Egypte: Près de 17 blessés dans l'explosion d'un bus touristique    Caire. Au moins 17 blessés dans une explosion visant un bus de touristes    Etat des réalisations et programmation estivale 2019    Entretien avec M.Hassan Sentissi El Idrissi    Japan's Banks Are About to Get Even Feebler    Procès de l'attentat d'Imlil    Fondation Mohammed V pour la Solidarité    5ème édition du Festival "Aji T'hdm"    Bilan de mi-mandat, les non-dits d'El Othmani    SM le Roi Mohammed VI autorise l'ouverture de 20 nouvelles mosquées    Le Ramadan au Maroc, délices et gourmandises    La loi 49-15 sur les délais de paiement toujours en panne    On le savait pas: Excellente idée    Une délégation de la Direction du PPS au Mausolée Mohammed V    La DGSN réagit à l'agression de l'humoriste Amine Radi    Cristiano Ronaldo élu meilleur joueur en Italie    Washington dans le bourbier vénézuélien…    Vigilance et mobilisation!    Journée Internationale de l'infirmière    Aziz Lahlou: «Aziz Belal, économiste du socialisme»    Amina Rachid, La soldate des planches    Les bienfaits des activités physiques    Olk Werner à la tête des Lions pour 2 rendez-vous sans gloire    Le Maroc en CAN à travers l'histoire    Hamid Bennani, le cinéaste accompli…    «Wachma» ouvre le bal des «mercredis du cinéma marocain»    Les Pays-Bas remportent l'Eurovision 2019    La Fondation Mohammed VI des Oulémas Africains lance son site web    Laâyoune se dote d'un laboratoire de santé publique    Partenariat stratégique entre l'Université Mohammed VI Polytechnique et MassChallenge    Boxe. La sélection marocaine féminine remporte 5 médailles d'or au Gabon    Numérisation du système judiciaire : Signature d'une convention entre le barreau de Casablanca et la CDG    Vidéo – Le WAC s'en sort avec un nul face à l'IRT (2-2)    Golfe: Les tensions montent d'un cran    Kantar intègre le Maroc    Plaidoyer pour la réduction des délais de paiement    L'Observatoire marocain de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme commémore le 16 mai    Nouveaux membres et nouvelle vie pour les amputés du Soudan du Sud    Le Raja jouera, jouera pas son match contre le MAT ?    Le WAC et le Raja sanctionnés financièrement    Quatre Marocains nommés membres des commissions du CIO pour 2019    Poussée attendue des populistes à J-6 avant le coup d'envoi des Européennes    News    Les recettes douanières franchissent la barre des 100 MMDH en 2018    Malek : Tout ce qui tend à accompagner les jeunes talents est primordial    A Cannes, un cri d'alarme sur le sort des banlieues    Le ministère annonce l'ouverture prochaine de dix salles de théâtre dans l'ensemble des régions du Royaume    Indice de perception de la corruption : Le Maroc a gagné 17 places en deux ans    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





« Le Grand amour » existe-t-il ?
Publié dans La Nouvelle Tribune le 03 - 06 - 2010

Les férus des arts de la scène pourront apprécier, le jeudi 10 juin prochain au Megarama de Casablanca « le presque grand amour », de Patrick Hernandez, une pièce qui a connu un très grand succès en France. Il s'agit d'une comédie qui mêle humour et amour. « Le presque grand amour » raconte l'histoire de Nathalie et Rémy qui rêvent du grand amour. Ils désespèrent de leur célibat chronique. Finalement, un bon génie va exaucer leurs vœux en matérialisant leur partenaire idéal(e). Sauf que cela n'existe pas. C'est une chimère. Rémy va développer un complexe d'infériorité et sombrer dans la paranoïa auprès d'une femme trop imposante pour lui. Alors que Nathalie va détruire les qualités de « son Jules », en faisant de lui un père de famille, un rôle dans lequel il ne se retrouve nullement. Dépassés par les événements, et déçus par le fait que leurs clients n'accèdent pas au bonheur, les bons génies de l'amour vont tout de même trouver le moyen de rectifier le tir. Il s'agit d'une comédie où l'on rit beaucoup, mais qui colle parfaitement au quotidien de nombreux couples. Des situations tirées de la vie de tous les jours sont mises en scène et interprétées de manière drôle. Le spectateur en rit certes, mais cela peut être un subtil clin d'œil, une petite autocritique parfois nécessaire. « Le presque grand amour » apporte une réflexion juste et pertinente sur les relations amoureuses. Le texte est percutant, drôle et juste ! La mise en scène, elle est détonante et très originale avec des effets…très spéciaux. Interprétée par Sandra Gabriel et Foudil Kaibou, la pièce est hilarante. Tous deux issus du « one man show », ils nous garantissent une performance de jeu d'acteur remarquable. Chacun joue trois rôles, dans un rythme effréné et une énergie débordante. Cette comédie fine et légère vous surprendra et vous fera passer un pur moment de rire et de détente. Alors profitez en pour passer une soirée agréable avec « votre Jules » avant qu'il ne soit « scotché » devant son plasma pour regarder les matchs de foot. La Coupe du monde est pour demain. C'est aussi l'occasion de comprendre une fois pour toute si le grand amour existe réellement ou est-ce une véritable chimère. Rendez-vous le jeudi 10 juin au Mégarama, à 21 heures. Fou rire assuré.
L.Ouazry

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.