Lutte contre la criminalité: La DGSN démonte les fake news    Suivez en direct le derby milanais: Ac Milan vs Inter    Tanjazz racheté par Jazzblanca    Remaniement ministériel: Mohammed VI reçoit El Othmani en audience    Meknès: arrestation de deux frères pour transfert de fonds à des combattants en Syrie et en Irak    Khalid Safir: "La fiscalité locale marocaine aux mêmes standards que dans d'autres pays"    La DGST rejette l'authenticité de deux documents qui lui sont attribués    Quasi-stagnation de l'indice des prix en août selon le HCP    Karina Sebti, nouvelle DG de Management de transition en France    Résultats financiers : Auto Hall tire son épingle du jeu en S1    Un atelier clandestin de fabrication de sacs plastiques démantelé à Mohammédia    10 millions d'écoliers, élèves et étudiants au Maroc    Japon: Pas de procès pour Ghosn avant avril 2020    BMCE Bank Of Africa dément les allégations fallacieuses de Maghreb Confidentiel et Afrique Intelligence    Mariage des mineures: Comment en venir à bout?    Brèves    Remaniement : le RNI reste dans le prochain gouvernement    Le Maroc participe à une grande opération de l'Interpol    Eclairage à Rabat sur les vertus de la médecine traditionnelle chinoise    Zidane face aux vents contraires après son pire naufrage au Real    Ligue Europa : Arsenal, Man United et Séville frappent d'entrée    Pour le Onze marocain, le chemin de Yaoundé passe en premier par Blida    Les dindes de Tnine Chtouka !    L'EMSI organise le 4ème Congrès international SysTol    Très chère 2M ! "La deuxième chaîne nous rassemble" Peut-être bien, mais à quel prix ?    Habib El Malki s'entretient avec le directeur du FNUAP pour la région arabe    Contrôle politique et autonomie des organismes publics    Divers    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Insolite : Plus de jours fériés    U2 en concert en Inde    Les incroyables révélations de Sinéad O'Connor    L'hologramme de Whitney partira en tournée en 2020    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Raja-Hilal Al Qods : Deux joueurs empêchés par Israël de jouer au Maroc    Il fait l'actu : Mohamed Karim Mounir, PDG de la BCP    Vidéos. L'Espagne célèbre la journée mondiale de la Paella    Alerte météo : Averses orageuses localement fortes avec chute de grêle et rafales à partir du vendredi dans plusieurs provinces    Eliminatoires CHAN 2020 : Maroc-Algérie, une confrontation fratricide à Blida    Tarik Sektioui, nouvel entraîneur de la Renaissance sportive de Berkane    Le Festival Oasis 2019 comme si vous y étiez !    Premières Assises nationales du Développement humain    Statistiques du Haut-commissariat au plan (HCP)    L'Espagne s'achemine vers la tenue d'élections législatives anticipées…    Festival International du Film de Marrakech. Cap sur l'Australie !    DJ Nicola Cruz, l'explorateur de sons    Edito : Assises    Habib El Malki : La proclamation d'une Journée internationale de lutte contre l'islamophobie permettra de faire échec au discours de la haine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Brexit : Quel impact pour la Premier League ?
Publié dans La Nouvelle Tribune le 25 - 03 - 2019

Les incertitudes autour du Brexit provoquent des inquiétudes au sein de la Premier League, le championnat de football le plus riche du monde. Baisse de la livre, restrictions sur les transferts, quelles peuvent être les conséquences ?
– Monnaie: une livre faible
Une livre plus faible, conséquence attendue du Brexit et déjà en cours depuis le référendum sur la sortie de l'Union européenne en 2016, va rendre la vie plus chère aux clubs anglais. L'entraîneur de Tottenham, Mauricio Pochettino, a estimé que la faiblesse de la monnaie était à l'origine du recrutement modeste de son club, lors de la dernière intersaison, comparant le Brexit à un accident de voiture. D'après le rapport du cabinet d'audit Deloitte, la baisse de la livre a contribué à faire perdre à Manchester United (666 millions d'euros de revenus) sa première place au rang des clubs les plus riches de la planète en 2017-2018, au profit du Real Madrid (750 M EUR) et Barcelone (690 M EUR). Malgré des droits télé record en Europe, les clubs pourraient pâtir d'une récession économique. Si les supporteurs sont frappés au porte-monnaie, cela pourrait avoir un impact sur les recettes de billets et de produits dérivés.
– Restrictions sur les talents étrangers
L'ancien patron de la Premier League, Richard Scudamore, partisan du maintien du Royaume-Uni dans le giron européen, avait estimé que quitter l'UE était « incohérent » avec l'engagement de la Premier League en matière d'ouverture. Depuis l'arrêt Bosman en 1995, il n'existe plus aucune limite de transferts entre pays de l'Union européenne. Dans les faits, cela concerne également des joueurs sud-américains ou africains qui ont des passeports européens.
Pour obtenir un permis de travail au Royaume-Uni, les joueurs non-UE doivent aujourd'hui remplir des critères plus stricts: avoir un minimum de sélections en équipe nationale, par exemple. Le Français N'Golo Kanté (Chelsea) et l'international algérien Riyad Mahrez (Manchester City) ont été cités comme des exemples de joueurs qui n'obtiendraient pas de permis de travail si on leur appliquait un tel système quand ils ont débarqué au Royaume-Uni.
En 2016, la BBC avait calculé que 332 joueurs évoluant dans les deux niveaux les plus élevés du football anglais et écossais ne répondraient pas aux critères si ces normes étaient appliquées. Mais les observateurs sont partagés à l'idée que le gouvernement et la fédération de football appliquent des règles aussi strictes, certains n'imaginant pas le football anglais se tirer une balle dans le pied en fermant la porte aux meilleurs talents.
Avec le Brexit, les clubs de Premier League risquent aussi de ne plus pouvoir recruter des joueurs européens mineurs. En effet, la Fifa interdit tout transfert de joueur de moins de 18 ans, à l'exception des mouvements au sein de l'Espace économique européen (EEE). C'est ce qui a permis à des joueurs comme l'Espagnol Cesc Fabregas ou le Français Paul Pogba d'être transférés en Angleterre dès 16 ans. D'après une étude de l'Observatoire du football CIES d'octobre 2016, l'Angleterre était la première destination, de loin, des joueurs mineurs ayant migré (180 joueurs contre 78 en Italie, à la seconde place).
– Coup de pouce pour les joueurs nationaux?
Le Brexit sera-t-il bénéfique à l'équipe d'Angleterre, dans la mesure où davantage de restrictions pour les joueurs étrangers signifierait plus d'opportunités pour les talents britanniques. Actuellement, les joueurs sélectionnables en équipe d'Angleterre ne représentent que 30% des effectifs en Premier League et la fédération anglaise de football veut profiter du Brexit pour rééquilibrer les choses. De son côté, la Premier League soutient que des limitations feraient au contraire baisser le niveau dans lequel les internationaux anglais évoluent chaque semaine.
D'après l'Observatoire du football CIES, « la compétitivité des équipes de Premier League » ne devrait pas pâtir d'éventuelles restrictions, en raison de « la montée en puissance d'une nouvelle génération de joueurs anglais très prometteurs ». « Les excellents résultats obtenus ces dernières années par les sélections anglaises de jeunes témoignent de l'importance des efforts consentis Outre-Manche en matière de formation », ajoute l'institut d'études basé en Suisse dans son dernier rapport.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.