Wafa Assurance signe un accord de rapprochement avec des compagnies au Cameroun    Brief d'avant match : Que peut-on attendre de la rencontre WAC-Mamelodi Sundowns    Maluma et Gims préparent un clip à Marrakech !    Ukraine : À peine élu, Zelensky pris entre deux feux    Les dispositions relatives à la protection sociale des artistes mises en oeuvre par le ministère    Baisser les impôts et élargir l'assiette, un vrai casse-tête    Un policier tire sur deux voleurs à Rabat    Badr Tahiri. ‘‘Une stratégie dédiée à la région s'impose''    L'UE a accordé une protection à plus de 300 000 demandeurs d'asile en 2018    Après freddy Mercury, Rami Malek passe au mode "Bond"    Jazzablanca 2019 accueillera Metronomy !    Afrique du Nord. Les pistes de promotion de l'emploi    Festival international de la culture Aissaoua : Retour sur les temps forts    Arrestation à Meknès de deux individus soupçonnés de possession et de trafic d'ecstasy    Programme Moucharaka Mouwatina : Lancement d'un appel à propositions    Le Wydad assuré de jouer la Ligue des Champions 2019/2020    CAN 2019 : L'UAR veut maintenir les droits de retransmission télévisée à un niveau abordable    9è fête des journalistes sportifs marocains : Des journalistes honorés    Fès à l'heure du 2ème Salon régional de l'économie sociale et solidaire    DGSN : Huit employées d'un centre d'appels non autorisé arrêtées à Khouribga    ABL Aviation: faire de Casablanca un hub régional de l'Afrique    De Zemamra à Azemmour    Khalid Naciri au Forum de la MAP    Benabdallah: le PPS soutient totalement l'Initiative civile pour le Rif    Santé scolaire: «Jeux Vidéo : Jouons sans en abuser»    Les hommes qu'il faut à la place qu'il faut    Irlande du Nord: Une renaissance de l'I.R.A.?    Ramadan et santé: Les précautions à prendre    Le pétrole dépasse 75 dollars pour la première fois depuis fin octobre    Partenariat : La BEI et l'Amica renforcent leur coopération    Dialogue social : Nouvelles conditions des syndicats    Après le fiasco d'Hanoi, Kim ravive les « liens historiques » avec Moscou    Données: Facebook table sur une amende record de 3 à 5 milliards de dollars    Dans l'ouest de la Libye, des anti-Haftar se battent contre un "nouveau Kadhafi"    Insolite : Navigateur non-voyant    Edito : Ordures    Limogeages en série en Algérie : Le PDG de Sonatrach congédié    La jeunesse marocaine discute du Maroc de demain    Mohamed Benabdelkader : Passer d'une gestion administrative des carrières à une gestion professionnelle basée sur les compétences    Pourquoi la Lune et le Soleil semblent avoir une taille similaire vus depuis la Terre    Campagne agricole: 80% du PIB hors aléas climatiques    Le Barça quasiment champion d'Espagne    Autopsie de l'équipe nationale par Hervé Renard    Coup d'envoi de la 46ème édition du Trophée Hassan II et de la 25ème Coupe Lalla Meryem de golf    Anders Holch Povlsen, un milliardaire très discret    Vers une protection effective du livre et des droits d'auteur    "La lune et Casablanca", une immersion dans les univers de l'art vidéo    Projection à Washington du long métrage franco-marocain "Tazzeka"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Brexit : Quel impact pour la Premier League ?
Publié dans La Nouvelle Tribune le 25 - 03 - 2019

Les incertitudes autour du Brexit provoquent des inquiétudes au sein de la Premier League, le championnat de football le plus riche du monde. Baisse de la livre, restrictions sur les transferts, quelles peuvent être les conséquences ?
