ONCF : Le TGV entrera en service dès la fin de ce mois    SM le Roi nomme Driss Guerraoui président du Conseil de la Concurrence    Biographie de M. Driss Guerraoui, nouveau président du Conseil de la Concurrence    CAN 2019. Le Maroc composte son billet pour la phase finale    Pedro Sanchez attendu au Maroc    CAN 2019 : Le Maroc officiellement qualifié    Après 10 mois de prison, Tariq Ramadan sort de prison sous caution (Détails)    De la neige et des rafales de vents attendus ce week-end    Univers Digital inaugure son 2e magasin casablancais    Affaire Khashoggi : le rapport accablant de la CIA    Le Maroc et la Tunisie veulent synchroniser leurs politiques monétaires    La Chambre des représentants adopte le projet de loi de finances 2019    Le 11ème Sommet extraordinaire sur la réforme institutionnelle de l'Union africaine entame ses travaux    Pourquoi Bourita dérange    «Nous sommes arrivés très rapidement à la fin du processus»    Libye: Un grand soutien aux plans de l'ONU    Soins de santé primaires: Le personnel peu motivé    Oncologie: L'hôpital Cheikh Khalifa s'allie à l'Institut Curie    L'INDH met à niveau son logiciel    Des artistes pour sauver une école    Eliminatoires CAN-2019 : Le Maroc s'impose face au Cameroun    Stock Pralim certifié ISO 9001 version 2015    Le Premier secrétaire reçoit une délégation de l'Organisation de solidarité afro-asiatique    Les Croates assomment l'Espagne et peuvent rêver    LeBron James toujours plus haut    Coupe du Trône : A qui la première ?    Le Maroc et la Belgique renforcent leur coopération bilatérale    Les performances comparées des 12 régions du Royaume    Ankara dit être en possession de preuves discréditant la version saoudienne    Pyongyang annonce avoir testé une arme tactique ultramoderne    Ces stars qui disent NON à la chirurgie esthétique ! Marion Cotillard    Divers    2ème campagne de prévention et de prise en charge de l'hydatidose    La France, principal investisseur au Maroc entre 2010-2017    Le Maroc à l'honneur au Festival du cinéma méditerranéen de Bruxelles    La Galerie H met l'artisanat et le design vintage à l'honneur    Parler de la guerre au féminin, l'ambition de la réalisatrice Eva Husson    El Othmani : GMT+1, les protestations spontanées des élèves contre sont «compréhensibles»    Facebook lance une « cour d'appel » pour contenus controversés    Brexit : Theresa May réconfortée par des soutiens de poids dans son gouvernement    Benatia : Gagner pour ne pas jouer la survie au Malawi    Lo Celso restera sûrement à Betis    Spotify : Le service de streaming musical arrive au Maroc    Mohammed VI-B bientôt dans l'espace    Un show pour valoriser les inventeurs arabes    Bachir Demnati: Un oublié de l'histoire de l'art au Maroc    Fayez al-Sarraj fustige l'hypocrisie européenne sur les migrants    L'écrivain El Miloudi Chaghmoum va à la rencontre des prisonniers de Kénitra    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un navire des garde-côtes italiens accoste avec plus de 500 migrants en Sicile
Publié dans La Nouvelle Tribune le 20 - 06 - 2018

Le navire Diciotti des gardes-côtes italiens est arrivé mardi soir dans le port de Pozzallo (pointe sud de la Sicile) où il devait débarquer plus de 500 migrants, dont une quarantaine secourus il y a une semaine au large de la Libye par un navire de la marine américaine.
« Le Diciotti a finalement accosté à Pozzallo secourant ainsi 522 personnes », a tweeté le Haut commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés (HCR).
« Ils ont été secourus dans diverses opérations, 42 d'entre eux ont survécu à la noyade et ont urgemment besoin de soins et de soutien psychologique », a ajouté l'agence de l'Onu qui dit être présente aux côtés des autorités italiennes et des organisations humanitaires.
Une dizaine de ces migrants très déshydratés, dont six enfants, trois femmes et un homme, avaient auparavant été acheminés en priorité à Pozzallo et pris en charge par la Croix rouge italienne.
On ignore s'ils faisaient partie du groupe d'une quarantaine de migrants sauvés au large de la Libye mardi dernier et qui ont ensuite passé une semaine en mer, d'abord sur le USNS Trenton, un navire à grande vitesse de la marine américaine, et ensuite à bord du Diciotti sur lequel ils ont été finalement transportés. Au cours de leur sauvetage, une douzaine de corps sans vie avaient également été repérés par l'équipage du Trenton, qui avait toutefois privilégié le sauvetage des survivants, selon un communiqué de la marine américaine.
Un navire de l'ONG Sea Watch, appelé à la rescousse, se trouvait à proximité et avait offert son aide, à condition de pouvoir accoster avec ces migrants dans un port italien, ce que les autorités italiennes lui ont refusé.
Matteo Salvini, le ministre de l'Intérieur et nouvel homme fort de la politique italienne, a clairement fait savoir qu'il serait désormais impossible aux bateaux des ONG venant en aide aux migrants en difficulté au large de la Libye, de débarquer leur « cargaison humaine » dans les ports italiens.
Et conformément à ces nouvelles directives, le navire humanitaire Aquarius, avec 630 migrants à bord avait été contraint de rester au large des côtes maltaises avant de faire route vers l'Espagne où il a accosté dimanche après une semaine de mer.
Le nouveau ministre de l'Intérieur italien, qui a pris ses fonctions le 1er juin, accuse les ONG de se faire les complices des passeurs qui opèrent en Libye.
La justice italienne a pourtant classé mardi, faute de preuves, une affaire dans laquelle deux ONG, dont Sea Watch, étaient accusées d'avoir des liens avec ces trafiquants et d'avoir favorisé l'immigration clandestine en Italie.
« Nous voulons mettre fin à ce trafic d'êtres humains et s'il y a d'autres navires, d'autres ONG battant pavillon étranger, nous tiendrons le même raisonnement », a affirmé durant le weekend M. Salvini.
Ce dernier a promis mardi que l'Italie présenterait une proposition en matière de politique migratoire à ses partenaires européens d'ici « deux à trois jours ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.