Tramway de Casablanca : un nouveau mort    Julian Assange, confus et bredouillant devant la justice à Londres    Les Editions de la Gazette en deuil, Nadia Sefraoui nous a quittés    Les supporters du WAC interdits de déplacement à Safi    Bank Al-Maghrib et la Banque Centrale d'Egypte renforcent leur partenariat    Mohammed Abdennabaoui : Le ministère public veille à préserver l'activité de l'entreprise    SOS Méditerranée cherche de nouveau un port sûr pour 104 migrants    Hong Kong : Premières excuses officielles de la police    Brexit: Guérilla attendue au Parlement britannique sur l'accord    Le Salon du cheval: Une 12ème édition réussie    Safi : Ouverture d'une enquête judiciaire pour féminicide    Martil: Avortement d'une tentative de trafic de près de 600 kg de chira    Marrakech accueille son premier musée dédié au Patrimoine immatériel    Technopole Foum El Oued : Une cité du savoir et de l'innovation au service des jeunes    Concert pour la tolérance 2019 : Pari réussi    Les fantaisies d'un président!    Journées musicales de Carthage. Un festival courageux !    Azrou promeut la culture coréenne    PLF 2020: Les chiffres à retenir    Label'Vie. "Une valeur de croissance au profil résilient"    Conformité fiscale/Personnes physiques : un cadre légal spécifique est en vue    Le Maroc rejoint le Réseau des Autorités de prévention de la corruption    «L'écriture réhabilite la mémoire, efface la souffrance et interroge l'Histoire»    Liban : Les manifestants ne décolèrent pas    Météo : Fortes pluies dans plusieurs régions du Maroc    Recherche scientifique. Un nano-satellite universitaire envoyé pour deux ans dans l'espace    Accidents de travail. La facture fait mal aux entreprises    Gouvernement. El Ouafi lâche la migration    Une belle leçon des joueurs botolistes    Akhannouch appelle à favoriser l'emploi des jeunes    Solid'Action : Faisons des enfants des douars nos enfants !    Rabat : Arrestation d'un malade mental pour agression contre un muezzin    Au-delà d'une LDF    Production alimentaire : Le Maroc a atteint «un bon niveau» de couverture de ses besoins    Accès à l'information. Le parquet général secoue les tribunaux    Attijariwafa bank décroche le titre «Top Performer RSE» de l'année    Pour exercice de la médecine sans autorisation : Un Français épinglé à Marrakech    Météo: le temps qu'il fera ce lundi    Belle distinction de Yasser Daho    La politique pénale du Maroc jaugée à l'aune des droits de l'Homme    Calcio : La Juventus et Ronaldo enchaînent    Salon du cheval : La Sorba de Maher El Bachir remporte le GP S.M le Roi Mohammed VI de Tbourida    Les enseignants cadres des AREF se remettent en grève    Coppola travaille sur "Megalopolis", son projet de film le plus ambitieux    Participation marocaine au Festival des musiques "Oslo World"    Projection en Norvège du film "Paris Stalingrad" de la Marocaine Hind Meddeb    Salon du cheval: La Sorba de Maher El Bachir remporte le Grand Prix Mohammed VI de Tbourida    Les Botolistes proches de la qualification    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Michael Cohen, ancien gardien des secrets de Trump, va parler au Congrès
Publié dans La Nouvelle Tribune le 25 - 02 - 2019

L'ex-avocat de Donald Trump Michael Cohen déballera-t-il le linge sale? Menacé par son ancien patron, condamné à de la prison ferme, l'ancien lieutenant repenti témoignera cette semaine au Congrès sur la Russie et les affaires privées du président.
C'est l'attraction politique de la semaine à Washington. A fortiori alors que parallèlement, l'enquête du procureur spécial Robert Mueller sur les liens entre la campagne présidentielle de Donald Trump et la Russie touche à sa fin. Pendant ce temps, le 45e président américain se trouvera au Vietnam pour un sommet avec Kim Jong Un.
Premier acte, mercredi matin. Les caméras seront braquées sur Michael Cohen, 52 ans, à la Chambre des représentants, récemment repassée sous contrôle démocrate. L'audition sera publique et retransmise en direct par les télévisions, friandes de ces grands moments de l'histoire politique.
Chaque élu interrogera Michael Cohen sur sa connaissance intime, pendant des années, des affaires et machinations du milliardaire. Tout devrait y passer: les finances de l'Organisation Trump, les déclarations d'impôts du promoteur, les comptes douteux de sa fondation, le projet de Trump Tower à Moscou en pleine campagne présidentielle… Et bien sûr les 280.000 dollars que Michael Cohen dit avoir versés à deux femmes, Stormy Daniels et Karen McDougal, pour acheter leur silence sur leurs liaisons supposées avec le chef.
« Les efforts publics du président et de son avocat pour intimider M. Cohen et d'autres, et les pousser à ne pas témoigner » sont aussi à l'ordre du jour, a dit le président démocrate de la commission concernée, Elijah Cummings.
Second acte, jeudi au Sénat, mais à huis clos cette fois, car le sujet sera encore plus sensible: les contacts entre l'équipe Trump et des Russes durant la campagne de 2016, et une éventuelle collusion pour battre Hillary Clinton dans les urnes. Une collusion démentie continuellement par le vainqueur de l'élection, qui dit faire l'objet d'une « chasse aux sorcières ».
– Trois ans de prison –
Ces auditions avaient été reportées plusieurs fois, au motif extraordinaire que Michael Cohen avait dit avoir reçu des « menaces » contre sa famille.
L'ancien fidèle était autrefois prêt à tout pour protéger son patron. Mais, rattrapé par la justice, le « pitbull » s'est repenti et a regretté publiquement d'avoir couvert les « sales coups » et les « crimes » de M. Trump.
Il a plaidé coupable l'an dernier de chefs d'accusation n'ayant rien à voir avec la Russie. Il a été condamné en décembre à trois ans de prison pour fraude fiscale et infraction au code électoral, et sera incarcéré le 6 mai.
Michael Cohen a cédé à la pression judiciaire sur ces délits annexes et accepté de coopérer avec l'équipe Mueller sur ce qui l'intéresse réellement: l'affaire russe. Et c'est ce qui agite Donald Trump, à en croire le nombre de tweets injurieux visant son ancien lieutenant.
« Je ne pense pas du tout que le président s'inquiète à propos de Michael Cohen », a dit la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders, sur la chaîne de télévision Fox vendredi.
Quant au rapport d'enquête Mueller, sa finalisation est très attendue à Washington. Des médias ont rapporté qu'elle était imminente.
Reste à savoir ce qu'en fera le ministère de la Justice, qui a la tutelle sur l'enquête de Robert Mueller.
Donald Trump a affirmé le 20 février qu'il appartiendrait à son ministre de la Justice, Bill Barr, de décider de rendre le rapport public ou non.
Des démocrates craignent qu'il ne soit censuré, expurgé ou « désinfecté ».
En ce cas, a prévenu Adam Schiff, président de la commission du Renseignement de la Chambre, les démocrates sont prêts à utiliser les pouvoirs du Congrès pour convoquer Robert Mueller au même endroit, devant une commission, pour témoigner lui-même. Ce qui serait certainement un grand moment de télévision.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.