Le capital humain marocain, une ressource qualifiée et performante    Une semaine décisive commence dans un Congrès divisé à propos de la destitution de Trump    Le gouvernement français s'apprête à lever le voile sur sa réforme des retraites    Boris Johnson, le Brexit à portée de main    Premier League Leicester prend ses aises comme dauphin de Liverpool    Ligue 1 : Marseille inarrêtable, Saint-Etienne de nouveau en panne    Coupe de la Confédération : Le HUSA et la RSB bien partis pour franchir la phase de poules    S.A.R la Princesse Lalla Hasnaa préside la cérémonie organisée à l'occasion du 30ème anniversaire de l'Association Al-Ihssane    Enseignants-cadres des AREF : Côté cour, côté jardin    Le Congrès international de l'arganier s'ouvre à Agadir    Upton Sinclair Un écrivain socialiste engagé    Un musée privé de musique voit le jour à Marrakech    Participation du Maroc aux 21èmes Journées théâtrales de Carthage    Des entreprises portugaises en mission d'affaires au Maroc    Arabie saoudite: Femmes et hommes peuvent entrer de la même porte dorénavant    50 jeunes professionnels rejoignent le réseau des « Atlantic Dialogues Emerging Leaders »    La Russie exclue des événements sportifs majeurs    18ème Festival international du film de Marrakech : L'Etoile d'or est colombienne        Promos de fin d'année : La Dacia Sandero vendue en quelques clics sur Jumia    PPS: Emouvante cérémonie commémorative à la mémoire de Kacem El Ghazoui    Le bébé retrouvé en bonne santé : Deux personnes arrêtées suite à l'enlèvement d'un nourrisson à Casablanca    FIFM : 250 bénéficiaires de l'opération «Cataracte»    Feu Badreddine Senoussi : Le Maroc perd un grand commis de l'Etat    Italie : La Juventus tombe, la Serie A relancée    CAN de futsal 2020 : Le Maroc dans le groupe A    Coupe du monde 2022 : Le Qatar reporte l'inauguration d'un stade à 2020    ONEE. Un deal de 55,5 millions d'euros avec la Kfw    La Miss Univers 2019 est africaine    Oum pose le drapeau marocain par terre... La polémique explose (vidéo)    Le WAC accroché, le Raja se ressaisit    La Commission Benmoussa, unique et bénévole !    Lalla Hasnaa préside la cérémonie du 30ème anniversaire de l'Association Al-Ihssane    Le PPS mobilise des structures et appelle ses militants à une forte implication    COP 25 : Le Maroc actualise sa Contribution déterminée au niveau national    Rabat: Gnawa diffusion se produiront à guichet fermé !    Incendie à Arribat Center : Aucun dégât n'est à signaler    COP25: En RDC, le charbon de bois vital pour les foyers, mortel pour les forêts    La famille de Joe Biden ne fera pas d'affaires à l'étranger s'il est élu président    Le RNI fustige le comportement inexpliqué et ambigu du groupe du PJD à la deuxième Chambre    Les jeunes de Morocco l'Ghedd : M'hebba !    Royal Air Maroc : 160.000 passagers transportés en 2019 sur la ligne Casa-Tunis    Commissions parlementaires. Les députés en mode soldats de l'ombre    Dernière ligne droite avant des élections britanniques décisives pour le Brexit    Destitution de Trump: Une semaine décisive commence dans un Congrès divisé    Dialogues méditerranéens : Mohcine Jazouli plaide pour des partenariats durables au Mena    Edito : La chance de choisir    ORMVA Gharb : Une bonne performance opérationnelle à fin novembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'UE aura versé 148 millions d'euros au Maroc cette année pour lutter contre la migration irrégulière
Publié dans La Nouvelle Tribune le 15 - 12 - 2018

L'Union européenne (UE) a renforcé son soutien au Maroc pour lutter contre la migration irrégulière en portant à 148 millions d'euros le montant total mobilisé en 2018 au titre de son fonds fiduciaire d'urgence pour l'Afrique.
« L'enveloppe supplémentaire adoptée au titre du fonds fiduciaire d'urgence pour l'Afrique portera à 148 millions d'euros le montant total de l'aide apportée au Maroc en 2018 », selon un communiqué de la Commission européenne, publié vendredi.
Ce financement, qui s'inscrit dans le cadre du « soutien constant » apporté par l'UE à la stratégie nationale marocaine de migration et d'asile, « contribuera à intensifier la lutte contre le trafic de migrants et la traite d'êtres humains, dont un renforcement de la gestion intégrée des frontières », souligne l'exécutif européen qui réaffirme le soutien de l'UE au Maroc pour lutter contre la migration irrégulière « dans un contexte de pressions migratoires accrues le long de la route de la Méditerranée occidentale ».
« Avec le concours de ses Etats membres, l'UE intensifie actuellement son aide au Maroc, un partenaire de premier plan pour l'Union européenne. C'est ensemble que l'UE et le Maroc doivent relever les défis qui se posent actuellement à eux; ensemble, nous pouvons lutter contre les passeurs, sauver des vies et aider les personnes dans le besoin », a expliqué le commissaire chargé de la politique européenne de voisinage et des négociations d'élargissement, M. Johannes Hahn, cité dans le communiqué.
Pour le responsable européen, la coopération entre l'UE et le Maroc va au-delà de la seule migration. « Nous nous employons à renforcer notre partenariat par le développement socioéconomique, la décentralisation et l'intégration des jeunes, au profit des citoyens marocains et européens », a-t-il souligné.
De son côté, M. Dimitris Avramopoulos, commissaire européen chargé de la migration, des affaires intérieures et de la citoyenneté, a relevé que « le Maroc est soumis à une pression migratoire particulièrement forte, du fait de l'augmentation des flux le long de la route de la Méditerranée occidentale. C'est pourquoi nous nous employons à intensifier et approfondir notre partenariat avec ce pays, en augmentant notre soutien financier ».
Selon lui, le financement de l'UE contribuera « à renforcer la gestion des frontières et la lutte contre les passeurs, tout en améliorant la protection des migrants et en contribuant à prévenir les départs irréguliers grâce au soutien apporté au développement économique de la région ».
Et de conclure qu'il s'agit de « défis communs » qui « nécessitent des solutions communes et des partenariats et le Maroc peut compter sur l'UE ».
Depuis 2014, l'UE a engagé 232 millions d'euros par l'intermédiaire de différents fonds et instruments, afin de soutenir des actions liées à la migration au Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.