Marouane Chamakh prend sa retraite    Explosion des droits d'importation du blé tendre    Rwanda : La journée de l'Afrique célébrée en présence du Maroc    Ftour d'Al Bayane: Empathie, retrouvailles et partage    Les Berkanis à un pas du sacre    Une réaction curieusement ingrate!    Euromoney livre sa lecture des principales tendances du marché : Des perspectives prometteuses pour les années à venir    Témoignages assemblés par Lhoussine Elliaoui    La FRMF gèle les activités des intermédiaires qui y sont accrédités    Inde: «NaMo» rempile pour un second mandat…    Festival de Cannes : La Palme d'or attribuée à « Parasite », du Sud-coréen Bong Joon-ho    Aïd Mouhoub: talent et humilité à équidistance    Gambie et Zambie au menu des Lions de l'Atlas    Horst Kohler remet son tablier d'émissaire du SG de l'ONU pour le Sahara marocain    ONU : Chapeau aux casques bleus    Possible maintien du trend haussier des prix des carburants    Pronostics Cannes 2019    Tenue de la 6ème édition du SITeau à Casablanca    Banque privée : Les principaux requis de succès    Des services bancaires à portée de clic : La banque privée à l'heure du tout numérique    Festival Gnaoua et Musiques du Monde : 22 ans déjà !    Abus sexuels : Le Maroc classé 34ème pour la protection de l'enfance    Des morts et des blessés dans un accident de la circulation à Tanger    Un juge suspendu pour avoir critiqué Donald Trump    Match nul pour le WAC    Mammifères    La RSB tout près de sa première étoile africaine    Chine : Le contrat secret qui a sauvé des millions de vies    Habib El Malki : Les associations constituent un pilier essentiel pour les institutions    Amir Al Mouminine préside la quatrième causerie religieuse du Ramadan    Les personnes vivant seules souffrent plus de troubles mentaux    Les politiques de vaccination contre la rougeole insuffisantes pour contrer l'épidémie    S.M le Roi inaugure la section régionale du Centre national Mohammed VI des personnes en situation de handicap    Recul des prix des actifs immobiliers au premier trimestre    L'Unesco reproche aux assistants vocaux de véhiculer des "préjugés sexistes"    Délais de paiement des entreprises : L'Intérieur animé de bonnes intentions    Coupe d'Allemagne : La dernière danse de Robben    Lyon prépare son grand ménage d'été    Ces tournages qui ont tourné au drame : Resident Evil    Insolite : Enorme surprise pour des étudiants américains    Issam Kamal : Les textes de la chanson marocaine, à quelques exceptions près, n'ont pas encore atteint la qualité souhaitée    «En cas d'insuffisance rénale ou de dialyse, il faudrait s'abstenir de jeûner»    Certification de documents : L'administration traîne les pieds    Selon un rapport du Conseil de l'éducation : A peine 83.000 handicapés décrochent un job    Theresa May pose les armes    Plus de 30.000 tentatives d'immigration clandestine ont été mises en échec en 2019    La politique sanitaire exposée en séance plénière de la Chambre des représentants    L'Everest pour la 23ème fois    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





BMCE récompense les entrepreneurs africains
Publié dans L'Economiste le 13 - 12 - 2018

Clap de fin pour la quatrième édition de l'Africain Entrepreneurship Award. La compétition, organisée depuis février dernier par le groupe BMCE Bank of Africa, a récompensé pas moins de 13 entrepreneurs africains dont notamment le Marocain Anass El Hilal (Ph Fadwa Al Nasser)
Soutenir et accompagner les entrepreneurs africains dont les idées sont susceptibles d'améliorer les conditions de vie dans leur pays et à l'échelle du continent. C'est dans cette optique que le groupe BMCE Bank of Africa vient de sceller la quatrième édition de l'African Entrepreneurship Award.
Un concours ambitieux récompensant plus de 13 startupers inspirés et inspirants qui se partageront la bagatelle d'un million de dollars afin de concrétiser leurs idées. C'est dans un tonnerre d'applaudissements que les gagnants de la compétition ont reçu leur prix lundi dernier au siège de la banque. Dans la catégorie «Haut potentiel» tout d'abord, le Marocain Anass El Hilal n'a pas contenu sa joie très longtemps, décrochant près de 25.000 dollars pour avoir imaginé une unité mobile prodiguant des soins médicaux dans les zones rurales et incluant des dossiers entièrement virtuels.
«Un moyen de dématérialiser le parcours des patients et de leur éviter des démarches administratives laborieuses», confie-t-il. Trois autres jeunes génies y ont également été distingués, représentant le Congo Brazzaville, le Ghana et la République démocratique du Congo. L'édition a également fait la part belle au sport, un levier essentiel au développement et l'éducation.
Ainsi, le Namibien Nangado Kauluma a reçu 150.000 dollars pour son projet de plateforme virtuelle intégrant des cours de fitness. Le Nigérian Aderoju Ope-Ajayi, quant à lui, s'est vu remettre la somme de 75.000 dollars en récompense à la création d'un centre d'apprentissage de la natation destiné aux femmes et aux enfants.
Enfin, la catégorie «Innovation» a distribué pas moins de 6 prix à des investisseurs en herbe originaires du Sénégal, de Ghana, d'Egypte ou encore de Côte d'Ivoire. Parmi ces derniers, notamment, Jonathan Kornik provenant d'Afrique du Sud et qui a été remarqué pour son programme de réduction de la consommation d'eau et d'électricité basé sur un système de contrôle lié aux chauffe-eau.
Un concours qui a débuté en février dernier et qui a donné l'opportunité à plusieurs milliers d'entrepreneurs de tenter leur chance pour décrocher une place en finale. Pour les briefer et les accompagner, des dizaines d'experts en investissement et chefs d'entreprises se sont portés volontaire.
Leur rôle? S'assurer que les projets présentés sont utiles pour la société et l'impactent socialement parlant. Un process à l'issue duquel 30 finalistes, provenant de 20 pays différents, ont été soigneusement sélectionnés pour participer à un Boot Camp récemment tenu à Casablanca et dirigé par 5 mentors de renom.
«Une étape qui avait pour objectif de préparer comme il se doit les candidats à défendre leur projet face au jury présidentiel qui les a reçus individuellement», souligne l'administrateur directeur général exécutif du groupe, Brahim Benjelloun-Touimi.
Une compétition dont les participants ont été évalués par un jury de renom, composé, entre autres, de l'ancien président d'Accenture en Chine Gong Li, du docteur et fondateur de Sports Industry Research Center aux Etats-Unis Aubry Kent ou encore du vice-président de la NBA Amadou Gallo Fall. Des spécialistes dotés d'une riche expérience dans le domaine qui ont départagé les programmes présentés suivant leur faisabilité, leur audace ou encore leur originalité.
Depuis le lancement de la première édition en 2015, 33 startupers ont bénéficié d'un financement et d'un mentoring capital pour le développement de leur projet. L'initiative a par ailleurs permis de créer près de 2.300 emplois et de fidéliser pas moins de 264.000 clients.
Karim AGOUMI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.