Atlas cartographique de l'Afrique: L'IRES réalise la 1re édition    Commande publique La Commission nationale opérationnelle    Compétences démocratiques    Attention, seuls les revenus de 2016 sont concernés!    Côte d'Ivoire : La taxe de séjour inquiète les Marocains    Mondial 2026 :Maroc compte défendre sa candidature    La fédération lance un ultimatum à Said Hasbane    Contrebande : Grosse saisie de cigarettes à Tiznit    Tevekov, un peintre russe tout en puissance    Les Kids United viennent chanter l'espoir    CHAN 2018 : ce sera Maroc-Namibie et Zambie-Soudan    Un vent d'optimisme pour début 2018    Le gouvernement redevient complet, avec un nouveau ministre en plus    Décès d'une personne blessée dans la bousculade à la frontière de Melilla    La fédé lance un ultimatum à Hasbane    Quatre victimes dans l'explosion dans la mine de Jbel Aouam à Mrirt    Aziz Rabbah réagit face à la vente de la queue d'un dinosaure marocain au Mexique    « Shutdown » aux Etats-Unis: des administrations au chômage technique, espoir d'un compromis    George Weah se félicite de la coopération solidaire avec le Maroc    CHAN Maroc 2018 : Fin de parcours pour le Cameroun et la Côte d'Ivoire    George Weah prête serment    So Art Gallery, Houda Kabbaj à l'honneur    L'ANAPEC va lancer quatre unités mobiles pour l'amélioration de l'employabilité    Bourita refuse de redimensionner son déplacement à Alger    Bousculade à un point de passage du préside occupé de Mellilia: Quatre cas d'évanouissement    Le président américain réitère son soutien «à une solution à deux Etats»    Le Maroc affronte l'Argentine en mai    L'Oréal désigne une blogueuse voilée pour sa nouvelle campagne publicitaire    Les mystères de l'île Sidi Abderrahman dévoilés    Fin de l'Acte 1    Le statut de l'agence boucle le circuit législatif    Lakjâa promet de faire «respecter la loi à lettre»    D'PENDANSE : Les stars danseront à Casablanca    Les violences faites aux femmes coûtent près de 5,8 milliards DH par an    2017, une année record pour le trafic aérien    Coin de l'expert: 3 questions à Farid Mezouar, directeur exécutif de flm.ma    L'ACAPS lance une plateforme de gestion de réclamations    DGI : annulation des pénalités    Flash hebdomadaire    «Le pays où les pierres parlent» présenté à d'Art Louane    Vient de paraître: «Une famille au temps du Facebook » de Fatima Limni    Attokoussy ou quand l'art explore les rites et croyances au Maroc    Mustapha El Khalfi met la société civile devant ses responsabilités    Congrès régional du RNI : Les recommandations d'Akhannouch    Fès : Trois blessés suite à l'effondrement d'une maison de deux étages    Oxfam: Les plus riches ont accaparé 82% de la richesse mondiale créée en 2017    Turquie: 24 arrestations pour « propagande » en lien avec l'offensive en Syrie    Agents de joueurs: l'UEFA brise l'omerta    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





LES FAR DANS LA TOURMENTE:LA BASSESSE
Publié dans HibaPress le 14 - 12 - 2017


Les nostalgiques gardent aujourd'hui encore une certaine fraicheur de mémoire constante, qui prédispose une image exceptionnelle de ce que furent les FAR d'antan, les valeurs ajoutées qu'ils ont implantées dans les cœurs de tous les Marocains sans exception aucune car le « pèlerinage » au Stade d'Honneur une fois par an du temps de la célébrissime Coupe Mohammed V, avait été une magnifique occasion pour tous les Marocains du Royaume de venir découvrir le véritable représentant de toute la Oumma, s'acquérant la sympathie de tout un Peuple. Avec le temps, les FAR continuèrent de garder leur statut et avaient forgé une admirable situation au point que le public des FAR était celui par qui la politesse et la discipline s'appliquèrent !Tout le monde de se rappeler de la présence effective de plusieurs bataillons de l'Armée Royale installées spécialement aux gradins 12/13/14…Le bon vieux temps ou il n'y avait point place pour le moindre « Chaghab ».Juste après et avec autant de bonté, les FAR élevaient un nouveau genre de supporters plus familiaux, plus disposés et avec un enthousiasme remarquablement civilisé. Les FAR n'avaient jamais négligé de fructifier un si bel héritage dans les normes du respect mutuel sans aucune ingérence de fans dans les affaires du club. Cela avait permis d'instaurer un véritable écart, qui a autorisé l'Administration des FAR de gérer à sa manière ses objectifs bien loin de points de vue externes, qui ne sont nullement concernés ni de près ni de loin de ce qui touche le club. Une indépendance légitime qui a toujours caractérisé ce club dépendant d'une Institution respectable et respectée !!!Malheureusement tel n'est plus le cas, de nos jours, ou l'Administration actuelle des FAR s'était mise à genou, pour s'abaisser honteusement et misérablement au rang de supporters qui ne doivent jamais être de la même lignée d'un Corps aussi prestigieux assermenté qui ne doit admettre le moindre approche avec les civiles d'un genre aussi récalcitrant, ayant ainsi bafoué les règles élémentaires des Lois Militaires en vigueur, qui exigent des normes strictes et disciplinaires à l'encontre de toute rencontre externe, puisqu'il n'est point sommé d'agir de la sorte ou d'abdiquer, du moment que le club des FAR ,en étant une Association Sportive, doit s'exprimer essentiellement indépendamment de ses vraies valeurs et non être exposé aux exigences d'autrui, de plus n'ayant aucun rapport ni aucun lien de réservation auprès de cette honorable Institution. Ceux qui ont agis ainsi, en s'assayant à la même table et même enseigne que certains soi-disant chefs de file de supporters des FAR, ont mis le club des FAR dans de beaux draps, l'abaissant à un niveau pitoyable, déplorable, allant même jusqu'à soumettre l'équipe à entrer dans une phase de « chantage» déclaré, qui est arrivé, par le temps, à mettre le club sous la coupe de recommandations, d'exigences et autres ultimatums bien ficelés des supporters, qui sont donc allés plus loin dans leurs revendications car, hier encore ils ont obtenus la démission de deux membres influents de hauts grades,aujourd'hui furent les instigateurs du départ forcé de Amri et demain,solliciteront d'autres alternatives. Ils iront jusqu'à réclamer, et ils le font par banderoles interposées lors des rencontres des FAR, la destitution de toute l'Association,chercheront à obtenir des postes clés dans l'organigramme de l'Association et ce sera de l'impensable mais d'autant plus réel, puisqu'on leur avait bien ouvert cette voie d'approche et cette liberté de définir, qui ne devaient normalement, dans les pures règles de l'Institution Militaire, jamais avoir lieux!!!Autres temps, autres mœurs…On aura tout vu, vécu là ou a atterri soudainement un aussi prestigieux club, laissé aujourd'hui pour compte, dans un rang qui ne lui convient nullement et avec un Directoire qui n'a plus ce courage, cette sagesse ni cette rigueur qui caractérisaient l'Administration des FAR d'autrefois…C'est la chute vertigineuse vers la bassesse pure et simple !!! C'est écœurant et malheureux… d'en arriver là, dans cette situation si moralement et logiquement lamentables,pour un si légendaire club de la trempe des FAR !!!

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.