Visite au Centre culturel africain au Maroc après rénovation    Décès de l'ancien portier du WAC Mohamed El Khalidy, alias «Yachine»    Christian Adda : «Le Maroc peut être un carrefour de la culture africaine»    BMCE Bank à l'écoute des MRE    Ahidous à l'honneur à Aïn Louh    Délais de paiement: Beaucoup reste à faire    Des maires africains repensent la régionalisation dans le continent à Casablanca    MTF 2018: Focus sur la régionalisation avancée    La campagne agricole s'annonce exceptionnelle    Careem signe un protocole d'accord avec deux syndicats de taxis    Le Maroc et l'UE s'entendent sur le contenu du futur accord de pêche    L'experte espagnole María Carrasco* : « L'Espagne doit lutter au sein de l'UE pour aider le Maroc à gérer les flux des migrants »    Mahmoud Abbas condamne l'adoption de la loi sur « l'Etat-nation juif »    Comment des réfugiés peuvent refaire leur vie au Maroc    Allemagne : Des blessés après une attaque dans un bus    La vague de chaleur en Europe provoque sécheresse et incendies    Trump menace de taxes punitives les 505 milliards de dollars de produits chinois importés    Coupe de la Confédération : Le Raja sort la tête du goulot    Les grands enjeux d'Agadir!    Retraite des parlementaires: Manque de consensus et interminable débat    Création d'un Club national de la presse au Maroc    Rencontre des députés du PPS et le réseau Anaruz    Pedro Sanchez veut tourner la page du franquisme    Les clubs marocains se préparent pour la nouvelle saison    Corée du Sud : La présidente déchue condamnée à huit ans de plus    Des enfants d'Al Qods visitent le mausolée Mohammed V    Marhaba : 961.000 MRE ont gagné le Maroc    Immigration illégale – BCIJ : Démantèlement d'une bande criminelle active dans plusieurs villes    HCEFLCD : Ouverture de 1.237 km de pistes forestières entre 2013 et 2017    L'ONEE lance un programme d'éducation et de sensibilisation à la protection du littoral    Italie : Le torchon brûle entre Salvini et Saviano    CCG lance une nouvelle capsule vidéo dédiée aux mécanismes du Fonds Innov Invest    Santé : Et les recettes?    Il fait l'actu : Nizar Baraka, président du CESE    Saad-Eddine El Otmani : « Je suis très confiant pour la suite »    Le ministère de la santé dénonce les actes d'agressions répétitifs visant son personnel hospitalier    Munir El Kajoui Mohamedi rejoint le FC Malaga    BD : le Maroc aura son propre Marvel    Menaces de Trump sur les autos: l'Europe prête à discuter… et riposter    Ronaldo moqué jusqu'à l'humiliation dans les bains publics    Faouzi Lekjaa invité du Forum de la MAP le mardi 24 juillet    Non... «Mr Bean» n'est, encore une fois, pas mort    Match de gala entre les Lions de l'Atlas de 2004 et des anciens de la Seleção    L'été au musée    Le jalon du progrès    Décès de l'ancien portier du WAC Mohamed El Khalidy    Vers la création d'un musée de la mémoire juive marocaine à Fès : Le message fort de Mehdi Qotbi    Vidéo : La bourgeoisie marocaine caricaturée par The Tberguig !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un navire des garde-côtes italiens accoste avec plus de 500 migrants en Sicile
Publié dans La Nouvelle Tribune le 20 - 06 - 2018

Le navire Diciotti des gardes-côtes italiens est arrivé mardi soir dans le port de Pozzallo (pointe sud de la Sicile) où il devait débarquer plus de 500 migrants, dont une quarantaine secourus il y a une semaine au large de la Libye par un navire de la marine américaine.
« Le Diciotti a finalement accosté à Pozzallo secourant ainsi 522 personnes », a tweeté le Haut commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés (HCR).
« Ils ont été secourus dans diverses opérations, 42 d'entre eux ont survécu à la noyade et ont urgemment besoin de soins et de soutien psychologique », a ajouté l'agence de l'Onu qui dit être présente aux côtés des autorités italiennes et des organisations humanitaires.
Une dizaine de ces migrants très déshydratés, dont six enfants, trois femmes et un homme, avaient auparavant été acheminés en priorité à Pozzallo et pris en charge par la Croix rouge italienne.
On ignore s'ils faisaient partie du groupe d'une quarantaine de migrants sauvés au large de la Libye mardi dernier et qui ont ensuite passé une semaine en mer, d'abord sur le USNS Trenton, un navire à grande vitesse de la marine américaine, et ensuite à bord du Diciotti sur lequel ils ont été finalement transportés. Au cours de leur sauvetage, une douzaine de corps sans vie avaient également été repérés par l'équipage du Trenton, qui avait toutefois privilégié le sauvetage des survivants, selon un communiqué de la marine américaine.
Un navire de l'ONG Sea Watch, appelé à la rescousse, se trouvait à proximité et avait offert son aide, à condition de pouvoir accoster avec ces migrants dans un port italien, ce que les autorités italiennes lui ont refusé.
Matteo Salvini, le ministre de l'Intérieur et nouvel homme fort de la politique italienne, a clairement fait savoir qu'il serait désormais impossible aux bateaux des ONG venant en aide aux migrants en difficulté au large de la Libye, de débarquer leur « cargaison humaine » dans les ports italiens.
Et conformément à ces nouvelles directives, le navire humanitaire Aquarius, avec 630 migrants à bord avait été contraint de rester au large des côtes maltaises avant de faire route vers l'Espagne où il a accosté dimanche après une semaine de mer.
Le nouveau ministre de l'Intérieur italien, qui a pris ses fonctions le 1er juin, accuse les ONG de se faire les complices des passeurs qui opèrent en Libye.
La justice italienne a pourtant classé mardi, faute de preuves, une affaire dans laquelle deux ONG, dont Sea Watch, étaient accusées d'avoir des liens avec ces trafiquants et d'avoir favorisé l'immigration clandestine en Italie.
« Nous voulons mettre fin à ce trafic d'êtres humains et s'il y a d'autres navires, d'autres ONG battant pavillon étranger, nous tiendrons le même raisonnement », a affirmé durant le weekend M. Salvini.
Ce dernier a promis mardi que l'Italie présenterait une proposition en matière de politique migratoire à ses partenaires européens d'ici « deux à trois jours ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.