Coronavirus : 45 nouveaux cas, 7.967 au total, jeudi 4 juin à 10h    Fès: El Hammouchi veille sur le déroulement des opérations de contrôle    El Othmani chez les députés jeudi prochain    Samir: La capacité de stockage louée à l'Onhym    L'APD se penche sur la résilience des entreprises post-Covid    Pétrole: Les cours reprennent timidement    Abderrahmane El Youssoufi: Hommages et condoléances    Crime social    Justice: Le plan de transformation numérique pour bientôt    Evolution de la pandémie: Les modèles prédictifs risqués    Le scénariste Hassan Lotfi n'est plus    Appel à la réalisation de la justice sociale et territoriale    Les principaux secteurs de l'économie nationale accusent le coup de la pandémie    Benzema a très envie de revenir à la compétition    Le Crédit Agricole du Maroc améliore son PNB au premier trimestre    André Azoulay : Essaouira prête pour le jour d'après    Propagation en baisse et guérisons en hausse    Les personnes vivant dans la précarité se comptent par millions    Mohamed Benabdelkader : Le plan de transformation digitale de la justice sera dévoilé dans les prochains jours    Le Polisario dans la nasse de la justice espagnole    Youssouf Amine Elalamy lauréat du prix Orange du livre en Afrique    Prolongation de l'exposition "Maroc: une identité moderne" à l'Institut du monde arabe de Tourcoing    La FNM lance un appel à concurrence pour l'acquisition d'œuvres d'artistes marocains    Casablanca-Settat: Ce qu'il faut retenir de la 1ère réunion du comité régional de vigilance économique    Coronavirus: 56 nouveaux cas mercredi à 18 heures, 6866 guérisons    L'humoriste «Zerwal» n'est plus    Le roman de Saeida Rouass adapté à l'écran par un producteur hollywoodien    De la distanciation littéraire: Tentative de réflexion    Formatage néolibéral, débat et combat    Réflexions sur quel Maroc de l'après covid-19?    ONU: les ambassadeurs de Suisse et du Maroc à New York lancent le processus    Poutine aura bien sa réforme constitutionnelle…    Trois millions de personnes affiliées à la CNSS    Naples pense à Oussama Idrissi    Lions de l'Atlas: Feddal sur les traces de Naybet?    Madrid ne jouera plus à Bernabeu cette saison    Tourisme : les opérateurs se mobilisent pour la relance du secteur    Coronavirus : Le Roi ordonne une large campagne de dépistage auprès des employés du secteur privé    Les messages de condoléances affluent au siège de l'USFP    La CAF décidée à sauver la saison 2020 des compétitions interclubs    La Fifa en appelle au bon sens    Accrocs frontaliers dans l'Himalaya…    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    L'Amérique et ses démons    Turquie-Grèce: Bruits de bottes à la frontière…    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Internet mobile: L'effet accélérateur du smartphone
Publié dans L'Economiste le 18 - 07 - 2019

Le terminal intelligent (smartphone) stimule l'accès à l'Internet mobile. Le régulateur des télécoms (Anrt) vient de publier les résultats d'une enquête qui confirme la tendance à l'accélération, tant sur l'équipement que les usages à Internet via téléphone.
En effet, l'enquête confirme la généralisation des smartphones, surtout auprès des plus jeunes. «La quasi-totalité des ménages est équipée en téléphonie mobile (99,8%), tant en milieu urbain que rural». L'équipement en téléphonie mobile concerne 92,4% des individus âgés de plus de 5 ans. Plus encore, le nombre moyen des individus équipés en mobile ressort à 3,9 dans un même ménage.
Sur la totalité des individus équipés d'un mobile, 75,7% possèdent un smartphone. Ce qui représente un total de 22,5 millions d'individus. Sur 7 ans, l'équipement en terminal intelligent enregistre une croissance annuelle moyenne de l'ordre de 26%. Par tranche d'âge, ce sont les 5-39 ans qui s'équipent le plus en smartphone, soit un taux d'équipement qui oscille entre 80 et 88%.
Autre enseignement, la majeure partie des individus (94,7%) équipés en smartphone utilisent des applications mobiles. Des usages qui concernent aussi bien les citadins que les ruraux. Ce sont surtout les jeunes (entre 12 et 24 ans) qui utilisent le plus (à 97%) les applications mobiles.
