au 1er semestre 2017    Affrontements entre police et manifestants pro-séparatistes à Barcelone    Le salon du cheval d'El Jadida, un événement phare pour le patrimoine national et la vie économique    Salon « Al Omrane Expo 2017 » : plus de 7000 visiteurs ont fait le déplacement    Benabdallah effectue une visite de travail en Guinée    Le Oppo F3 aux couleurs du Club catalan FC Barcelone    Danone Nations Cup : Les Lionceaux de l'Atlas en route vers les Etats-Unis    L'boulevard s'associe à Casablanca Events et Animation    Les attentes de la CGEM    Maroc - Gabon : Qui mettre à gauche ? Spécial    Gad Elmaleh a bouclé «Oh my Gad!» en Australie    Rencontre gouvernement-syndicats    Contrôle fiscal : La vérification à l'amiable enfin formalisée    Qu'en est-il au niveau des crèches?    Le français Derichebourg avance ses pions au Maroc    Coupe du Trône: le choc Raja-FUS aura lieu ce mardi    «Bilmawen Bodmawen»: un carnaval de couleurs dans les rues d'Inezgane et Dcheira    Le Real Madrid s'incline à domicile face au Betis Séville (0-1)    Sahara, Maghreb, Afrique... ce qu'a dit Nasser Bourita à l'ONU    Le gouvernement courtise le patronat    Boulemane: ancien dirigeant d'une agence commerciale, il est arrêté pour avoir détourné 3 millions de DH    Météo: temps nuageux et des températures en légère baisse    Enseignement privé: la flambée des frais de scolarité devant le Parlement    Pêche: des investissements et des emplois    Mme Afailal à Boulemane pour s'enquérir de la situation hydrique dans la province    New York: le Maroc reconduit à la tête du Forum mondial de lutte contre le terrorisme    Le 1er Moharram de la nouvelle année de l'Hégire 1439 correspondra au vendredi 22 septembre    Brésil : L'ex-gouverneur de Rio condamné à plus de 45 ans de prison pour corruption    Faune-Flore : Le Maroc élu vice président du groupe d'experts africains    Christie's lance sa formule e-learning    Essaouira aussi aura son ''Banc de la Liberté"    Mohamed Ben Abdelkader : On ne peut aborder la réforme administrative que sous un angle global et jamais au cas par cas    Abdelkrim Benatiq s'entretient avec une délégation parlementaire danoise    A l'ONU, Trump menace de détruire totalement la Corée du Nord    Le risque Irma existe également pour le Maroc    Vème Congrès de la SMOC à Casablanca    Trois policiers agressés à Essaouira    Candidature du Maroc pour le Mondial-2026 : Concrétiser le rêve d'une nation    Handball : Elimination du MCO et de W. Smara du championnat arabe    Messi se met en quatre pour le Barça    Expulsions intempestives de migrants marocains d'Italie    Marocaines et Marocains, il vous est désormais possible de saisir la HACA    Une oeuvre d'art gigantesque dépoussiérée sous les yeux du public aux Pays-Bas    Les meilleurs films de tous les temps    Oujda accueille le 1er Salon maghrébin du livre    Scènes de désolation après le séisme au Mexique qui a fait au moins 248 morts    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'échec d'un plan algérien visant à noyauter le soufisme marocain
Publié dans HibaPress le 10 - 08 - 2017

Un réseau algérien accusé d'avoir falsifié des documents officiels, attribués au ministère marocain des Habous, vient de tomber. Son plan consistait à placer un Algérien à la tête de la «zaouia El Alawiya» marocaine. Le cheikh autoproclamé est actuellement en garde à vue.

Le ministère des Affaires islamiques et des Habous vient de recevoir une plainte, d'un genre particulier, de la part des responsables de la zaouia El Alawiya, une tariqa soufie très étendue à travers le Maroc.

Selon le quotidien Assabah de ce jeudi 10 août, qui affirme détenir une copie de cette plainte, les responsables de la zaouia ont exprimé leur étonnement après avoir découvert une lettre datant de janvier 2013, portant le sceau du département d'Ahmed Toufiq et les informant que l'Algérien Adlan Khaled Bentounès, par ailleurs auteur d'une recherche sur le soufisme, est le «nouveau cheikh de la Tariqa El Alawiya Echadilia Eddarkaouia»!

La réponse du ministère des Habous n'a pas tardé, dévoilant ainsi le pot aux roses: ledit document est falsifié dans sa forme et son contenu, puisque ni l'administration émettrice, ni le fonctionnaire signataire, ni le sceau utilisé n'ont jamais appartenu audit ministère.

L'affaire n'en restera bien évidemment pas là, puisque la justice est entrée en ligne, ordonnant à la police judiciaire de Taourirt de tirer au clair cette affaire. L'Algérien autoproclamé cheikh de la zaouia marocaine, résidant en France et qui aurait déjà nommé des représentants dans certaines villes marocaines du nord-est, est arrivé vendredi dernier à Oujda. Sûrement pour vaquer à ses fonctions usurpées. Mais, en lieu et place de ses disciples, il sera cueilli par les limiers de la PJ qui le transféreront à Taourirt en vue de lui demander de s'expliquer sur la falsification des documents officiels, l'usurpation d'une fonction religieuse et, éventuellement, de donner les noms de ses complices locaux et commanditaires étrangers.

En effet, selon un responsable de la zaouia El Alawiya, cette affaire est une nouvelle preuve des multiples tentatives de l'Algérie visant à noyauter le champ religieux au Maroc pour permettre à ses ouailles de s'y mouvoir et d'y diffuser ses idées subversives. Une affaire d'autant plus grave que le champ religieux au Maroc, qui comprend aussi les zaouias, les mosquées, les mausolées, relève directement des prérogatives du roi, Amir-el-Mouminine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.