Vie privée: Le Parquet général veut renforcer la protection    Le projet de loi de finances au Parlement    Brexit: Les principaux points du nouvel accord    Un Monde Fou    Le groupe Lamatem inaugure la première usine de textile médical au Maroc    Dans un message adressé aux participants à la deuxième Conférence internationale de Marrakech sur la justice    Divers Economie    L'Espagne, berceau des précieux faucons du Moyen-Orient    La digitalisation joue un rôle prépondérant en matière d'impulsion de la croissance économique    Madrid de nouveau sur la sellette    Les Editions de la Gazette en deuil, Nadia Sefraoui nous a quittés    Premier League : Manchester met fin à la série victorieuse de Liverpool    Calcio : L'Inter reste aux trousses de la Juve    Amine Harit convoité par le Barça    Les supporters du WAC interdits de déplacement à Safi    L'urgence d'investir dans l'éducation numérique en Afrique    Des chercheurs ont filmé la fourmi la plus rapide du monde    Mobilisation sociale contre la déperdition scolaire à Essaouira    L'UE et l'ONUDC en ordre de bataille à Rabat    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    "Les Sauvages" imagine un président français issu de l'immigration maghrébine    Participation marocaine à la Foire internationale du livre de Belgrade    Mohammed Abdennabaoui : Le ministère public veille à préserver l'activité de l'entreprise    Casablanca : Un pédophile viole plus de 40 fillettes    Bank Al-Maghrib et la Banque Centrale d'Egypte renforcent leur partenariat    Hariri : «Le gouvernement a entamé ses réformes grâce aux manifestants»    Safi : Ouverture d'une enquête judiciaire pour féminicide    Le Salon du cheval: Une 12ème édition réussie    Julian Assange, confus et bredouillant, devant la justice à Londres    Hong Kong : Premières excuses officielles de la police    La Chine affiche son ambition de « grande puissance » de l'internet    Martil: Avortement d'une tentative de trafic de près de 600 kg de chira    Marrakech accueille son premier musée dédié au Patrimoine immatériel    Concert pour la tolérance 2019 : Pari réussi    Faouzi Skali : «Nous sommes dans l'exploration de la culture soufie en tant que telle»    Les fantaisies d'un président!    «L'écriture réhabilite la mémoire, efface la souffrance et interroge l'Histoire»    Etablissements et entreprises publics : Un investissement prévisionnel de plus de 101 milliards de dirhams en 2020    Accidents de travail. La facture fait mal aux entreprises    Liban : Les manifestants ne décolèrent pas    Recherche scientifique. Un nano-satellite universitaire envoyé pour deux ans dans l'espace    Une belle leçon des joueurs botolistes    Météo : Fortes pluies dans plusieurs régions du Maroc    Gouvernement. El Ouafi lâche la migration    Le groupe Maroc Télécom consolide ses résultats en septembre    Pour exercice de la médecine sans autorisation : Un Français épinglé à Marrakech    Salon du cheval: La Sorba de Maher El Bachir remporte le Grand Prix Mohammed VI de Tbourida    Les Botolistes proches de la qualification    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Syrie : Moscou suspend les raids aériens à Alep
Publié dans La Nouvelle Tribune le 18 - 10 - 2016

Moscou a annoncé mardi un arrêt immédiat des raids des aviations russe et syrienne sur Alep, en geste « de bonne volonté » et pour permettre l'évacuation des civils des quartiers rebelles de cette ville syrienne bombardée à un rythme intense depuis presque un mois.
La diplomatie américaine s'est dite sceptique devant cette annonce surprise de la Russie, qui intervient après des semaines de critiques des Occidentaux contre la brutalité des bombardements de l'armée du président syrien Bachar al-Assad, soutenue par les bombardiers et les avions d'attaque russes.
C'est « purement un geste de bonne volonté des militaires russes », a expliqué le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, assurant que l'arrêt de ces frappes n'était « aucunement lié » aux critiques émises par la France et l'Allemagne.
Le porte-parole de l'OCHA (bureau des Nations unies pour l'aide humanitaire) Jens Laerke s'est dit « satisfait » de cette annonce, tout en demandant « des assurances de toutes les parties au conflit » avant que l'ONU ne pénètre dans Alep avec de l'aide.
« Il est un peu tôt pour dire ce que cela vaut et combien de temps cela va tenir. On a déjà vu ce genre d'engagements et de promesses. Et on a vu qu'ils ont été rompus », a pour sa part commenté le porte-parole du département d'Etat John Kirby.
Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a annoncé mardi matin lors d'une réunion de son état-major que les frappes des aviations russe et syrienne avaient « cessé aujourd'hui à 10H00 », soit 07H00 GMT.
En guise d'explication, il a assuré que cet « arrêt temporaire » des raids était nécessaire à la mise en oeuvre de la « pause humanitaire » prévue jeudi, qui doit permettre aux civils de quitter les quartiers rebelles assiégés de la deuxième ville de Syrie.
M. Choïgou n'a rien dit en revanche sur les opérations au sol de l'armée syrienne.
Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), les raids aériens ont effectivement cessé dans Alep-est mais des combats continuent dans le vieil Alep, sur la ligne de démarcation entre les zones contrôlées par les rebelles et par le régime. Des bombardements ont aussi été entendus dans la région d'Alep.
– Couloirs humanitaires –
Cette pause humanitaire « permettra la sortie en toute sécurité via six couloirs humanitaires des civils et l'évacuation des malades et des blessés de la partie orientale d'Alep », a poursuivi le ministre russe.
Elle autorisera également le départ des combattants rebelles le désirant. Les Russes demandent en effet aux Occidentaux de convaincre les rebelles de prendre leurs distances avec les jihadistes du Front Fateh al-Cham (ex-Front al-Nosra et ancienne branche syrienne d'al-Qaïda) et de quitter la ville.
Lundi soir, l'ambassadeur russe aux Nations unies Vitali Tchourkine avait déclaré que les combattants du Front Fateh al-Cham devaient eux aussi quitter Alep « ou être défaits ».
Selon Sergueï Choïgou, l'arrêt des raids aériens aidera au succès de discussions axées « sur la séparation entre l'opposition modérée et les terroristes à Alep », qui doivent débuter mercredi à Genève. Des officiers russes sont déjà en Suisse pour participer à ces discussions.
« Au moment où commencera la pause humanitaire, les troupes syriennes se retireront à une distance suffisante pour que les combattants puissent quitter l'est d'Alep avec leurs armes » via deux couloirs spéciaux, la route du Castello au nord et le Souk al-Hal dans le centre d'Alep, a poursuivi M. Choïgou.
Les 250.000 habitants des quartiers est d'Alep, aux mains des rebelles depuis 2012, sont soumis depuis le 22 septembre à un déluge de feu de l'aviation russe et syrienne, le régime de Bachar al-Assad ayant lancé une vaste offensive visant à reprendre la ville.
Dans la nuit de lundi à mardi, soit avant l'arrêt des frappes, des bombardements russes ont d'ailleurs visé des quartiers rebelles, faisant au moins cinq morts, un couple et ses trois enfants, selon l'OSDH.
L'armée russe avait annoncé lundi une suspension des bombardements russes et syriens durant huit heures jeudi à Alep dans le cadre d'une pause humanitaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.