– Monnaie: une livre faible
Une livre plus faible, conséquence attendue du Brexit et déjà en cours depuis le référendum sur la sortie de l'Union européenne en 2016, va rendre la vie plus chère aux clubs anglais. L'entraîneur de Tottenham, Mauricio Pochettino, a estimé que la faiblesse de la monnaie était à l'origine du recrutement modeste de son club, lors de la dernière intersaison, comparant le Brexit à un accident de voiture. D'après le rapport du cabinet d'audit Deloitte, la baisse de la livre a contribué à faire perdre à Manchester United (666 millions d'euros de revenus) sa première place au rang des clubs les plus riches de la planète en 2017-2018, au profit du Real Madrid (750 M EUR) et Barcelone (690 M EUR). Malgré des droits télé record en Europe, les clubs pourraient pâtir d'une récession économique. Si les supporteurs sont frappés au porte-monnaie, cela pourrait avoir un impact sur les recettes de billets et de produits dérivés.
– Restrictions sur les talents étrangers
L'ancien patron de la Premier League, Richard Scudamore, partisan du maintien du Royaume-Uni dans le giron européen, avait estimé que quitter l'UE était « incohérent » avec l'engagement de la Premier League en matière d'ouverture. Depuis l'arrêt Bosman en 1995, il n'existe plus aucune limite de transferts entre pays de l'Union européenne. Dans les faits, cela concerne également des joueurs sud-américains ou africains qui ont des passeports européens.
Pour obtenir un permis de travail au Royaume-Uni, les joueurs non-UE doivent aujourd'hui remplir des critères plus stricts: avoir un minimum de sélections en équipe nationale, par exemple. Le Français N'Golo Kanté (Chelsea) et l'international algérien Riyad Mahrez (Manchester City) ont été cités comme des exemples de joueurs qui n'obtiendraient pas de permis de travail si on leur appliquait un tel système quand ils ont débarqué au Royaume-Uni.
En 2016, la BBC avait calculé que 332 joueurs évoluant dans les deux niveaux les plus élevés du football anglais et écossais ne répondraient pas aux critères si ces normes étaient appliquées. Mais les observateurs sont partagés à l'idée que le gouvernement et la fédération de football appliquent des règles aussi strictes, certains n'imaginant pas le football anglais se tirer une balle dans le pied en fermant la porte aux meilleurs talents.
Avec le Brexit, les clubs de Premier League risquent aussi de ne plus pouvoir recruter des joueurs européens mineurs. En effet, la Fifa interdit tout transfert de joueur de moins de 18 ans, à l'exception des mouvements au sein de l'Espace économique européen (EEE). C'est ce qui a permis à des joueurs comme l'Espagnol Cesc Fabregas ou le Français Paul Pogba d'être transférés en Angleterre dès 16 ans. D'après une étude de l'Observatoire du football CIES d'octobre 2016, l'Angleterre était la première destination, de loin, des joueurs mineurs ayant migré (180 joueurs contre 78 en Italie, à la seconde place).
– Coup de pouce pour les joueurs nationaux?
Le Brexit sera-t-il bénéfique à l'équipe d'Angleterre, dans la mesure où davantage de restrictions pour les joueurs étrangers signifierait plus d'opportunités pour les talents britanniques. Actuellement, les joueurs sélectionnables en équipe d'Angleterre ne représentent que 30% des effectifs en Premier League et la fédération anglaise de football veut profiter du Brexit pour rééquilibrer les choses. De son côté, la Premier League soutient que des limitations feraient au contraire baisser le niveau dans lequel les internationaux anglais évoluent chaque semaine.
D'après l'Observatoire du football CIES, « la compétitivité des équipes de Premier League » ne devrait pas pâtir d'éventuelles restrictions, en raison de « la montée en puissance d'une nouvelle génération de joueurs anglais très prometteurs ». « Les excellents résultats obtenus ces dernières années par les sélections anglaises de jeunes témoignent de l'importance des efforts consentis Outre-Manche en matière de formation », ajoute l'institut d'études basé en Suisse dans son dernier rapport.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.