Sur l'équipement en téléphonie fixe, la tendance est à la reprise auprès des ménages avec un taux de 21,8%. «L'accès à Internet demeure la principale motivation pour l'équipement des ménages en téléphonie fixe», déduit l'enquête. L'analyse des données a également permis de relever une hausse de l'équipement en ordinateurs et surtout la dominance du PC portable.
Pour preuve, 60,6% des ménages (soit près de 4,9 millions) sont équipés en ordinateurs et/ou tablettes. Ce qui représente un taux de croissance moyen annuel de l'ordre de 7,5% sur 8 ans. Selon l'enquête, 50% des ménages seraient équipés en ordinateurs portables. Auprès des individus, une hausse (de 11,5%) est enregistrée en termes d'équipement en ordinateurs. Par tranche d'âge, ce sont les jeunes de 9 à 24 ans qui sont les plus équipés par ce type de support.
L'équipement des ménages et leur accès à Internet mobile suscite un fort engouement, en particulier via smartphone. En témoigne l'équipement des ménages (accès Internet) qui s'élève à 74%, soit près de 6 millions de familles. Par milieu, cela représente 8 ménages sur 10 en ville et 6 ménages sur 10 en campagne (rural). En termes d'usages, ce sont surtout les divertissements via réseaux sociaux et jeux qui attirent le plus.
S'y ajoute l'accès à l'actualité. L'engouement est tel que 4 ménages sur 10 affirment que «leurs enfants âgés de moins de 15 ans utilisent Internet». Par ailleurs, 73% des parents déclarent contrôler les usages de leurs enfants sur Internet. En revanche, 64% reconnaissent ne pas être «outillés pour orienter les usages de leurs enfants».
Sur un tout autre registre, l'éducation des enfants sur l'usage de l'Internet incomberait plus à l'école. 6 ménages sur 10 le pensent. Plus encore, les deux tiers des ménages estiment que l'accès à Internet aurait un impact positif sur leurs enfants.
L'enquête révèle aussi des usages intensifs de l'Internet, en particulier via smartphone. En effet, l'utilisation est quotidienne pour 3 sur 4. Par ailleurs, plus de 6 internautes sur 10 passent plus d'une heure sur le net. Là encore, ce sont les réseaux sociaux qui arrivent en tête des usages et centres d'intérêt, avec 96,4% des internautes qui y accèdent.
Plus surprenant, une grande partie de la population estime que le net revêt une importance de premier plan dans leur quotidien: vie professionnelle (75%), vie personnelle (62%)... Globalement, la perception des internautes vis-à-vis du net reste assez contrastée. Elle est positive «pour les liens sociaux et les apprentissages». Mais elle est aussi négative en raison des risques «de désinformation, fake news, violence, atteinte aux données personnelles...».
Sur un tout autre registre, l'absence de protection des données personnelles préoccupe de plus en plus. 6% des individus déclarent avoir subi des atteintes liées à leurs données personnelles. Par ailleurs, à peine 2 personnes sur 10 déclarent connaître l'existence d'une réglementation sur la protection des données ou encore de la CNDP.
Réseaux sociaux
Selon les résultats de l'enquête, 20,1 millions d'individus participent aux réseaux sociaux. «Cette utilisation est généralisée quels que soient l'âge et le genre». Par ailleurs, WhatsApp arrive de loin en tête des usages des réseaux sociaux utilisés au Maroc. Au total, près de 8 internautes sur 10 utilisent les réseaux sociaux au quotidien. Et ce sont les plus jeunes (12-24 ans) qui fréquentent le plus le social media quotidiennement. En termes de durée, près de la moitié des internautes passent plus d'une heure/jour sur les réseaux sociaux.
Achats en ligne
Autre tendance forte qui se dégage de l'enquête de l'Anrt, la progression continue des achats en ligne (de près de 21% entre 2016 et 2018). En milieu urbain, près d'une personne sur cinq recourt au e-commerce. Plus encore, la moitié des individus ayant acheté en ligne en 2018 l'auraient fait plusieurs fois (entre 2 et 5 fois). Le prêt-à-porter et chaussures arrivent en tête des achats on line.
Amin RBOUB


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.