Souhail: la décision opportune pour faire tourner la machine    Crise sanitaire : Vivo Energy Maroc offre une dotation en carburant aux véhicules médicalisés    91 nouveaux cas, 1275 cas cumulés ce mercredi à 18H, et 97 guérisons    Dr Souad Jamaï: «ce que le confinement a changé dans ma vie?»    Les Marocains bloqués à l'étranger sollicitent l'intervention du Roi    Les confessions de Benatia sur son passage à l'AS Rome    La culture, un réconfort en crise en période d'anxiété    La controverse fait rage entre les écoles privées et les parents d'élèves    L'Espagne retrouve l'espoir dans la gestion de la pandémie    A l'heure de la pandémie, la Pologne adopte le vote par correspondance…    Le Wisconsin vote en pleine pandémie    Aicha Lablak: «La priorité aux questions en liaison avec l'état d'urgence sanitaire»    BVC: les sociétés du Masi devraient verser près de 19,3 MMDH de dividendes    Un concours à distance pour dénicher les jeunes talents de Taroudant et Tata    Avis Locafinance : une flotte de véhicules à disposition du personnel soignant    Recherche Covid-19 : Les pays les plus actifs selon le Coronavirus Research Index    Coronavirus : 83% des entreprises en arrêt total de travail selon une étude    Coronavirus : Autoroutes du Maroc applique les dernières recommandations    Coronavirus : le GPPEM propose son expertise aux SDL    Confinement : l'Institut du monde arabe se virtualise et lance #LImaALaMaison    Grâce à la campagne : 24 élèves du douar Islane bénéficient de tablettes numériques    La récession de l'économie mondiale anticipée par Coface    Ahmed Ghazali : «Nous anticipons un réel effondrement des indicateurs d'activité»    Mobilité, logements et restauration assurés : Une chaîne de solidarité au profit du corps médical de Marrakech    En collaboration avec GE Healthcare : Ford produira 50.000 ventilateurs respiratoires dans son usine du Michigan    Une œuvre conçue en plein confinement : «Guelssou feddar», un nouveau single de la chanteuse Bouchra    Remaniement partiel : El Firdaouss nommé ministre de la Culture, Amzazi porte-parole du gouvernement    Pour une application stricte de l'obligation du port du masque    L'engouement culturel à l'ère du confinement    Mesures exceptionnelles pour le bon déroulement des travaux de la session parlementaire    Session du printemps : Les parlementaires en mode crise    Driss Lachguar : La grâce Royale est hautement noble et humaine    « Les Casques bleus ne sont pas le remède, mais ils tiennent une place dans la lutte contre le Covid-19 »    Secousse tellurique de magnitude 3,2 dans la province de Figuig    Le Premier secrétaire à la Fondation Fkih Titouani    Rooney : Les joueurs de foot en Angleterre sont des cibles faciles    City n'aura pas recours au chômage partiel    Youssef El Arabi : Le plus important est de rester à la maison pour empêcher la transmission du virus    Quand le poème se fait consolation au temps du coronavirus    Confiné en famille, Michel Drucker se rend utile    EST-WAC : le TAS rendra son verdict le 29 mai    Le top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire de la LDC    Coronavirus : la France devrait connaître en 2020 sa plus forte récession depuis 1945    Un symbole de la mobilisation du monde sportif en faveur des valeurs de solidarité    Coronavirus : 40 marocains bloqués aux Maldives    Football : Les clubs marocains dans le flou total    Assistance aux familles de nos compatriotes décédés en France et en Belgique    Grâce Royale au profit de 5.654 détenus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'INFO
Publié dans L'Economiste le 02 - 03 - 2017

Une meilleure intégration de la femme dans le monde de l'entreprise permettrait un gain substantiel en termes de richesse. Selon une étude récente réalisée par le cabinet McKinsey & Company, l'insertion de la gent féminine pourrait se traduire par un accroissement significatif du PIB. Le gain est estimé à 12 trillions de dollars à l'échelle mondiale, de 310 milliards de dollars en Afrique sub-saharienne et de 30 milliards de dollars au Maroc à l'horizon 2025. Cela dit, afin d'y arriver, beaucoup reste à faire, selon cette étude réalisée dans le cadre d'une série de rapports Women Matter.
Les grands axes de ce travail ont été présentés la semaine dernière, lors d'une rencontre portant sur la mixité en entreprise. Une manifestation organisée à l'occasion du 8 mars par l'ambassade de France au Maroc, en partenariat avec les femmes conseillères du commerce extérieur français, et en présence de dirigeantes d'entreprises marocaines et françaises.
La part des femmes marocaines occupant des postes de direction reste très faible. «Dans les 48 plus grandes entreprises du Maroc, le pourcentage de femmes dans le top management est de seulement 2%, contre 5% au niveau de l'Afrique subsaharienne et 3% dans l'UE », signale Sandra Sancier-Sultan, directrice-associée senior de McKinsey & Company au bureau de Paris, co-auteur des séries Women Matter.
Un long chemin reste à parcourir donc, notamment en matière de politiques publiques et de changement des mentalités. «Il faut renforcer la participation des femmes dans le monde du travail, en leur donnant l'occasion d'accéder aux plus hauts postes de la hiérarchie de leur entreprise», recommande Georges Desvaux, DG de McKinsey et co-auteur des rapports Women Matter. L'accent devrait ainsi être mis sur les secteurs les plus productifs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.