Maîtriser la question religieuse!    Al Moustatmir Al Qaraoui : Le Crédit Agricole sensibilise les collaborateurs de son réseau    Marché actions: Les OPCVM dominent    Protection sociale : La BAD accorde un prêt de 2 milliards DH au Maroc    Twitter suspend 70 comptes pro-Bloomberg pour non-respect des règles contre la manipulation    La justice britannique examine la demande d'extradition d'Assange vers les USA    Palestine: Vivement l'union!    Coronavirus en Italie : le sport lui aussi en quarantaine    Coronavirus : l'extension rapide confirme l'inquiétude de l'OMS    Paris : Une ambiance rétro-futuriste pour l'hiver 2020 à La Vallée Village    La Palestine réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Débat sur l'urgence climatique pour le continent africain    La taekwondiste Oumaima El Bouchti qualifiée aux JO    Ouverture du SIAP avec la participation du Maroc    Affaire Hamza mon bb : les sœurs Batma comparaîtront aujourd'hui devant le tribunal    La finance participative, une piste prometteuse pour la réalisation des ODD    Parution: «Celui qui vient de l'avenir, Abdelkébir Khatibi»    "L'Autre Voix", un "road movie" émouvant sans argent et sans un mot    Zouhair Bahaoui au Top mondial YouTube    Le Maroc à l'honneur au Festival multiculturel de Canberra    Khalid Ait Taleb à la réunion d'urgence de l'UA sur le coronavirus : Le Maroc s'engage sur le plan africain en mettant à contribution son expérience et expertise    Les devises étrangères contre le Dirham marocain (Cours de change)    Beni Mellal : le Club équestre de L'ERC des FAR domine le classement du Concours national de Saut d'obstacles    Quand l'ambassadeur Hassan Naciri encense Fassi Fihri    Edito : Au-delà de la commande    Coronavirus : L'Italie annonce un troisième décès, 149 cas de contamination détectés    Carton plein pour Saad Lamjarred et Fnaire (VIDEO)    Notre confrère L'Opinion présente une nouvelle maquette    Championnat d'Egypte: le Zamalek se retire de la compétition    Saadeddine El Othmani : diligence et retards dans les affaires de l'Etat, selon les affinités partisanes    Météo: averses et risque d'orages ce lundi au Maroc    Saisie de 500 kilos de Chira dans la région de Marrakech    Alerte au COVID-19 en provenance d'Italie !    Mohamed Benabdelkader : Attribuer le blocage de l'adoption du Code pénal aux divergences sur un seul article est une tentative de diversion    Driss Lachguar préside une réunion consacrée aux préparatifs du 9ème Congrès national de la Chabiba    Marche de protestation contre les restrictions de déplacement dans les camps de Tindouf    L'année s'ouvre par un repli de l'indice des prix à la consommation    Tableaux relevés à la 33ème édition du Med Avenir    La Kechoise Marrakech    Colloque sur la démocratie participative à la Chambre des représentants    Un séisme meurtrier frappe la frontière irano-turque    Antarctique : fonte de glace record après l'arrivée de la canicule    Bulaid : « Mike Tyson m'a proposé de fumer un joint avec lui »    Le PPS invité au 18e Congrès des Palestiniens d'Europe    Le Maroc propose d'accueillir les finales de la Ligue des Champions et de la Coupe de la CAF    «Les arts plastiques connaissent une dynamique créative très importants»    Au-delà des chiffres !    En Algérie, des milliers de manifestants pour le premier anniversaire du Hirak    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Facebook, Google, Apple... : Attention, les Gafam vous pistent!
Publié dans L'Economiste le 19 - 08 - 2019

Scandaleux! Il y a de l'écoute sur Facebook. Une enquête de Bloomberg révèle que Facebook a «fait écouter et retranscrire les conversations de ses utilisateurs». En effet, depuis des années, les données sonores sont une mine d'or en termes de remontées d'informations et de partage de données pour les Gafam (Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft).
L'enquête du média américain Bloomberg vient confirmer, mardi 13 août, que la firme de Mark Zuckerberg a payé des sous-traitants pour «retranscrire des extraits sonores de conversations de certains usagers» afin de mieux calibrer le ciblage de ses publicités. Pour rappel, Facebook avait pendant longtemps nié avoir agi de la sorte.
Par la suite, le réseau social a déclaré avoir «mis fin à ce type de pratiques». Un aveu qui intervient quelques semaines après des révélations similaires provenant de Amazon, Apple et Google. Pour rappel, en avril dernier, Bloomberg avait publié des alertes, notamment sur des employés d'Amazon qui écoutaient les requêtes des utilisateurs avec leurs enceintes connectées.
Trois mois plus tard, The Guardian révélait qu'Apple recourait à la même pratique via les requêtes adressées à l'assistant vocal Siri. Mais pourquoi les conversations sonores sont autant traquées par les géants du numérique? De l'avis d'experts, les enregistrements sonores sont une mine d'or. «Ecouter une personne permet d'obtenir mille fois plus de données... Car les utilisateurs ont peur des caméras».
Du coup, ils se déversent en mode sonore. Les enregistrements audio permettent de recueillir plus d'informations confidentielles sur les CSP (catégories socio-professionnelles, âge, centres d'intérêt, choix, goûts, loisirs, préférences... Ce qui permet d'affiner, voire mieux calibrer les messages publicitaires sur des produits et services. Effectivement, il s'est avéré que l'écoute permet de mieux affiner les algorithmes.
D'ailleurs, Facebook reconnaît avoir procédé à «des écoutes pour améliorer ses services». Des sous-traitants de la firme de Mark Zuckerberg vérifiaient si l'intelligence artificielle du réseau interprétait correctement les messages. En effet, la retranscription permet de comparer ce que comprend l'humain et ce que traduit le moteur de reconnaissance... Ce qui permet in fine de mieux affiner, alimenter et ajuster les messages à caractère publicitaire.
Pour Numerama, média spécialisé dans les nouvelles technologies, le manque de transparence des Gafam quant à ces pratiques est «problématique». «Les entreprises doivent trouver d'autres solutions. Elles pourraient par exemple mieux s'assurer du consentement des utilisateurs, voire offrir une rémunération à ceux qui acceptent… Après tout, ils leur fournissent des données très utiles qui finiront sans aucun doute dans des produits commerciaux», explique le média français.
Manque de transparence
Aujourd'hui, les enquêteurs reprochent à Facebook son «manque de transparence». La firme de Mark Zuckerberg a pendant longtemps nié avoir utilisé des enregistrements audio. Le fondateur avait même rejeté l'idée lors d'une audition devant le Congrès en 2018. «Nous ne faisons pas ça», avait-il répliqué fermement. «Vous parlez d'une théorie du complot qui circule affirmant que nous écoutons ce qui se passe dans votre micro et que nous l'utilisons pour de la pub», avait répondu le jeune milliardaire à une question du sénateur Gary Peters.
A.R.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.