Vidéo – But spectaculaire de Boufal face à Yassine Bounou    Casablanca : La réouverture du Complexe Sportif Mohammed V annoncée pour fin mai    Examen des moyens de coopération agricole entre le Maroc et la RDC    Le ministère de la Santé organise la Semaine nationale de vaccination    L'artiste-peintre Abdellah El Haitout expose à Tanger    Les Instances représentatives des communautés israélites marocaines réanimées    ONCF: 2 millions de voyageurs durant les dernières vacances scolaires    SIGPA souligne l'importance de l'agriculture au sein de sa stratégie commerciale    Réouverture du Complexe Sportif Mohammed V    Siam 2019 : Soufiane Alaoui, DG de Soulara    Parlement: Le PAM remplace son chef de groupe    Loi-cadre sur l'enseignement: La CDT prépare ses conseillers    Agriculture durable: CAM s'aligne sur les objectifs de la FAO    Constitution: Référendum en Egypte    Langues = avenir    Cinéma: «Les 3M, une histoire inachevée» Une ode à l'amitié au-delà de la religion    CAN 2019. 56 arbitres en stage de préparation à partir du 28 avril à Rabat    Le roi Mohammed VI donne ses instructions au ministre de l'Intérieur    Rabat hausse le ton : Le Maroc rejette certaines idées et projets improductifs véhiculés au sujet de la question du Sahara    Partenariat en faveur de l'écosystème de la cédraie du Moyen Atlas    L'expertise suisse au service des montagnes marocaines    S.M le Roi offre un dîner en l'honneur des invités et participants au SIAM    L'AMEE sensibilise sur le rôle du pompage solaire    Journée culturelle marocaine en Bulgarie    Bouillon de culture    Remise du Grand prix national de la presse agricole et rurale    Mohamad Salah veut "plus de respect" pour les femmes dans le monde musulman    Vidéo. Le pape lave et embrasse les pieds de douze détenus    La terre a tremblé à Taroudant    Le rapport Mueller n'apporte « aucune preuve » d'ingérence russe, selon le Kremlin    25ème journée de la Botola Maroc Telecom : Avec le derby Wydad-Raja, la course au titre se précise    Marathon international de Rabat : Les migrants sur la ligne de départ    22ème Prix Charjah pour la création arabe : Trois Marocains primés au Caire    Mahjoub Raji: une autre voix s'est éteinte…    Le Maroc aux commandes du réseau MENA de Biosécurité    Algérie: «Le peuple veut qu'ils partent tous!»    Grève des étudiants en médecine. Le spectre d'une année blanche s'éloigne    Oujda : Arrestation d'un Algérien réclamé par les autorités judiciaires de son pays    Mohamed Benabdelkader : La communication contribue au renforcement de la participation à la vie publique    Pôle Nature et vie un voyage en terre connue    Liga : La semaine du titre pour le Barça    Championnats juniors de golf    Communication publique : Le dilemme de la fonction et l'identification de ses rôles    Jiří Oberfalzer : L'Initiative d'autonomie représente une solution durable au Sahara    L'ONU en quête d'unité pour réclamer un cessez-le-feu en Libye    Contribution du Maroc à l'aménagement de la mosquée Al Aqsa et de son environnement    Le Maroc à Abou Dhabi : Ouverture de la 4ème édition dans la capitale émiratie    Tottenham élimine City dans un match d'anthologie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nicaragua : Le gouvernement va libérer tous les opposants pour relancer le dialogue
Publié dans La Nouvelle Tribune le 21 - 03 - 2019

Après plusieurs jours de blocage, le gouvernement nicaraguayen a cédé aux exigences de l'opposition: il va libérer sous trois mois tous les opposants incarcérés pour relancer le dialogue avec le camp adverse.
« La table de négociation a reçu une annonce du gouvernement concernant la libération sous 90 jours de tous les détenus dans le cadre des manifestations » contre le pouvoir, a annoncé mercredi soir l'envoyé spécial de l'Organisation des Etats américains (OEA), Luis Angel Rosadilla, lors d'une conférence de presse.
Il s'agissait d'une condition sine qua non des adversaires du président Daniel Ortega pour s'asseoir de nouveau à la table des négociations.
Pour l'heure, le nombre de prisonniers qui seront libérés n'avait pas été précisé.
Un peu plus de 800 opposants sont emprisonnés, a annoncé mercredi l'opposition, qui a revu son chiffre à la hausse. Elle parlait jusqu'ici de 700 détenus. De son côté, le gouvernement n'avait pas encore communiqué de chiffre.
Le processus de libération pourrait débuter dès cette semaine « et il n'y aura plus de détenus au-delà de 90 jours », a affirmé le chef d'entreprise José Aguerri, membre de la plateforme d'opposition Alliance civique pour la justice et la démocratie (ACJD).
Le Comité international de la Croix rouge (CICR) va accompagner cette étape, selon l'accord conclut mercredi entre les deux camps.
Les parties ont également convenu d'un programme de négociations en six points et de faire appel à la communauté internationale pour suspendre les sanctions, selon la déclaration conjointe publiée par la présidence.
– Violente répression –
« Au moment souhaité, d'un commun accord entre les parties, il sera demandé à la communauté internationale de suspendre les sanctions pour faciliter le développement humain, économique et social du Nicaragua, au bénéfice des secteurs les plus vulnérables de la population », selon l'accord.
Le Nicaragua est la cible de sanctions des Etats-Unis et se trouve dans le collimateur de l'Union européenne (UE), qui menace également d'infliger des sanctions et demande la libération des opposants détenus.
« Les conditions ne sont pas réunies pour poursuivre la négociation » avec le gouvernement, déclarait encore mardi Azahalea Solis, membre de la délégation de l'ACJD qui avait suspendu lundi sa participation aux pourparlers, relancés le 27 février après plusieurs mois d'interruption.
L'opposition dénonçait notamment la violente répression qui s'est abattue samedi à Managua contre des manifestants qui s'apprêtaient à défiler pour réclamer la libération des « prisonniers politiques », et contre les journalistes venus couvrir l'événement. Une centaine de protestataires ont été interpellés quelques heures, après avoir été violemment pris à partie par des policiers anti-émeutes déployés dans la capitale.
La libération conditionnelle de 150 opposants depuis la reprise du dialogue fin février était considérée comme « insuffisante » par l'opposition.
Le Nicaragua connaît une grave crise politique depuis onze mois, lorsque des manifestations ont éclaté contre le gouvernement du président Daniel Ortega, 73 ans.
Après avoir dirigé le pays de 1979 à 1990 à l'issue de la révolution sandiniste, Daniel Ortega était revenu au pouvoir en 2007.
Les opposants accusent l'ex-guérillero sandiniste d'avoir instauré une dictature. Ils réclament son départ et celui de la vice-présidente, son épouse Rosario Murillo.
Le chef de l'Etat dénonce de son côté une tentative de putsch de l'opposition avec le soutien de l'Eglise et de Washington.
La crise a fait plus de 325 morts et a plongé le pays dans la récession économique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.