« Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    Le parlement de l'enfant : Une expérience prometteuse    Le Registre national électronique des sûretés mobilières prévu pour le printemps 2020    La sélection nationale des joueurs locaux s'impose face à la Guinée    Casablanca accueille la 3ème édition de China Trade Week    Angleterre: Avec Mourinho, ça va déménager à Tottenham!    Les avocats manifestent contre l'article 9 du PLF    Ford se lance dans l'électrique, avec sa marque emblématique Mustang    «Le Mans 66» vrombit en tête du box-office nord-américain    Range Rover Evoque. Sur les traces du Velar    La Hassania d'Agadir se sépare de Gamondi    Ferrari Roma. Honorée par son chef d'Etat    Tkayes School dédie sa 6ème édition à la région de Casablanca    La sécurité au coeur de la stratégie de Vivo Energy Maroc    Une journée autour l'innovation dans l'industrie automobile    Le HCP dresse l'état des entreprises au Maroc    Vidéo. Un séisme frappe le Mexique    Japon: Shinzo Abe bat le record de longévité d'un Premier ministre    Funérailles de Mustapha Iznasni à Rabat    Le peuple marocain célèbre l'anniversaire de SAR la Princesse Lalla Hasnaa    Dépollution et environnement    15.000 postes sont à pourvoir : Près de 160.000 candidats au concours des enseignants-cadres des Académies    Coupe du Trône: Le TAS de Casablanca entre dans l'histoire    Rajae Lahlou: La quête de soi        Jean Numa Caux à l'espace Rivages à Rabat    Mehdi El Jazari dans «Hayna»    L'Iran dit avoir « repoussé l'ennemi », après de violentes manifestations    Législation. Les conseillers approuvent la loi 57-18 sur les sacs en plastique    SIDA. L'expérience marocaine évaluée    Sport-étude. TIBU s'allie avec des Américains    Forum des jeunes leaders. Une plateforme d'expression    Le PPS dans l'opposition    Presse francophone. Le Maroc présent aux assises de l'UPF    Destitution de Trump: Les républicains attaquent un témoin lors d'auditions marathon    Violences sur les réseaux : Seule une femme victime sur dix porte plainte    Migration. Les sans-papiers marocains au cœur du conflit catalan    L'intégration socioprofessionnelle des migrants au Maroc mise en lumière à Genève    Hay Mohammadi en fête    Taourirte bientôt dotée d'un nouveau tribunal de première instance    Participation marocaine au Forum de Dakar sur la paix et la sécurité    Les fonds envoyés à l'étranger par les résidents de l'UE en hausse à 35,6 milliards d'euros en 2018    La Biennale de Rabat et l'exposition "Trésors de l'Islam en Afrique" dépassent la barre de 100.000 visiteurs    Alae Megri érige un pont artistique entre le Maroc et l'Amérique latine    Les artistes marocains dominent les nominations aux "Africa Music Awards"    Eliminatoires CAN-2021 : Les Lions de l'Atlas dominent le Burundi (0-3)    Coupe du Trône de futsal : Le Fath de Settat s'offre le titre aux dépens de la Ville Haute de Kénitra    Les jeunes leaders de la Méditerranée à l'honneur à Essaouira    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Regus renforce son maillage
Publié dans L'Economiste le 18 - 12 - 2018

Tarek Abou-Zeinab, directeur Afrique d'International Workplace Group (IWG): «Nous réfléchissons à déployer la marque Regus dans d'autres villes comme Fès et Marrakech. La ville de Marrakech étant considérée comme une destination incontournable pour le tourisme d'affaires» (Ph. IWG)
Le Maroc est devenu un marché stratégique pour IWG (International Workplace Group), maison mère de Regus. C'est à ce titre que le groupe annonce l'inauguration de 3 nouveaux espaces de bureaux et de coworking à Casablanca (Florida), Rabat (Mahaj Hay Ryad) et Tanger (Ibn Batouta Mall). Leur ouverture aura lieu au cours du premier trimestre 2019.
La marque historique du groupe IWG propose différents espaces de travail flexibles à la carte (bureaux privatifs, espace de coworking, salles de réunion, business lounge) ciblant des start-up aux groupes mondiaux, en mettant l'accent sur l'accessibilité, la flexibilité et la qualité des bâtiments. Son ambition est d'être un acteur de référence pour tout type d'entreprise qui souhaite s'y développer.
«Nous sommes aussi des incubateurs de talents et start-up. Pour accompagner la dynamique entrepreneuriale du continent, nous lancerons aussi notre filiale Spaces, spécialisée dans le coworking, au premier semestre 2019», annonce Tarek Abou-Zeinab, directeur Afrique IWG. Après l'Afrique du Sud, le Maroc sera le second pays avec l'Egypte à accueillir Spaces.
En à peine 3 ans, le groupe a doublé son nombre de centres au Maroc pour répondre à la demande. Regus revendique le statut de premier fournisseur mondial d'espaces de travail avec un réseau de 3.200 emplacements dans plus de 1.000 villes et plus de 120 pays, desservant 2,5 millions d'entrepreneurs chaque mois. Au Maroc, le fournisseur d'espaces dispose déjà de 13 centres d'affaires.
Ainsi, le Royaume est devenu le premier pays d'implantation de la marque sur le continent et son deuxième marché africain en matière de croissance après l'Afrique du Sud. Autant dire que l'enseigne arrive à tirer son épingle du jeu alors que l'immobilier de bureau continue de souffrir.
La valeur ajoutée de Regus réside dans la flexibilité et un choix d'adresses parmi ses 3.200 sites. Le groupe accompagne ainsi une évolution des usages des espaces de travail. Ces derniers permettent aux entreprises d'opérer sans frais d'installation ni d'investissement en capital, de mutualiser les coûts, voire limiter les coûts d'expansion. Ils offrent également une large gamme de services: secrétariat téléphonique, gestion du courrier, salles de réunion et accès à l'internet haut débit.
Le coworking façon Regus séduit près de 2.000 entreprises locales au Maroc, qui louent actuellement ses services. Les PME et start-up représentent la moitié de ses clients. En 2017, le groupe IWG a réalisé un chiffre d'affaires annuel de 2,3 milliards de livres sterling (environ 2,6 milliards d'euros).
Ses revenus totaux, pour la zone Europe-Afrique-Moyen-Orient, atteignent 540,5 millions de livres sterling (environ 610 millions d'euros), soit presque 7% de croissance par rapport à 2016. En 2017, il a investi 176,8 millions de livres sterling (environ 199,8 millions d'euros) à l'échelle mondiale.
M. Ko.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.