Remaniement ministériel: Mohammed VI reçoit El Othmani en audience    Meknès: arrestation de deux frères pour transfert de fonds à des combattants en Syrie et en Irak    La DGST rejette l'authenticité de deux documents qui lui sont attribués    Karina Sebti, nouvelle DG de Management de transition en France    Zakaria Fahim: " Le nouveau modèle de développement doit encourager entrepreneuriat"    Résultats financiers : Auto Hall tire son épingle du jeu en S1    Japon: Pas de procès pour Ghosn avant avril 2020    Quasi-stagnation de l'indice des prix en août selon le HCP    Un atelier clandestin de fabrication de sacs plastiques démantelé à Mohammédia    10 millions d'écoliers, élèves et étudiants au Maroc    BMCE Bank Of Africa dément les allégations fallacieuses de Maghreb Confidentiel et Afrique Intelligence    Mariage des mineures: Comment en venir à bout?    Brèves    Remaniement : le RNI reste dans le prochain gouvernement    Le Maroc participe à une grande opération de l'Interpol    Contrôle politique et autonomie des organismes publics    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Insolite : Plus de jours fériés    Zidane face aux vents contraires après son pire naufrage au Real    Ligue Europa : Arsenal, Man United et Séville frappent d'entrée    Pour le Onze marocain, le chemin de Yaoundé passe en premier par Blida    Eclairage à Rabat sur les vertus de la médecine traditionnelle chinoise    Les dindes de Tnine Chtouka !    L'EMSI organise le 4ème Congrès international SysTol    Très chère 2M ! "La deuxième chaîne nous rassemble" Peut-être bien, mais à quel prix ?    Divers    Habib El Malki s'entretient avec le directeur du FNUAP pour la région arabe    U2 en concert en Inde    Les incroyables révélations de Sinéad O'Connor    L'hologramme de Whitney partira en tournée en 2020    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Raja-Hilal Al Qods : Deux joueurs empêchés par Israël de jouer au Maroc    Il fait l'actu : Mohamed Karim Mounir, PDG de la BCP    Vidéos. L'Espagne célèbre la journée mondiale de la Paella    Loi cadre de l'enseignement. Une commission gouvernementale pour fixer les priorités    100 ans de l'aéropostale : Une exposition met en avant le rôle du Maroc dans l'histoire de l'aviation    Alerte météo : Averses orageuses localement fortes avec chute de grêle et rafales à partir du vendredi dans plusieurs provinces    Eliminatoires CHAN 2020 : Maroc-Algérie, une confrontation fratricide à Blida    Tarik Sektioui, nouvel entraîneur de la Renaissance sportive de Berkane    Le Festival Oasis 2019 comme si vous y étiez !    L'Espagne s'achemine vers la tenue d'élections législatives anticipées…    Premières Assises nationales du Développement humain    Statistiques du Haut-commissariat au plan (HCP)    Festival International du Film de Marrakech. Cap sur l'Australie !    DJ Nicola Cruz, l'explorateur de sons    Edito : Assises    Habib El Malki : La proclamation d'une Journée internationale de lutte contre l'islamophobie permettra de faire échec au discours de la haine    Championnats du monde de boxe : Mohamed Hamoute éliminé en 8èmes de finale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Facebook, Google, Apple... : Attention, les Gafam vous pistent!
Publié dans L'Economiste le 19 - 08 - 2019

Scandaleux! Il y a de l'écoute sur Facebook. Une enquête de Bloomberg révèle que Facebook a «fait écouter et retranscrire les conversations de ses utilisateurs». En effet, depuis des années, les données sonores sont une mine d'or en termes de remontées d'informations et de partage de données pour les Gafam (Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft).
L'enquête du média américain Bloomberg vient confirmer, mardi 13 août, que la firme de Mark Zuckerberg a payé des sous-traitants pour «retranscrire des extraits sonores de conversations de certains usagers» afin de mieux calibrer le ciblage de ses publicités. Pour rappel, Facebook avait pendant longtemps nié avoir agi de la sorte.
Par la suite, le réseau social a déclaré avoir «mis fin à ce type de pratiques». Un aveu qui intervient quelques semaines après des révélations similaires provenant de Amazon, Apple et Google. Pour rappel, en avril dernier, Bloomberg avait publié des alertes, notamment sur des employés d'Amazon qui écoutaient les requêtes des utilisateurs avec leurs enceintes connectées.
Trois mois plus tard, The Guardian révélait qu'Apple recourait à la même pratique via les requêtes adressées à l'assistant vocal Siri. Mais pourquoi les conversations sonores sont autant traquées par les géants du numérique? De l'avis d'experts, les enregistrements sonores sont une mine d'or. «Ecouter une personne permet d'obtenir mille fois plus de données... Car les utilisateurs ont peur des caméras».
Du coup, ils se déversent en mode sonore. Les enregistrements audio permettent de recueillir plus d'informations confidentielles sur les CSP (catégories socio-professionnelles, âge, centres d'intérêt, choix, goûts, loisirs, préférences... Ce qui permet d'affiner, voire mieux calibrer les messages publicitaires sur des produits et services. Effectivement, il s'est avéré que l'écoute permet de mieux affiner les algorithmes.
D'ailleurs, Facebook reconnaît avoir procédé à «des écoutes pour améliorer ses services». Des sous-traitants de la firme de Mark Zuckerberg vérifiaient si l'intelligence artificielle du réseau interprétait correctement les messages. En effet, la retranscription permet de comparer ce que comprend l'humain et ce que traduit le moteur de reconnaissance... Ce qui permet in fine de mieux affiner, alimenter et ajuster les messages à caractère publicitaire.
Pour Numerama, média spécialisé dans les nouvelles technologies, le manque de transparence des Gafam quant à ces pratiques est «problématique». «Les entreprises doivent trouver d'autres solutions. Elles pourraient par exemple mieux s'assurer du consentement des utilisateurs, voire offrir une rémunération à ceux qui acceptent… Après tout, ils leur fournissent des données très utiles qui finiront sans aucun doute dans des produits commerciaux», explique le média français.
Manque de transparence
Aujourd'hui, les enquêteurs reprochent à Facebook son «manque de transparence». La firme de Mark Zuckerberg a pendant longtemps nié avoir utilisé des enregistrements audio. Le fondateur avait même rejeté l'idée lors d'une audition devant le Congrès en 2018. «Nous ne faisons pas ça», avait-il répliqué fermement. «Vous parlez d'une théorie du complot qui circule affirmant que nous écoutons ce qui se passe dans votre micro et que nous l'utilisons pour de la pub», avait répondu le jeune milliardaire à une question du sénateur Gary Peters.
A.R.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.